#InYourSkin, la campagne bodypositive Missguided pour être bien dans sa peau

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Manu, le 14 mai 2018.

  1. Manu

    Manu
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. gingerfish

    gingerfish
    Expand Collapse

    Je suis toujours tiraillée par ce genre de campagne publicitaire qui représente ce que j'appelle "le droit inaliénable à être sexualisée"...
    Bien sûr c'est de la pub, le but est donc de faire vendre. Mais s'appuyer sur du body positive pour amener le message que nous pouvons toutes être sexualisées et sexy, je trouve la portée sociale, au final, assez inutile. Un petit tour sur les instagrams des mannequins me confortent dans l'idée que le but est bien de montrer que, malgré leurs singularités, elles sont bien dignes d'être sexy comme toute femme dotée d'une beauté peut être plus conventionnelle ou représentée.

    On pourrait également relever le fait que, à part leur singularité individuelle, ces jeunes femmes sont tout ce qu'il y a de plus attirantes et mannequinesques. Mais bon, comme je l'ai dit auparavant, c'est de la pub ; le but est de vendre et de séduire tout en promouvant une sorte d'inclusivité individualiste. Elle n'a aucune vocation sociale, aucune ambition de changer le monde ou de le rendre meilleur. La pub, c'est fait pour vendre, c'est un outil capitaliste par excellence.
    Ça me fait penser à un article que j'avais lu sur Brenna Huckaby, une jeune championne paralympique états-unienne médaillée d'or à plusieurs reprises, qui avait gagné une soudaine notoriété parce qu'elle a posé dans le fameux magazine "Sports illustrated". Le monde s'émerveillait qu'une femme en situation de handicap puisse être attirante ! Incroyable, fascinant, inédit :stare:

    Au final, je ne sais pas trop où je veux en venir avec ce commentaire. Faut-il tout jeter parce que ça reproduit des schémas sexistes et capitalistes ? Non, bien sûr, toute représentation inclusive est bonne à prendre je pense..Faut-il prendre cela pour argent comptant et comme une évolution sans précédent de la société et des schémas de beauté patriarcaux ? Bah pas non plus...
     
    #2 gingerfish, 14 mai 2018
    Dernière édition: 14 mai 2018
    Madz-Nana, Cornélie, LovelyLexy et 19 autres ont BigUpé ce message.
  3. Dulsao

    Dulsao
    Expand Collapse

    @gingerfish moi je trouve ton commentaire hautement intéressant. Ces campagnes ne sont pas tant des avancées que cela. Ce n'est pas la première pour la diversité des peaux, rien d'original, le reste femmes sexualisées/sexy est tout ce qu'il y a de plus banal...
    pour le coup les hommes aussi sont pas mal sexualisées dans ce genre de campagne. Montrer des personnes plus casual serait tout aussi intéressant... De belles photos avec les produits sur les sites ok mais ce qui fait une jolie photo n'est pas seulement le mannequin sexualisé voire pas du tout. Perso plus c'est sexualisé, normé dans les corps et les poses et moins j'y vais.
    beau à la limite je ne dis pas, j'ai un sens esthétique développé mais tout le temps sexuel... Pffff. Je fuis tout ces produits et je pense que de plus en plus de personnes vont/le font donc pour vendre pour vendre... On commence à se poser la question, cela fait-il vendre ?
    et déso mais pas déso il y a une majorité de blanches ou peaux claires et en noir ou foncé ou bien typé loin du caucasien classique il n'y a pas dans cette campagne alors bon.
    albinos ? Sérieux ? Pas juste pour vendre pour le coup avec la rareté en heurtant l'oeil ? Pas que ça n'existe pas mais c'est sérieux l'albinisme comme condition physique... En plus d'avoir des yeux rouges et une peau DÉPIGMENTÉE pas juste très très claire.
     
    Calli et gingerfish ont BigUpé.
  4. HeloJo

    HeloJo
    Expand Collapse

    @gingerfish Je suis mille fois d'accord avec ce que tu viens de dire mais, en tant que grande brûlée cette campagne m'a mis les larmes aux yeux, alors certes ça a un but capitaliste mais on peut accepter que pour certain.es concerné.es ça fait juste du bien, beaucoup de bien de voir sa pathologie mise en avant de manière positive.
     
    Cornélie, Margay, Thinocephale et 11 autres ont BigUpé ce message.
  5. TrustMe I'm a (al)chemist

    TrustMe I'm a (al)chemist
    Expand Collapse
    \ ( ^_^ ) /

    @gingerfish et @Dulsao

    Tout étant d'accord avec certains points de vos critiques et réserves, je ne suis pas complètement d'accord.
    On voit certes de plus en plus de personnes avec des tâches de rousseur, tâches de naissance, vitiligo, mais pas encore avec : brûlures, Epidermolysis Bullosa, psoriasis...

    Il est vrai qu'il est triste que le premier droit qu'on arrive à obtenir quand on est différent c'est celui d'être sexuel et/ou séduisant et pas juste simplement représenté... Mais c'est aussi un droit qu'on nie à beaucoup.

    A titre personnel, je ne les trouve pas si sexualisées que ça (mais bon... vue la société dans laquelle on évolue, ma perception est fortement influencée).
     
    Mme Jedusor-Barthes, Margay, Thinocephale et 4 autres ont BigUpé ce message.
  6. Hina

    Hina
    Expand Collapse
    :) Hey

    Y a comme un imperatif a etre belle meme dans la difference. Comme si le bonheur/le bien etre etait lie a "te sentir belle". Je comprend l'idee mais ca serait bien un " On n'est pas physiquement belle et cest pas grave ". Je suis sur qu'on peut se sentir bien dans sa communaute et se sentir heureux dans sa tete sans a avoir a se trouver desirable quoiqu'il arrive.

    Il y a aussi je trouve une sorte de pourcentage de difference que tu n'as pas le droit de depasser pour etre dans la categorie " belle mais differente". Ainsi malgres leurs defauts on finit par leur faire porter des vetements sexy et du beau make up deja approuvee par la societe pour que ca fonctionne. Mais si ca permet de faire accepter des corps et des visages qui sont hors de la norme dans les medias, pourquoi pas.

    Mais un bon gros " Fuck You ! je ne suis pas desirable au yeux de la societe et mon but premier dans la vie n'est pas de le devenir ! " me ferait tellement du bien.
     
    Madz-Nana, Molybdène, LovelyLexy et 9 autres ont BigUpé ce message.
  7. Calli

    Calli
    Expand Collapse
    My mind holds the key

    Je suis tellement contente de trouver vos commentaires !

    En tant que personne grosse, en tout cas plus grosse que les critères de beauté actuels, je suis constamment prise dans des paradoxes, notamment celui de vouloir être reconnue belle en tant que personne grosse au meme titre que les minces / vouloir m'affranchir de la pression d'être belle. Je ne sais plus ce que je dois faire au quotidien pour coller à mes valeurs : envoyer bouler les critères de beauté (et, par exemple, porter ce qui est implicitement interdit aux grosses) OU envoyer bouler la beauté (et carrément porter mes vêtements sur d'autres critères qui me plairaient aussi, genre le confort, mais là laissez tomber je deviendrais vraiment le cliché de la fille qui correspond pas aux critères de beauté et qui a lâché l'affaire et ça sentirait vraiment le roussi pour moi niveau remarques).
    C'est le contrecoup du bodypositivisme mainstream : au départ j'étais trop heureuse d'au moins pouvoir voir des corps différents des corps habituels à la même place que les corps habituellement exposés, mais en contrepartie, j'ai intégré l'idée que pour revendiquer mon poids, l'assumer, je devais faire comme les corps habituellement exposés.
    Mais en fait je suis dans ce paradoxe depuis gamine. Quand je pleurais d'être trop grosse, on me répondait soit : "mais non, toi aussi tu es belle", ou soit : "mais non, la beauté on s'en fiche". Qu'est-ce que je fais ? À quoi est-ce que je réponds pour me sentir mieux ? J'intègre que je suis belle ou j'oublie la beauté ?

    Encore le constat qu'être une femme c'est recevoir un lot de pressions contradictoires sur son corps.

    Édit : Je lis que vous parlez de femmes sexualisées, c'est quoi pour vous être sexualisée ?
    Poke @Dulsao, @gingerfish
     
    #7 Calli, 15 mai 2018
    Dernière édition: 15 mai 2018
    MAAAL, LovelyLexy, Licorne Sauvage et 7 autres ont BigUpé ce message.
  8. gingerfish

    gingerfish
    Expand Collapse

    @Calli
    Personnellement, je fais la différence entre être sexy et être sexualisé·e parce que le deuxième est toujours passif, et que les deux sont bien souvent pernicieusement intriqués.

    C'est un peu l'exemple facile de Kim Kardashian qui pose nue sur instagram et justifie cela en expliquant qu'elle le fait pour elle-même et que son choix est donc féministe..Grand bien lui en fasse de se sentir sexy, mais il serait hypocrite de dissocier ça du fait qu'elle va surtout, et particulièrement dans son cas, être sexualisée par les autres. En correspondant à tous les critères de beauté, en posant nue, en étant habillée et maquillée comme il faut...Tout ça peut bien être son choix, mais le résultat est le même ! Elle se sent sexy, tant mieux pour elle (vraiment), mais elle est sexualisée et le statut quo de la femme-objet formatée pour le male gaze reste intact.

    Je n'ai jamais trop compris en quoi le libre-arbitre total (ou du moins l'illusion de) rendrait la situation différente, plus acceptable, que ce qu'elle a pu être dans les années 60. Part-on du principe que les playmates des années 60 ne le faisaient pas par choix ? Ou alors pas assez consciemment ? En quoi la situation actuelle aurait-elle changé pour le mieux ? :dunno:

    Édit:
    Cet extrait de ton message va me rester longtemps je pense, tu as très bien résumé le problème :fleur:
     
    #8 gingerfish, 15 mai 2018
    Dernière édition: 15 mai 2018
    MAAAL, Thinocephale, Valentina- et 4 autres ont BigUpé ce message.
  9. Flowercream-

    Flowercream-
    Expand Collapse
    Tes états d'âme... Éric

    Ce qu'il faudrait surtout intégrer, c'est que la valeur d'un être humain, notamment d'une femme, n'est absolument pas liée à sa beauté. Être moyen, ou même moche, n'ayons pas peur des mots, ne rends pas une personne moins digne d'être aimée, moins intéressante, moins intelligente, moins sympathique...
    Je trouve que le mouvement "body positive" se fourvoie en insistant constamment sur la beauté, tout le monde est beau, la laideur physique n'existe pas, tel trait physique est sublime, etc... Objectivement, il y a des gens moins beaux que d'autres, et alors? Pourquoi vouloir absolument que tout le monde soit beau, comme si la beauté était la valeur humaine ultime? C'est même pas une valeur, ni un talent, ni une qualité du tout, hein! Franchement, être canon serait donc plus important qu'être gentil, drôle, artiste, intelligent, inventif?... Si t'es moche, tu vaux rien, tant pis? Un joli minois vaut toutes les qualités et tout les talents du monde? On sait bien que non!
    Tout le monde n'est pas beau, certes, mais tout le monde a de l'importance, tout le monde mérite le respect, tout le monde mérite d'être heureux, tout le monde a des qualités...
    On a le droit de vouloir améliorer son physique, l'humanité le fait depuis la nuit des temps, et c'est pas forcément un mal. Mais cessons de considérer la beauté physique, la correspondance à des critères de beauté arbitraires comme la "preuve" d'une quelconque supériorité. Les beaux ne valent pas mieux que les moches. Les top modèles ne sont pas une sorte d'élite parfaite. C'est terriblement cliché et bateau de dire ça, c'est vrai, mais ce qui compte réellement, ce n'est pas la finesse de votre nez ou le volume de vos fesses. Vous êtes une personne à part entière, et c'est ça qui compte.
     
    Voltairine, RosEstivale, Cha_215 et 11 autres ont BigUpé ce message.
  10. Calli

    Calli
    Expand Collapse
    My mind holds the key

    @Flowercream-
    En fait je trouve logique que le mouvement bodypositive se soit lancé là dedans. Dans cette société, quand on est une femme, c'est important d'être considérée belle. Et les personnes grosses (pour parler de ce que je connais) sont exclues de cette possibilité. Ça me paraît donc logique que des femmes hors critères veulent rejoindre le statut "beauté" des femmes correspondant aux critères, dans le cadre de cette société centrée sur la beauté des femmes. Si elles étaient considérées belles, les femmes grosses souffriraient moins du sexisme. Les femmes grosses, encore plus que les minces peut-être parce qu'elles ont pu en souffrir, ont intégré ce sexisme comme tout le monde. En revanche, est-ce que ça me paraît être une bonne chose ? D'un point de vue féministe, non, j'aimerais que les femmes, dans l'absolu, soient affranchies de la pression d'être belle.

    Pour cette autre question de l'objectivité de la beauté : sur quels critères te bases-tu ? En cours on m'avait montré une étude qui concluait que les bébés (êtres dénués de construction sociale) étaient attirés par les visages symétriques plus que par les visages asymétriques, mais rien de plus. Du coup, ton argument me paraît à relativiser : qui sont les corps objectivement moches ? Est-ce que le mouvement bodypositive se trompe vraiment en voulant enlever l'étiquette moche ? Il se trompe peut-être en voulant rendre toutes les femmes belles, puisqu'il cristallise le besoin d'être belle. Mais est-ce qu'il se trompe de vouloir mettre tout le monde à la même enseigne ? Je ne crois pas.
    Pour le "et alors ?" : je refuse et je refuserai toujours de me dire que je suis objectivement moins belle qu'une mince, car c'est la porte ouverte à tellement de souffrances possible, par rapport à un critère qui n'a pas eu de valeur de vérité démontrée : le beau.
     
    Cornélie, Cha_215, babooz92i et 6 autres ont BigUpé ce message.
  11. Rocksteady

    Rocksteady
    Expand Collapse
    Ne pas me citer s'il vous plait

    MémiCha, LovelyLexy, Margay et 4 autres ont BigUpé ce message.
  12. Flowercream-

    Flowercream-
    Expand Collapse
    Tes états d'âme... Éric

    @Calli
    Ben je suis moi même grosse, avec un visage qui est dans les critères de beauté, mais j'ai conscience que mon corps n'est pas considéré comme beau et attirant par la plupart des gens. Et ça change rien à ma valeur en tant que personne. J'accepte ça, parce que je ne peux pas forcer les gens à trouver le surpoids attirant, ça ne servirait à rien de m'épuiser à chercher à plaire à tout le monde, et surtout, ce que je veux c'est être respectée, écoutée, pas être considérée comme une beauté fatale par tout ceux que je croise, ça j'en ai vraiment plus rien à foutre, et je t'assure, c'est mieux ainsi... . Je cherche à perdre du poids pour des raisons de santé bien plus que d'esthétique, parce que j'ai mal au dos, aux genoux, je suis essoufflée au moindre effort, j'en ai marre de galérer pour m'habiller... Et puis, franchement, si tout le monde est beau, alors personne ne l'est, ça ne veut plus rien dire. Pour exister, pour être reconnu, le beau a besoin du laid, en opposition. Qu'on le veuille ou non, les critères de beauté existent, et ce depuis très très longtemps... On ne s'en débarrassera jamais.
    Et j'ai jamais dit que ton physique était forcément laid, hein. Je ne te connais pas et c'est pas à moi de te juger, ni à personne d'ailleurs. Je souhaite aux gens de s'aimer, et surtout de ne pas accorder une telle importance à la validation des autres sur leur physique. Combat perdu d'avance, on ne peut pas plaire à tout le monde. Mais faut être réaliste : socialement, les corps en surpoids ne sont pas valorisés, à de rares exceptions près. Notre culture valorise la minceur, c'est ainsi...et ça va pas changer de sitôt, avec l'obsession du "healthy", du "fit", etc...
     
    Margay, Thinocephale, Nastja et 3 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...