Génération Mad n°14 - Quel•le prof t'a marqué•e ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 13 décembre 2015.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

  2. PetitTapir

    PetitTapir
    Expand Collapse

    Alors dans la catégorie coups de coeur :

    Mon prof d'anglais de 3ème, non seulement parce que c'était ma matière préférée et que j'y avais de très bons résultats (ce qui n'a rien de désagréable) tout en apprenant encore des choses dans son cours. Je pense que j'étais un peu "amoureuse" de lui aussi... ;)

    Toujours en 3ème, ma prof d'histoire avec qui nous nous sommes découvert par le hasard des choses toutes sortes d'intérêts communs (les Beatles, l'Angleterre...). Nous sommes restées en contact au point d'aller au cinéma ensemble lorsque j'avais déjà quitté le collège. Elle ma même ramené une fois des cadeaux de Londres pour mon anniversaire. Encore aujourd'hui on se fait régulièrement des coucous sur Facebook et je retourne occasionnellement au collège pour lui faire une bise.

    Et à la fac coup de coeur pour un de mes profs, d'abord pour son côté Georges Clooney en plus jeune et plus beau (j'assume le côté midinette à fond), mais aussi parce que ses cours étaient mes préféres (des cours sur Eastwood et la Comédie Musicale Hollywoodienne, ça défiait toute concurrence !) et que nous avons développé une certaine complicité prof-étudiant lorsque j'étais déléguée de promo, puis lui mon maître de stage.

    A l'inverse, j'ai été marquée par ma prof de physique de Terminale avec qui j'entretenais une haine tout à fait réciproque ! Je me faisais régulièrement virer de son cours (parfois exprès, soyons honnête), et elle m'a un jour déclaré que j'étais arrogante et prétentieuse ! Le meilleur étant sans doute qu'elle était notre prof principale et moi déléguée de classe... Un bonheur ! Cette prof est encore le sujet de nombreuses blagues entre moi et mes amis de terminale...

    A part ça, les vidéos sont toujours aussi chouettes :)
     
  3. Meylkiaz

    Meylkiaz
    Expand Collapse
    .

    J'avoue que je n'ai jamais été fan des cours. Je n'avais pour autant pas de mauvaises notes, disons que j'avais la moyenne partout (sauf en maths !) voire un poil au-dessus. Mais je traînais des pieds pour aller en cours. Je m'y ennuyais, les professeurs étaient ennuyeux car ils ne semblaient pas aimer ce qu'ils faisaient, et je le ressentais.
    De ce fait, j'ai fait une année entière en séchant régulièrement (bouh, v'la l'exemple, mais j'avais de bonnes notes :supermad:).

    J'ai discuté avec le conseiller d'orientation de mon lycée de l'époque. On a parlé de ce que je voulais faire, comment je me sentais dans ces études générales... Bref, c'était vraiment instructif (ce n'est pas ironique, c'était réellement un bon conseiller :happy:). Et c'est sur ses conseils que je suis partie dans un lycée professionnel où l'on enseigne la photographie, ma passion.

    J'y suis restée 4 années, et mon professeur de photographie (on l'appellera Patrick) était juste génial. Il adorait ce qu'il faisait, l'écouter nous enseigner ce qu'il savait était un plaisir pour les oreilles et notre curiosité. J'adorais apprendre grâce à lui, j'adorais aller en cours grâce à lui. Il était sympathique, passionné, nous écoutait, nous aidait sur nos projets et nous inspirait. Ces 4 années étaient, sur le plan éducatif, les meilleures de ma vie ! Je ne sais pas s'il enseigne toujours car il était plutôt âgé, mais c'est grâce à des professeurs passionnés comme lui que j'ai adoré retourner en cours. Il y en avait une autre aussi, que l'on appellera Lydie, que j'appréciais beaucoup et qui enseignait la même chose que lui, mais c'est définitivement Patrick qui m'a le plus marquée sur tous les professeurs que j'ai pu rencontrer. :puppyeyes:
     
  4. Wissalovski

    Wissalovski
    Expand Collapse

    On nous a interviewé "tout d'un coup" il y a plusieurs mois de ca et il me semble que les réponses sont selectionées selon leur "pertinence" (genre si 3 mad sortent la même réponse, ils ne mettront qu'une) .
    Voili voilouuu.
     
    #4 Wissalovski, 13 décembre 2015
    Dernière édition: 14 décembre 2015
    MadKingBunny a BigUpé ce message
  5. Wissalovski

    Wissalovski
    Expand Collapse

    @MadKingBunny désolée de t'avoir citée.
    Exactement, les questions se sont enchainées et on devait répondre spontanément .... c'était assez éprouvant pour le staff madmoizelle.
     
    MadKingBunny a BigUpé ce message
  6. cecelight

    cecelight
    Expand Collapse
    PILOU PILOU

    Le prof qui m'a plus marqué était mon prof de maths en 1ère et Terminale S. C'était un gros malade. Il nous gueulait dessus tout le temps, mais avait une de ces prestances, qui INSPIRE le respect. Il nous faisait parfois de la philo, nous hurlait que la chance n’existait pas, qu'il fallait vivre ses rêves non pas rêver sa vie. J'ai tant de respect pour ce grand homme qui était hyper connu d'ailleurs dans le cercle des profs de Montpellier. Je me prenais des taulées en maths, mais je n'abandonnais jamais, parce qu'il me poussait à pas abandonner. Il m'a appris à avoir de la niaque, à me battre. C'est en partie grâce à lui que je fais ce que j'aime aujourd'hui, car il a jamais oublié l'essentiel. Gloire à vous Mr.Bataillou.
     
    PetitTapir a BigUpé ce message
  7. issabill

    issabill
    Expand Collapse

    Mes profs qui garderont toujours une énorme place dans mon cœur : mes profs de maths et physique de 4ème-3ème :loveeyes:
    Pour vous situer le contexte : au collège, j'étais dans le privé, en classe européenne. Notre classe était clairement la chouchoute des profs (on était la dernière génération de classe européenne), et la plupart avait demandé à nous garder entre la 4ème et la 3ème (dont les profs de maths et physique).
    L'établissement faisait également lycée, il était donc normal que les élèves du collège restent pour le lycée...
    Mais ces 2 profs avaient pris rdv avec mes parents pour leur conseiller de ne pas m'inscrire dans ce lycée mais plutôt de tenter l'inscription dans ce beau lycée public et hors secteur mais de très bon niveau, car ils estimaient que le niveau de leur lycée privé n'était pas suffisant pour moi...
    Résultat : j'ai été prise dans le public, j'y ai effectivement acquis beaucoup.
    Et surtout, moi qui n'avais pas vraiment d'amis "vrais", j'y ai rencontré les meilleurs amis du monde, et celui qui est actuellement mon mari.
    En ces temps où l'élitisme scolaire n'est pas vraiment encouragé, moi je ne remercierai jamais assez mes profs d'en avoir fait preuve! :fleur:
     
    Morgause a BigUpé ce message
  8. Gadda

    Gadda
    Expand Collapse
    "Il se trouve que par hasard, j'ai justement un biscuit sur moi."

    Ohlàlà je garde un super souvenir de ma prof de français au collège, c'est celle qui m'a fait comprendre que non, aimer la poésie n'est pas honteux (au collège, on se fait ridiculiser pour tout et n'importe quoi). J'aimais déjà bien écrire (je me racontais des histoires pendant des heures, alors j'adorais les rédactions - d'ailleurs, je me raconte toujours des histoires :yawn:), et elle lisait mes rédactions devant la classe. C'était gênant, mais en même temps j'étais une élève hyper discrète, très mauvaise dans toutes les matières scientifiques, alors ça me faisait du bien d'être soutenue par un prof (aparté : vous avez remarqué comme, au collège, si on est mauvais dans les matière scientifiques on est immédiatement une cause désespérée pour les profs, même si on gère bien dans les matières plus littéraires?).

    J'étais mauvaise en maths, certes, mais j'ai eu des profs géniaux au collège, qui ont toujours été très patients avec moi, qui ne m'ont jamais houspillée parce que je ne comprenais pas (pas comme d'autres, n'est-ce pas Mme la prof de maths du lycée? Plusieurs années après, je vous hais toujours).

    Ma prof de français du lycée était top aussi, tout le monde la détestait mais moi je l'adorais :d

    J'ai eu deux profs de fac (littérature du XIXe et du XXe) qui étaient tellement géniales ! Tellement patientes, douces, cultivées, intéressantes... Ohlàlà j'aurai voulu n'avoir cours qu'avec elles ! Une prof de littérature comparée aussi, que je détestais en L1 parce que je la trouvais méchante, et que j'ai eu à nouveau en L3 et... un amour ! Tellement gentille, un puits de savoir !

    Big up à mes profs d'allemand, très gentilles à l'extérieur du collège/lycée, mais des vrais tyrans en classe :halp:
     
    Astyana a BigUpé ce message
  9. Smaje

    Smaje
    Expand Collapse
    Team os de Mégaloceros en plomb blindé!

    Mon prof de bio végétale en L1, puis de stats en L3. Une sorte de vieux monsieur distingué avec une barbe blanche toujours impeccablement taillée et une calvitie, et qui n'utilisait jamais le vidéoprojecteur. Autant dire que quand on l'a vu arriver pour le premier cours on a tous un peu flippé en mode "oh mon dieu il a pas l'air rigolo, lui :gonk:".
    Sauf qu'en fait, en plus d'expliquer super bien (ce type m'a réconcilié avec les maths, enfin, les stats, c'est pas rien), ses cours étaient absolument passionnants, lorsqu'il digressait sur un sujet il arrivait toujours à le relier au sujet du cours, et toujours avec une anecdote sur son boulot, ses recherches, sa vie: "Mon CV? Des recherches avec la Nasa, le CNRS, la médecine, l'INRA, et même le chômage :yawn:"
    Le pompon sur la cerise, c'est quand on a appris que le surnom que les étudiants lui donnaient depuis plusieurs années, Dumbledore, il l'avait mis sur la porte de son bureau. :vieux:
    Il est parti à la retraite l'année dernière, j'aurais bien retapé une L3 rien que pour l'avoir de nouveau en stats, snif :tears:
     
    Manth_Bleue et PetitTapir ont BigUpé.
Chargement...