Galilée martyrisé par l'Église, un mythe qui a la peau dure

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Audrey Hepbrune, le 20 janvier 2015.

  1. Audrey Hepbrune

    Audrey Hepbrune
    Expand Collapse

  2. DvasssT

    DvasssT
    Expand Collapse

    Article super intéressant, je connaissais déjà la réalité historique de ce mythe mais les détails de cette affaire sont super intéressants !! :top:
    On peut même aller plus loin quand à la remarque à la fin de l'article sur l'idée de terre plate au Moyen Age : elle est totalement fausse, il me semble même me rappeler de mes cours que la rotondité de la Terre est de notoriété publique depuis l'Antiquité (à vérifier mais en tout cas pour le Moyen Age, je suis sûre de mon coup)
     
  3. Hibourisson

    Hibourisson
    Expand Collapse
    la peluche nucléaire 

    Est-ce qu'une preuve irréfutable ?
     
    EliotteM a BigUpé ce message
  4. Titien

    Titien
    Expand Collapse

    Heureusement que maintenant on peut hurler sans apporter de preuves tout ce qu'on veut!
    Sinon ça serait marrant de savoir pourquoi, comment, son histoire est devenu ce mythe. Est ce parce qu'il était si bruyant que l'histoire se rappelle de lui?
     
  5. phneutre84

    phneutre84
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    Personne n'a dit que Galilée avait été torturé ni jeté au cachot, on lui a JUSTE demandé de renoncer au travail de sa vie afin de ne pas finir sur le bûcher comme Giordano Bruno. Si ça ce n'est pas de la répression, je ne sais pas comment l'appeler! L'essence de la querelle entre le système Ptoléméen et le système copernicen est que les deux étaient valables et permettaient d'obtenir le même résultat dans les observations. Cependant, le système Ptoléméen était devenu beaucoup trop sophistiqué pour être crédible (car justement il était faux et que les mathématiciens poussaient jusqu'au bout la logique mathématique pour intégrer les nouvelles observations au système!) ce qui rendait seul le système copernicien viable (selon la loi selon laquelle la simplicité prime entre deux théories scientifiques). C'est ce que tentait de mettre en évidence Galilée, soulignant encore une fois l'obscurantisme de l'église. L'expérience du mât (exposée dans "Dialogue entre les deux plus grands système du monde") lui avait permis de réfuter par les mathématiques la plupart des preuves utilisées contre le fait que la terre tournait autour du soleil (quand je lance une balle du haut du mât planté dans la terre ferme, elle tombe au pied du mât et non derrière, donc il n'y a pas de mvt de la terre! Or, Galilée montre que la même chose arrive sur un bateau en mvt, ce qui invalide cet argument simpliste). Donc je ne sais pas si tenter d'aller contre les préjugés et la pensée dominante imposée de force par une structure oppressive mérite d'être traité "d'orgueilleux" ou d'être assimilé à quelqu'un qui "cherche la merde". Au contraire, c'était très courageux après ce qui était arrivé à Giordano Bruno (dont l'article semble ignorer l'existence?) et il en faut des gens comme ça pour secouer un peu la doxa du pouvoir (car ce sont ses intérêts politiques et son emprise sur les esprits que l'église cherchait avant tout à maintenir) et les préjugés débilisants! PS = l'église n'a reconnu ses torts vis-à-vis de Galilée (et a peut-être ainsi validé l'héliocentrisme? Je ne sais pas si elle s'était exprimée avant sur ce sujet en fait) qu'en 1992. C'est plutôt ça qui est à méditer à mon avis...
     
    Ursinae, Emeline24, ben quoi ? et 13 autres ont BigUpé ce message.
  6. phneutre84

    phneutre84
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    De plus, si Galilée tentait également d'expliquer le monde autrement que par la religion, c'est parce que sa conception de la science et des maths s'inscrivait dans la tradition platonicienne, ie d'une science comme propédeutique (= entraînement, transition nécessaire vers) la métaphysique pensée comme ontologie et non comme théologie (donc pas religieuse). La science mène donc à la connaissance de l'être, des choses en soi, de l'âme et c'est en qualité de philosophe rationaliste que Galilée tentait d'expliquer le monde, ce dont il a parfaitement le droit.
     
    Törless, EliotteM, AncienneMembre_35 et 2 autres ont BigUpé ce message.
  7. Jouny

    Jouny
    Expand Collapse
    "Oh brave new world, that as such people in't"

    @Audrey Hepbrune : merci pour ce sujet bien documenté ! Je connaissais déjà l'idée générale mais pas tous les détails ! Et je ne peux que plussoyer mille millions de fois sur le fait qu'être historien, c'est faire preuve de nuances. C'est ce que j'essaie d'expliquer aux gens qui ont tendance à trop user de clichés tout faits en Histoire, et plus particulièrement pour l'époque médiévale. Je te keur aussi à distance pour la conclusion faisant référence à Abélard et Thomas d'Aquin, deux personnes très bien, quoique Abélard aussi avait son petit côté snob, et dont on ne parle pas assez :)
     
    DvasssT a BigUpé ce message
  8. katnissvsw

    katnissvsw
    Expand Collapse
    Guest

    Sinon dans les mythes , par rapport à l'Inquisition toussa, l'Eglise ne pouvait pas condamner à des peines corporelles (peine de mort, tortures tout ça) mais elle pouvait livrait en cas de récidive au pouvoir non religieux qui eux pouvaient condamner à des peines corporelles.
     
  9. DvasssT

    DvasssT
    Expand Collapse

    Je comprend les réactions un peu enflammées sur le sujet mais je crois que le but c'est surtout de montrer qu'il y a une image toute faite de Galilée et aussi de l'Eglise qui mérite d'être nuancée, même si je peux comprendre que l'article en mécontente certaine par le ton qu'il prend (mais après moi c'est ce qui m'a fait rire, ça m'a fait penser à "Raconte moi l'histoire" dans la façon de s'exprimer)
     
    OpiumDiary a BigUpé ce message
  10. Loulou des Bois

    Loulou des Bois
    Expand Collapse

    Désolée de faire un très grand raccourci, malgré la qualité de l'article, le passage cité par Euki grince également dans mes oreilles et fait douloureusement écho à l'actualité...
     
    ben quoi ?, Madame_Casse-Pieds, ThelmaEtLouise et 6 autres ont BigUpé ce message.
  11. Hibourisson

    Hibourisson
    Expand Collapse
    la peluche nucléaire 

    @Euki

    J'ai un peu l'impression que l'article dit : il avait pas de preuve irréfutable pour contredire la théorie générale et il se permettait de beugler sur tous les toits qu'il avait raison: quel orgueilleux prétentieux !

    Du coup ma question est la suivante: qu'est-ce qu'une preuve irréfutable ?

    Mais en fait la vraie question c'est plutôt: est-ce qu'on a besoin d'une preuve irréfutable pour défendre son opinion envers et contre l'opinion générale ?
    La réponse est non, pour moi.
     
    carolecachalot, Törless, EliotteM et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  12. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    Vous m'excuserez mais peut être que le contexte historique cité dans l'article est véridique mais l'Eglise pratiquait de la répression sanguinaire à l'encontre des gens comme Galilée, il aurait vraiment put être brûlé comme Giordano Bruno. Le christianisme a été dévastateur pour la plupart des gens du même "esprit" que Galilé, j'ai l'impression même si ce n'est peut être pas le cas que cet article veut montrer que l'Eglise n'était pas si "terrible", qu'elle était prise de court par ses gens qui pensaient différemment et que la seule réaction possible était de vouloir les faire taire en les exterminant. Enfin je me doute que cet article veut juste remettre en place le contexte historique mais j'ai l'impression qu'il nie les répressions sanglantes de l'Eglise et leur façon de faire très barbare.
    Je vais m'arrêter là, sinon je risque de faire un pavé sur tous les crimes commis par l'Eglise et je risque d'être vexante et agressive ce que je ne veux surtout pas. Quoiqu'il en soit des tas de personnes ont périt dans les flammes du bucher à cause de l'Eglise, Galilée courait un danger bien REEL même s'il n'a pas été torturé et jeté aux cachots pour ses idées.

    EDIT: Je viens de lire les commentaires et je suis stupéfaite de lire les mythes de l'inquisition. Pour avoir lu quelques passages du "marteau des sorcières", la torture était limite une procédure judiciaire. Oh et je ne mentionnerais pas aussi l'image des femmes, après je ne l'ai pas lu en entier car c'est vraiment très technique (pour moi) mais l'inquisition était limite un "droit religieux" (comme le droit péna par exemplel) et surtout les femmes étaient toujours suspectes quoiqu'elles faisaient. Il est vrai que peut être qu'il des "petites" exagérations sur l'inquisition mais à mes yeux et je ne démordrais pas la-dessus ils sont pratiquement commis un feminicide, les principales victime étaient les femmes et ensuite les gens comme Galilée. En fait, je suis désolée ça va paraître fort, mais ça me choque qu'on minimise les actes de l'Eglise c'est comme si dans 1000 ans on minimisait les actes du régime nazi. Je m'excuse de cette comparaison qui en fera bondir plus d'une mais l'Eglise a fait couler du sang partout ou son influence s'étendait, elle est responsable du sexisme, de l'antisémitisme, du racisme. Il me semble même que Jean Paul II avait reconnu les crimes que l'Eglise avait commis, non ? Je ne sais plus.

    Tout ceci est mon opinion personnelle, je ne veux pas imposer ma vision des choses mais j'ai un ressenti très particulier et personnel vis à vis du christianisme. Je suis consciente qu'il y avait des moines très savant dans l'Eglise mais je me laisse emporter par ma vision négative. Je ne veux blesser personne mais je ne sais pas, je suis trop émotionnelle mais quand je lis les chiffres des victimes de l'inquisition et les guerres faites au nom du christianisme, ça me bouleverse vraiment. Et du coup, je ne retiens rien de positif alors que je sais que l'Eglise a aussi permit la sauvegarde de certains livres et qu'elle protégeait des artistes, que le pape a sauvé des juifs durant la seconde guerre mondial, je le sais tout ça mais son passé est juste trop lourd à oublié pour moi (et peut être que c'est dû aussi au fait que ma tante était très croyante à la limite du fanatisme et qu'elle m'a choqué dans ces actes ou ses propos quand j'étais enfant.).

    Enfin voilà, je ne comprends pas qu'on minimise ce qu'elle a fait sous prétexte que c'est du passé.
     
    #12 Neverland90, 21 janvier 2015
    Dernière édition: 21 janvier 2015
    AncienneMembre_19, EliotteM et Sill ont BigUpé ce message.
Chargement...