« Interstellar », une quête épique au cœur du cosmos (SPOILERS !)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 12 novembre 2014.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

  2. Laetitis

    Laetitis
    Expand Collapse
    Nostalgia freak

    Je suis allée le voir hier soir voyant que ce film avait laissé beaucoup de personnes sur une note interrogative... Je ne pensais pas qu'il serait aussi long (première fois de ma vie qu'il y a une entracte pendant le film) MAIS, on s'est fait la réflexion avec mon fiancé & mon pote : Putain le temps du cinéma aussi est distordu! Le temps passe hyper vite et on est complètement dans le film. Par contre le moment où Cooper voit son fils grandir .... I CAN'T. Je suis trop émotionnelle, trop "je me met à sa place" et cette vision m'a horrifiée. C'est vraiment trop horrible. Je me suis retenue de chialer à cause de la dignité vis à vis de mon pote :yawn: mais c'était le bordel dans ma tête, j'en ai mal dormi!

    C'est effrayant de se dire que c'est un futur possible pour l'espèce humaine de devoir changer de planète et que ça impliquera beaucoup de souffrance. Mais c'est aussi effrayant quand mon fiancé me sort à la fin du film : Mais tu sais que le truc du temps qui passe pas de la même manière c'est pas des conneries? Et que y'a des gens qui sont sur d'autres planètes en ce moment même pour faire des recherches? Bah non moi je savais pas :eek: J'ai pas arrêté de me triturer l'esprit après avoir vu ce film ...

    Après y'a des moments qui m'ont moins plu mais globalement c'est un bon film que je conseille de voir :)
     
    Kaylie a BigUpé ce message
  3. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Alors attention, en effet le temps distordu est une théorie tout à fait solide et respectée, mais non, il n'y a pas des humains qui vivent en ce moment sur d'autres planètes. Il y a une seule autre planète habitée via la main de l'Homme, et c'est Mars... la seule planète uniquement peuplée de robots ! :happy:
     
    Aenor a BigUpé ce message
  4. Miscake

    Miscake
    Expand Collapse
    We've had one, yes. But what about second breakfast ?

    Un des films de SF les plus intense que j'ai jamais vu, contrairement à @Laetitis j'ai pas pu me retenir de chialer à plusieurs reprises :crying:
    Les passages dans le trou de vers et dans le trou noir étaient vraiment énormes ! D'ailleurs je suis bien restée sur le cul avec cette histoire de 5ème dimension (c'est vraiment trop beau les films où tu comprends vraiment tout à la fin :yawn:)
    En tout cas j'lai trouvé vraiment parfait (juste mis à part le fait que Murphy capte tout de suite que son père est en réalité le fantôme qui m'a laissée un peu dubitative mais c'est vraiment pas grand chose)
    Bref c'était 3h de voyage bien remplis de feels et j'ai vraiment qu'une seule envie c'est de le revoir (d'ailleurs d'après mon frangin on retrouve plein de ptits spoils par rapport à la fin quand on le revoit une seconde fois qu'on avait pas capté avant)
     
  5. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

    Au début je savais pas quoi en penser. Et maintenant après quelques jours je sais : j'ai vraiment pas aimé ce film en fait. On peut s'y connaître en science et battit un scénario QUAND MËME. Je veux dire, ok tout se tient, ok on bouffe de la science par paquet de 12, mais quand on regarde le scénario, et juste le scénario, c'est d'un banal à pleuuuuuuurer oO Ca respecte à la lettre le schéma du monomythe en mode stars wars et qu'on bouffe à chaque disney oO

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Et puis comme d'hab les américains sauvent le monde tout seul dans leur coin, le reste du monde pas entendu parler...

    Et les acteurs oui, ils sont bons comme le sont tout les acteurs américains que tu peux avoir pour ce budget là, mais franchement c'est très "propre", tout comme la réalisation. Y'a pas un moment de doute où j'ai cru que ça allait mal se finir alors que bon quand même, à côté de ce qu'ils ont vécu Apollo 13 c'était un jeu d'enfant.

    Bref, je suis déception avec le recul oO

    Mais tant mieux pour celles qui ont aimé !
     
    Kakotille, agapanthe7, Kid Charlemagne et 4 autres ont BigUpé ce message.
  6. Aenor

    Aenor
    Expand Collapse
    .

    J'ai passé trois agréables heures, le film est très réussi, et j'ai tellement envie de croire à tout ce que j'ai vu !
    Le coup des explorateur sur leur planète m'a fait penser au Petit Prince (je suis la seule ?), et j'y ai vu beaucoup de poésie.
    J'ai moins aimé le coup de l'amour, un peu trop...américain à mon gout, mais why not.

    La relation Cooper-Murphy est très émouvante, et j'ai bien dû retenir mes larmes quand il la retrouve sur son lit de mort à la fin (par contre, il est grand-père mais il s'en fout apparemment).
     
    The-Priest a BigUpé ce message
  7. OutrEspace

    OutrEspace
    Expand Collapse
    C'est moi le chat !

    Je suis un peu plus partagée que vous sur ce film. Dans l'ensemble, j'ai passé un bon moment, mais j'ai parfois trouvé qu'il traînait en longueur.

    En fait, je voulais développer un peu, mais je me rends compte que je ne sais pas trop quoi dire. :lunette: Je n'ai pas vraiment été émue, même si la relation entre Murph et son père est bien traitée. Le personnage de Tom est vraiment sous exploité, il a visiblement beaucoup de ressentiment envers son père aussi, il prend la peine de lui envoyer des messages, mais tout le monde s'en fout.

    Par contre, il y a une chose que je n'ai vraiment pas compris sur la fin : POURQUOI Murph se sent-elle obligée de foutre le feu au champ de son frère ? Visiblement, sa femme est prête à l'écouter, puisqu'elle part tout de suite quand Murph revient. Pourquoi elle ne lui explique pas tout de suite que c'est dangereux de rester ? Pourquoi, alors qu'ils vivent là depuis des années, il est d'un coup super urgent de partir dans l'instant ?
    J'ai trouvé que ce moment faisait vraiment fausse note par rapport au reste du scénario, j'ai pas compris.
     
    womadtry a BigUpé ce message
  8. CaptainJulia

    CaptainJulia
    Expand Collapse
    Aye Aye

    J'ai bien aimé le film mais une chose de taraude.
    Comment ils ont fait leur bière si il n'y a plus rien d'autre que du maïs sur Terre ? C'est de la bière de maïs ?
     
  9. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Il me semble que l'avoine et le blé ne sont pas encore tout à fait épuisés. De plus dans le cas d'une rupture de stock totale je pense que le PREMIER truc que les gens inventeraient, ce serait de la « bière » avec d'autres ingrédients :yawn: Et si ça se trouve, ce n'est pas de la bière, c'est une autre boisson alcoolisée (à base d'autre chose que de céréales peut-être), simplement commercialisée sous la forme de bouteilles rappelant celles de bières pour ne pas dépayser les gens et jouer sur l'aspect « nostalgie ».
     
  10. Akhaten

    Akhaten
    Expand Collapse
    Bookish but corruptable.

    Je suis sortie de la séance il y a une heure et demie, et j'ai besoin de poser mon avis quelque part parce que... trop de choses dans ma tête. Du coup, j'ai juste parcouru les commentaires vite fait et pas lu l'article, pour ne pas m'influencer :lunette: Je déteste entendre l'avis des autres sur une oeuvre avant d'avoir eu le temps de formuler clairement mon propre avis, après je n'arrive plus à distinguer les conclusions auxquelles je suis arrivée toute seule de celles qui m'ont été inspirées par les pensées d'autres.

    Donc. Ce film. Il m'a fait battre mon record d'émotivité (je suis très très facilement émue), j'ai pleuré huit fois. HUIT. FOIS. En une heure trente, puisque j'ai tenu les premières quatre-vingts minutes du film sans craquer :lunette: Et le reste en spoiler, parce que... ben parce que ça spoile, quelle question.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    #10 Akhaten, 12 novembre 2014
    Dernière édition: 12 novembre 2014
    Kaylie, Kakotille, gingerfish et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  11. womadtry

    womadtry
    Expand Collapse
    Our story is epic. Spanning years and continents. Lives ruined, blood shed.

    J'ai vraiment été déçue moi. Je me suis jamais aussi ennuyée devant un film, à tel point qu'à un moment je regardais les gens dans la salle (c'est la première fois que ça m'arrive !)
    J'adore la SF, d'habitude il faut pas grand chose pour m'embarquer mais là rien y a fait. J'ai rien ressenti (enfin si quand même j'ai chouiné quand Cooper regarde les vidéos de ses enfants). La musique était trop, trop forte, trop omniprésente. Comme d'autres madz j'ai trouvé ça très prévisible et le passage sur la force de l'amour mouai bon non. J'ai même pas réussi à être ébahie par les paysages des planètes (celle faite seulement d'eau est très angoissante)
    Mais Jessica Chastain est très belle. Et la relation père-fille aussi.
    Ptet que j'étais pas dans un bon jour je sais pas, j'aurai bien aimé être emballée comme la majorité du public.

    Et @Akhaten j'ai vu Dallas Buyers Club y a 3 jours, je te le conseille vivement (l'histoire, Matthew, Jared, tout est bien)
     
    Paradize et Akhaten ont BigUpé.
  12. Shield

    Shield
    Expand Collapse
    Guest

    Je n'ai pas aimé Inception (enfin par "pas aimé" je veux dire que je me vis-à-vis de ce film dans le no man's land entre "j'aime" et "j'aime pas"), et finalement c'est la même chose pour Interstellar (cependant je l'ai peut-être mieux reçu parce que j'attendais beaucoup de Inception). Je vais pas m'étendre sur Inception parce que ce n'est pas le sujet et je pense que je devrais le revoir maintenant que j'ai plus de distance pour me refaire un avis.

    Pour Interstellar, voilà, j'ai l'impression que l'enjeu du film, la clé, était censée être l'amour filial - mais ça ne m'a pas du tout émue. Je vois que vous êtes plusieurs à dire que ça vous a fait pleurer, et je vous envie sincèrement parce que ça ne m'a rien fait éprouver en termes d'émotions. Comme @Mymy le dit dans son article, je trouve que la force des Nolan (on le voit dans Memento et le Prestige que j'ai adorés), c'est plutôt de l'ordre du rationnel; c'est l'enchaînement du récit, la déconstruction de la narration, le montrer-cacher intellectuel quoi. Du coup je n'accroche pas du tout à l'émotion du film, en fait je ne le trouve pas émouvant du tout et j'ai l'impression que l'émotion est censée quand même expliquer les choses mais comme elle n'est pas là pour moi, ça tombe à plat. L'autre ressort dans la tonalité du film qui ne me convainc pas, c'est le coté épique justement. C'est tellement sérieux que ça me donne un peu envie de me flinguer :shifty: Ou disons plutôt que ce n'est pas assez époustouflant pour se permettre d'être si sérieux selon moi. Ce n'est pas 2001.
    Pour le jeu des acteurs, je trouve que c'est très aléatoire. Je trouve toujours Anne Hathaway aussi charismatique qu'un bulot à l'écran, mais Matthew McConaughey est très fort (même s'il joue un peu True Detective :P), j'aime bien Jessica Chastain, et j'ai été agréablement surprise par le jeu de la fillette.
    Pour être plus positive, il y a aussi des éléments qui m'ont plu dans le film, que j'ai trouvés assez poétiques et sur lesquels j'aurais aimé qu'on s'attarde plus. J'ai beaucoup aimé le parallèle avec le Dust Bowl justement, et l'idée de "moment de crise" qui pousse à chercher autre chose. J'ai bien aimé les moments sur la solitude justement, et le jeu sur la relativité du temps et donc de la déconstruction des liens sociaux. J'ai trouvé que ces thèmes vraiment inspirés étaient traités trop vite parce qu'il y avait justement trop de choses pour qu'on soit dans la contemplation poétique/symbolique (comme dans 2001 encore une fois, même si certes, c'est injuste de comparer n'importe quel film à celui-là).
     
    Kid Charlemagne a BigUpé ce message
Chargement...