Inclusivité & littérature / B.D. / manga / comics

Sujet dans 'Forum Littérature / BD / Manga / Comics' lancé par la-dorure-en-reste-aux-doigts, le 20 mars 2017.

  1. Bonjour à tout le monde !

    Je constate que dans le canon littéraire, dans l'enseignement, l'histoire littéraire, dans les médias etc et même dans la recherche ce sont un peu toujours les mêmes qui reviennent et que ça manque franchement d'inclusivité, autant dans les personnes dont ont met le travail en avant que dans l'écriture des personnages féminins par exemple.

    Donc je propose ce sujet pour mettre en avant des écrivaines dont on aime le travail, se conseiller des lectures etc, ou même se conseiller des œuvres littéraires où les personnages féminins sont tout simplement bien écrits, réalistes etc.

    Ce serait dommage de se limiter seulement aux écrivaines ou à l'écriture des personnages féminins dans ce topic donc si vous avez des auteur.e.s / histoires inclusifs, oublié.e.s de l'histoire etc., des suggestions LGBT+ friendly etc. que vous voudriez mettre en avant ce serait top.

    Et pareil, si vous avez des suggestions de romans, B.D., mangas, comics qui auraient leur place sur ce topic lâchez-vous !

    Je me dis que ce serait aussi l'occasion de discuter de tout ça, de la question du canon aussi, et ça pourrait être très intéressant :)

    A vos suggestions !

    ---------------------------------------------
    Ça me paraît mieux d'écrire en écriture inclusif ici, je n'ai pas toujours le réflexe de le faire mais je vais y faire attention :fleur:

    Si j'ai oublié un truc, formulé un truc de façon maladroite, je modifierai sans soucis !
     
    Jane Morgendorffer, ca_rou_selle, Peutwishia et 5 autres ont BigUpé ce message.
  2. Penny Winkeul

    Penny Winkeul
    Expand Collapse
    Je joue en solo.

    Le premier nom qui me vient à l'esprit, c'est Artemisia Gentileschi.

    Mais elle n'écrivait pas... elle peignait.

    J'peux quand même en parler un petit peu, s'il vous plaît?
     
    LovelyLexy, Bizarre, Pompoko et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  3. @Penny Winkeul trop bien, de la visite :cretin:
    mais oui, je t'en prie, parles-en ! Il n'y a pas que la litté dans la vie :cretin:
     
  4. Bizarre

    Bizarre
    Expand Collapse
    Illustration Kii Kanna

    Je citerai pour l'instant un grand classique pour les queer etc, mais ma prof m'a conseillée Le trouble dans le genre de Judith Butler, qui est apparemment le fondement des mouvements qui remettent en question le genre! :3
     
  5. Pompoko

    Pompoko
    Expand Collapse
    L'équilibre est fragile.

    En attendant que @Penny Winkeul vienne nous parler d'Artemisia Gentileschi ( <3<3<3 ) , je conseille à tou.te.s les curieux.ses de lire la biographie qu'en a fait Alexandra Lapierre
    J'avais aussi écouté une émission (c'est à cette occasion où je l'ai découverte) des "Femmes, toute une histoire", qui passait sur France Inter il y a bien 2-3 ans, je ne sais pas s'il est encore disponible...

    EDIT : Voici le lien de l'émission, apparemment, on peut la réécouter. Et tudieu, c'était en 2012 ?! GOSH, mais mais mais...
     
    #5 Pompoko, 22 mars 2017
    Dernière édition: 22 mars 2017
  6. kikilde

    kikilde
    Expand Collapse

    Salut salut,
    je me demandais justement la semaine dernière si un topic de ce genre existait déjà, il tombe à pic!
    Je viens de finir de lire Le Monde selon Garp, de John Irving et il a parfaitement sa place ici. C'est un roman qui date de 1978 qui raconte... bah, la vie de Garp, depuis le jour où sa mère a décidé que les hommes n'en valait pas la peine et qu'elle a recours à un moyen vraiment peu orthodoxe pour tomber enceinte
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    jusqu'à son décès. Toute sa vie est reliée au féminisme, principalement à cause de sa mère qui en devient une icône après avoir publié son autobiographie.
    Le roman est peuplé de personnages secondaires riches et qui ont leur personnalité unique et propre, il y a beaucoup de femmes et aucune ne se ressemble et surtout il y a des femmes transgenres (en particulier Roberta, ancien ailier chez Les Eagles de Philadelphie et meilleure amie du héros).
    En revanche GROS TW viol, il y a certaines scènes du bouquin qui sont très malaisantes, et le livre et assez bizarre en lui-même, les personnages ayant des vies sexuelles épanouies (ça parle aussi d'échangisme, d'adultères, et quand même beaucoup de Garp qui a une érection)

    J'espère que c'est pas trop confus, j'écris rarement d'aussi gros pavé, et j'ai l'impression d'avoir un peu mal vendu le livre! :flappie:
     
    LovelyLexy, Fingal et la-dorure-en-reste-aux-doigts ont BigUpé ce message.
  7. @Penny Winkeul @Pompoko @Bizarre @kikilde super, merci beaucoup pour vos réactions et vos apports, ça me fait très plaisir que ce topic vous parle et vous donne envie d'échanger !

    @kikilde je trouve que tu as bien vendu le livre, et tu fais très bien de faire un point TW ça me paraît essentiel :) edit @kikilde
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    ------------------------------------------------------

    Sur la réflexion sur le genre, il y a La pensée Straight de Witting que je prévoie de lire très vite.

    Je suis actuellement en train de lire une anthologie commentée en deux partie qui s'appelle Les femmes et la littérature, anthologie... c'est le résultat de dix ans de travail d'une chercheuse qui s'appelle Vicki Mistacco et ça a été publié en 2006 aux éd. Yale university press.

    ça parle des femmes et de la tradition littéraire, Mistacco a réuni un corpus de textes de femmes écrivaines qu'elle commente, je vous cite le début de la préface :

    "En choisissant les textes, j'ai voulu mettre en lumière une tradition d'écriture de femmes et faire porter sur elle ce qui est déjà une tradition de critique féministe, à savoir, une réflexion critique sur la constitution du canon et sur la place des femmes écrivains dans l'histoire littéraire. Cette réflexion est souvent entamée par les écrivaines elles-mêmes dans les œuvres sélectionnées. Elle est inséparable d'une considération des conditions sociales et historiques de l'écriture des femmes en France à des époques différentes [...]" (MISTACCO VickiLes femmes et la littérature, anthologie du Moyen Age à nos jours, première partie, Yale University Press, New Heaven and London, 2006, p. XI)

    Le livre est aussi l'occasion de rapprocher certains textes dans une démarche comparatiste (bref le pied).

    Le bouquin est en français mais il faut le commander et les délais sont assez longs. On le trouve aussi dans certaines BU (ENS, Nanterre université).
    Du coup je me dis que comme on ne peut pas se procurer tous les livres qu'on voudrait lire, faute de moyens ou parce que certains sont beaucoup moins facilement trouvables que d'autre, ce serait peut-être bien de pouvoir se les échanger : il y eu cette initiative sur la veille permanence sexisme où il y avait une bibliothèque féministe, on pouvait s'inscrire via doodle pour proposer de prêter des livres et se les échanger entre madz selon la région. Je vais voir si c'est toujours d'actu, sinon on pourrait reproduire cette initiative ici quand il y aura un peu plus de monde (et j'espère que ce sera le cas !)

    En attendant, je vous mets les écrivaines abordées dans cette anthologie, si vous voulez aller vous renseigner davantage sur elle (certaines sont bien connues d'autres beaucoup moins) :

    Simone de Beauvoir, Marie de France, La Comptesse de Die, Castelloza, Domna H., Christine de Pizan, Pernette du Guillet, Louise Labé, Hélisienne de Crenne, Marguerite de Navarre, Madeleine de Scudéry, Marie-Madeleine de Lafayette, Ninon de Lenclos, Marie de Sévigné, Marie-Catherine d'Aulnoy, Catherine Bernard, Jeanne Marie le Prince de Beaumont, Gabrielle de Villeneuve, Françoise de Graffigny, Isabelle de Charrière, Julie de Lespinasse, Sophie de condorcet, Anne-Thérèse de Lambert, Olympe de Gouges.

    (Le livre fait réf. à pleins d'autres travaux féministes et femmes auteurs dans les introductions aux œuvres réunies)

    Si j'ai le temps j'aimerais bien avancer un peu dans le livre et venir vous en présenter quelques unes ici. Et aussi vous présenter les poétesses sur lesquelles je travaille pour mon mémoire de M2.
    Mais pour l'instant je ferais mieux d'aller travailler :cretin:

    C'est tout pour cette fois, à très bientôt et bonnes lectures à tout.e.s !
     
    #7 la-dorure-en-reste-aux-doigts, 25 mars 2017
    Dernière édition: 25 mars 2017
    Pompoko a BigUpé ce message
  8. Et pour finir j'invite

    @Aislin à venir nous présenter Violette Leduc sur qui elle travaille, si elle veut bien :cretin: :fleur:

    et @UneElo qui n'a plus l'air d'être parmi nous, et qui m'avait parlé au milieu des toits de paris des personnages trop cool de Pierre Bottero, de l'écrivaine Robin Hobb (L'Assassin Royale) et de Kristain Britain l'auteure de Cavalier vert / Green Rider (que j'ai acheté il y a un moment et que je prévois de dévorer pendant les vacances)
     
  9. kikilde

    kikilde
    Expand Collapse

  10. Aislin

    Aislin
    Expand Collapse

    Bonjour !

    Tout d'abord merci à @la-dorure-en-reste-aux-doigts pour son invitation sur ce topic et pour le livre une réflexion critique sur la constitution du canon et sur la place des femmes écrivains dans l'histoire littéraire, je ne le connaissais pas mais il me paraît très intéressant et je vais tenter de me le procurer.

    J'ai d'ailleurs fait l'acquisition grâce à la bibliothèque de ma faculté de certains livres qui pourraient en intéresser certaines :

    - Procès de femmes au temps de philosophes, présenté par Isabelle Vissière : il s'agit d'une anthologie de différents procès souvent injustes ou bien absurdes marqués par un sentiment de révolte de la part des femmes dans ce siècle des Lumières qui n'en est pas moins resté obscurantiste à leur égard.

    - Onze nouvelles études sur l'image de la femme dans la littérature française du XVIIème siècle réunies par Wolfgang Leiner : il s'agit d'un recueil d'articles dans lesquels sont étudiées les différentes figures féminines présentes dans la littérature du XVIIème siècle. C'est un ouvrage critique qui peut avoir son utilité dans un travail de recherche ou bien pour sa culture personnelle.

    - Dix-huitième siècle n°36 Femmes des Lumières : un petit pavé qui recueille un ensemble d'articles fournis sur la littérature féminine mais aussi la condition des femmes durant ce siècle.

    - Et enfin plus récent , La force du sexe faible contre histoire de la Révolution Française par Michel Onfray que je suis en train de lire et qui réhabilite des figures féminines ayant joué un rôle crucial durant cette période

    .........................................................................................................

    Pour en revenir à la proposition de @la-dorure-en-reste-aux-doigts, je vais donc tenter de vous faire une petite présentation de Violette Leduc, une écrivain sur laquelle je travaille dans le cadre d'un mémoire de Master 2. Il s'agit d'analyser comment construit-elle son identité autour de sa bâtardise qui pourtant la marginalise mais dont elle réussit à faire une force.

    Injustement oubliée et méconnue, sa vie et son oeuvre toute entière sont marquées au fer rouge de la bâtardise. Né en 1907, elle n'est par reconnue par son père, un homme issu d'une grande famille bourgeoise, et grandit donc dans les jupons d'une grand mère qu'elle adore et d'une mère avec qui elle entretiendra toute sa vie une relation conflictuelle. Contrairement à beaucoup de femmes écrivains de l'époque, Violette Leduc n'évolue pas dans un milieu intellectuel. Elle n'aime pas lire, vit dans la misère et participe activement au marché noir durant l'Occupation. Mais elle fréquente' grâce à son travail dans une maison d'édition, quelques écrivains et personnalités littéraires avec lesquels elle se liera d'amitié et qui l'encourageront à écrire.

    Ses premières œuvres à tendance autobiographique rencontrent peu de succès. Ce n'est qu'en 1964 qu'elle se fit connaître du grand public avec le premier tome de son autobiographie en trois volumes, La Bâtarde. Mais c'est un succès éphémère et surtout scandaleux. En effet, Violette Leduc décrit tout le poids de sa laideur et sa bâtardise, mais aussi ses vols, son penchant pour l'argent, ses passions impossibles, ses nuits d'amours homosexuelles, les aventures et mésaventures du corps dans un langage cru et sans détour empli d'élans poétiques et métaphoriques, avec une audace que n'avait eu aucune femme avant elle.

    C'est une lecture difficile de part ses thèmes et son écriture. Violette Leduc nous entraîne dans son chaos intérieur sans jamais essayer d'en sortir. Elle a souvent souffert d'une assimilation au mouvement existentialiste et féministe de part son amitié avec notamment Simone de Beauvoir, qui fut aussi sa protectrice. Or c'est presque sans le savoir que Violette Leduc écrit contre le patriarcat. Je ne dirais pas qu'elle est féministe. Elle écrit pour elle et est en révolte contre une société qui l'a exclu certes parce qu'elle est une femme mais avant tout parce qu'elle est une bâtarde.

    C'est difficile de réduire Violette Leduc en quelques paragraphes ^^ Sa littérature et sa vie sont foisonnantes, donc n'hésitez pas si vous avez des questions ^^
     
    #10 Aislin, 28 mars 2017
    Dernière édition: 28 mars 2017
  11. @Aislin C'était super de te lire sur Violette Leduc, merci beaucoup d'avoir eu la gentillesse de nous la présenter ! c'est pas évident de dégager les spécificités et les nuances de son auteur.e et de son sujet en un paragraphe, et tu me donnes encore plus envie de la lire !

    Et merci merci d'avoir pris la peine de partager tes trouvailles d'ouvrage ! Je suis bien contente j'ai une liste de lectures qui s'étoffe très vite grâce à vous ! Tu en en M2 de littérature française ? (je suis curieuse :cretin:)
     
  12. Exulans

    Exulans
    Expand Collapse

    @la-dorure-en-reste-aux-doigts :
    Je suis là, j'ai juste muté :ninja:. Je reviendrai donc parler de l'inclusivité dans la littérature fantasy sous peu :hello:, ainsi que de Corps sonores de Julie Maroh, bd coup de coeur du début 2017.
     
Chargement...