Films noirs pour nuits blanches

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par AnonymousUser, le 11 décembre 2008.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

  2. Nadja__

    Nadja__
    Expand Collapse
    Miou.

    Forcément cet article j'adore, ça me donne envie de voir les films dont tu parles. Je n'ai vu que les films avec Dewaere que tu cites et La mariée était en noir. En plus j'ai appris plein de trucs (vous me direz, c'est fait pour).
     
  3. KittyKiller

    KittyKiller
    Expand Collapse
    Penistration Crew

    J'aime beaucoup ce genre de films, en particulier ceux d'après-guerre, mais je ne m'y connais pas du tout. C'est une très belle rétrospective, merci.
     
  4. Mona.

    Mona.
    Expand Collapse

    C'est un très bon article.Comme Nadja, j'ai envie de voir tout les films dont tu parles.D'ailleurs, je me ferais une joie de visionner série noire (que ma mère adore) quand elle retrouvera le dvd.En tout cas, c'est très intéressant, merci.
     
  5. citron mécanique

    citron mécanique
    Expand Collapse
    la tête dans le frigo

    Excellent article, merci beaucoup Artefact, ça m'a ravie de le lire en buvant ma clope et fumant mon café, bien au chaud.
    Pour toutes celles que le trio parfait "whisky/héros au pardessus trempé par la pluie qui traîne sa sale gueule fracturée par l'existence/poule qui sent la poudre et le boudoir misérable" rend dingues, ne loupez pas le magnifique "Miller's Crossing" des frères Coen.
    Tout y est, même l'exécution en forêt après le petit tour en berline + les imbroglios délirants chers aux deux frangins.

    Côté bouquins, qui aime le film noir aime savourer du roman de gare stylé années 40, allez voir du côté de "Pas d'orchidées pour Miss Blandish" (James Hadley Chase), une histoire d'enlèvement d'héritière par un gang de petites frappes mené par la main de fer d'une matrone et son fils demeuré, et qui tourne très vite au huis clos angoissant.
    Ou bien "Cassidy's Girl" (David Goodis), bref roman baigné par un fleuve aux eaux sombres et dégueulasses, et illuminé par des personnages brisés qui sont beaux d'être à tel point de telles figures attendues du polar.
     
  6. DolceVita

    DolceVita
    Expand Collapse
    home sweet home

    J'ajouterais "FRONTIERES" ... BRRRR!!! :twisted:
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ouaw , ca donne envie !! :biggrin:
    C'est un tres bon article , super bien construit , j'ai appris pleins de choses . J'essaierai de voir ces films .
     
Chargement...