J'abandonne mes études en décembre... Que faire après ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 16 décembre 2016.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. leyatte

    leyatte
    Expand Collapse

    Les missions locales pour les jeunes peuvent aider aussi. J'avais arrêté la fac en décembre, travaillé en tant que serveuse pendant 6 mois, puis j'ai commencé à regarder pour partir en Irlande en tant qu'au-pair, puis une copine est partie à Londres à travers d'un projet dans la mission locale de ma ville. Je m'y suis inscrite, dans un programme qui s'appelait "Move to Work" (deux destinations possibles: Londres ou Tenerife) , on a eu un mois de formation, puis ils nous ont envoyé là bas. On avait un mois de logement gratuit sur place, un bureau de la mission locale où on avait des cours de langues et possibilité d'imprimer CV et compagnie, ils nous ont accompagné pour faire les démarches administratives, donné un portable pour avoir un nº valide dans le pays. Et après ce mois, en gros c'était "débrouille-toi". Finalement j'avais choisi Tenerife, et en février ça fera 5 ans que j'y suis! Ç'a a pas été facile DU TOUT. Mais je ne le regrette pas!
     
    Ivy-Vinyl a BigUpé ce message
  3. Marie-Lee

    Marie-Lee
    Expand Collapse

    Comme la Madz ci-dessus, j'allais suggérer la mission locale pour avoir un accompagnement (et possibilité de convention de stage). Ça peut aussi être intéressant de prendre un rdv dans un CIO (centre d'information et d'orientation) pour retravailler ses intérêts et/ou élaborer un nouveau projet par exemple.
    Le job alimentaire peut être un risque de sortir plus ou moins définitivement des études mais ça peut convenir à certains.
    Attention pour les réorientations en septembre car dans pas mal de cas, il faudra de nouveau passer par le portail APB et donc anticiper!
     
  4. Crazypoket

    Crazypoket
    Expand Collapse
    lalalalaaaaaaaaaa

    Après deux années à passer d'une formation à une autre et quatre années en fac de psychologie, j'ai décidé de me prendre une année de réflexion. J'avais le sentiment de foncer droit dans un mur... Toute ma famille n'a pas forcément compris mon choix. Pourtant, je n'ai jamais été aussi sereine quant à mon avenir et puis j'ai commencé il y a quelques mois un suivi avec la mission locale de ma ville et très franchement ils sont géniaux. Très à l'écoute de mes attentes et de mes doutes. De plus ils ont très souvent les réponses adéquates à mes problèmes administratifs et peuvent te donner info dans différents domaines (sécurité sociale, pôle emplois, CAF...) !
     
    #4 Crazypoket, 16 décembre 2016
    Dernière édition: 16 décembre 2016
    Ivy-Vinyl a BigUpé ce message
  5. QueenMab

    QueenMab
    Expand Collapse
    May the Fluff be wiz you

    Je plussoie également la mission locale !

    Et d'ailleurs, celle ci peut vous orienter vers...les GRETA ! Ce sont des structures locales qui proposent (notamment) des dispositifs de réorientation professionnelle pour adultes d'une durée de 3 mois à un an (si je me souviens bien), et qui permettent de faire plusieurs stages d'observation, pour découvrir des domaines professionnels que vous ne connaissez pas ou qui vous plaisent !

    Et le must, c'est que vous pouvez recevoir une gratification financière (moi je recevais genre 380€/mois).

    Perso, c'est ce qui m'a permis de trouver ma voie, et franchement je regrette pas.

    Après, oui, y a des moments où ça peut être un peu lourd, parce que c'est vraiment très encadré donc on a l'impression d'être infantilisé, et les ateliers CV/informatique sont fait pour des gens qui n'y connaissent absolument rien donc on s'emmerde un peu, mais cette possibilité d'aller faire des stages où on veut, c'est génial :)
     
    leyatte a BigUpé ce message
  6. Orukoh

    Orukoh
    Expand Collapse
    J'ai un peu peur des icebergs.

    Merci pour cet article, qui donne des pistes mais aussi, rassure.
    J'arrête mes études en janvier après les partiels, car le métier pour lequel je me préparais demande de la passion ou beaucoup de travail, et je n'ai ni l'une ni l'autre à fournir. Je suis passée par toues les idées de l'article, mais n'ayant jamais travaillé, je pense m'arrêter sur le choix du job alimentaire. Ce sera une bonne entrée dans le monde du travail.
    La mission locale, ça me dit quelque chose de nom, mais il va falloir que je me renseigne.
     
    leyatte a BigUpé ce message
  7. leyatte

    leyatte
    Expand Collapse

    (on dirait que la mission locale nous donne des thunes pour faire de la pub :rire:)
     
    Marie-Lee, Biscottine, Volatile et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  8. Oiseau

    Oiseau
    Expand Collapse

    Je plussoie cet article! Merciiiiiii Anouk, moi qui pensais être la ''seule'', je me sentais coupable etc etc
    Perso, l'an passé (durant mon année de Terminale (littéraire) donc), je voulais absolument faire LLCE Norvégien/Islandais pour me barrer là-bas au plus vite. J'adore les langues, c'est vraiment mon kiff. Sauf qu'entre temps mes plans ont changé et je ne voulais plus y partir, et j'ai donc appris qu'étudier les langues nordiques ne me servirait à rien en France,donc j'ai tout stoppé. Certaines personnes de ma famille m'ont dit ''être déçues de moi'' tandis que d'autre me soutenaient à fond. Et j'ai découvert qui me soutenait vraiment dans cette famille, moi qui avait une grande estime pour elle, autant vous dire qu'elle a amplement baissé. Sachant que j'avais bien affirmé que je n'arrêtais pas DÉFINITIVEMENT les études... Heureusement que mes parents sont archi cool et ont compris ma décision :hugs:

    Et l'an prochain, je pense à 90% partir en fac de psycho, pensez-vous que prendre un rdv avec la mission locale soit utile ?J'avais un rdv avec eux mais je n'ai pas pu y aller car je travaillais (travail qui n'a duré que 8h d'ailleurs :sweatdrop:) et je me tâte à les appeler pour avoir un rdv... :hesite:

    Et si des madz ''en pleine transition'' veulent parler, ma boite mp est ouverte :fleur:
     
    Vanheptune a BigUpé ce message
  9. Vanheptune

    Vanheptune
    Expand Collapse
    "Nous sommes de ceux qui ont du mal à s'entendre penser.."

    C'est marrant je me disais à quand ce genre d'article! :fleur:
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    En tout cas ça me rassure de lire tout ça et de voir que je ne suis pas la seule dans cette galère...:crying: (même si on se doute qu'on est jamais les seul.e.s mais c'est toujours mieux de le voir de nous-même..)
     
    Mindala Jinka a BigUpé ce message
  10. Canopée

    Canopée
    Expand Collapse

    Merci merci merci pour cet article ! J'ai abandonné la fac de droit l'année dernière vers le mois de janvier aussi parce que je ne me plaisais pas ni dans la filière ni dans ma fac et que je me traînais depuis un passage en CPGE une sorte de "traumatisme" qui m'avait limite dégoûtée des études. Je me souviens qu'au fond de moi je ne voulais pas arrêter et que je culpabilisais énormément de le faire, que j'avais peur que ma famille le découvre (parce que j'ai préféré le leur cacher) et me traite de feignasse mais je n'en pouvais plus et j'étais au bord de la dépression, je ne me voyais pas d'autre solutions. Je n'avais aucune idée de comment j'allais occuper mon temps et j'étais dans un état d'esprit nul ou je n'avais envie de rien et avoir cet article l'an dernier à la même époque m'aurait tellement éclairée...
    Au final ça m'a fait énormément de bien de me poser, de prendre du temps pour moi sans contraintes, j'en avais tellement besoin. Je me sentais horriblement égoïste parce qu'on me disait que c'était dur pour tout le monde et qu'en gros je faisais ma drama queen mais merde, c'était ça ou je n'aurais jamais pu continuer des études quelles qu'elles soient.

    Au final j'ai trouvé une nouvelle orientation qui me plait bien et je suis en prépa orthophonie. Bon, mon avenir n'est encore que semi-assuré puisque je dois encore avoir un concours mais je ne suis plus angoissée quant à mon avenir : je sais que quoiqu'il arrive je rebondirai, je me sens sereine et surtout je reprends goût aux études, a l'étude et je suis de nouveau capable de venir en cours, de faire les DS dans le temps imparti, de rester concentrée, de faire mes devoirs comme avant et ça, ça signifie que j'ai fait le bon choix !
     
    Marie-Lee, Odinn et Gia_Juliet ont BigUpé ce message.
  11. Alaska Nokomis

    Alaska Nokomis
    Expand Collapse
    J'avais un slip

    Houla houla, alors désolée Anouk (j'ai beaucoup aimé ton article pour la plupart des points :bouquet: ) mais il faut vraiment que je réagisse sur un truc qui m'a vraiment fait grincé des dents, là

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    #11 Alaska Nokomis, 17 décembre 2016
    Dernière édition: 17 décembre 2016
    Marie-Lee et yuyunaâ ont BigUpé.
  12. MadRose

    MadRose
    Expand Collapse
    My body, my rules. ~

    Pour ma part, j'arrête la L2 d'Arts. J'ai voulu me tourner vers la mission locale (poke @QueenMab @Marie-Lee @leyatte ) mais ils ne prennent plus sans un passage désormais obligatoire par pôle emploi ...!
    Je dois donc rassembler des papiers pour une "annulation d'inscription" de la fac pour m'inscrire à pôle emploi...
     
Chargement...