Grève des dentistes

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Gringo, le 23 septembre 2014.

  1. Gringo

    Gringo
    Expand Collapse
    Regarde du porno en tricotant

    Le 30 septembre aura lieu une grève des dentistes (clairement n'ayez pas mal ce jour là, on sera fermé) parce que le gouvernement fait n'importe quoi avec notre profession.

    Déjà que Montebourg me qualifie de "rentière" alors que là précisément je suis en train de faire mes comptes et que je vais juste gagner un SMIC, ça m'énerve.

    Mais si en plus il dévalorise mon travail c'est la goutte d'eau.

    Le gouvernement voudrait ouvrir notre profession à la concurrence pour que l'on baisse nos honoraires.
    Nos honoraires sont déjà assez bas comme cela, comme dit plus haut là je ne fais que des soins (dont le montant est fixé par la sécu) et je travaille à 9.5€ de l'heure soit un smic.
    Donc heureusement que je peux faire du dépassement d'honoraire sur la prothèse pour un jour avoir suffisamment d'argent pour investir.

    Bref, comme il parait que l'on gagne trop ils veulent que dorénavant les patients achètent directement leur prothèse chez le prothésiste.

    Comme si vous achetiez les pots de peinture chez Casto pour le peintre quand vous refaites votre salon,  la cire à Carrouf quand vous allez chez l'esthéticienne et la viande et les légumes sur le marché quand vous allez au restaurant.

    Comme ils ne sont pas des rats ils créeraient un tarif "pour le conseil préprothétique, la pose et la retouche de la prothèse".
    Alors par contre tailler la dent et faire l'empreinte je suppose que ça sera toujours pour notre pomme (ce sont deux séances où le patient ne paie rien à l'heure actuelle, ces deux séances font partie du prix de la prothèse).
    Enfin j'espère pour vous que ça sera toujours pour notre pomme car les prothésistes sont très doués mais eux ils travaillent hors bouche. Travailler dans la bouche avec la langue, la salive et la buée c'est un chtouilla plus difficile.
    Et surtout qui sera responsable, pour l'instant c'est nous, le prothésiste ne risque rien même s'il fait des bouses. Si c'est lui qui commence à faire les plans de traitement et à concevoir la prothèse il le deviendra. S'il y a un problème je pense que le dentiste et le prothésiste se renverront la balle, au détriment du patient.

    Le pire arrive: "L'ouverture sans restriction du capital aux non professionnels".
    Ce qui veut dire qu'au lieu d'être mon propre patron et de vous soigner en mon âme et conscience je serais peut-être obligée pour des raisons financières (si mon entreprise va trop mal) de revendre mes parts à un type qui n'y connait rien et qui pourra me dire de travailler plus vite, de ne pas acheter le super matériel qui coûte cher et d'être plus rentable.
    C'est ce qu'il se passe dans les centres mutualistes, le dentiste n'est pas indépendant il est salarié, il a donc des contraintes et des objectifs. Toujours au détriment du patient.

    On continue: "Autorisation sans restriction aux professionnels ( à tous les chirurgiens-dentistes) d’investir dans plusieurs structures d’exercice sauf interdictions motivées"
    Ils veulent aussi que les dentistes puissent racheter les entreprises de leurs confrère et être propriétaire de plusieurs cabinets (pour l'instant c'est interdit on ne peut avoir qu'un seul cabinet, ou deux seulement si c'est motivé et qu'il y a une vraie raison derrière (par exemple si vous en avez un dans une station balnéaire qui est vide l'hiver, vous pouvez être autorisé à en ouvrir un autre dans une ville où il y a du monde l'hiver)).
    On assistera donc au phénomène qui se passe chez les pharmaciens, les dentistes qui ont du pognon rachèteront les cabinets et y mettront des collaborateurs ou des salariés. On y perdra notre indépendance. Là par contre on pourra parler de rentiers pour ceux qui rachèteront en masse.


    Pour conclure, c'est le soin des patients qui risque d'être mis à mal. Pour certains déjà ils n'ont plus le choix de leur praticien car leur mutuelle leur impose d'aller chez tel dentiste s'ils veulent être bien remboursé. Si en plus ce dentiste est salarié et a une pression de sa hiérarchie pour faire plus de chiffre c'est la fin.

    Il faut arrêter de penser que l'on gagne 15000€ tous les mois, c'était peut-être vrai il y a 20 ans mais là ça ne l'est plus. (Et surtout il ne faut pas confondre le chiffre d'affaire et le salaire que se verse le dentiste. Déjà il y a 60% du CA qui part en impôts divers et ensuite il faut quand même mettre de l'argent de côté pour l'entreprise pour se maintenir aux données actuelles de la science).

    Si ça continu comme ça, à ce que notre travail soit dévalorisé, on se déconventionnera. Des dentistes pour les riches qui travailleront en leur âme et conscience et des dentistes pour les pauvres qui travailleront comme ils peuvent avec les moyens du bord.
     
    Electron a BigUpé ce message
  2. laeliwo

    laeliwo
    Expand Collapse
    Guest

    Rien à ajouter, c'est très bien expliqué !

    Rajoutons que les mutuelles qui vous assurent pourront acheter les cabinets qui vous soignent... vous sentez venir le conflit d’intérêt ?
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Louby
    Réponses :
    1
    Affichages:
    71
  2. Drizzle
    Réponses :
    1
    Affichages:
    526
  3. Lindesirable-desiree
    Réponses :
    0
    Affichages:
    867
  4. Samarian
    Réponses :
    3
    Affichages:
    1512
  5. Emiiiliiie
    Réponses :
    7
    Affichages:
    1767