Interview d'Olivia, militante pour Debout la République

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 30 mars 2012.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Aalia

    Aalia
    Expand Collapse
    la vieille

    Quand je lis "sortie de l'Euro" dans un programme, je ferme ce dernier en soupirant et je ne lis même pas la suite.
    (enfin là j'ai tout lu quand même, puisque ce n'est pas un programme mais une interwiew, mais pour moi ce point c'est un point nécessaire à partir duquel je me pose la question du vote).
     
  3. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    Moi aussi, mais là, tout ce qu'à dit la jeune fille ensuite me ferait presque hésiter.
     
  4. Theana

    Theana
    Expand Collapse
    Until the very end ϟ

    Je trouve que ces articles sont vraiment une bonne idée. J'ai du mal à m'intéresser à la politique (pastaper) parce que les débats me paraissent souvent obscurs et réservés aux "initiés", et là, j'ai l'impression qu'on me prend par la main pour m'expliquer les choses simplement.

    Merci aux militantes qui témoignent :)
     
  5. el.jo.

    el.jo.
    Expand Collapse
    Vers l'infini !

    Je trouve ces articles super intéressants :rotate: et j'espère qu'on en aura le droit à encore d'autres :pray:, ça permet d'avoir un nouveau point de vue sur les partis, même si ça ne me fait pas vraiment changer d'avis !
     
  6. Lady Dylan

    Lady Dylan
    Expand Collapse
    Hazel Tellington

    Article intéressant ! J'aime bien certaines de ces idées (licence globale, éducation), mais comme d'autres madmoiZelles je ne pense pas qu'on puisse sortir de l'euro ; la solution est dans l'avenir, pas dans le passé (il faut se rappeler de pourquoi l'euro a été créé).
     
  7. Dies Irae

    Dies Irae
    Expand Collapse

    Point orthographe :

    je me suis rendu compte => le participe passé ne s'accorde pas dans cette locution, donc pas de E

    Les amis de gauche de ma coloc, petit à petit, me parlent de Dupont-Aignan

    Ça voudrait dire, avec une cédille même aux majuscules !
     
  8. lie

    lie
    Expand Collapse
    Parbleu Respirons un peu! Guest

    Ce type d'article est toujours très intéressant merci :)
    Je ne partage pas du tout les idées politiques de ce parti autant au niveau de l'Europe que de l'éducation (je crois que c'est ce qui m'hérisse le plus le poil enfin comme tout tout n'est pas à jeter mais je demande comment concrètement va se passer le "S'assurer de la maitrise des savoirs fondamentaux: Lecture, écriture et calcul et la "Création de classes d'excellence pour les élèves les plus méritants") mais c'est vrai qu'on entend peu parler de DLR donc c'est dur de vraiment juger ..
    Même si ses idées me font (faisaient) plus penser au programme de MLP que NS (enfin c'est pas évident de le situer)
     
  9. louisounette

    louisounette
    Expand Collapse
    Teube et fiere de l'etre

    Cet article aura au moins eu le mérite de me donner envie de regarder de plus près le programme de ce monsieur.
    Mais aussi de montrer qu'on peut transformer des idées rédhibitoires en quelque chose d'à peu près acceptable.

    De Nicolas Dupont d'aignan, je n'avais retenu que deux choses: sortie de l'euro et protectionnisme. Et comme beaucoup de Madmoizelles, ces deux mesures m'ont définitivement éloigné du personnage.

    En lisant l'interview de la militante, je me suis dit que finalement, je l'avais peut-être jugé trop vite. Du coup je, suis allée consulter son programme. Programme Debout La Rpublique (DLR) | Ides et propositions de Debout La Rpublique - Le programme)
    il y prévoit quand même de:

    -Conditionner l?aide au développement des pays pauvres au contrôle de leurs frontières. (ça m'a vraiment choqué)

    -Baisser les impôts des plus fortunés d'entre nous (Exclure la résidence principale de l'ISF.,Autoriser la déduction de l?ISF de 50% des investissements des particuliers dans l?économie productive.)

    - Conditionner les allocations familiales à l?assiduité scolaire ( notre bon vieux Sarko l'avait déjà évoqué je crois bien, mais c'est pas pour ça que ça me choque moins.

    -Remise à niveau de l'outil de défense national ( C'est vrai que faire la guerre, c'est une priorité nationale...)

    ... J'en passe et des meilleures.


    Et ça me fait flipper parce que je me dis qu'on peut faire ça avec n'importe quel candidat (genre, par exemple, au hasard Marine le Pen). Et si on est un tant soit peu influençable (comme je peux l'être), il est facile de tomber dans le panneau. Non pas que je pense que je pourrais un jour voter le Pen juste parce que j'ai lu un article très bien tourné, mais imaginons que je viens tout juste d'avoir 18 ans, je n'y connais pas grand chose en politique, mes parents ne sont pas forcément en faveur de l'immigration, je lis quelques articles encensant marine le Pen, ne montrant que ces cotés positifs ( surement qu'on peut en trouver) et parce que je n'ai pas beaucoup de temps à consacrer à la politique, je décide que mon jugement est arrêté: je voterai Le Pen.

    Ok, mon exemple est exagéré et poussé à l'extrême, mais cela n'empêche que le pouvoir des médias me fait vraiment peur. Il vaut mieux la liberté d'expression que la censure, mais il est dur de démêler le vrai du faux dans la foire aux informations, surtout quand notre jugement n'est pas encore formé et qu'on "découvre la vie".


    Je me suis carrément éloigné du sujet, et je ne critique pas l'article ni le point de vue du militante, je tiens juste à le préciser ;) . C'est juste que le pouvoir qu'il a eu sur moi m'a interpellé. J'ai pu considérer l'espace de 5 minutes voter pour un candidat qui ne me correspond mais alors pas du tout. Mais après tout, je suis peut-être juste quelqu'un de très influençable... ;)
     
  10. louisounette

    louisounette
    Expand Collapse
    Teube et fiere de l'etre

    Ce qui me choque, c'est que les parents ne sont pas non plus entièrement responsables des dérives de leurs enfants. Le manque d'assiduité scolaire n'est pas seulement lié à l'éducation: il peut être le fruit d'une dépression, d'une phobie scolaire, un passage à vide et que sais-je encore.

    Mais ce n'est même pas tant cela: je ne vois pas du tout le lien entre assiduité scolaire et allocations familiales, c'est complètement arbitraire.
     
  11. Lux[Anne]

    Lux[Anne]
    Expand Collapse
    Bouffeuse de livres

    Parmi les niches fiscales les plus grosses il y a quand même :

    la TVA réduite pour des travaux de particuliers, créée en 2003 par Francis Mer, coûte 5 milliards d'euros ;
    le crédit d'impôt à la recherche, qui finance les entreprises pour leur dépenses de développement coûte 4 milliards d'euros ;
    la prime pour l'emploi créée en 2001 par Lionel Jospin, coûte 3,2 milliards et touche 8,7 millions de Français ;
    l'emploi d'un salarié à domicile (deux catégories suivant le statut des bénéficiaires actifs ou non), coûte au total 2,9 milliards ;
    les investissements dans l'immobilier locatif (lois Robien et Besson) coûtent plus de 80 millions d'euros ;

    Et il y a aussi les niches Prêt pour la Résidence Principale (RP) et Equipement écologique dans l?habitation, et aussi une série d'exonérations pour diverses prestations familiales et allocations (emploi d'une assistante maternelle, allocation de garde d'enfant à domicile, allocation adulte handicapé...), qui coûte 1,6 milliard d'euros, l'attribution d'une demi-part supplémentaire aux personnes vivant seules avec enfants (depuis 2009, cette niche, d'un coût de 1,44 milliard, est limitée aux personnes vivant seules depuis cinq ans), ou encore l'exonération pour les personnes âgées, handicapées ou de condition modeste (1,3 milliard)

    Donc bon, faut pas jeter toutes les niches fiscales non plus, ça serait bien qu'il précise

    (Sources LeMonde et Wikipédia)
     
Chargement...