Génération Mad n°35 — Maquillées et culottées

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Dorothée B, le 15 mai 2016.

  1. Dorothée B

    Dorothée B
    Expand Collapse
    Dorothée
    Membre de l'équipe

    Donoma a BigUpé ce message
  2. Cocteau

    Cocteau
    Expand Collapse
    Zéro.

    J'aime bien les témoignages comme ça, je découvre, c'est sympa.
    Pour ma part je peux sortir sans maquillage (en ayant un chien, c'est préférable, je fais passer son envie d'uriner avant mon envie d'être coquette). Mais au boulot j'en serai incapable. Pour aller voir des gens que je connais j'aurais du mal à me passer de correcteur pour cacher mes quelques boutons tenaces et de mascara parce qu'effectivement ça ouvre bien le regard. Mais aller faire mes courses, passer à la boulangerie, pas besoin de maquillage pour moi. Par contre un jour je fréquentais un type qui, quand il m'a vue sans eyeliner la première fois a eu une réaction un peu choquée, et ça m'a complexée pendant un temps. Maintenant je m'en fiche.

    Et pour les sous-vêtements je porte rarement un soutien-gorge et ce depuis ... toujours (j'ai 28 ans). Je dois faire un 90B je crois et encore je le sais depuis très peu de temps. Je ne remarque même plus que je n'en ai pas. Il m'arrive d'en porter si j'ai un haut clair ou transparent mais c'est tout ou si j'ai un rencard. Et je n'ai jamais eu de commentaire même quand je portais des t-shirts blanc sans soutien-gorge, jamais aucune remarque déplacée.
    Par contre sortir sans culotte je n'arrive pas du tout à l'envisager.
     
  3. WildUnicorn

    WildUnicorn
    Expand Collapse

    J'ai commencé à me maquiller au lycée, fond de teint, mascara, rouge à lèvres, la totale, je prenais bien une demi heure chaque matin. Le truc c'est que c'est vite devenu impossible pour moi de me montrer autrement que parfaitement maquillée, et je me trouvais laide sans tout ca, j'avais honte de mon visage. Le problème c'est qu'on est trop habitués à notre visage maquillé, et qu'on ne se reconnaît plus au naturel..A partir de ma deuxième année de fac j'ai commencé progressivement à moins en mettre, à me montrer sans rien devant mes amis (qui répondaient à mes "Désolée je suis pas maquillée" en me disant qu'ils ne voyaient pas de reelle différence), à aller en cours sans... Aujourd'hui je peux sans souci me montrer sans maquillage, et ce n'est plus une obligation mais un plaisir. J'aime bien me maquiller, me créer un look chaque jour. Mais quand j'ai la flemme, pas le temps, ou juste que je n'y pense pas, je peux sans problème me promener comme ça. Et niveau confiance en moi, me rehabituer à mon visage "nu", et voir que personne ne fuyait en courant en me voyant, ça m'a enormement aidé. Il m'a fallut un moment pour le réaliser, mais le maquillage, c'est un truc génial, à partir du moment ou on est capable de s'en passer.
     
    Donoma a BigUpé ce message
  4. Lasourisverte

    Lasourisverte
    Expand Collapse

    J'ai beaucoup aimé cet épisode ! Une question légère et qui peut nous concerner au quotidien.
    Pour ma part j'adore me maquiller pour sortir ou quand je suis en avance le matin mais je peux sans problème sortir sans. ça dépend juste de mon temps le matin, si je me lève à l'heure je vais prendre le temps de me mettre un peu de mascara ou liner, mais si pendant deux mois j'arrive pas à me lever et que j'ai pas le temps je ne met rien pendant deux mois je pars sans rien en cours ou au travail ou chez des amis etc et ça me va très bien aussi. Pour moi le maquillage c'est un plus, un bonus mais surement pas un passage obligé.
    Sortir sans culotte je ne vois pas l'intérêt et sans soutif oui ça m'arrive !
     
  5. Bananou

    Bananou
    Expand Collapse

    Personnellement, je ne me maquille quasiment plus, sauf quand j'en ai envie ou pour les soirées/sorties entre ami.es et finalement ça ne me gêne pas plus que ça, j'ai fini par m'y habituer et je n'ai jamais eu aucune réflexion sur le côté fatiguée/pas entretenue (globalement, je n'ai jamais de cernes et un teint assez unifié donc ça doit y jouer !).

    Pour ce qui est des sous-vêtements, je ne porte plus de soutien-gorge depuis des mois et je suis la plus heureuse du monde ^_^ Même sous des hauts moulants et, même si l'on voit mes tétons, ce n'est pas grave. Aucun regard déplacé à part un peu au début, mais la plupart des gens ne le remarque même pas donc c'est parfait !
    Je n'en ai mets que sous un haut très transparent, mais uniquement si c'est pour aller au boulot ! Sinon, si je le mets dans d'autres circonstances, je m'en fiche :yawn:

    Après, je sors rarement sans culotte, car je trouve ça assez inconfortable de marcher longtemps sans, mais sous un jogging pour aller chez ma grand-mère ou sous un cycliste (obligé ! La madz de la vidéo s'en souviendra haha), pas de problème !
     
  6. Donoma

    Donoma
    Expand Collapse
    Rêveuse pragmatique

    Le maquillage c'est limite un combat pour moi. Bien sûre il y'a l'aspect créatif et tout qui est super mais dès que je m'habitue à me maquiller régulièrement je me supporte plus non-maquillée.
    J'ai commencé à sortir (genre vraiment, à la fac, boire un verre et tout) sans maquillage l'année dernière, et je pense que c'est parce qu'à un moment je me sentais en pleine confiance avec les gens qui m'entouraient du coup je n'avais "plus besoin" de cet artifice.
    Et ben ça fait un bien fou, juste l'idée de savoir que le regard des gens ne changera pas parce que t'as moins bonne mine, qu'ils t'aiment tellement pour ta personnalité qu'ils ne remarqueront même pas que tu est "un peu moins bien" que d'habitude.

    Cette année les 2 premières semaines de mon stage je ne me maquillais quasiment pas, et puis je me suis rapprochée d'un mec du boulot du coup j'arrivais plus à me pointer sans maquillage jusqu'à la fin du stage (et j'ai refusé de rester dormir chez lui un soir juste parce que ça me faisait chier qu'il me voit démaquillée... Au secour --')
    La semaine dernière je suis allée surfer avec un mec qui me plaît bien aussi, donc du coup pas de maquillage mais en plus en sortant de l'eau mes cheveux sont partis en mode jungle sauvage. Et alors même que son comportement n'a pas changé d'un pouce avec moi je n'osais plus le regarder droit dans les yeux car je me sentais horrible.

    Bref je pense qu'il est important de se faire violence et sortir sans maquillage régulièrement pour se rendre compte que le comportement des gens ne change pas à notre égard, et ça aide vraiment à se sentir beaucoup mieux dans sa peau.
     
Chargement...