Génération Mad n°21 - La phrase la plus marquante de ton père

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 7 février 2016.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

  2. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    Bruits de couloir = bruits de chiottes. Tout mon père :cretin:
     
    Mlle C. a BigUpé ce message
  3. adita

    adita
    Expand Collapse
    Dans le game en claquettes

    J'ai pas de souvenirs de phrases "positives" de la part de mon père qui m'ont beaucoup marquées je crois, plutôt des trucs pas forcement sympa à entendre :ninja:
    Du coup je mets en spoiler parce qu'à lire c'est pas forcement super cool:
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    Bon je l'aime, c'est mon père hein, mais j'avoue que c'est ça qui m'a le plus marqué. Je crois qu'il ne se rends pas trop compte de la portée de ces mots, et quand on rajoute de l'alcool par dessus, ça donne rarement de bonnes choses.
    Depuis ça va mieux, j'ai fait la paix avec ça, et on se parle pas très souvent de toute façon donc ça limite un peu les risques d'entendre des choses aussi "sympathiques". Enfin je contente quand même d'avoir de ses nouvelles et de savoir qu'il va bien (quand ça va bien parce que malheureusement pas toujours le cas :erf: ).
     
    Symba a BigUpé ce message
  4. katell lb

    katell lb
    Expand Collapse

    "Quand tu sauras ce que tu vaux, tu ne te poseras plus ce genre de questions"
    :rockon:Tellement vrai.
     
    Halinor et Casspinosaure ont BigUpé.
  5. Gilgamesh_8

    Gilgamesh_8
    Expand Collapse

    moi, mon père était avait un trouble de personnalité narcissique aux comportements manipulateurs (pervers narcissique) alors des phrases marquantes/blessante j'en ai eu une centaine.
     
  6. Petious

    Petious
    Expand Collapse

    Deux phrases :
    La première, alors que j'étais enfant : "Ma fille, j'ai deux bonnes nouvelles pour toi : la première, c'est que tu vas rencontrer le prince charmant. La deuxième, c'est qu'après, t'en rencontreras un autre".
    Et la seconde, alors que j'avais 17 ans, lors d'un diner avec le fils d'un de ses amis... Allez savoir pourquoi, ce dernier s'était mis en tête de me donner des conseils sentimentaux, et m'avait lâché cette pépite : "Il faut pas que tu aies mille expériences sexuelles. Ou plutôt si, mais pas avec 1000 garçons."
    Et mon père a balancé avec un grand sourire : "500 garçons 500 filles ? :d"

    Cette dernière réplique était géniale pour deux choses : déjà, parce qu'elle dit en substance "ton slut shaming, tu te le colles là où je pense", ensuite parce qu'à l'époque, je vivais très mal ma bisexualité, j'étais touuuuuuuuuut au fond du placard et cette réplique m'a vraiment fait réaliser (même si je savais déjà que mon père n'était pas homophobe, mais il y avait la petite peur de "ah si ça se trouve il s'en fiche des bis/homos tant que ça concerne pas ses enfants") que mon père n'aurait aucun problème avec ça.
     
    Flo0, Kirjava, Muwglyk et 7 autres ont BigUpé ce message.
  7. atsumimag

    atsumimag
    Expand Collapse

    Avec mon père c'est particulier. Mais c'est mon père. Je sais qu'il est content de ce que mon frère et moi, on est devenu.(indépendant et avec un boulot stable)
    Il ne le dit pas forcément mais on le sait comme même.
    Il n'a pas toujours été d'accord avec mes choix ou mes actions. Mais je sais que si sa va pas, il ne me laissera pas tomber.
     
    Mlle C. a BigUpé ce message
  8. Symba

    Symba
    Expand Collapse
    Working Girl

    C'est pas super gai, mais j'avais 15 ans (60 kilos pour 1m70) : "Elle est bien en chair".
    Résultat : des années d'anorexie... :s
     
    #8 Symba, 8 février 2016
    Dernière édition: 8 février 2016
    laïkaa a BigUpé ce message
  9. Morgane.Cht

    Morgane.Cht
    Expand Collapse
    Trouver du sens...?

    Il y a deux semaines mon père m'a dit "Je t'aime ma fille". La première fois en 26 ans.
     
    Heran. a BigUpé ce message
  10. laïkaa

    laïkaa
    Expand Collapse

    Je me reconnais énormément dans le témoignage de celle qui dit que son père était toujours sur son dos.
    Mon père m'a amenée à l'école jusqu'en fin de quatrième. Quand j'étais en internat au lycée il m’accompagnait aussi, et il a fallu faire une scène pour que je puisse rentrer toute seule le vendredi (pas le dimanche, trop dangereux). Il se sentait obligé de m'accompagner partout où j'allais. (Heureusement que j'étais pas très sociable.) Encore aujourd'hui, en prépa il veut que je le prévienne de mon arrivée au lycée ( soit après environ une demie heure de marche vers 8h). C'est d'un pesant incroyable et j'ai juste envie de me casser au plus tôt de chez mes parents.
     
    Atypik a BigUpé ce message
  11. Galaadina

    Galaadina
    Expand Collapse

    Je trouve ces témoignages très intéressants, révélateurs de plein de choses...

    Par contre (et vraiment c'est pas pour troller, ou faire de la critique gratuite) je suis un peu gênée de me dire que ces parents, ces personnes dont parlent leurs filles peuvent être sans aucun problème reconnus par des gens via leurs filles, et voir exposer ainsi leur intimité sans consentement. Je veux dire, plusieurs d'entre elles évoquent des tromperies, c'est lourd de conséquences socialement parlant. D'autant plus que l'une d'entre elles, si j'ai bien compris, laisse entendre que son père continue à tromper sa mère, avec qui il est toujours (enfin je l'ai compris comme ça, je fais peut-être erreur). Je ne suis pas sûre qu'ils seraient super heureux de voir ainsi leur vie intime exposée par leur enfant... Enfin voilà, je me mets à la place de sa mère, je ne sais pas comment je vivrais que ma fille parle à visage découvert sur internet du fait que je suis cocufiée par mon mari...

    Il n'y a peut-être que moi que ça choque, peut-être que je suis à côté de la plaque, mais j'avoue que, malgré le fait que j'ai trouvé ces témoignages vraiment bien, ça m'a interpelée.
     
  12. Amalthée Smith

    Amalthée Smith
    Expand Collapse
    Big up à tous les plaids du monde !
    Ambassadrice de Ville

    Cette question remue beaucoup de choses en moi.
    Depuis quelques temps, je pense beaucoup à mon père et à notre relation.
    J'aimerai qu'elle change, qu'il voit enfin combien je l'admire et combien je l'aime, parce que mon père a toujours eu une très mauvaise estime de lui.
    Et j'aimerai qu'il comprenne que je suis vraiment reconnaissante de tout ce qu'il a fait pour notre famille.
     
Chargement...