Highland titles : vrai projet environnemental, greenwashing ou arnaque avérée ?

Sujet dans 'Sciences, Nature et Ecologie' lancé par Roanne, le 1 juillet 2015.

  1. Roanne

    Roanne
    Expand Collapse

    Hello les mad'z, j'ai besoin de votre éclairage... je m'interroge sur l'initiative Highland titles à laquelle j'ai adhéré.

    Comprenez par là : en découvrant le truc sur un événement, j'ai offert une parcelle souvenir avant de vraiment m'informer, oui, je sais, ce n'est pas dans ce sens là qu'il faut faire les choses, promis-je-ne-le-referai-pas !
    Je trouvais ça fun comme cadeau, sur l'instant, et c'est seulement après que je me suis dit que cette initiative utopiste était sans doute trop belle pour être vraie...

    Et là, pas de chance, je trouve des infos contradictoires (dont très peu sont accessibles en français).

    Pour le moment, côté article de blog, je suis restée les fesses entre deux chaises, j'avoue (vous allez pouvoir le constater, sur suggestion de SanctiPirate, voici la quasi totalité de l'article de blog en question, un peu remanié pour vous et avec quelques détails en plus) :

    Highland Titles, au lieu de proposer un simple « parrainage », propose d'acquérir une parcelle sur un domaine transformé en réserve naturelle*. Ce petit bout de parcelle valant parrainage changerait les bienfaiteurs en « propriétaires terriens avec un pied en Ecosse » (au sens propre, puisqu’on acquiert vraiment l'équivalent d'un pied…) ce qui leur donne, en regard des usages écossais**, le droit d’employer les titres de Laird, Lord ou Lady.
    Ce qui rend l’initiative vraiment très sympa vue de l'extérieur, vous en conviendrez !
    Reste à savoir si cela est vraiment fiable ou non... Car si l'emballage et le discours sont beaux, reste que dès qu'on commence à creuser, on tombe sur des articles qui remettent sérieusement en doute la qualité de l'initiative.
    Ou d'autres qui sont juste critiques mais pas autant à charge...

    Ainsi :
    * le "Glencoe wood" (nom donné à la "réserve" se situerait dans une zone déjà protégée, donc l'initiative surenchérirait sur l'existant ; puis il serait bien trop petit, ce domaine, pour pouvoir être réellement qualifiable de réserve naturelle (24 ha, c'est tout ce que j'ai pu trouver... qui dit mieux ?)
    ** c'est le principal reproche fait par le premier article en lien, on ne peut pas user de tels titres "comme on veut" et aussi facilement ; quelqu'un m'a déjà laissé en com, sur mon blog, que c'est même passible d'amende en Belgique, par ex !

    Alors ? projet utopiste, greenwashing ou franche arnaque ? même après quelques recherches, je ne sais toujours pas quoi en penser pour le moment.

    Les dons collectés par l’organisme Highland Titles Charitable Trust for Scotland sont censés servir à reboiser, créer de nouveaux « lochan » (étangs / petits lacs), aménager la réserve pour l’accueil du public. C'est ce qui m'a vraiment plu, dans cette initiative, à la base.
    A l’origine, elle servirait donc de cadre à un projet environnemental visant à empêcher l’urbanisation d’une zone naturelle et restaurer la forêt indigène, le tout en entraînant des impacts économiques positifs via le secteur touristique. En effet, les Lairds, Lords et Ladies de Glencoe sont évidemment encouragés à venir visiter la réserve et à découvrir l’emplacement de leur parcelle souvenir. Ce qui pousse pas mal d’entre eux, dans le monde entier, à faire le déplacement, passer un week-end ou des vacances en Ecosse et, forcément, transiter par Glencoe.
    Ainsi, tous les ans, un rassemblement est organisé sur place. Cette année, les membres de la communauté francophone pouvaient ainsi faire connaissance lors d’un week-end de 3 jours, programmé en mai.

    Je ne sais toujours pas si cette initiative est avant tout motivée par un réel intérêt environnemental.
    Il s'agit sans doute, plus vraisemblablement, de greenwashing particulièrement intelligent.
    J'ajoute que j'ignore ce que deviennent les parcelles acquises en cas de décès, mon avis il n'est pas question de les transmettre à vos héritiers : ce ne sont pas de véritables ventes de terrain - c'est bien trop petit - il s'agit avant tout de parcelles "souvenir" et donc d'un titre de propriété honorifique, rien de plus (tout comme le titre de Laird, Lord et Lady est attribué de façon honorifique et non réel).
    Je ne serais même pas étonnée d'apprendre qu'une même parcelle est attribuée à plusieurs donateurs.
    En dehors de ces questions, j’avoue que cela ne m’a pas empêché de craquer et de tenter le coup. Parce que j’ai trouvé ça fun et que c'était une super idée cadeau, sur le coup.
    En tout cas, l'initiative est parfaitement organisée, après avoir sauté le pas, j'ai réceptionné le "package" en moins d'une semaine et il en jette. La grande classe, vraiment.
    Il ne m'en fallait pas plus (eh ! ce ne serait pas la première fois que je suis victime d'un bon marketing, il m'est aussi arrivé d'acheter des romans très mauvais pour cette raison ; je me soigne, promis).
    Le bon sens aurait voulu que je prenne le temps de la réflexion et fasse des recherches avant pour savoir dans quoi je m'engageais exactement.
    Je ferai plus attention à l'avenir.

    Reste à voir, du coup, où se situe vraiment le curseur entre initiative environnementale réelle, greenswashing et véritable abus / arnaque.
    J'aimerais savoir si certain(e)s d'entre vous connaissent, que ce soit en bien ou en mal.
    Histoire d'être sûre de la qualité du truc (et donc de la façon dont le promouvoir... ou pas !).
     
    #1 Roanne, 1 juillet 2015
    Dernière édition: 1 juillet 2015
  2. Roanne

    Roanne
    Expand Collapse

    @SanctiPirate : tu as entièrement raison.
    Enfin, je n'osais pas copier-coller mon article de blog, je vais le résumer un peu (enfin, je vais tenter...).
    Je reviens dans quelques minutes !
     
  3. Roanne

    Roanne
    Expand Collapse

    Pour que ce soit plus clair, j'ai mis à jour / complété mon premier post.
     
    SanctiPirate a BigUpé ce message
Chargement...