French passing? White passing? Minorité invisible?

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par celacanto, le 18 août 2017.

  1. celacanto

    celacanto
    Expand Collapse

    (je suis désolée si le topic est à la mauvaise place ou confus, dites-moi et j'éditerai en fonction!)

    Alors, voilà, je ne suis ni française ni vraiment blanche (je pense que le terme "white passing" ne s'applique pas à ma situation parce que je suis effectivement blanche de peau, c'est juste qu'on ne devine apparemment pas que je suis juive), mais ça ne se voit pas. Pendant un moment je le vivais plutôt bien, j'étais fière à chaque fois que quelqu'un était étonné d'apprendre que le français n'était pas ma langue maternelle, qu'on me prenait pour une française et même quand on me disait, comme si c'était un compliment, qu'on ne pouvait pas deviner mes origines. Peut être parce que c'était plus facile, parce que je me sentais en sécurité en me fondant dans la masse. Mais j'ai de plus en plus de mal avec ça. Je me rends de plus en plus compte que je ne fais pas partie de la majorité, que c'est très confortable de me dire que ça va aller parce que j'ai l'air d'en faire partie mais c'est faux. Je fais partie de la minorité, mais si je ne le dis pas clairement, si je ne fais pas un effort volontaire de le mettre en évidence, ça ne se voit pas.

    Je me sens en train de renier mon identité. Je sais que les rapports que j'ai avec les gens autour de moi seraient forcément différents si j'avais un accent et des traits latino-américains ou sémites. J'ai l'impression d'être une étrangère "facile", d'être assimilée, je m'en veux de ne pas porter mon altérité plus en étendard. En même temps je me rends compte que c'est un énorme privilège d'avoir le "choix" entre ces deux modes, que beaucoup de gens souffrent d'être tout le temps vus comme étant étrangers alors qu'ils sont français.

    Désolée, c'est très confus, mais je me sens très seule dans cet entre-deux, je ne suis pas française mais en même temps je n'ai pas le même vécu d'étrangère que mes amis avec des accents/des traits non-caucasiens. Est-ce que quelqu'un.e aurait une expérience similaire ou se serait interrogé.e sur le sujet?
     
  2. Fa Mulan

    Fa Mulan
    Expand Collapse

    hello ! :hello:

    Je pense que c'est ton choix du coup, que c'est à toi de voir si tu veux en parler, le mettre en avant etc. Mais que tu n'as rien à te reprocher car après tout, ce n'est pas ta faute si c'est marqué sur ta tête !

    Pour moi, c'est un peu comme un passif familial, un handicap ou une maladie non visible, tu vois ? Je ne dis pas que c'est un handicap, mais je fais ce parallèle pour t'expliquer que ce genre de chose, tu choisis d'en parler ou pas, parce que c'est ta vie et ta décision :happy:

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Beaucoup de texte pour dire que si rien n'est marqué sur la tête, c'est toi qui vois, toi qui juges.
    A toit de voir si la conversation s'y prête, si tu as envie d'en parler à ton interlocuteur...

    Je ne sais pas si je réponds à ta question, mais j'ai fait de mon mieux :fleur:
     
    Ouestrion a BigUpé ce message
Chargement...
Sujets similaires
  1. Symea
    Réponses :
    3
    Affichages:
    634
  2. Alizuko
    Réponses :
    2
    Affichages:
    860
  3. valerielea
    Réponses :
    0
    Affichages:
    1275