Interdire l'IVG, c'est mettre la vie des femmes en danger, comme le confirme cette nouvelle étude

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Esther, le 28 septembre 2017.

  1. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

  2. Milloo

    Milloo
    Expand Collapse

    Hello Madmoizelle,
    Votre article tombe à pic car cette semaine mon oeil a été attiré par cette page Facebook, qui sous couvert d'inciter des jeunes femmes à parler IVG, partage des récits de femmes qui ne l'ont pas fait et en sont ravies ou d'autres qui regrettent d'avoir tué "leur bébé".
    Travaillant dans les réseaux sociaux, j'ai bien entendu signaler cette page mais Facebook m'a gentillement indiqué que son contenu ne contrevenait pas à leur CGU et qu'il me suffisait de la bloquer pour ne plus être opportunée ...
    Bien entendu, le numéro inscrit sur la couverture renvoie vers le site ivg.net qui est tout sauf un portail d'informations sur l'IVG.

    Je trouve ça dingue que des réseaux de cette ampleur ne prennent pas la mesure de la dangerosité de ce genre de prise de parole ...

    Bref, comme je vous vois telles des super héroines de l'internet et du droit des femmes, je me suis dit que peut être vous pourriez en parler pour sensibiliser les jeunes femmes qui cherchent à parler d'IVG en tout sécurité.
     
    Whitemountain, Daydream et yuyunaâ ont BigUpé ce message.
  3. yuyunaâ

    yuyunaâ
    Expand Collapse
    Ja, genau

    En voyant le titre de l'article j'ai eu une réaction genre "sans blague" mais en voyant ce que @Milloo a posté devant moi apparemment il y a des gens qui ont toujours pas compris...(désolée tout ça m'énerve un peu).

    Sinon j'ai envie d'écrire cette phrase partout : « les endroits où l’avortement est le plus sûr sont aussi les endroits où les avortements sont le plus rare ».
     
  4. Plumn

    Plumn
    Expand Collapse

    Ils ont cru que les femmes n'avortent pas quand c'est interdit? Me**e.. Et donc personne ne conduit après avoir bu?
    Il y en a moins, certes, et d'autant plus de femmes condamnées à avoir un enfant qu'elles ne veulent pas. Et qui le payera potentiellement, quand bien même l'intention n'y est pas. Combien de fois ai-je entendu dans ma vie, de la part de gens issus de la génération de ma mère "de toute façon, ma mère, si elle avait pu, elle aurait pas eu d'enfants".

    Mais enfin. Comme toujours, si les hommes étaient concernés, la question ne se poserait même pas.

    Comme dirait l'autre : si les hommes avaient leurs règles, on aurait déjà des tampons connectés au wifi qui donnent les résultats du foot.

    Ça me met dans une colère noire, je dois l'avouer de voir tous ces hommes et femmes protéger leur foutue sensibilité au détriment de la sécurité et de la santé de tant de femmes en se voilant poliment la face.
     
  5. Ocytocine.

    Ocytocine.
    Expand Collapse
    After all this time ? Always.

    C'est la page facebook du site IVG.net :goth:
    Des amies avaient appelé le fameux numéro pour la science, en se faisant pur une jeune personne enceinte un peu paumée :lunette: "vous allez faire une dépression, votre copain va vous quitter" Ah bien bien bien :lunette:
     
    Shadeluna et Bleu pastel ont BigUpé.
Chargement...