Fleur Pellerin encourage la création avec une grande école de mode publique !

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par JulietteVonGeschenk, le 21 décembre 2015.

  1. JulietteVonGeschenk

    JulietteVonGeschenk
    Expand Collapse
    J'aime les fringues et les frites
    Membre de l'équipe

  2. PoussiM

    PoussiM
    Expand Collapse

    Belle initiative Madame la Ministre ! :top:
    D'ailleurs ma soeur est intéressée
     
  3. Marion02

    Marion02
    Expand Collapse

    Bon, j'ai déjà ajouté mon petit commentaire sur le post Facebook, mais je réitère ici : c'est vraiment pas le moment de se lancer dans un beau petit projet d'école de mode respirant l'hypocrisie.
    Si Mlle Fleur Pelerin s'était tant soi peu intéressée aux formations mode de France, je pense qu'elle se serait rendue compte du manque crucial de financement. Je suis personnellement touchée car, étant étudiante en design de mode à l'ESAA Duperré, école publique d'état, j'expérience au premier plan le manque (ou carrément le refus) de financement de ce même État, qui, de l'initiative de Mlle Pelerin, veut se lancer dans ce grand projet qui va coûter plein d'argent, argent qui pourrait servir à aider les écoles déjà existantes ! (et qui par la même occasion veut fermer d'importants musées relevant du domaine de la mode et du textile, ce qui revient à un total manque de logique, mais ça c'est une autre discussion). Franchement, moi et mes camarades de classe, on est blessé par cette nouvelle, parce que ça montre que notre ministre de la culture n'essaye même pas de s'informer un tant soi peu sur les formations déjà existantes, dont la mienne, dans ma super école, qui est pourtant obligée de réduire le nombre d'élèves en MANAA pour ouvrir une nouvelle section, faute de financement, qui ne peut pas se permettre de remplacer du matériel pourtant vital à l'enseignement de la couture et du prototypage, qui n'a pas assez de fonds pour faire appel à un professionnel qui pourrait enseigner aux élèves le fonctionnement d'une machine qui pourrait nous aider grandement à la réalisation de notre collection, etc. Si elle veut une école qui soit compétitive de celles à l'étranger, qu'elle prenne soin de connaître tous les cursus existants et de les adapter à un format plus international, en rajoutant une année de stage par exemple, ce serait une bonne avancée pour les prochains élèves qui passeront par là.

    Ah, si la ministre de la culture pourrait faire son job au lieu de pondre des idées d'écoles qui existent déjà, ça irait déjà mieux.
     
    PoussiM et Pample-Lune ont BigUpé.
  4. PoussiM

    PoussiM
    Expand Collapse

    @Marion02 Je ne connaissais pas du tout les problématiques financières de ce genre d'école. Merci Mario de les avoir évoquées et de m'avoir ouvert les yeux !
     
Chargement...