Grippe aviaire : le retour.

Sujet dans 'L'actu dans le Monde' lancé par AnonymousUser, le 1 février 2009.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Pour notre plus grande joie et sous les applaudissements, la grippe aviaire fait son grand retour.

    Non pas qu'elle était jamais vraiment " partie " : c'est juste qu'à l'époque (il y a deux-trois ans), comme les médias n'avaient rien de mieux à raconter, ils ont traité le problème sous tous les angles, paniquant les foules au passage. Puis, ils ont fini par se lasser. Et la grippe, pendant ce temps-là ? Elle a attendu, ma bonne dame ! Et la revoilà.

    Selon l'OMS, depuis 2003 le virus aurait été contracté par 399 personnes dans le monde entier, et 252 d'entre elles en sont mortes.

    Il paraît que c'est la panique dans plusieurs pays (notamment Outre-Manche) : la communauté scientifique s'attend à une pandémie. Le risque ? Il existe. Ce qui terrorise les foules, c'est l'idée que le virus H5N1 rencontre son petit copain le virus de la grippe humaine, et qu'il fassent des bébés. Et quels bébés ! Cela donnerait un virus qui en plus d'être mortel serait contagieux.

    [​IMG]

    ça ne touche pas encore l'Europe, mais les oiseaux migrateurs pourraient rapporter le virus chez nous.

    Du coup, nos amis les chinois ne se posent pas de questions et ne font pas dans la dentelle : tout ce qui est susceptible d'avoir contracté le virus est massacré (oiseaux, gibier d'eau, volaille domestique - oui, juste les volatiles, évidemment, les gens qui l'ont attrapé on ne les massacre pas eux, on essaie d'abord de les soigner).

    Ceci dit, ça reste un virus : les volailles et oeufs cuisinnés ne présentent pas de risque, le virus étant détruit à 70°C et une bonne hygiène (notamment des mains) est de mise. De plus, il existe d'ores et déjà un vaccin non définitif, et les Japonais seraient sur la voie pour la création d'un vaccin pouvant prévenir les éventuelles mutations du virus. Il existe aussi des médicaments anti-viraux.

    Et toi, ça te fait peur ? Vas-tu boycotter le poulet, porter un masque, t'enfermer chez toi ?

     
  2. Vanité

    Vanité
    Expand Collapse
    Une margarita à la main

    Bah moi ça me fait peur, l'idée d'une pandémie en général me fait peur de toute façon, mais on ne peut pas vraiment faire grand chose contre cela, à part attendre et voir comment tout se présente. Donc non ça ne m'empêche pas de sortir de chez moi, ça serait absurde en cette période, mais je pense que personne ne peut dire "ça ne m'empêchera jamais de sortir de chez moi", qui sait comment ça évoluera...
     
  3. Myssa

    Myssa
    Expand Collapse
    En pleine introspection

    Pour l'instant ca ne me fait pas si peur que ca : vive le poulet, c'est la seule "viande" que j'apprécie vraiment !

    Plus serieusement, le seul vrai probleme que ca soulève, c'est les condition d'hygiène dans les pays en voie de développement... Pour que le H5N1 mute (c'est a cette condition qu'il deviendrait très dangeureux pour l'Homme), il faut qu'il soit en contact pendant un certain temps avec le virus de la grippe humaine. Or dans beaucoup de pays, la cohabitation volailles/humains permettrait ce contact.

    La résolution du probleme "grippe aviaire" me semble tout vu, ca n'est donc pas les anti viraux, le boycott des oeufs ou encore les sas de décontaminations à l'entrée des immeubles, mais c'est surtout une aide financière et l'éducation à l'application de la base de l'hygiène : séparer les lieux de vie des humains de ceux des animaux, le port de masques et de vetements spéciaux dans les "poulaillers" etc

    Un projet utopique ? C'est ce que vous diront ceux qui, actuellement, pleurent sur leurs milliards...
     
  4. Constanz

    Constanz
    Expand Collapse
    ?

    Je préfère continuer à vivre, quitte à l'attraper, cette grippe, que de m'enfermer dans la peur.
     
  5. Russell

    Russell
    Expand Collapse
    Tête d'ampoule

    (Tu nous le dira hein :smile: ?)

    Sinon, bah là ça va, pour l'instant je prends pas ça trop au sérieux en fait, mais si il y a vraiment une alerte genre dans ma région, oui je pense flipper sa maman et émigrer au pôle Sud (Les manchots sont pas concernés hein ?).
     
  6. kamchka

    kamchka
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Apparemment la plupart des gens risquent de la faire comme une grippe normale, par contre les personnes les plus fragiles seront en danger, ça risque de faire des crise de panique...
    Je continue à manger du poulet, c'est une viande que l'on cuit bien et aucun volatile ne dort à côté de moi!
    Je ne vais pas non plus m'enfermer chez moi, et j'ai un métier au contact des gens alors!
    Par contre si on est confronté à une pandémie ça sera vraiment le bordel..
     
  7. Búho

    Búho
    Expand Collapse
    Bioaddict & Hyperactive.

    Ca me fais un peu peur mais faut pas tout dramatiser non plus quoi... juste avoir une higiène correct et.. NE PAS TOUCHER LES OISEAUUUUUUUUX !!!!
    Nan jdeconne :P j'espère juste que ca reviendra pas trop en france quand même :neutral:
     
  8. Nyx

    Nyx
    Expand Collapse
    Bang Bang, Feuer Frei.

    Ce qui me blase le plus dans tout ça, c'est que maintenant, manger est presque considéré comme un potentiel risque pour la santé... Entre les poulets et la grippe aviaire, le boeuf et la vache folle, le poisson et je-ne-sais-plus-avec-quoi-ils-sont-nourris, les fruits et légumes et les pesticides, OGM et compagnie, l'eau et tout ce qu'elle contient...

    Bref, je continuerais à manger du poulet et autre volaille. Je suis assez paranoïaque en ce qui concerne ma santé, mais plus ça va, plus je me dis que quoiqu'on fasse, on est soumis à toute sorte de choses dans notre environnement qui comporte un risque pour notre santé, qu'on le veuille ou non. Donc advienne que pourra.
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Il y a toujours un risque si la viande est très/bien cuite ?
     
  10. Snow

    Snow
    Expand Collapse
    Eternelle optimiste

    En gros, rien n'a changé quoi. Donc je ne suis pas plus paniquée qu'avant, et je vais continuer de vivre mon petit train train quotidien, risquant ma vie à manger du poulet itou.
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ah excuse moi, j'avais justement survolé : ça ne suffit pas :o

    Ça ne changera donc pas grand chose à mes habitudes, je ne serai pas plus parano.
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'avoue que ce n'était pas très visible. ;)

    Pour répondre à mon propre topic : pour l'instant ça ne me panique pas et je continue allègrement à consommer oeufs et volailles, que j'aime à la folie ! J'attends de voir l'évolution, sans me renseigner outre-mesure sur le sujet... De toute façon ce n'est pas la peine de se gâcher l'existence dès maintenant pur un truc auquel on ne peut pas faire grand-chose à notre petit niveau.
     
Chargement...