« I will survive », une campagne problématique contre le bullying

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lady Dylan, le 24 avril 2014.

  1. Lady Dylan

    Lady Dylan
    Expand Collapse
    Hazel Tellington

  2. Marveloose

    Marveloose
    Expand Collapse
    En régression

    Je ne sais pas si ma réponse va être bien accueillie, mais, .. La vidéo est quand même à tonalité humoristique Je trouve ça un peu dur d'écrire un pavé pour en critiquer les points négatifs alors que tout laisse croire que c'est à prendre avec un certain recul. Les gosses sont pas idiots, ils le savent bien aussi..

    Bref, je précise que je ne cautionne ni le harcèlement scolaire ni la vengeance post harcèlement scolaire!
     
  3. Flo0

    Flo0
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Bah je suis pas fan, un peu comme Lady Dylan, même si j'aurais eu la flemme de réfléchir sur le pourquoi du comment... En fait, les trucs sur le bullying, ça me met toujours un peu mal à l'aise, et ça m'énerve que d'une manière ou d'une autre on veuille toujours dédramatiser la situation avec du "comique" (en plus, honnêtement, niveau subtilité, on repassera).

    J'étais dans un collège petit et "confortable" alors le harcèlement scolaire n'a pas vraiment pris de proportions énormes à ma connaissance, mais en même temps, je n'ai jamais pris part à la vie scolaire dans son entièreté. Avec ma grande gueule et mon look un peu extravagant (pour un collège de campagne), on m'a relativement laissée tranquille. Même chose au lycée, mais par contre, une de mes meilleures amies a connu quelques problèmes.

    J'ai tendance à croire qu'il ne faut pas baisser la tête : à partir du moment où on abandonne, c'est fini. Ça veut pas dire qu'il faut se venger, contrairement à ce que propose la vidéo, mais s'endurcir.
    Et pareil, je cautionne pas les harceleurs, au contraire, mais parfois, s'opposer clairement et ne pas tomber dans le jeu de domination, c'est la meilleure solution. Enfin bon, je dis ça... J'ai un caractère très solide et rentre dedans alors ça me paraît évident, mais quand on n'a déjà pas confiance en soi à l'origine...

    Sinon, ce clip, il est cool.
    "It's always darkest just before the dawn.
    So stay awake with me, let's prove they're wrong."
    (Il fait toujours plus sombre avant l'aurore,
    Alors reste éveillé(e) avec moi et prouvons-leur qu'ils ont tort
    )

     
    #3 Flo0, 24 avril 2014
    Dernière édition: 24 avril 2014
  4. Ysia

    Ysia
    Expand Collapse

    Je reçois également un autre message : "ne malmenez pas les intello car ils seront vos boss un jour et se vengeront.. par contre les autres vous pouvez vous lâcher hein!"

    Non non, y n'a pas que les "nerds" qui se font harceler!
     
  5. Solstice

    Solstice
    Expand Collapse
    Il faut imaginer Sisyphe heureux.

    Je n'ai, personnellement, pas été choquée par cette campagne. Parce qu'il m'est arrivé de le penser, de le souhaiter. Pas de devenir un patron tyrannique, mais de me voir au plus haut (pas forcément au niveau carrière) tout en les voyant au plus bas (sans que j'ai à intervenir dans le processus, juste comme ça). Toute ma scolarité avant le lycée a été faite de harcèlement, je l'ai connu sous toutes ses formes. Et je me suis laissée faire, jusqu'à ce que toute estime de moi soit aspirée, détruite, jusqu'à peut-être même me faire penser à en finir, à 13 ans (putain). Alors oui, ce n'est pas Bisounours comme réflexion mais oui, si ces gens là finissent endettés ou caissiers pendant que je me réalise en tant qu'être, je ne leur tendrais pas la main, peut-être même que j'en ressentirais une certaine fierté. Tout se paye. Je m'étonne moi-même de penser ainsi, car je suis quelqu'un d'empathique qui fera tout pour stopper la souffrance des autres.
    Mais pas la leur. Vraiment pas la leur. Je ne suis pas de la team "si on te frappe une joue, tends l'autre", je suis pour les rendre, ces coups, d'une façon ou d'une autre. De la légitime défense.
    Ceci mis à part, je trouvais la campagne assez humoristique et ait du mal à voir ce qu'elle a de si mauvais. C'est over the top c'est trop gros, et je suis contente d'avoir ce point de vue abordé.
    (Lorsque je voulais répondre, frapper en retour, on me disait toujours que "je valais mieux que ça", des choses du style, de "pas me mettre à leur niveau". Pire conseil que l'on ait pas me donner, clairement. Encore une fois, tendre l'autre joue, tout ça.)
     
  6. Marie_myrtille

    Marie_myrtille
    Expand Collapse

    J'ai trouvé cet article très intéressant. Je pense que le harcèlement à l'école est une triste réalité qu'il faut dénoncer avec des arguments susceptibles de toucher les harceleurs. L'humour peut-être une arme efficace mais il y a quand même des détails que je voulais relever. Déjà je suis d'accord avec l'idée que l'incitation à la vengeance n'est pas une bonne chose. Pourtant j'ai connu des situations de harcèlement lorsque j'étais au collège. Par chance le harcèlement que j'ai connu n'était pas trop grave par rapport à ce que d'autres subissent, ont subit ou subiront mais ça m'a quand même laissé un goût amer et une certaine fragilité psychologique. Je comprends donc parfaitement l'envie humaine de se venger mais je ne pense pas qu'il faille l'inciter. Je pense qu'il faut plutôt agir aux moments des faits. Supposons que l'enfant harcelé deviennent le boss d'une grande entreprise (cela n'est même pas sûr) et se venge sur ses employés. Ses employés ne seront pas forcément ses harceleurs du passé. Il ne se vengera donc pas il fera subir à d'autres ce que lui a vécu dans son enfance et peut-être même que parmi ces employés certains auront connu le harcèlement à l'école et cette situation continuera injustement en entreprise. De plus rien ne dit que les harceleurs ne deviendront pas eux-mêmes des boss tyranniques. Le harcèlement au travail ne compense pas le harcèlement à l'école. Les deux sont à bannir. Malgré tout je reconnais que la vidéo exprime l'idée "ne fais pas à d'autre ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasses". Sous-entendu tu harcèles quelqu'un aujourd'hui prends garde de ne pas être un jour la victime.
    Pour finir je voulais juste compléter l'article sur un point concernant le harcèlement qui me parait important : malheureusement toutes les victimes de harcèlement n'ont pas la force de lutter contre et il y a des cas de suicides d'adolescents suite à des harcèlements à l'école. Je trouve dramatique que certains cas de harcèlement se terminent en drame. Ca me brise le coeur quand j'apprends qu'une vie a été foutue en l'air parce qu'un jeune était le bouc-émissaire dans son école...
     
  7. Auxou

    Auxou
    Expand Collapse
    Tu sabes nada Juan Nieve!

    En un sens cette campagne me bloque un peu, mais ayant été "harcelée" à mon époque, je peux témoigner que garder la tête haute est très dur! Et parfois, sans se dire qu'on va se venger au sens littéral du terme, comme il l'est signifié dans la vidéo, juste se dire qu'un jour, le vent tournera, ça fait du bien. Je ne souhaite plus aucun mal à ces personnes qui, par effet de groupe, s'en sont pris à moi, mais à cette époque, j'avoue que j'aurais tout donné pour qu'elles souffrent comme je souffrais. En grandissant, on s'endurcit, et sans fausse modestie, je dirais que j'ai un avenir brillant devant moi. Je n'irais pas jusqu'à les remercier, mais je dois dire que la vengeance n'est plus du tout ce que j'attends, quand je les croise dans la rue aujourd'hui, je ne peux pas m'empêcher de sourire en me disant que eux ont été des moutons quand aujourd'hui, moi, je sais me tenir seule, la tête haute, ce qui m'a permis d'être si bien accompagnée.
    Pour en revenir à la campagne, si on la prend avec du recul, on comprend que le message qu'elle passe est juste de se dire qu'un jour, oui, c'est nous qui auront le dessus, pas forcément sur les autres, mais en tout cas sur notre vie. :)
     
  8. lightsteel

    lightsteel
    Expand Collapse

    Personnellement je me suis toujours fait malmené pendant ma scolarité. Du coup j'avoue avoir très envie de réussir ma vie, et de bien le faire savoir aux gens qui m'ont fait du mal. En fait je rêverai de devenir une bonne auteure de BD. Je m'imaginerai bien en dédicace y croiser une personne qui m'a fait du tort, lui signer un autographe et dans ma tête être en mode ah! maintenant tu m'adules! Tout simplement... Et aussi ça me rappelle la musique de glee: Loser Like Me surtout cette partie:

    Push me up against the locker
    And hey, all I do is shake it off
    I’ll get you back when I’m your boss
    I’m not thinkin’ ’bout you haters
    ‘Cause hey, I could be a superstar
    I’ll see you when you wash my car

     Pousse-moi contre les casiers
    Et alors tout ce que je fais c'est me remuer
    Je me vengerai quand je serai ton patron
    Je me fiche de vous les haineux
    Parce que bon, je pourrais devenir une superstar
    On se reverra quand tu laveras ma voiture
     
  9. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    Cet article est intéressant mais je vois surtout de l'humour noir dans cette campagne, plus qu'un message de vengeance: la musique de I Will Survive me laisse croire qu'il ne faut pas prendre le message au sérieux. Au moins ça rend la campagne plus visible, elle a été beaucoup partagée sur les réseaux sociaux etc.
     
  10. terrific-fluffy-bunny

    terrific-fluffy-bunny
    Expand Collapse
    Guest

    La vidéo tombe à côté, parce que le harcèlement devient drôle. Je veux dire, dans la vidéo, harceler un gamin devient drôle parce que vu ce qu'il chante, en fait c'est un petit con frustré et arrogant qui va te faire chier plus tard. Donc à la limite, ça devient presque légitime et compréhensible de le faire chier. Parce qu'il se révèle être un con.

    ...Je ne sais pas si je vais me faire comprendre.

    Mais c'est vrai que ça peut être ce qui se passe dans la tête des gosses, quand j'étais en 6ème je me faisais emmerder par des "grandes de 3ème" et je rêvais de frapper leur tête dépassant du sol à coup de battes de baseball après les avoir enterrées dans des fourmilières(imagination débordante bonjour).
    Mais en y repensant, ça ne faisait pas de moi quelqu'un de mieux que ces harceleuses, je n'étais pas légitime à vouloir les frapper. J'aurais peut-être été capable de pire dans leur situation, j'étais seulement bridée. J'étais une agressive sans moyens. On doit pas apprendre aux enfants de répondre avec violence. Sinon on apprend à des gosses à devenir cons pour répondre à des cons.
     
  11. LaPlume

    LaPlume
    Expand Collapse

    Je suis sceptique quant à cette campagne... Même si en soi je n'ai pas été choquée, mais je trouve que cette vidéo est pleine de maladresses malgré sa portée humoristique et du coup le message porté est complètement faussé (à mon sens).

    Je suis moi-même une ancienne harcelée et il est vrai qu'il est difficile de s'en sortir lorsque son estime est happée au point de ne plus pouvoir (ou savoir) réagir. De fait il y a quelque chose qui m'interpelle dans cette campagne : "Nerds aujourd'hui, vos boss demain. Ne harcelez pas." Ok. Donc en gros, on interpelle seulement les harceleurs sur le fait que leurs victimes ont un statut de futur boss ?

    Et qu'en est-il de la dignité, de l'estime, des valeurs ? Les personnes harcelées ne sont pas, ici, traitées en tant qu'individu mais en tant que statut. Je sais que l'on vit dans un monde profondément capitaliste, mais tout de même.

    Ah et en tant qu'ancienne harcelée, j'ai beau avoir fait de belles études, un beau parcours, mais à bac +5 je peine à trouver du travail et peut-être finirai-je comme caissière (il n'y a pas de sot métier, ce n'est pas ce que je suis en train de dire).... Donc à croire que même en tant que victime des harceleurs, je n'étais pas assez bien...

    C'est dommage de faire tant d'amalgames.
     
  12. Lafastod

    Lafastod
    Expand Collapse
    Procrastination en cours.

    Eeeet je griiince des deeeents !

    C'est pas que la campagne me choque, mais plutôt qu'elle me gène :

    - Les gamins harcelés sont forcément des intellos. Non. Non. Non. Ca veut dire que tous les autres sont d'office exclus. En gros, si tu es harcelé mais que tu as des mauvaises notes, désolé, on peut rien pour toi. (Et puis les gamins, je suis désolée mais PAIES.TON. CLICHÉ.)

    - I Will survive, c'est bien comme idée. Mais "humoristique" heu. Ca me semble complètement à côté de la plaque. Ca ne fait que rendre le problème encore plus léger, or, c'est réellement quelque chose de grave. Est-ce que ça viendrait à l'idée de faire une campagne de prévention humoristique sur les accidents de la route par exemple ? Tout le monde serait choqué parce que "c'est grave et on peut pas en parler comme ça", et bien là non plus, on ne devrait pas. La dernière image m'a juste profondément gavée.

    - Je ne vois absolument pas EN QUOI, ça fait prendre conscience à l'agresseur de quoi que ce soit. Absolument pas.
    Alors, oui,je concède que ça peut aider le gamin qui vit des choses horribles tous les jours en cours, de savoir qu'on pense à lui et qu'il aura une chanson à se chanter pour se donner du courage (et encore une fois, si il se reconnait dans les clichés) mais il me semble que a priori, le message s'adresse bien à l'agresseur puisque "don't bully" (et absence totale de numéro à composer ou de "parlez-en a quelqu'un" ou quoi que ce soit pour l'agressé).
    Ca m'étonnerait que les "cools kids" de 15 ans ou moins se disent " 'tention les gars, le mec va être notre boss". Enfin, ça ne rime à rien de chez rien (1. Les premiers de la classe ne sont pas tous patrons,2. les mecs qui les agressent ont une chance INFIME d'être leurs employés, les enfants ne sont pas débiles.) Donc ça ne sert à rien. Voilà.

    PAR CONTRE : l'idée de vengeance ne me semble pas violente, même si je trouve ça idiot de la prôner. Une revanche par l'épanouissement personnelle, ça serait sans doute plus pertinent...

    Bref, un bon point pour le fond, et un giga mauvais point pour la forme.
     
    #12 Lafastod, 25 avril 2014
    Dernière édition: 25 avril 2014
Chargement...