Finalement, c'est moi l'intolérante ?

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Thihaly, le 18 octobre 2015.

  1. Thihaly

    Thihaly
    Expand Collapse
    Petite ourse polaire

    Voilà, j'ai un petit souci, et je voulais savoir si d'autres étaient dans le même cas, et comment vivre ça.

    Il y a deux ans, j'ai changé radicalement de façon de penser, je ne sais pas d'où ça vient. J'ai commencé par ne plus supporter la méchanceté gratuite (vous savez, les critiques et les regards méprisants qu'on lance au lycée entre copines... non ?), puis le mépris des animaux - je suis devenue végane. J'ai toujours été gênée par le racisme, la xénophobie, l'homophobie et toutes autres sortes de discriminations, mais là c'est devenu beaucoup plus fort, je ne supporte absolument plus la moindre insinuation. Avec Madmoizelle, je suis ensuite devenue très sensible au sexisme, à la transphobie, au slutshaming, et à un tas d'autres sujets auxquels je ne pensais pas forcément (et je m'en excuse). Je suis devenue gentille et tolérante à l'extrême ("extrême" pour notre société du moins), j'ai besoin qu'on laisse les gens (et les animaux, et la nature) être, aimer, s'habiller, vivre, etc, comme ils veulent, et partout où je vais, avec 95% des gens avec qui je parle, ça n'est pas le cas.

    Et autant je suis heureuse d'ouvrir les yeux et de faire moins de mal avec mes mots et mes pensées, autant je ne sais plus comment agir sans passer pour une rabat-joie ou une hypersensible (je le suis, mais j'entends par-là que ça me rendrait ridicule). Je reprends les gens dès qu'ils disent quelque chose qui me gêne, ce qui arrive presque toutes les deux phrases, et du coup je passe pour une donneuse de leçon, ou quelqu'un d'ennuyeux (combien de fois j'ai entendu "oh mais c'est pour rigoler, c'est bonnnn" ou "si j'ai envie de dire que c'est une pute, je le dis" ?). Et en plus de ça, je fais un blocage et j'ai du mal à devenir amie avec ces personnes.

    Bref, ce poste n'est pas pour me plaindre, évidemment, malgré que ma vie sociale se résume à rien du coup, mais j'ai justement peur de devenir encore plus intolérante que ceux que je "condamne"... et aussi un peu de finir ma vie toute seule, vu comme c'est parti :sweatdrop:
     
    #1 Thihaly, 18 octobre 2015
    Dernière édition: 18 octobre 2015
    Chambray, AntiopéBagheera, AprilMayJune et 8 autres ont BigUpé ce message.
  2. Nastja

    Nastja
    Expand Collapse
    What would Joan Holloway do?

    Je sais pas je ne parle quasiment jamais de sujets "sensibles" avec les gens sauf si eux amènent le sujet sur la table. Mais je fais toujours preuve de beaucoup de diplomatie et j'évite un peu ces thèmes parce que c'est hyper chaud.

    Est-ce que c'est toi qui amènes le sujet? Ou c'est vraiment au détour d'une conversation banale?
     
  3. Thihaly

    Thihaly
    Expand Collapse
    Petite ourse polaire

    @Nastja Non non j'amène pas les sujets.
    Mais je vais reprendre les gens si j'entends (au hasard) :
    - "Dans la promo y a un mec qui met du vernis et des talons, wtf".
    - "Non mais les seins refaits ça craint, c'est superficiel !".
    - "C'est trop moche les piercings".
    - "Attends, elles s'embrassent, là ?".
    - "En même temps c'est vrai qu'il y a des immigrés qui viennent que pour profiter de nous hein..."
    - "Ahah ça va t'as des seins, c'est pas grave si t'es petite".
    - "Ah oui ok toi c'est technique, c'est pas de la pole dance comme les putes dans les bars".
    - "Elle craint à coucher avec des mecs différents tous les soirs".
    - "J'oserais jamais mettre une jupe moi si j'avais ses jambes...".

    Etc. C'est des trucs qui sortent souvent sans raison, quand on croise quelqu'un par exemple. Ou au détour d'une conversation. Et je peux juste pas laisser passer ça, j'y arrive paaaas.
     
    Cornélie, Denderah, Taina. et 2 autres ont BigUpé ce message.
  4. Grim

    Grim
    Expand Collapse
    Verticalisée

    Ah bah tiens on dirait moi ! Tu n'es pas seule à devenir intolérante à l'intolérance. :supermad:

    Avant je ne faisais pas attention à tout ce que tu cites, et depuis que j'ai ouvert les yeux petit à petit (et le passage au végétarisme m'a vachement aidé à ce niveau), c'est horrible.
    Je supporte plus la "connerie" des gens. Le moindre truc me fait péter une pile et j'en suis venue à ne justement plus aborder ce genre de sujet tellement ça me gonfle d'entendre ce que j'estime être des conneries et je désespère de trouver des gens comme moi parce que mine de rien, quand on se rend compte de certaines choses là ou les autres ferment les yeux, ça devient vite difficile à vivre...
     
    Candice452, Table, Denderah et 2 autres ont BigUpé ce message.
  5. Thihaly

    Thihaly
    Expand Collapse
    Petite ourse polaire

    @Grim en effet j'ai l'impression que tu vis la même chose que moi ! haha
    En gros je devrais laisser passer tout ça, parce que ça n'amène que des "disputes". Mais, déjà je trouve ça limite de toujours tout laisser passer, ensuite, des fois bah vu que ça me fait pas rire y a un blanc haha, et pour finir au final je me retrouve à mettre de la distance avec ces gens-là (= presque tout le monde) ^^
     
  6. leahnrt

    leahnrt
    Expand Collapse
    Twitter & IG - @leabenzo

    Je te comprends tellement !
    J'ai moi-même ce genre de réactions face aux gens (et d'autant plus depuis que je suis végé moi aussi :cretin:) et c'est vraiment super dur de ne pas passer pour la relou du groupe qui ramène toujours tout à une cause qu'elle défend. Généralement, j'essaye de passer par l'humour pour faire de la pédagogie, sinon ça passe pas du tout :sweatdrop:
    Ou alors, si quelqu'un fait une blague que j'estime oppressive, j'ai développé une petite grimace spéciale qui montre que je trouve pas ça drôle, même si j'ai pas envie de lancer le débat dessus parce que je comprends que tout le monde ne puisse pas s'en rendre compte directement. (ex : quelqu'un me dit "Haha il ressemble trop à un pd", j'évite de crier à l'homophobie directe, mais quand mes amis voient que ça ne me fait absolument pas rire, ils comprennent que leur propos étaient limites :top:).
     
    Denderah et Thihaly ont BigUpé.
  7. Thihaly

    Thihaly
    Expand Collapse
    Petite ourse polaire

    @leahnrt moi avec une grimace je passe aussi pour la relou qui défend tout le monde haha. Mais du coup tu arrives à ne pas condamner les gens qui ont ces propos ? C'est comme si un mur tombait entre la personne et moi dès qu'elle sort un truc comme ça, c'est plus fort que moi.
     
    Oh a BigUpé ce message
  8. Thihaly

    Thihaly
    Expand Collapse
    Petite ourse polaire

    @Ewen cette phrase c'est justement pour expliquer qu'en aimant tout le monde, je rejette ceux qui font du mal, je bloque sur ceux qui sortent des trucs limites.
    J'ai mangé de la viande pendant 16 ans et il ne me viendrait pas à l'esprit de reprendre quelqu'un qui dit qu'il a envie d'un steak. Par contre si la personne me dit que le Marineland c'est génial ou que les Vegans sont extrêmes, je vais dire quelque chose. Et encore, dans les exemples que j'ai cité, je n'en parle pas, parce que c'est à part pour moi.
    Et je suis d'accord avec toi que les gens pensent ce qu'ils veulent, mais qu'ils le disent sans souci c'est différent pour moi, et puis c'est plus fort que moi ce blocage...
     
    Cornélie et Denderah ont BigUpé.
  9. Thihaly

    Thihaly
    Expand Collapse
    Petite ourse polaire

    @PrincessMey ah mais je ne pense pas d'eux que ce sont des mauvaises personnes (sinon, ça voudrait dire que je me pense, moi, parfaite, alors que c'est tout sauf vrai). Si c'est des gens que je connais déjà, je vais parfois reprendre gentiment - je suis jamais agressive, faut pas croire - parfois rire jaune ou ne rien dire, mais au fond ça me déçoit. Si c'est des gens que je rencontre, c'est certain que si la personne est raciste sur les bords ou hyper macho, je vais avoir du mal à avoir envie de la connaître d'avantage.
    Je ne dis pas que je ne côtoie personne qui ne pense pas comme moi, parce que sinon je verrais plus personne, y compris ma famille, mais oui, j'ai du mal avec les méchancetés constantes que les gens balancent, et je ne peux pas me lier d'amitié réellement avec quelqu'un qui a régulièrement du mépris pour les autres, et qui quand j'essaie d'expliquer, gentiment encore une fois, me dit "roh c'est bon".
    Je suis là justement parce que je trouve dommage de me mettre des barrières toute seule, sans faire exprès, et que je voulais savoir si d'autres personnes, en apprenant à s'ouvrir, avaient eu du mal avec la "méchanceté" ambiante, pas parce que je rejette volontairement les gens.

    Sinon, je sais pas pourquoi vous restez bloquer sur les vegans alors que c'est clairement pas ce qui me choque le plus ^^
     
    Cornélie, NoirCobalt, OpiumDiary et 3 autres ont BigUpé ce message.
  10. Lumiciole

    Lumiciole
    Expand Collapse

    Je comprends, je pense qu'on est semblable là-dessus. Du coup, pour les personnes qui ne comprennent pas, je me propose de tenter d'expliquer.

    Ce qui se passe, ce n'est pas qu'on se dit "ah cette personne est forcément très naze vue qu'elle vient de dire quelque chose de discriminant. Poubelle, ciao, à jamais !" C'est que sa phrase, elle vient se scotcher dans la tête, en gros, en clignotant, ça prend toutes les pensées. Et ensuite, quand on voit cette personne, il y a comme une tâche au fond de la tête. On ne peut pas penser à la personne sans se souvenir de la phrase problématique qu'elle a prononcé. On a peur que d'autres arrivent, on a peur que cette pensée que cette personne a formulé cause du mal à quelqu'un (parce que les avis discriminants ça vient avec des actes, ça participe à la discrimination, ce ne sont pas juste des avis sans conséquence). Bref, c'est obsédant.
    C'est un peu comme si on était arachnophobe et qu'un jour on avait croisé une araignée à un endroit. On a beau savoir qu'il n'y en aura pas forcément d'autres, savoir qu'elle est partie, que de toute façon des araignées il y en a partout, on a spontanément le réflexe d'éviter cet endroit et on a du mal à s'en approcher sans appréhension.

    Thihaly, je ne crois pas avoir de conseils à te donner, mes interactions sociales étant très limitées. Quand la situation se produit, je me tais autant que possible et je dis les phrases dans ma tête. C'est frustrant mais je sens que si je ne le faisais pas, je pourrais vite perdre mon calme, alors je préfère. :erf:
     
    Lilymoon95, CaraNougat, Cornélie et 7 autres ont BigUpé ce message.
  11. Thihaly

    Thihaly
    Expand Collapse
    Petite ourse polaire

    @Lumiciole c'est exactement ça, merci :fleur:

    Je ne veux vraiment pas donner l'impression que je rejette les gens... Mais des fois je tombe de très haut quand j'apprécie quelqu'un, et qu'il me sort un jour des propos homophobes ou raciste, je ne pense plus qu'à ça. Je me sens triste, et je ne veux pas me sentir triste comme ça tout le temps, alors je ne fais pas semblant et je fuis. :erf:
     
  12. Denderah

    Denderah
    Expand Collapse
    Dragon à plumes

    Je suis assez surprise de certaines réponses qui t'ont été donné ici @Thihaly, par @Ewen et @PrincessMey notamment.

    Non, tu n'est en rien intolérante si tu réagis aux exemples que tu as donné, au contraire, c'est quand on ne dit rien que ce genre de propos intolérants, eux gagnent du terrain, et blessent vraiment des gens.

    Et je ne vois pas en quoi il serait moins oppressif de laisser des gens dirent des horreurs, plutôt que de les reprendre. :neutral: L'homophobie, le racisme, tuent, encore aujourd'hui. On ne peut décemment pas laisser passer des propos abjects sans réagir, sinon, qui le fera ? La plupart du temps, qui entend-on le plus ? Pas ceux victimes de ces remarques en tout cas. Il est important de rappeler, aussi souvent que possible, que les mots ne sont pas anodins, et qu'il faut faire attention à ce qu'on dit. Oui les gens ont le droit de penser ce qu'ils veulent, et ça marche dans les deux sens. Si on trouve insupportable d'entendre du slut-shaming à longueur de journée, on a tout à fait le droit de le faire remarquer.

    Et je dis bien "propos", pas "personnes". Car oui, une personne peut tout à fait sortir des horreurs, sans être pour autant une horrible personne, mais juste quelqu'un de pas assez informé, pas assez déconstruit. Et c'est en effet plus douloureux quand ça vient de quelqu'un qu'on apprécie par ailleurs.
    (après les personnes vraiment toxiques existent aussi, il ne faut pas être naïf, et mieux vaut vite les repérer pour pouvoir s'en éloigner)

    Bref face à ça, soit on sort son costume de super diplomate enseignant et on essaie de faire avancer la personne dans le bon sens, soit on a juste pas l'énergie, parce que ça fait la 20ème remarque de la journée, et qu'on en a juste ras le bol. Donc oui, à force, c'est plus sain de faire du tri. Tu n'as pas le devoir d'éduquer le monde entier @Thihaly ;)
    (d'ailleurs je trouve que tu es vraiment dans un milieu gratiné, j'ai rarement vu cumuler autant de "perles" à la fois ! Ça ne doit vraiment pas être évident au quotidien)
    Essaie de focaliser ton énergie sur quelques personnes, qui d'après toi, ont des possibilités d'évoluer dans le bon sens, qui sont au moins safe pour les choses qui te tiennent le plus à cœur (il y en a forcément ?), et laisse tomber les autres pour l'instant.

    Sinon, une bonne façon de réagir sans se perdre des débats stériles et épuisants, c'est de passer en mode interrogatif : "Pourquoi dis-tu ça ?" "Pourquoi ..?" Pourquoi... ?". :)
    Ça permet à la personne d'être obligée de vraiment réfléchir à ce qu'elle est en train de dire, et parfois, avec de la chance, de réaliser d'elle-même quand elle vient de dépasser les bornes.


    (edit, je m'étais embrouillée entre les pseudos, désolée Lunafey XD je ne comprend pas pourquoi je t'ai mentionnée à la place de Thihaly )
     
    #12 Denderah, 19 octobre 2015
    Dernière édition: 19 octobre 2015
    CaraNougat, Lady Stardust, Perlea. et 11 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...
Sujets similaires
  1. Sophie Riche
    Réponses :
    0
    Affichages:
    451
  2. Flo
    Réponses :
    24
    Affichages:
    762
  3. Rat.
    Réponses :
    105
    Affichages:
    11582