Hollande ouvre la porte à la PMA pour les couples de lesbiennes

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Denis, le 14 décembre 2012.

  1. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    A l'origine, François Hollande ne souhaitait pas intégrer la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de lesbiennes à la loi relative au mariage homosexuel.

    Il vient de changer d'avis. A sa manière. Il a décidé de confier à l'Assemblée nationale le soin de trancher la question, sans se prononcer lui même clairement sur le sujet. Ce sont donc nos députés qui décideront si oui ou non les couples de femmes pourront accéder à la PMA.

    Notre président satisfait donc les 100 députés socialistes signataires d'un appel en faveur de cette mesure publiée par Mediapart fin novembre, sans mécontenter celles et ceux qui, dans son camp, s'y opposent.

    Car la PMA ouverte aux couples de femmes, si elle suscite une opposition quasi unanime à droite, fait aussi débat à gauche, au nom de la bioéthique. A l'heure actuelle, seuls les couples infertiles sont autorisés à la pratiquer en France.
    En ouvrant ce droit aux couples de lesbiennes qui ne sont pas biologiquement infertiles, certains redoutent qu'au nom de l'égalité des droits, il faille dans la foulée accepter la PMA pour les femmes célibataires, voire la gestation pour autrui (mères porteuses) pour les couples d'hommes.

    Le débat à l'Assemblée s'annonce rude et personne aujourd'hui ne se risque au moindre pronostic sur son issue.

    Et toi madmoiZelle ? Es-tu favorable à l'adoption d'une loi autorisant les couples de femmes à recourir à la PMA ?
     
  2. mageria

    mageria
    Expand Collapse
    Grosse boule, future maman Guest

    Juste une petite mise à jour.
    Il n'est pas obligatoirement obligé d'être infertile pour avoir accès à la PMA.
    Certains couples rencontrent des difficultés à la procréation sans forcément être infertiles (incompatibilité, mise en place tardive de l'oeuf, etc, bref il peut y avoir plusieurs causes qui font que la méthode normale ne marche pas).
    J'ai effectivement été dans ce programme de la PMA sans pour autant être infertile.

    Quant à
    "il faille dans la foulée accepter la PMA pour les femmes célibataires"

    Il n'est désormais plus obligatoire d'être en couple/marié. Avant il fallait, lors de l'inscription, apporter un acte de mariage soit une preuve de vie en couple datant d'au moins 2 ans.
    Hors, à ce jour, cette preuve n'est plus demandée. Si on vient avec un ami qui apporte les examens nécessaires et qui accepte de donner son sperme, c'est bon.

    En soi, si la loi ne passe pas pour les couples lesbiens, elles seront toujours en mesures d'enfanter (hormis qu'elle n'auront pas le status de mère bien que je ne suis pas sûre que ça se fasse à la clinique mais bien à la mairie).

    Le seul truc qui ne change pas est, bien sûr, le passage obligatoire par le gynécologue et les examens qui vont avec.

    Pour ma part j'ai mis j'hésite. Non pas parce que je suis contre le fait que deux femmes puissent avoir des enfants mais parce que cette procédure est remboursée à 100% par la sécu. Je serais plutôt d'avis de leur autoriser cette pratique dans le cas où elles payent l'intervention ou une partie (ça peut paraître méchant voir injuste mais la sécu en France est déjà dans un tel état que ça ne ferait qu'augmenter le déficit et augmenterait donc les charges pour tout le monde).
     
  3. Eternity-

    Eternity-
    Expand Collapse
    J'ai le cœur qui invente des souvenirs

    J'ai mis pour.

    Mageria : Dans ce cas-là autant faire payer la PMA à toutes les personnes n'étant pas infertiles. Pourquoi seulement les lesbiennes?
     
  4. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Vu sur le site ma PMA : Il faut distinguer l'infertilité et la stérilité. La stérilité est l'incapacité de concevoir naturellement, de porter ou d'accoucher un enfant sain. Il y a plusieurs raisons pour un couple de ne pas être capable de concevoir ou de devoir requérir pour ce faire un soutien médical. Le terme d'infertilité est appliqué à un couple qui ne parvient pas à avoir un enfant après un an de rapports sexuels réguliers, ce qui n'implique pas forcément l'impossibilité de fécondation dans un temps plus long.
     
  5. katnissvsw

    katnissvsw
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai mis j'hésite à cause de la gestation pour autrui qui moi me poserait problème: un enfant,ça ne s'achète pas vu qu'on paye la mère porteuse.
     
  6. mageria

    mageria
    Expand Collapse
    Grosse boule, future maman Guest

    @Denis : D'accord, au temps pour moi pour la confusion.

    @Aukazul : Disons que les couples qui essayent et qui n'y arrivent pas sont déjà passés par pas mal de frais (tout ce qui concerne les tentatives avec injections). Pour l'avoir fait, il faut compter, par séance, 2 passages chez le gynéco si pas 3 (60€ x2) plus payer les médicaments qui vont avec, les échos diverses, etc. Le tout, bien sûr, non remboursé à 100%. Sachant qu'on fait à peu près 4-5 séances avant de passer à la PMA si rien ne marche. Sachant qu'on est obligé de passer par là avant de faire une demande de PMA.

    Donc pourquoi ces couples-là auraient-ils le droit d'avoir tout gratuitement directement?
    J'aurais pensé exactement la même chose dans le cas contraire, si les couples hétéros avaient droit à tout gratuit de suite.
     
  7. mageria

    mageria
    Expand Collapse
    Grosse boule, future maman Guest

    Je sais bien qu'ils n'ont pas choisis de l'être.

    Je pense ça par rapport à mon cas parce que je suis passée par là.
    Ca peut paraître égoïste et ça l'est sûrement d'ailleurs mais je trouverais ça injuste que certains doivent passer par plus de frais que d'autres.

    Si je n'avais pas eu à faire tout ça, j'aurais dit oui directement et gratuitement mais mon jugement est différent à cause de mon vécu, je n'y peux rien.
     
  8. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Je reviens sur ce point.

    En France une femme célibataire n'a pas le droit de recourir à la PMA.
    Comme l'a dit Mageria, un couple candidat à la PMA n'a plus à prouver, depuis 2011, qu'il est ensemble depuis plus de deux ans. Mais l'homme est bien enregistré comme le père biologique de l'enfant.

    L'ouverture du droit à la PMA pour une femme célibataire consisterait à autoriser une femme seule à procréer avec le sperme d'un donneur anonyme. Faisant d'elle, de fait, le seul parent de l'enfant. Le symbole pour certains du "droit à l'enfant" dont ils ne veulent pas.
     
  9. mageria

    mageria
    Expand Collapse
    Grosse boule, future maman Guest

    La façon dont je l'ai dit pouvait le sous-entendre oui, désolée :)

    Je ne parlais pas d'un donneur anonyme dans ce cas puisqu'il faut tout de même une personne physique qui accompagne la femme.

    @CalixteH.

    Et bien sûr je comprend leur envie et c'est tout à fait normal qu'elle puisse également avoir des enfants sans devoir passer par des moyens non autorisé ici (j'entend par là devoir aller à l'étranger par exemple)
     
  10. Anelhya

    Anelhya
    Expand Collapse
    .

    L'énorme différence, c'est quand même qu'un homme et une femme peuvent physiologiquement avoir un enfant, une femme et une femme non... La PMA vise à rétablir une fonction naturelle, pas à "avoir un enfant". Déjà que la PMA est un peu controversé pour les couples hétérosexuels (existe-il un droit à l'enfant ?).. mais ça me parait quand même logique que la médecine puisse soigner une infertilité.
    Cependant, je ne dis pas que ça ne mérite pas réflexion.
    Par contre le remboursement ? Je trouve ça aberrant que la société doive financer des PMA dans un cadre non médical alors que le déficit est énorme et qu'à côté de ça des médicaments sont dé-remboursés, que l’hôpital public manque de personnel...
     
  11. Gringo

    Gringo
    Expand Collapse
    Regarde du porno en tricotant

    Pour la question du prix/remboursement, j'avais vu dans un reportage qu'un médecin voulait que la PMA arrête d'être remboursée car ça lui permettrait enfin de faire du bon boulot. En France on est très fort pour rembourser des trucs bien moins que ce qu'ils coûtent en vrai (d'où les dépassements d'honoraires), ou pour les rembourser tout juste tout juste ce qui ne permet pas de faire des investissements. Donc la PMA en France ne donne pas aux couples les mêmes chances que dans les autres pays car le budget alloué par l'hôpital ne permet pas de se mettre à la pointe.

    Et je ne sais plus qui disait dans ce reportage qu'en plus on hurlait au fait qu'un bébé ça n'a pas de prix, ben si, une adoption ça coûte très cher, alors pourquoi pas la PMA? Ca permettrait d'avoir tous les équipements/employés nécessaire pour avoir toutes les chances de sont côtés, parce que là il y a des ratés qu'on aurait pu éviter.
     
  12. lady-rainicorn

    lady-rainicorn
    Expand Collapse
    Elle est où la poulette ?

    Il n'y a aucune différence entre une femme stérile ne pouvant pas avoir d'enfant et une femme qui ne peut pas en avoir car elle est lesbienne, dans les deux cas le problème est physiologique, je vois pas en quoi ce serait plus naturel qu'on accorde le droit à une femme stérile de rétablir cette inégalité et pas à une femme homosexuelle. C'est tout autant une loi de la nature qu'une femme stérile ne puisse pas avoir d'enfant qu'une femme avec une femme non ?
     
Chargement...