François Hollande, Vincent Peillon et la jeunesse

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Emilie Laystary, le 15 mai 2012.

  1. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

  2. Glouns

    Glouns
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    Mes attentes se portent en priorité sur la formation des enseignants. C'est con, si j'arrive à avoir le concours cette année, je vais devoir entrer dans le métier façon kamikaze avec aucune formation - je suis presque tentée de faire exprès de le rater pour attendre de voir si une réforme serait mise en place d'ici à la rentrée prochaine.

    J'aimerais aussi qu'on porte une véritable attention à l'université, qui souffre depuis des années d'un immobilisme incroyable. Dans les conseils paritaires, la moindre critique constructive de la part des étudiants est repoussée par les profs les plus vieux, ceux qui restent sur leurs acquis et leurs méthodes vieilles de 50 ans. J'aimerais qu'on investisse autant d'argent dans un étudiant d'université que dans un étudiant de grande école. J'aimerais qu'on repense les formations et les filières, qu'on rénove les facs (les labos de langue marchent encore avec des cassettes !), qu'on accorde plus d'importance à l'expérience personnelle des jeunes.

    Concernant l'apprentissage des langues, il y a déjà du changement depuis plusieurs années avec l'avènement de la méthode communicative à visée actionnelle et la mise en place de groupes de compétences. La réforme du bac vise à accorder plus d'importance à l'oral et j'espère que le gouvernement continuera dans cette lancée pour enfin libérer les classes de 1ère et de Terminale de l'aliénation au bac - c'est-à-dire que pendant deux ans les élèves bachotent et le moindre apprentissage vise à entraîner au bac, alors que justement au lycée il y a quand même moyen de faire des choses géniales autour de projets, d'échanges et autres. Par ailleurs, j'ai entendu dire que le programme de recrutement d'assistants de langue à l'école primaire prenait fin cette année, je le regrette et je souhaite que le recrutement d'assistants soit généralisé et amélioré de l'école primaire au lycée pour donner une dynamique à l'apprentissage des langues.

    Enfin, j'attends vraiment du gouvernement qu'il nous aide à accéder à l'indépendance, notamment en augmentant le nombre d'accédants aux bourses universitaires, en plafonnant le loyer des logements étudiants et en favorisant les emplois jeunes cumulables avec des études (les emplois à l'université par exemple: tutorat, surveillance de salles, etc).
     
  3. Yumiko-chan

    Yumiko-chan
    Expand Collapse
    Dyla Agag

    Je suis d'accord avec tout ce que tu dis. Concernant le lycée, je n'y suis plus mais je ne pense pas que grand chose ai changé entre temps. Il faudrait que l'on donne aux jeunes goût aux études et que l'on revoit l'orientation. Perso, j'ai été mal renseignée au lycée et les rendez-vous avec le conseiller d'orientation ressemblaient plus à des rendez-vous de désorientation (en bref, en sortant, j'étais encore plus perdue qu'avant).

    Concernant la fac, je suis d'accord aussi. Il faudrait la revitaliser, la redynamiser. De mon point de vue, je la trouve assez académique. Et dans ma fac, dans ma filière, il est quasiment impossible de donner son point de vue, de critiquer. on doit suivre l'avis et la méthode du prof.

    Pour les bourses, il faudrait un suivi personnel pour chaque étudiant si c'est possible. Car bon, leur système de calcul de bourses, je le trouve inégal et stressant. J'aurais besoin de bourses, mais mes parents sont considérés comme trop riches (et pas assez pour aider à payer un appart, sachant qu'ils sont en déficit chaque mois). Mais selon le calcul boursier, niet !
    Ah oui, concernant les emplois jeunes, ce serait bien de donner sa chance à tout le monde. Je ne veux pas généraliser mais des secteurs comme la poste, la banque, les supermarchés fonctionnent par piston, en recrutant enfants d'employés, des enfants d'amis d'employés etc...
     
  4. laurabio

    laurabio
    Expand Collapse

    Tu passes le CAPES de quoi ? Parce que en SVT nous avons des formations proposées dans certaines fac...

    Sinon je l'attend vraiment pour l'éducation, car il ne suffit pas de créer des postes, il faut mettre les personnes aux bons endroits.

    Donc en gros je suis plutôt d'accord avec vous, notamment pour les bourses où mes parents sont trop riches pour qu'on en touche mais les fins de mois sont quand même difficiles...
     
  5. Glouns

    Glouns
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    laurabio: je passe le CAPES d'anglais. Tu parles d'une formation post-concours ou pendant l'année de M2.
    En fait je parle d'un retour à ce qui se faisait avant, c'est-à-dire 6h de cours devant élèves et le reste en formation, mais aussi d'une formation pré-concours plus ciblée enseignement.
    Faut pas se voiler la face, dans certaines filières les gens ne se destinent qu'à l'enseignement, donc pourquoi ne pas proposer des vrais cours de didactique/pédagogie dès la licence (voire L1/L2) comme ça se fait en STAPS ?
    Là on se retrouve à cinq mois d'être vraiment prof sans aucun cours de pédagogie. J'ai eu de la didactique, OK, mais bon, ça nous parle surtout de comment faire des séquences idéales dans des situations idéales avec un public idéal. Moi je veux qu'on réponde à mes questions comme: comment faire une progression ? Comment préparer une heure de cours ? Comment attirer l'attention des élèves ?, etc.
     
  6. Charlie-Culotte

    Charlie-Culotte
    Expand Collapse
    Get your LOVE ME-on

    Si les mesures prises par le nouveau gouvernement sont assez avantageuses, je crois bien rester dans le système éducatif encore un an, histoire d'avoir ma licence pro... En tant de crise...et de fainéantise personnelle, mieux vaut revoir ses ambitions à la baisse, en restant dans le domaine du réalisable et du diplôme qui plait aux employeurs.
    J'aimerai surtout que tous les étudiants se sentent soutenus, et pas que par leurs parents (surtout ceux qui, comme moi, ne peuvent pas compter dessus pour des raisons financières ou autres) et qu'ils aient le choix. Le choix de la filière, du logement, etc.
    L'idée des jobs étudiants conciliables avec les études et sans favoritisme est importante !!

    Les 10 points à la fin de l'article me plaisent bien aussi ^^ (même si le sujet de la "brevetabilité du vivant" est à définir).
     
  7. Ancien membre

    Ancien membre
    Expand Collapse
    Guest

    :flappie: ouuui je m'en souviens! ah on s'amusait bien à cette époque ci tiens
     
  8. laurabio

    laurabio
    Expand Collapse

    En SVT en L3 tu as un stage d'observation et des cours de didactique et d'histoire de l'enseignement. Ma conseillère pédagogique pour le stage était géniale donc j'ai pu lui poser pleins de questions.
    En M1 c'est vraiment centré sur le concours et un stage où tu enseigne avec un prof dans la classe pour te superviser si tu as du mal et en M2 un stage en autonomie.
    Les filières ont dû évoluer différement. Parce que pour les SVT si on choisi bien les bonnes filières on a une formation top.
    Dans ma filière on se destine tous à l'enseignement sauf deux-trois qui ne savent pas vraiment ce qu'ils font là !
    Mais je comprends que vu ta situation tu dois être stressé.
    Ca devrait évoluer avec notre nouveau président ;)
     
  9. Siannah

    Siannah
    Expand Collapse
    .

    Pour faciliter l'apprentissage des langues, il faudrait mettre en place un système moins archaïque qu'aujourd'hui : en 7 ans d'anglais au collège et lycée, j'ai pas tant appris, retenu. Les cours tels qu'ils sont ne donnent pas envie de s'intéresser. J'ai bien plus appris en 3 ans de visionnage de films et séries en VOSTFR. Je ne sais pas comment on pourrait mettre en place un système basé sur ça à l'école. Mais avec des films et séries qui intéressent les élèves, pas des vieux trucs. Le prof donne comme devoirs du week-end de regarder un film ou un épisode de série du choix de l'élève. Enfin un truc du genre. On apprends tellement mieux quand ça nous plaît. La VOSTFR permet à force de retenir des expressions, des intonations, etc. ça permet de vraiment se plonger dans la langue étudiée, d'apprendre sans s'en rendre compte. Enfin bref, c'est une idée, comme ça ^^. Je sais que je parle mieux anglais aujourd'hui avec ça qu'avec les cours du lycée il y a 3 ans.
     
Chargement...