Genre et jouets : l'avis d'une sociologue

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lady Dylan, le 19 septembre 2013.

  1. Lady Dylan

    Lady Dylan
    Expand Collapse
    Hazel Tellington

  2. Gormidoux

    Gormidoux
    Expand Collapse
    épuisée

    Et bien moi je fais partie de celle qui étant petite détestait les : marchande/cuisine/fer à repasser/barbie/poupée & autre jouet "de fille" je préférais de loin aller me faire des cabanes dans les arbres et jouer avec des circuits de petite voiture qu'avait mon petit frère.

    A l'heure actuelle, j'ai 25 ans et n'ai pas la moindre envie de porter un enfant ni même d'en avoir un pour l'instant. Je ne pense pas que ça ait de lien, en fait j'en sais rien. Mais voilà, je n'ai rien de la parfaite petite ménagère, je suis plutôt manuelle, créative etc. je n'hésite pas à bricoler chez moi et l'autre jour quand ma proprio m'a sorti... Votre voisin pourra venir vous changer vos ampoules, j'me suis limite sentie... insultée XD Je sais utiliser mes 10 doigts =D

    Je n'aime pas l'abrutissage dès l'enfance du : "on offre de la dinette, des poupées aux petites filles pour qu'elles apprennent dès le plus jeune âge que c'est ce qui les attend plus tard, donc autant qu'elles se préparent à faire la popotte et la super maman, pendant que papa est l'homme fort de la maison qui va tout réparer avec son marteau et ses tournevis"...

    Sans blague, mon ex n'a jamais réussi à monter un meuble IKEA... Moi oui ! Stop au marketing genré...
     
  3. Tessy

    Tessy
    Expand Collapse

    J'ai jamais aimé les poupées plus que ça, je préférais les jeux non genrés ou les cabanes moi aussi; il n'empêche que si je me mets en couple (c'est pas le programme du moment, mais c'est un autre problème), j'ai bien l'intention d'avoir des enfants. Par contre c'est bien possible que ça m'ait poussée davantage à me questionner sur mon identité féminine...

    Et pour avoir l'habitude des enfants: chez les plus petits, qui n'ont pas encore entendu répéter 20 fois "c'est pour les fiiiilles!", les garçons kiffent la dinette. Et à tout âge, les filles sont aisément partantes pour faire des cabanes si c'est une activité proposée par une femme plutôt que par un homme qui va présenter ça comme un truc bourré de testostérones et s'adresser sans s'en rendre compte aux garçons.
     
  4. marie-gertrude

    marie-gertrude
    Expand Collapse
    Guest

    Mes barbies se bagarraient avec les action man de mon frère. Et vous savez quoi? elle gagnaient. :XD:


    GIRLS POWER!!!!!!!!!!!:supermad:
     
  5. coryza

    coryza
    Expand Collapse

    Pour le moment, j'ai deux enfants : un garçon de 4 ans et une fille de deux ans.
    à vrai dire, je les laisse faire un peu comme ils veulent : le grand adore cuisiner (comme son père et sa nounou...), il aim aussi : les camions, les avions, motos, voitures, bébés (trèèès calin il est), livres, peluches... et cette année, il a choisi son cadeau des 4 ans tout seul. Bon, c'était un grooos camion avec des motos dessus.

    Quand à ma fille, elle aime aussi sa cuisine( ben oui, son frère lui apprend alors), mais elle est fan de Cars et et D'avions aussi, elle aime aussi son bébé et son loup...

    enfin, je me pose pas trop a question en fait, ils aiment ce qu'ils aiment et on verra en grandissant comment ça évolue, l'important, c'est qu'ils comprennent qu'ils ont le choix et pis c'est tout.

    du coup, les séparations filles/garçons, ça m'agace un peu le fondement quand même, ils seront forcément influencés à un moment ou à un autre et c'est dommage.
     
  6. Yamaata

    Yamaata
    Expand Collapse
    Joyeuse et enjouée psychopathe

    J'ai adoré cet article, merci =)

    Apres je pense aussi que l'enfant copie sur les manières de la famille, je m'explique : si c'est une fille et qui a plusieurs frères, elle préférera jouer aux jeux de "garçons" (c'est mon cas, j'ai toujours joué avec ceux de mes frères, et eux avec les miens pour qu'on puisse jouer tous ensemble *PEAAAAAAAACE* ), puis aussi elle calquera les habitudes de ses parents, si la maman est femme au foyer  ou si elle travaille.
    Je trouve presque dégradant qu'on attribue toujours les mêmes taches aux femmes, j'ai l'impression qu'on lobotomise les jeunes enfants pour qu'ils puissent bien rentrer dans une case plus tard ... suis-je parano ? :oo:
     
  7. Fizzgig

    Fizzgig
    Expand Collapse
    Je statute donc je suis.

    J'ai bossé pendant plusieurs années dans un centre aéré dans le groupe des 3-4 ans, et je m'étais faite la réflexion qu'à cet âge là on est encore très libre des préjugés. Ca dépendait bien sûr des enfants, de leurs parents et de leur environnement familial mais j'ai souvent vu des petits garçons mettre les robes de princesses du panier à déguisement, jouer au polypocket géant avec leur copine et balader leur doudou dans les poussettes tout comme j'ai vu les petites filles se battre avec eux dans la cour de récré pour avoir la voiture à roulettes rouge, se déguiser en zorro (avec moustaches qui frisent dessinées sur leurs frimousses) et bien sûr leur mettre des gros pains quand elles n'étaient pas d'accord.

    J'ai beaucoup aimé la conclusion de l'interview: si on dit à quelqu'un que sa vie va être radicalement conditionnée par sa couleur de peau ou la classe sociale de ses parents, c'est un scandale. Par son sexe, c'est encore normal. Mais du coup de voir que les deux précédents "critères" sont maintenant communément admis comme caducs, ça me donne de l'espoir pour le troisième.
     
  8. Grand Mère Feuillage

    Grand Mère Feuillage
    Expand Collapse
    Il en va de mon devoir envers moi-même d'exploiter la nature qui m'a été confiée.

    Bonjour,

    j'ai un petit garçon de 4 ans et ce qu'il préfère c'est jouer à la "marchande" (c'est lui qui le dit comme ça puisqu'au centre c'est le coin "marchande") et moi je corrige à chaque fois, "tu veux dire marchand?", ou alors dans la coin cuisine du centre, mais il va aussi jouer au garage, kapla etc. Au centre aéré, les jouets ne sont pas genrés, mais j'ai un peu peur que le langage courant et les vieilles habitudes des adultes posent problème au final (même si ils font des efforts).
    A la maison, il a ses poupées, sa dînette, ses petites voitures, son garage, sa maison de poupée, ses légos, son matériel de bricolage, etc., le problème du non genré c'est que ça multiplie les jouets, je ne vous dis pas le bazar dans sa chambre...
    Je dois aussi faire des efforts sur moi même car il veut jouer avec mon maquillage, j'ai un vieux réflexe qui me chagrine, pour l'instant j'élude en lui disant que mes produits coûtent cher et que ce ne sont pas des jouets, mais je sais bien que je suis hypocrite car si j'avais eu une fille, je lui aurait déjà acheté du maquillage spécial enfant. Et là j'aurai aussi cédé à la pression de la société car pourquoi vouloir sexualiser une fillette? Enfin, l'avantage d'avoir eu un garçon en premier c'est que si j'ai une fille plus tard, je tâcherai de résister et de lui acheter le plus tard possible ce genre de produit.
     
  9. Titien

    Titien
    Expand Collapse

    @ryalla: je pense pas qu'à son age il fasse la différence entre le maquillage déguisement et le maquillage "de tous les jours". :) peut être que tu peux lui mettre du rouge à lèvre et des moustaches de chats (ex à la con mais bon mdr): lui trouvera ça tout aussi drôle je pense et toi ça peut t'aider à voir la chose avec des yeux d'enfants ;)
     
  10. Marveloose

    Marveloose
    Expand Collapse
    En régression

    "par exemple une petite fille qui n’aime pas les poupons aurait plus de chance de ne pas vouloir d’enfants plus tard"

    Coucou c'est moi :lol:..

    .. Mais ça n'a aucun rapport, enfin je pense !!

    Super intéressant comme article mais du coup j'ai plus d'interrogations post lecture que je n'en avais au départ. Mon cerveau va imploser!
     
  11. AngryChicken

    AngryChicken
    Expand Collapse
    Geronimoooooo!

    J'ai beaucoup aimé l'article! :test

    Je me souviens que quand j'étais petite, j'ai eu toute sorte de jouets. Ça allait des petites voitures aux poupées, de la dînette aux jeux vidéos (plus tard ça).

    J'aimais bien les poupées parce que j'aimais déjà les fringues, la mode, etc. Mais je me rappelle que ça me dérangeait de voir du rose partout, parce que je n'aimais pas cette couleur (et je ne l'aime toujours pas). Je me rappelle pour mes 5 ans, j'avais eu un magnifique garage miniature et un camion téléguidé. Mes parents ne comprenaient pas trop mes choix parce que c'était assez inhabituel pour une petite fille, mais tant que ça me faisait plaisir, ils n'y voyaient pas d'inconvénients et ne s'y sont pas opposés.
    Puis après il y a eu les jeux vidéos (encore maintenant, ce qui est assez rare pour une fille, du moins ça étonne mes copines). Ça énervait un peu plus mes parents, qui avaient plus peur de me voir abrutie à rester dans ma chambre devant un écran que le fait de jouer à des jeux "de garçon".

     Par contre je n'ai jamais eu de poupons, j'ai toujours trouvé ça moche, et limite si je n'en avais pas peur /. Aujourd'hui je n'ai pas envie d'avoir d'enfants. Je ne sais pas si c'est à cause de ça, parce que plusieurs facteurs entrent en ligne de compte (difficultés dues au harcèlement à l'école qui m'ont un peu dégoûtée des enfants, projets de carrières qui de toute façon ne me le permettent pas dans un futur proche).

    Quoi qu’il en soit, je suis toujours choquée quand je vois les catalogues de jouets à Noël. :eh: Toutes les petites filles n'aiment pas le rose ni jouer à la maman, et tous les petits garçons n'ont pas envie de jouer à la guerre ou aux voitures.
     
  12. Lady Dylan

    Lady Dylan
    Expand Collapse
    Hazel Tellington

    C'est avéré mais moins accepté. Beaucoup de gens s'en moquent dans leur vie quotidienne mais si tu viens leur rappeler les inégalités et les déterminismes sociaux, ils te diront que c'est terrible, que l'école devrait jouer son rôle d’ascenseur social, bla bla. Tu imagines une mobilisation comme celle des Veilleurs (qui eux veulent garder ce déterminisme) pour entraver ouvertement le mécanisme de l'ascenseur social ? (Bon peut-être que ceux qui sont déjà riches et puissants ce déterminisme les arrange bien, mais ils ne peuvent pas le dire ouvertement.)
     
Chargement...