Helena Costa quitte le Clermont Foot et son président qui « ne comprend pas les femmes »

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 25 juin 2014.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Hollowrose

    Hollowrose
    Expand Collapse

    Ah , le sexisme ,encore cette chose merveilleuse :goth:
    Franchement , ça me fait vomir . Les explications du genre :"oui , mais c'est une femme et les femmes , c'est du mystère !"
    Non sérieux ,pour qu'il s'enfonce encore plus dans la débilité , il aurait pû dire : "Oui , elle a démissionné mais je n'en sais pas la cause précise , je pense c'est parce que elle a ses REGLES " Et là on touche le fond.
    Il devrait avoir honte de ce qu'il dit et de son comportement vis-à-vis d'elle . Je souhaite un bonne continuation pour Helena Costa  , qui a du en baver pour supporter un idiot pareil et ses remarques :fleur:
     
  3. Aethelflaed

    Aethelflaed
    Expand Collapse

    Effectivement, j'avais lu la nouvelle sur le site du Monde,un article dans lequel ils reprenaient quelques raisons pour lesquelles Helena Costa avait démissionné.

    Du coup la citation sur les femmes futiles et secrètes est entrée en opposition directe avec les quelques raisons du départ, que ça m'a presque choquée.

    En tout cas, je suis contente que Le Monde ait publié un bon article sur ce sujet ^^
     
  4. yulia

    yulia
    Expand Collapse
    I'm still standing. YEAH YEAH YEEAAH !

    Mais pauvre petit bichon qui nous parle de ses relations personnelles avec les femmes alors qu'il s'agit d'une relation professionnelle qui n'a aucun rapport avec le sexe de l'entraîneur !!

    Je veux bien lui payer quelques séances de psychiatre pour qu'il trouve enfin la paix intérieure dans son p'tit cœur.

    Quant aux gens qui commentent... Quelque soit l'article et le journal concerné, le nombre de gens complétement cons qui écrivent un commentaire est énorme. Sans les superbes phrases de Président Bichon la pauvre Helena Costa aurait déjà eu droit à des commentaires misogynes, alors avec une brèche aussi ouverte, autant y aller à cœur joie ! Et puis de toute façon elle aurait été désagréable 5 jours par mois donc, c'est pas plus mal hein :rotate:
     
  5. Hibourisson

    Hibourisson
    Expand Collapse
    la peluche nucléaire 

    OK les commentaires  et l'attitude des dirigeants sont sexistes.

    OK il faut défendre cette femme.

    Mais je crois qu'un peu de recul s'impose:
    On ne claque pas la porte à la veille d'un match/d'une saison et en lâchant quelques jours plus tard un communiqué en portugais.

    Non c'est loin d'être ce qu'on peut appeler des explications claires, précises et rationnelles.

    Franchement, on sait toutes que dans le milieu du sport il y a énormément de travail pour faire reculer le sexisme.
    Tu m'étonnes qu'en claquant la porte avec des explications en portugais, les réflexions fusent.

    C'est pas vraiment la meilleure attitude pour que les chosent changent.

    Pour moi, ici l'article est beaucoup trop orienté. Il faut un minimum faire la part des choses. Son attitude n'est pas correcte.


    Par ailleurs, j'ai pas vraiment compris le mot de la fin:
    Traiter des hommes de "pisseuses" c'est super sexiste.
    C'est quoi l'intérêt: répondre à du sexisme par encore plus de sexisme ?
     
    #5 Hibourisson, 25 juin 2014
    Dernière édition: 25 juin 2014
  6. Loo-kat

    Loo-kat
    Expand Collapse
    am I gonna get myself back home?

    Les tweets sont alarmants : "je vous avais bien dit qu'une femme dans le foot..." ou "on ne mélange foot et personnalité féminine".

    Bah oui. La personnalité d'une femme est dictée par ses règles, donc ça ne va pas avec la sueur secrétée par les hommes. Fluides différents, tout ça. :yawn:

    Après, ce qu'elle a fait n'est pas très correct, c'est vrai. Mais ce n'est pas une raison pour s'en prendre à son sexe. Et puis elle n'a de toute évidence pas été traitée correctement non plus. À un moment quand une pièce pue, il faut en sortir, voyez.
    Toutes ces réactions me donnent envie de gerber, la manière de réagir du monde du foot (président, supporters) est une caricature. C'est dommage.
     
  7. Hibourisson

    Hibourisson
    Expand Collapse
    la peluche nucléaire 

    Je suis d'accord avec toi mais les deux sont liés.
    Le comportement de cette femme a une incidence sur les réactions des gens.
    Elle a un part de responsabilités dans les critiques qu'elle a reçu et il faut aussi en parler.
    De plus je ne crois que pas que l'article parle uniquement du traitement par les médias :
    l'article dit qu'elle a donné des explications claires et précises alors que c'est absolument pas le cas.
    Elle a écrit en portugais et google traduit très bien le portugais : donc débrouille toi avec ça.
    Ce genre "d' arguments" relèvent de la mauvaise foi.

    Son comportement a alimenté les raccourcis sexistes. Et ça il faut en parler aussi.
    Je suis désolé mais si elle avait eu un comportement plus transparent, les arguments sexistes auraient eu beaucoup de poids.
     
  8. Hibourisson

    Hibourisson
    Expand Collapse
    la peluche nucléaire 

    J'ai la même opinion que toi mais l'article me dérange.
    Il dit que les gens lui reprochent d'être parti pour des raisons futiles or elle a donné des arguments solides (avec le très mauvais "en portugais mais tout le monde peut utiliser google traduction").
    C'est de la mauvaise foi.

    L'article finit par : "Souhaitons un beau rebond professionnel à cette coach de caractère, qui n’avait aucune intention de jouer les potiches sur le bord du terrain. Ce qui est tout à son honneur."

    Comme si ce qu'elle avait fait était honorable. Comme si elle était un exemple.

    C'est le coté tout blanc tout noir qui me dérange voir même caricaturale.

    Qu'elle soit homme ou femme, elle a commis des erreurs.
    Je sais qu'elle n'est pas responsable de l'espoir que les gens placent en elle mais quand même.
    Elle représentait une grande avancée et beaucoup d'espoir. Elle a claqué la porte sans un véritable mot sans une explication pour tous les gens qui croyaient en elle.
    (Non un mot en portugais n'est pas suffisant).

    Ba moi je trouve ça très triste.
     
  9. Jeune-bique

    Jeune-bique
    Expand Collapse
    Des mots plein la tête

    Les tweets à propos de sa décision sont vraiment à vomir. Et j'ai juste envie de me frapper la tête contre un mur quand je vois qu'une femme déclare "C'est bien une femme"... Pourquoi rajouter un nouveau tweet sexiste bien dégueulasse, alors qu'Helena Costa s'en prend déjà plein la face, et en plus en dégradant son propre sexe???
     
  10. lilloo.c

    lilloo.c
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Malheureusement pour cette professionnelle la fin était écrite, je suis clermontoise et tout le monde sait par ici qu'elle a juste servie a faire le buzz et c'est tout pourri! Michy n'était plus en odeur de sainteté et il a tout fait pour la pousser à ça afin de passer pour une pauvre victime lâchement abusé par....une femme!  Pauvre choubidou! J'espère que cette année encore il va amener le club droit dans le mur, ça lui fera les pieds!
     
  11. Blakeney

    Blakeney
    Expand Collapse
    Cool cool cool

    Ce qui me tue, c'est qu'à chaque fois qu'une femme a un raté professionnel, c'est l'occasion de remettre en cause les femmes en général, comme si on sortait toutes d'un même moule :facepalm:
     
  12. MookieA

    MookieA
    Expand Collapse
    HA-HA-HOLIDAY [I]yeee :headbang:[/I]

    Donc qu'une personne choisisse, dans un premier temps, de ne pas revenir sur les raisons de son départ pour ne pas accabler son ancien employeur (et sûrement leur éviter des problèmes dans le recrutement d'un remplaçant), ce n'est pas professionnel ?
    Donc une lettre ouverte argumentée et publiée dans les médias, bien que dans une langue étrangère, ne vaut pas plus que "un mot en portugais" ? D'autant qu'il est clair qu'elle a discuté avec son employeur avant de prendre sa décision et a exposé à ce moment les raisons de son départ (en français ou au moins en anglais j'imagine) ?
    Certes elle n'avait pas à démissionner à la veille de la saison et cela pose de véritables problèmes pour l'employeur et l'équipe. Mais mérite-t-elle pour autant le déchainement sexiste, dont son ancien employeur est le premier à le faire ? Peut-on réellement juger son professionnalisme quand on sait tellement peu de ce qu'elle a vécu et de ce qui l'a amenée à prendre cette décision ?
    Aurais-tu eu la même réaction s'il s'agissait d'un entraîneur masculin, ne portant pas "une grande avancée et beaucoup d'espoir" ? Pourquoi devrait-on être plus durs avec elle parce que sa nomination, malgré elle ("je veux être une entraîneur normale"), portait ces espoirs ?
    Parce que là j'ai du mal à comprendre.
     
Chargement...