Gérer la descente d'amour

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Maia Mazaurette, le 23 mars 2011.

  1. Maia Mazaurette

    Maia Mazaurette
    Expand Collapse
    Accrochée à son ordi

    Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : Gérer la descente d'amour.

    Merci d'utiliser ce post pour publier vos commentaires et vos avis ;)
     
  2. Peaudouce

    Peaudouce
    Expand Collapse
    Peau d'ours.

    Je voudrais dire quelque chose :)

    La descente d'amour est une chose bien réelle. Mais d'une certaine façon, cela signifie que notre amour, on le portait à l'intérieur de nous et que, d'une certaine façon, on le "plaquait" sur l'autre. Malgré la fin de la passion amoureuse, si l'autre vous a apporté de vrais morceaux de bonheur, je pense qu'il mérite toujours autant que vous l'aimiez et ce même en rationalisant un chouïa plus: "woaw, en trois ans, il a fait ça ça et ça pour moi, il m'a apporté ça, m'a fait comprendre ça, a massé mes pieds qui puent... et moi je lui fait du bien parce que ça et ça..." Y'a limite de quoi relancer la passion je trouve. Mais je suis une romantique.
     
  3. Grisou

    Grisou
    Expand Collapse
    A dos de chameau véloce

    Haha, le massage des pieds qui puent :d

    Moi je suis perplexe face à cet article et toute ces histoires de passion qui s'arrête au bout d'un certain nombre d'années, ça me soule un peu en fait.

    Certes l'amour fougueux ne dure pas toujours (encore que, je pense qu'on trouvera toujours des exceptions) mais pendant le temps que dure cette fameuse passion, on ne fait pas que copuler et se regarder amoureusement... On construit des choses, on avance ensemble, on se découvre des qualités et des défauts, bref on construit une histoire. Et quand la passion redescend, ça ne détruit pas toute cette construction il me semble. Dire "je m'en vais car je n'ai plus la passion et j'ai envie de connaitre encore ce sentiment" me semble un peu égoïste voire risqué.

    Enfin bon, j'ai du mal à exprimer tout ça mais je crois que j'ai simplement du mal avec tous les conseils qui relève du domaine de l'amour car de ce côté la, je n'en fais résolument qu'à ma tête.
     
  4. Peaudouce

    Peaudouce
    Expand Collapse
    Peau d'ours.

    mais exactement.
     
  5. Domé

    Domé
    Expand Collapse
    Accrochée a son ordi

    en ce qui me concerne, je gère mes sentiments depuis longtemps.
    je ne pense pas vraiment que l'amour ne dure que 3 ans, mais la passion oui. bien sûr, je ne copule plus comme une bête, mais l'amour est présent. je ne me suis pas résignée à moins aimer, à moins sentir mon coeur battre la chamade comme au tout début où quand nos pieds se frôlaient dans le clic clac d'un pote à presque pleurer de bonheur. j'ai plutôt tendance à vivre l'instant présent, ce qui m'épargne la torture du "c'était mieux avant". c'est aussi mon meilleur ami, je ne me lasse jamais de le voir tous les jours.
    aujourd'hui, après 6 ans, je suis toujours aussi heureuse que nous soyons ensemble. peut être même plus qu'avant, car la passion et les doutes ont fait place à une complicité forte, un soutien de tous les jours, et un amour plus serein. c'est d'ailleurs cette sérénité qui doit faire un peu peur.
    ceci dit, très bon article!
     
  6. Peaudouce

    Peaudouce
    Expand Collapse
    Peau d'ours.

    C'est vrai, bon article. Le ton est juste.
     
  7. miss_caro

    miss_caro
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement.

    Cet article m'a fait pensé à ma propre histoire. Au tout début on passait notre temps à copuler dans tous les sens et tout les endroits du monde. Mais avec le temps est venue la maturité, on copule moins mais c'est meilleur. Et on aime nos habitudes pourries, ça nous permet d'avoir une stabilité pour construire des choses. Donc peut-être que la passion charnelle ne dure que quelques années, mais je pense que l'amour vient de la construction de qqch, ensemble.

    PS : j'assume mon post très "Jean Luc Delarue":happy:
     
  8. Zamora

    Zamora
    Expand Collapse

     
  9. Peaudouce

    Peaudouce
    Expand Collapse
    Peau d'ours.

    Pour la nausée, prends donc un vogalen. Ou une dose de recul.

    Ensuite, justement, il ne faut pas connaître "passion" et "amour". La passion c'est terriblement facile. L'amour c'est du travail. Et contrairement à ce que tu as l'air de penser, ça peut procurer des sensations aussi fortes que la passion. Tu dis vouloir rester éternellement jeune. J'ai la prétention de devenir sage.
     
  10. Malibu_Stacy

    Malibu_Stacy
    Expand Collapse

    Par contre là c'est pas du tout le propos de l'article. Sauf si tu associes amour et passion...
    Et sinon, je respecte ton point de vue même si en t'imaginant dans 30 ans, j'imagine soit (au choix) :
    - la carriériste qui se tape un nouveau mec tous les soirs, boit seule et vit sa p'tite vie.
    - un pilier de comptoir qui fait pitié aux jeunots de 20 ans qui vont au café.

    J'imagine que tu préféreras la 1ère proposition :) Je dis pas du tout que c'est ce que tu vas devenir hein mais c'est mon imagination (venant d'exemples autour de moi) ^^

    Pour revenir à l'article : très bien écrit et moins de prises de position tranchées, je crois que ça apaise les esprits du forum ^^
     
  11. Malibu_Stacy

    Malibu_Stacy
    Expand Collapse

    J'ai bien dit que t'allais pas forcément devenir ainsi (d'ailleurs j'ai proposé 2 hypothèses) mais que c'était ce que j'imaginais en te lisant ^^

    Pour le reste, je pense que le mec qui voudra, à 35 ans, te suivre à gauche et à droite pour tes beaux yeux, tout en sachant que ça ne durera pas, à mon avis faut le trouver ^^
    Je pense aussi que si tes relations se fanent comme tu dis, c'est justement parce que tu n'y crois pas...
     
  12. Pantoufle

    Pantoufle
    Expand Collapse
    Reine Sperme des Neiges

    Pour en avoir discuté avec plusieurs filles d'ici, je sais qu'on est plusieurs à avoir/ressentir ce truc dont je vais parler :
    J'ai l'impression que chez moi la passion, je ne la connais pas de façon constante puis qui décline et s'éteint.
    Je suis "passionnée" à intervalles (pas forcément réguliers), c'est à dire que dans ma nature (hors domaine amoureux aussi donc), il y a des moments où j'ai un peu envie de rien, c'est comme si je ne ressentais plus rien, ça m'arrive tous les 3-4 mois pendant 2-3 semaines. Et dans ces moments là je me pose même des questions sur mes sentiments pour mon copain.
    Et juste après cette période désagréable, la lune de miel recommence. C'est comme si je retombais totalement amoureuse, comme si c'était une nouvelle passion (mais toujours pour le même homme). C'est très bizarre, je ne sais pas pourquoi ça fait ça, mais quelque part on peut trouver une certaine stabilité dans cette inconstance.

    C'est pour ça que je ne crois pas à la passion des 3 ans, on est tous différents à ce niveau, je crois à des passions pus longues, à des passions qui s'éteignent et se rallument, à des passions qui n'en sont pas, etc.
    On ne peut pas donner de conseils sur comment gérer les variations de passion, à part en faire déprimer certaines et espérer d'autres, on est vraiment pas tous égaux face à ça.

    Je dois aller en cours mais je reviendrais sans doute compléter ma pensée ici plus tard.
     
Chargement...