Greenpeace squatte une centrale nucléaire !

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Denis, le 5 décembre 2011.

  1. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Sale coup pour le lobby nucléaire et le gouvernement français : huit militants de Greenpeace sont parvenus à s'introduire ce matin au coeur de la centrale atomique de Nogent-sur-Seine située à 95 kilomètres de Paris.

    Objectif de l'organisation écologiste : démontrer que "le nucléaire sûr n'existe pas".

    C'est fait...

    Dans son communiqué, Greenpeace rappelle que "le gouvernement, en charge de la sécurité des sites nucléaires, se targue d'avoir des plans à toutes épreuves pour sécuriser le parc atomique français, telle que l'intervention d'avions de chasse en maximum 15 minutes sur tous les sites nucléaire, la présence continue d'un peloton spécial de Gendarmerie sur chacun des sites, des dispositifs de radar aérien de détections au dessus de certaines installations, une double clôture électrifiée et vidéo surveillance autour de chacun des sites, un espace aérien interdit au dessus des sites ou encore un accès soumis à “autorisation spéciale”."

    Face au ridicule de la situation, le ministre de l'Industrie Eric Besson a déclaré sur France Info que si l'enquête confirme les faits "cela veut dire qu'il y a eu dysfonctionnements et qu'il faudra prendre des dispositions pour que ça ne se reproduise pas". Sans blague ?

    Sur twitter, la patronne des Verts rigole :

    [​IMG]


    Pendant que le journaliste Jean-Michel Apathie persifle...


    [​IMG]
     
  2. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Réaction lunaire de Henri Guaino, le conseiller spécial du président Nicolas Sarkozy, sur BFMTV-RMC :

    "C'est irresponsable de leur part".
    "Mais cela fait quand même réfléchir sur la sécurisation des accès aux centrales nucléaires. Il va falloir en tirer des conséquences".
    "On ne peut pas permettre que n'importe qui puisse entrer aussi facilement que ça dans une centrale nucléaire. On peut imaginer ce que certains pourraient en faire".
     
  3. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    LCI affirme que Greenpeace a également tenté de s'introduire dans les centrales de Chinon, en Indre-et-Loire, de Cadarache, dans le Var, et du Blayais, près de Saint-Louis-de-Montferrand, en Gironde.

    On ne sait pas encore si ces tentatives ont abouti...
     
  4. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Les militants de Greenpeace sont taquins. Ils adressent des messages depuis l'intérieur de la centrale de Nogent !

    [​IMG]
     
  5. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Echange musclé sur twitter entre Cécile Duflot et le ministre Eric Besson :


    [​IMG]


    [​IMG]


    [​IMG]

    [​IMG]
     
  6. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Tu le savais déjà, moi aussi, beaucoup d'entre-nous le savaient mais pas notre gouvernement qui passe son temps à nous raconter que nos centrales sont les plus sûres du monde.

    Désormais, lui aussi le sais ! Grâce à Greenpeace !

    Claude Guéant, responsable en tant que ministre de l'Intérieur de la sécurité de nos installation atomiques, est bien obligé d'admettre des "défaillances dans notre dispositif" et de reconnaître que "toutes les leçons doivent en être tirées pour que ce dispositif soit encore plus étanche qu'il ne l'est aujourd'hui".
    Encore plus étanche ! On espère bien ! Parce qu'en l'occurrence, l'équipe de Grennpeace vient de démontrer que nos centrales sont à la merci de n'importe quel taré décidé à se faire péter la tronche façon Hiroshima.
     
Chargement...