"François Hollande : ces femmes qui lui gâchent la vie" : la Une de L'Express

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 10 octobre 2012.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Maitsuya

    Maitsuya
    Expand Collapse
    Jack m'a dessiné un p'tit caca !

    Ce qui me choque la plus c'est cette remarque sur son "manque d'autorité". C'est bien connu, les femmes ça se matte en faisant preuve d'un peu d'autorité, un peu comme un chien.

    Sérieusement révoltant.
    Quant à sortir une caution féministe c'est en effet aussi ridicule que les histoires d'amitiés de Nadine Morano.
     
  3. Chandernagor

    Chandernagor
    Expand Collapse
    Mamiezelle. Si vous êtes nouvelle, perdue, que vous ne savez pas à qui parler, n'hésitez pas à m'écrire!

    Ce qu'il ne comprend pas c'est que oui, il pourrait faire un article sur les ennemis/rivaux/traitres qui mettent des bâtons des roues de Hollande, quand bien même il s'agirait de 10, 20, 30 personnes de sexe féminin. Le problème ici c'est de les avoir présenté comme des femmes justement, comme si ces personnes, leurs actes et les conséquences de leurs actes ne se définissaient qu'à travers leur sexe biologique. S'il ne s'agissait que d'hommes, le titre aurait très certainement été différent.

    En plus bon, j'ai pas lu l'article hein, mais rien que le titre ça sonne un peu comme une énième façon de faire passer Hollande pour un mec faiblard, un flambi qui se fait marcher sur les pieds et qui n'a aucune volonté. Une lavette quoi. D'abord c'était la bedaine, l'air de chien battu, puis le manque de charisme, et maintenant, pour bien confirmer son statut de "couille molle" on souligne le fait qu'il sait même pas tenir une femme (contrairement à un mec sévèrement burné bien sûr). Voilà, ce qui me met mal à l'aise derrière tout ça c'est qu'en négatif on voit se profiler le mâle dominant, un modèle de virilité porté aux nues, qui lui, se laisserait pas marcher dessus par des maudites femelles.
     
  4. Irideae

    Irideae
    Expand Collapse

    Ha! Ha! J'adore les arguments du rédacteur en chef: « Dans le privé, les remous ne cessent, enchaîne Barbier. Avec ses alliées politiques, comme Martine Aubry, il a du mal à tenir l’adversité. Enfin, son face-à-face avec Merkel s’avère très compliqué. [...]C’est tout sauf misogyne. Dans notre dossier, nous soulignons que dans ces premiers mois du quinquennat, on cherche la femme ! Dans les nominations, les cabinets et les postes à responsabilités, la parité, l’un des axes forts de sa campagne, n’est pas respectée. »

    Heu déjà j'ai envie de dire qu'on s'en fout du privé (ça c'est comme les chaîne d'info en continu genre BFM qui lors de la cérémonie d'investiture suivent chaque fait et geste du président jusqu'au discours pour nous mettre au courant de ce qu'il a mangé et avec qui... Heu, encore une fois, au risque de me répéter: Mais on s'en fout, bordel!). Ensuite, je vois pas le rapport entre une Trierweiler et une Merkel ou une Aubry, hein. Est-ce que Trierweiler fait de la politique? Bah non. Tiens, d'ailleurs ça me rappelle un autre exemple: un test de mag féminin genre Elle ou Marie Claire pendant le mandat Sarkozy dont le titre était: "Quel look de femme politique avez-vous?" Dans les résultats: Aubry, Dati, Royal ou Carla Bruni-Sarkozy. Déjà ce test pue le sexisme. Mais en plus, cherchez l'intruse... Mais à part ça, nooooon, c'est pas misogyne du tout. C'est ça, mec. A d'autres, hein! :facepalm:

    Aujourd'hui voilà ce qui se passe: on fait de la politique people et des couverture bien racoleuses, symptomatiques d'une presse en crise. Ouais, bah presse en crise ou pas, c'est pas demain la veille que j'achèterai leur magazine.
     
  5. Aalia

    Aalia
    Expand Collapse
    la vieille

    Oui je trouve ça hyper sexiste, du sexisme tellement ordinaire qu'il est bien ancré dans les têtes, et qu'on va encore nous dire qu'on voit le mal partout.

    Dans cette Une les femmes ne sont représentées que comme des représentantes de leur genre. Un homme, c'est un individu caractérisé de façon diverse. En revanche, une femme, SA principale caractéristique est d'être une femme.

    On pourrait parler des hommes avec qui Hollande a des problèmes. On pourrait parler des femmes avec qui Hollande n'en a pas. mais non, on préfère jouer sur le "toutes les mêmes". Trierweiler et Merkel côte à côte, quelle blague!
    Merde enfin, nous ne sommes pas un sous-groupe aux caractéristiques comportementales proches!
     
  6. Bored-Girl

    Bored-Girl
    Expand Collapse
    If you're hotter than me, does it mean I am cooler than you ?

    La leçon que j'en tire, c'est que même en politique, tout ce que les femmes sont capables de faire, c'est de "gâcher la vie" des hommes. Elles ne leur opposent pas de résistance, elles ne sont pas capable d'opposition, ou de quelqu'autre terme qui sous entend l'usage poussé de raison. Non, elles "gâchent la vie". C'est bien mieux d'utiliser un terme infantilisant.

    Sans même parler du visuel de la couverture, qui représente tout à fait une activité politique engagée et passionnée, hein.
     
  7. Miawou

    Miawou
    Expand Collapse

    Je pense que la question du sexisme va au-delà du clivage gauche-droite. C'est pas parce que l'Express en met plein la gueule d'Hollande ou son gouvernement qu'on s'énerve, c'est parce que ce genre de Une favorise dans l'imaginaire collectif le fait que 1) Etre une femme de caractère (et en politique de surcroît) c'est être une chieuse qui empêche de tourner en rond, et 2) que Hollande ne sait pas tenir ces femmes. Perso, je pense que dans son entourage, y a également des hommes qui ne l'aident pas vraiment, alors pourquoi mettre l'accent uniquement sur les femmes?
    La critique réaliste est autorisée, faut juste faire gaffe à ce qu'on véhicule derrière, si l'Express avait fait une Une avec Nadine Morano sous entendant que quand les femmes ouvrent leur gueule tout va de travers, ça m'aurait aussi gonflé. Oui elle ferait mieux de fermer sa g*****, pas parce que c'est une femme, mais parce qu'elle raconte des conneries. C'est pareil ici, oui Trierweiler devrait faire un peu plus attention à ce qu'elle fait/dit (même si elle veut à tout prix "rester libre"....), pas parce que c'est une femme qui doit s'effacer, mais parce qu'elle se décrédibilise.
     
  8. Dimy

    Dimy
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Sympa le passage de "ces femmes" à "ses femmes". Comme ses problèmes, ses dérapages... Les femmes en photo sur la couverture sont devenues les propriétés du président en 2014.
    C'est très intelligent, surtout dans le contexte actuel où on se casse la tête à expliquer encore et encore les termes égalité et parité.
    Quel est l'intérêt d'un tel sujet au juste? Montrer que la baisse de popularité de François Hollande s'explique par les répercussions de sa vie privé sur son rôle de président? Mais qui amène sans cesse les histoires de coeur du président à la une des médias... Ou bien l'Express est-il en manque de lecteurs et cherche t-il à faire du sensationnel, du people, du Closer? J'ai ma petite idée sur la réponse...

    Bravo Christophe Barbier et SES employés dévoués, dans le registre de la connerie, ils s'imposent.
     
  9. scarlet-starlet

    scarlet-starlet
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai lu le titre, j'ai bien vu "mise à jour", j'ai donc compris tout de suite qu'il s'agissait d'une récidive.

    J'ai cliqué, lu l'intro, regardé l'image. Plusieurs fois. Ça se confirmait.


    Mais non: j'ai scrollé, plusieurs fois, de haut en bas et de bas en haut, j'ai lu et relu.

    C'est bizarre, on est habituées. Je ne sais pas pourquoi j'ai eu un tel bug avec ça. Probablement que c'est tellement copier coller à la précédente, de la part du même magazine, avec peu de temps d'écart. C'était pas possible. Mais si.

    J'ai envie de dire "Vive la France, vive le journalisme français". (après Delahousse et Anne Sinclair hier soir, je sature, je vais arrêter de me faire du mal, mon cerveau refuse apparemment d’emmagasiner ce type d'informations).
     
  10. PoO.La.Sitcomologue

    PoO.La.Sitcomologue
    Expand Collapse
    Hue hue !

    J’imagine que dans l'entourage de François Hollande, il n'y a pas que ces "viles femelles" (ironie hein) qui lui font du tort (et encore quand je vois ce qu'on reproche à certaines, les articles devraient être plus dans Closer quand l'Express ... mais vu ce que j'pense de ce journal hein), il est aussi entouré d'homme qui j'imagine, ne sont pas forcément sur la même longueur d'onde que lui.

    L'Express, ce torchon, fait des raccourcis ... Puis comme @Dimy l'a dit l'utilisation de "ses" ... C'est minable.

    Puis ça me saoule le fait de dire que s'il n'arrive pas à gérer le pays c'est ptête parce qu'il n'arrive pas à gérer sa troupe d'hystériques ... Bah bien sûr ! C'est racoleur, c'est faire un raccourci.

    Beaucoup de présidents ont eu des vies privées avec des maîtresses et tout le toutim, je ne banalise pas la chose mais j'ai l'impression que là bizarrement, ça les gêne plus que d'habitude !
     
  11. ChezLucette

    ChezLucette
    Expand Collapse

    @PoO.La.Sitcomologue : C'est marrant, moi je voyais le cliché dans l'autre sens, genre "il ne peut même pas gérer ses femmes, comment voulez-vous qu'il gère le pays"... En dehors de tout le sexisme de la phrase, c'est quand même particulièrement débile de comparer vie privée et vie publique ! On peut être bon à son job et galérer en amour, avoir la chance d'être bon dans les deux, ou foirer partout... Pour notre Président, selon les points de vue et les opinions politiques, on peut le mettre n'importe où sur l'échelle ! Chaque journaliste/rédacteur peut s'amuser avec ça, y a qu'à suivre le vent, et la girouette, ils savent faire, et malheureusement être suivis... Quant à moi, je suis pratiquante de la philosophie de grands penseurs, qui un jour ont dit " cela ne nous regarde pas" !
     
  12. hana-lys

    hana-lys
    Expand Collapse
    Guest

Chargement...