Garder contact avec sa famille à distance

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Chat-rlotte, le 22 mai 2015.

  1. Chat-rlotte

    Chat-rlotte
    Expand Collapse

    Salut à toutes et à tous,

    J'ouvre ce topic pour parler d'un sujet qui me tient à cœur : les relations familiales/amoureuses à distance.

    J'ai moi même vécu cette situation en partant vivre un an en Australie alors que ma famille et mon copain étaient en France. Nous utilisions Skype, Facebook et What's App pour garder contact, et j'avais même ouvert un blog pour raconter mon expérience et poster mes photos. Malheureusement, avec le décalage horaire (10 heures) et la vie trépidante que j'avais là-bas (pleins de nouvelles choses à découvrir, de nouvelles rencontres), garder un contact régulier fut très difficile. Mon copain se plaignait de ne pas pouvoir suivre mon quotidien (je lui racontais seulement les moments « marquants ») et il se sentait très seul en France. Quant à moi, j'ai eu ce sentiment de culpabilité d'avoir d'abandonné ma famille et mon amoureux ! Bref, ce fut une expérience difficile de ce côté là.

    Je suis designer d'interactivité (en gros j'étudie les relations entre l'humain et les nouvelles technologies) et je travaille notamment sur les objets connectés. Du coup, ayant vécu cette « mauvaise » expérience (qui fut quand même formidable, malgré cet aspect négatif), je me suis dit qu'il y avait peut-être quelque chose à créer de ce côté là, un petit objet pour nous connecter, avec pleins d'émotions dedans, ou que sais-je !

    J'aimerais avoir votre avis sur la question, et vos témoignages. Est-ce que vous vivez loin de votre famille/amis/amoureux/enfants ? Comment gérez vous la relation à distance, que partagez-vous ? Que faites-vous pour ne pas laisser place à la « flemme de donner des nouvelles » ?


    Je m'intéresse également aux "intermittents du foyer", ceux ou celles qui ne vivent pas loin des leurs mais sont souvent absents, en déplacement ou autre… comment garder une continuité dans une relation avec ses proches ?


    Merci beaucoup pour vos réponses… je repars dans quelques mois vivre à l'étranger, j'appréhende déjà !
     
  2. A2

    A2
    Expand Collapse

    Salut.
    J'ai fait 2 grandes expériences à l'étranger, et ait expérimenté 2 méthodes différentes ;
    la 1ère en 2007, en Allemagne : à l'époque j'avais 15 ans. Je suis partie pendant 6 mois. Par contre, il n'y avait pas internet dans ma famille. Donc nous avons entretenu une relation épistolaire pendant cette période (ça fait de supers souvenirs aujourd'hui, nous avons relié nos lettres). Avec ma maman nous nous écrivions une lettre par semaine, avec les autres personnes c'était plus ou moins régulier. Je n'ai quasiment pas téléphoné en France, donc je trouve ça meilleur pour s'imprégner d'une langue et d'une culture d'abandonner sa langue maternelle (et un peu sa famille aussi).
    La seconde en 2011, en Italie. 6 mois aussi. Là, beaucoup moins de lettres (ce n'est pas moi qui avait la flemme, mais ma maman!!). Du coup on se téléphonait plus régulièrement (ma maman a installé internet chez elle en 2013). Par contre, j'ai beaucoup communiqué sur mes activités à travers Facebook!! Finalement, ça permet de donner des nouvelles à tout le monde, et pas individuellement. Et pour ceux qui en voulaient plus, ils pouvaient me contacter individuellement. Et pour mon copain de l'époque, ça a été facile : je crois qu'il a décidé de m'oublier pendant 6 mois...
    Je connais un couple qui fait le tour du monde, et le coup de blog photos + anecdotes, je trouve ça super.
    Je pense que les gens qui restent dans leur vie en France devraient comprendre qu'on accumule tellement de choses à l'étranger (bon pour ma part je n'étais pas à l'autre bout du monde), qu'il est compliqué de passer chaque jour 2 heures avec chaque personne par Skype ou autre. On a AUTRE CHOSE à faire, et les coups de blues que j'ai eu à cause des personnes loin, je les regrette parce qu'ils m'ont fait perdre mon temps et gâcher le peu de temps que je passais ailleurs. Si on ne s'installe pas définitivement ailleurs, c'est qu'on va revenir! Alors patience.
     
    Chat-rlotte a BigUpé ce message
  3. Chat-rlotte

    Chat-rlotte
    Expand Collapse

    Merci pour ta réponse A2 !
    C'est vrai que Facebook c'est bien pratique pour donner des nouvelles à tout le monde en même temps, mais ce qui me dérange c'est que comme tout le monde sait... l'info perd en qualité, enfin, personne ne se sent privilégié, tout le monde est au même niveau. Par exemple j'ai gardé "contact" avec des amis en France via Facebook, je voyais tout ce qu'ils faisaient, leurs photos etc, mais je ne leur ai même pas parlé par message ! Par flemme, par peur de déranger... Et j'ai l'impression que certains de mes amis ont fait la même chose, ils se sont contentés de lire mon blog et regarder mon Facebook. Je crois que sur ce point c'est moi qui fut la plus déçue, car parfois c'est sympa d'avoir qqun qui vient te faire un petit coucou quand tu es loin :)
     
  4. Eif

    Eif
    Expand Collapse
    La nuit je mens, je prends des trains à travers la plaine.

    Salut :)

    Ce n'est pas que je sois partie mais le contact à distance c'est quand même l'histoire de ma vie, avec une maman étrangère dont toute la famille vit dans le pays d'origine, et un papa à moitié français et dont la mère vivait aussi à l'étranger. En gros j'ai quasi aucune famille en France mais j'ai quand même de forts liens avec ma famille. Déjà ma mère m'a emmenée le plus souvent possible dans son pays et elle parlait au téléphone autant que possible avec eux et me racontait. Maintenant on a le téléphone illimité pour son pays et du coup elle appelle presque tous les jours, ses cousins, frères et sœurs, parents... Et ça lui fait du bien.
    Quand j'étais petite j'ai écrit beaucoup de lettres à ma grand-mère paternelle (les autres c'était plus dur car je ne savais pas encore écrire leur langue) et puis quand on a eu internet vers mes 11 ans, elle et moi avons beaucoup échangé de mails et ça s'est poursuivi de cette façon avec plus ou moins d'intensité selon les périodes jusqu'à son décès. En plus elle s'était inscrite sur Facebook ce qui l'aidait à maintenir le contact avec tous ses petits-enfants.
    De la même façon sur Facebook j'ai en amis une immense partie de ma famille, même certains que je ne connais pas très bien et ça aide à maintenir le contact, à savoir ce qu'ils deviennent etc.
    Ma sœur est partie à l'étranger quand j'avais 11 ans, ça fait presque 10 ans maintenant et elle n'est jamais rentrée plus que quelques semaines. Au début on a beaucoup échangé de lettres, parlé au téléphone environ une fois par semaine (c'était cher...), puis avec internet on a pu échanger beaucoup de mails, parler sur Skype (pareil avec mes grands-parents d'ailleurs) et de petits messages sur Facebook... On a réussi à rester très proches alors qu'on ne se voit jamais plus que deux-trois semaines par an depuis toutes ces années...
    De même l'année où mon frère est parti on a parlé sur Skype et Facebook...

    Globalement je dirais qu'avec tous les moyens qu'on a maintenant c'est beaucoup plus facile qu'avant, je le vois avec ma maman pour qui au début ça n'a pas été très facile quand elle est arrivée en France avec mon papa.

    Voilà c'était ma petite expérience personnelle ;)

    (Ne pas citer svp)
     
    Chat-rlotte a BigUpé ce message
  5. Tapioca

    Tapioca
    Expand Collapse
    -

    J'ai passé 3 mois au Japon et 6 mois aux USA, et pour ma famille j'utilisais essentiellement skype, on décidait du rdv par email et on papotait 1h, 2h. Pour mon copain de l'époque quand j'étais aux Etats-Unis on se skypait le dimanche mais ce n'était pas toujours possible car comme dit plus quand on est à l'étranger on a souvent beaucoup de choses à faire, d'endroits à visiter... Du coup on s'envoyait beaucoup, beaucoup de mails où on se racontait nos vies! J'ai fait également des albums facebook que les gens n'hésitaient pas à commenter, c'était moins personnel mais ça permettait de raconter des anecdotes !

    Et pour ce qui est de la famille, trois frères dont un qui vit en Chine depuis 3 ans, marié à une chinoise etc. Et bien on a ce petit "rituel" qui est de se voir par skype un dimanche sur 2. Ca permet de s'organiser (puis si on peut pas, tant pis c'est pas grave :)) mais mine de rien avec ça je me rends compte que je suis plus proche (et "à jour") de mon frère en Chine que des deux autres qui pourtant sont en France ! Comme quoi parfois la distance rapproche :happy:
     
    Chat-rlotte a BigUpé ce message
  6. AprilMayJune

    AprilMayJune
    Expand Collapse
    C'est assez, dit la baleine

    Une partie de ma famille est française, et l'autre est étatsunienne. J'ai du coup beaucoup de famille éparpillée à travers la France (avec en plus pas mal de militaires dedans, qui bougent régulièrement) et un peu de famille aux USA, principalement à l'ouest.

    Petite, je voyais rarement mes grand-parents et nombre de mes cousins : on se réunissait parfois pendant les grandes vacances et c'était tout. Mais ça a toujours été normal pour moi d'avoir de la famille à l'autre bout du pays et du monde, et n'ayant jamais été très sociable ça ne m'a jamais beaucoup dérangé. Même maintenant, alors que je vis à deux stations de métro de chez mes parents, au final je ne les contacte pas tant que ça (mais maintenant plus qu'avant, parce que récemment toute la famille (dont moi) essaye de communiquer plus et de se voir plus souvent, c'est chouette). Je ne me suis jamais sentie limitée, en fait, ou gênée par la distance. Le téléphone et les lettres, et maintenant skype et les emails, me permettaient de communiquer avec ma famille quand je le voulais.

    Moi et ma copine, nous comptons déménager aux US prochainement. Et pour le coup même si ça m'éloignera beaucoup de ma famille géographiquement, ça ne me fait pas peur du tout, je sais que je ne perdrais pas contact avec eux ; que j'aurais plein de moyens de leur parler si l'envie m'en prend, et que quand mes parents ou ma famille viendra nous voir en vacances, on pourra passer des moments très agréables - en un sens, si je ne vois ma famille que dans de rares occasions, on a tendance à faire plein de choses quand on se voit, on sort au musée, on rentre le soir et on en discute jusqu'à tard en sirotant du vin, on essaye des restaurants; tandis que bien souvent quand on vit côte à côte, c'est beaucoup plus banal comme quotidien, et on finit souvent chacun de notre côté, mes parents devant la télé et moi devant mon ordi par exemple.

    Ma copine par contre n'a jamais vécu loin de sa famille et appréhende l'idée de partir (mais elle en a aussi très envie) elle a une relation très différente avec eux, beaucoup moins distante en un sens, et elle est beaucoup plus proche de sa soeur notamment. Et j'ai un peu peur qu'elle finisse par se sentir triste ou mal à l'aise en habitant loin d'eux.
     
    Chat-rlotte a BigUpé ce message
  7. QueenOfSapucai

    QueenOfSapucai
    Expand Collapse
    Young, Wild and Free

    Avec mes parents on a vécu la moitié de ma vie à l'étranger, donc on gardait contact avec mails, téléphone, skype environ une fois par semaine avec le reste de la famille restée en France.
    Maintenant c'est mes parents qui vivent à l'étranger. J'essaye de téléphoner à ma mère le plus souvent possible, généralement pour des conneries comme "eh tu sais pas ce qui m'est arrivé", mais ça finit par coûter très cher dans mon forfait. Du coup Facebook c'est bien utile. Sinon skype avec mes parents je n'utilise presque jamais, à part quand ils ont un truc de ouf à me montrer ou pour les anniversaires. On reste une famille très proche et très unie, la distance n'affecte pas nos relations tant que ça au final.
     
    Chat-rlotte a BigUpé ce message
  8. Chat-rlotte

    Chat-rlotte
    Expand Collapse

    Merci pour vos réponses !
    Je trouve ça intéressant le fait que vous vous sentiez si proches malgré la distance, même parfois plus que si vous vous voyiez tous les jours. Heureusement que les nouvelles technologies sont là ;)
     
    AprilMayJune a BigUpé ce message
  9. Miss Ninja

    Miss Ninja
    Expand Collapse
    I know my value

    Me séparer de mes parents n'a jamais été un souci, j'avais l'habitude depuis petite, mais je partais toujours voir de la famille. Ma première grande-aventure seule c'était à mes 19 ans, quand je suis partie en Erasmus. J'habite en Angleterre depuis bientôt 2 ans, après un retour en France d'un an !
    Je discutais (et discute toujours) assez souvent avec mes parents sur skype, je mets des photos sur facebook, ou flickr. Skype, c'est pratique, je peux mettre la webcam et hop, on peut faire à manger en discutant, parler de tout et de rien, manger ensemble parfois. Je discute avec ma grand-mère aussi, on se raconte nos journées, tout ça.

    L'avantage c'est que je n'ai plus à subir les engueulades de mes parents (ah, si, une fois, c'était...spécial, j'ai cliqué sur le bouton rouge genre "heu, je fais quoi là?"), et depuis ça va mieux entre nous, je crois, même si du coup je m'aperçois à quel point on est différents!
    J'ai aussi pris l'habitude d'envoyer des cartes postales pour les anniversaires, fête des mères, tout ça.

    Pour moi déménager à l'étranger c'était quelque chose que je voulais faire depuis très jeune, donc mes parents ont eu le temps de s'y faire, je crois ! Ils ne me manquent pas plus que ça, mais j'ai pas besoin d'avoir un contact "physique" avec eux, donc je suppose que ça aide ! Je les revois à Noël et quelques semaines l'été, et ils viennent me voir en général une semaine vers février/avril (toujours avec un autre membre de la famille, j'ai eu grands-parents, tantes, cousins, bref ^^)

    J'ai parfois un peu plus de mal avec mes amis les plus proches (ceci dit, heureusement qu'il y a skype!), surtout dû au fait que je me suis pas encore bien fait des amis ici, et du coup j'ai tendance à garder très peu d'amis, d'où le concept des amitiés jetable (les gens avec qui tu sais que tu n'auras contact que quelques mois histoire de pas rester seule et de passer quand même des bons moments).
     
    Chat-rlotte a BigUpé ce message
  10. Tammie

    Tammie
    Expand Collapse

    Je vis loin de ma famille depuis 5 ans (700 km), mais je suis partie de chez moi depuis 9 ans (j'ai vécu 4 ans à 1h de chez mes parents, mais au final je rentrais une fois toutes les 3 à 5 semaines en fait). Depuis quelques temps, mes frères et soeur sont aussi partis, il y en a un à Reims, l'autre à Toulouse, il y a juste le petit dernier qui est dans les parages.
    J'ai rarement mes frères, plus souvent ma soeur, par téléphone ou textos, mais parce qu'on a plus de choses à se dire. Mon frère de Reims est venu quelques fois, mais globalement je vois la fratrie 2 fois par an en fait.
    Je vois mes parents tous les 2-3 mois, soit parce que je redescends, soit parce que eux viennent. J'appelle ma mère régulièrement, 2-3 fois par mois je dirais, mais on est surtout en contact par mail ou sms.
    En fait ma mère est le point central de notre famille, elle nous envoie des messages groupés tous les jours ou presque, où elle s'adresse à chacun d'entre nous. Donc je sais par exemple quand mon frère est sorti en soirée, quand ma soeur a des exams ou est allée au resto indien, quand mon frère est de garde, comment va mon grand-père, ce qu'ils ont fait le w-e, etc. Elle doit faire ça depuis 2-3 ans maintenant, et si des fois c'est un peu saoulant (parce qu'elle envoie BEAUCOUP de messages, et longs), au final je me rends compte que ça permet de ne jamais couper le contact avec eux. Je peux appeler mon frère après 6 mois et ne pas avoir l'impression de ramer à propos de trucs qu'il vit ou a vécu. Bon, évidemment, elle ne sait pas tout, mais entre ce que mon père et ce qu'elle récoltent de nous 4, elle rediffuse bien les infos et au final c'est plutôt chouette.
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Amy
    Réponses :
    219
    Affichages:
    9641
  2. DaisyDuck
    Réponses :
    0
    Affichages:
    1279
  3. Nisa
    Réponses :
    8
    Affichages:
    5857
  4. SweetSugar
    Réponses :
    20
    Affichages:
    3550
  5. Lezzie On X
    Réponses :
    52
    Affichages:
    18119