Jacqueline Sauvage finalement graciée par François Hollande

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 24 décembre 2015.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    #1 Clemence Bodoc, 24 décembre 2015
    Dernière édition par un modérateur: 28 décembre 2016
  2. doudouillitsa

    doudouillitsa
    Expand Collapse
    We No Who U R

    Je ne comprends pas cet article, il me semble en totale contradiction avec votre ligne éditoriale. En fait, accorder la grâce à Jacqueline Sauvage reviendrait à légitimer une sorte de peine de mort rendue par la justice populaire. Mais la justice cr n'est pas ce qui est juste, c'est l'application de la loi. Et on n'a pas le droit de tuer.
    Non, ce qui serait juste, ce ne serait pas - à mon sens - de légitimer un crime (parce que oui, c'est un crime), mais de condamner tous ceux qui savaient, et notamment le personnel de l'Etat, pour non assistance à personne en danger.
    Vraiment, je ne comprends sincèrement pas les motivations de ceux qui demandent la grâce présidentielle, à part une réaction empathique à la situation de cette pauvre femme.
     
    Tamiat, Cléo., Belle-de-nuit et 15 autres ont BigUpé ce message.
  3. Théodolius

    Théodolius
    Expand Collapse

    @doudouillitsa Je comprend ton avis , j'avoue m'être demandé si ce mouvement ne tolérait pas une sorte de justice populaire genre "Tu m'as frappé?et bien je vais te tuer".
    Mais là , non. Les gens ne demandent pas à ce qu'elle soit acquittée mais graciée. Et c'est toute la nuance qui fait la différence. Ses soutiens reconnaissent la gravité de cet acte mais prennent également en compte le contexte de toute cette affaire. Elle et ses quatre enfants ont été violés,battus pendant des années . Et ces agissements étaient voilés par le fameux credo "tout le monde savait mais que voulez vous , il s'agit d'histoire de couple". Personne n'a rien fait.Son fils venait juste de se suicider. Elle venait juste de se faire battre et elle l'a tué. Je ne glorifie pas cet acte mais je pense qu'il est hautement compréhensible. Cette femme vivait depuis 47 ans en situation de légitime défense.
    Pour moi , que l'on adhère ou pas à la cause de cette femme , on doit considérer les faits.
    Les juges sont tenus d'apprécier les faits et le contexte de toute affaire qui leur est soumise.Là franchement, je crois qu'il s'agit d'une décision de justice complètement déconnectée de la réalité.
    On ne dit pas qu'elle est innocente mais que les faits doivent être prit en compte car avant tout d'être une criminelle c'est surtout une victime dont la situation a été ignoré pendant des décennies.
    L'acquitter serait du coup pas légitimer une justice populaire mais admettre que la situation dans laquelle elle se trouvait découlait directement de indifférence de tout un système qu'il faut du coup réformer afin que plus personne n'ait plus à arriver à cette extrémité pour se soustraire à son bourreau.
     
    Tamiat, Nochbert le dragon, just_in_case et 47 autres ont BigUpé ce message.
  4. A Little Monster

    A Little Monster
    Expand Collapse

    Je n'irais pas jusqu'à dire que c'est bien ce qu'elle a fait, mais il faut aussi se mettre dans la peau des personnes qui sont dans ce genre de situation. La peur rend aveugle et hâtif ce qui nous poussent à commettre l'irréparable.Au lieu de la condamnée à la prison ce qui n'apportera rien elle devrait plutôt faire des travaux d'intérêts générales dans le milieu de l'associatif pour venir en aides aux personnes qui seront peut être amenée à commettre la même erreur
     
    Cléo., Kanta, Lady Dylan et 10 autres ont BigUpé ce message.
  5. Querencia

    Querencia
    Expand Collapse
    Huit heures en avance sur notre patrie hexagonale.

    Une autre affaire similaire s'est produite il y a plusieurs années. La femme en a écrit un livre qui a été finalement publié au cinéma dans une adaptation cinématographique poignante.
    Elle aussi se faisait battre depuis plusieurs années, se faisait violer tandis qu'elle faisait tout pour rester entre son mari et ses enfants pour qu'ils ne connaissent pas le même sort. (Ils ont quand même été battus) Les seuls différences entre cette affaire et celle de Jacqueline Sauvage, c'est que cette femme était régulièrement vendue par son mari afin qu'elle ait des relations avec d'autres hommes dans le but d'arrondir les fins de mois, tous ses faits et gestes étaient également surveillés jusqu'à son argent de poche et qu'elle a du couper tous liens avec sa famille à cause de son mari. En dépit de ça, après plusieurs dizaine d'années, après une énième altercation et parce qu'il devenait de plus en plus dangereux envers leurs enfants, elle l'a tué de plusieurs coups de couteau.
    Elle s'est battue durant des années et la justice a finalement reconnu ses années de souffrance et a déclaré que le meurtre était de la légitime défense.

    De ce fait, je suis d'accord avec les autres Madz. C'est pour moi de la légitime défense : pour elle, pour ses enfants. Alors, certes, c'est un meurtre, mais sa propre vie et celle de sa progéniture étaient en danger.
     
    #5 Querencia, 24 décembre 2015
    Dernière édition: 24 décembre 2015
    just_in_case, Neyane, Chaj et 18 autres ont BigUpé ce message.
  6. CrystalEnki

    CrystalEnki
    Expand Collapse

    Merci un million de fois pour avoir écrit cet article. Cette affaire est tellement horrible et c'est encore pire de voir que si peu de média communique là dessus.

    @doudouillitsa Je comprends tout à fait ce que tu veux dire. Honnêtement je pense aussi que cette femme devait être jugé coupable parce que, comme tu dis, l'innocenter c'est accepter une peine de mort auto proclamé. Mais 10 ans ! 10 ans ferme ! C'est totalement disproportionné. Pour exemple, certains des meurtriers de Kevin et Sofiane (l'affaire de Grenoble qui a été jugé il y a peu), ont écopé de 8 ans ferme. Pour un double meurtre d'une barbarie sans nom.
    Cette femme a certes commis un acte horrible mais elle avait de nombreuse circonstances atténuantes qu'il fallait prendre en compte. Pourtant la justice considère qu'elle est plus coupable que des meurtriers sanguinaires.

    Alors oui, personnellement, j'espère que cette femme sera gracié.
     
    Belle-de-nuit, Catgroove, MésangeBleue et 13 autres ont BigUpé ce message.
  7. cecelight

    cecelight
    Expand Collapse
    PILOU PILOU

    Je suis partagée. Pour moi la justice doit rester la justice, qu'elle ait subi des violences, le fait est qu'elle n'a pas tué son mari en terme de defense, et donc c'était prémédité. A ce regard lui donner la gràce reviendrait à justifier la vengeance.
    Mais en tant que femme je comprends aussi la position qui consiste à dire qu'elle a tellement subi que c'est inhumain de lui donner une telle peine.
    Très franchement, on ne peux pas punir le mari pour des raison évidente, mais ....on peut PUNIR les personnes qui ont VU et qu'on n'ont pas AGI. C'est à niveau là que je le foutrais une peine pour non assistance à personne en danger.
    C'est une affaire complexe, qui mérite de la réflexion et certainement pas de la médiatisation à outrance. Cela révèle un poblème dans notre système judiciaire, mais dans le même temps je ne suis pas d'accord que la justice populaire devienne légion.

    JE SUIS CONFUSE MES AMIES.
     
    Cléo., Belle-de-nuit, Hisana et 12 autres ont BigUpé ce message.
  8. Odinn

    Odinn
    Expand Collapse
    Je ne cherche aucun ennui. Généralement, ce sont les ennuis qui me trouvent.

    Ce n'est pas de la légitime défense. Je tiens à le préciser au sens pénal du terme ça n'en est pas puisque c'est une réponse disproportionnée ( on ne tue pas un voleur. On ne donne pas un coup de couteau pour un coup de poing) et pas dans le même temps que l'acte qui a engendré une réponse. C'est ce qu'est la légitime défense. Donc non cette femme, aussi triste que soit sa situation, n'était pas dans une situation de légitime défense. Elle a commis un meurtre. Un meurtre doit être puni. La loi est la loi. La justice est la justice. Cette conception a été faite pour donner une définition précise de la légitime défense pour éviter les abus ( Il y a eu le cas d'un bijoutier braqué à Nice. Il est sorti de sa boutique et il a tiré sur les voleurs avec un fusil. Ce n'est pas de la légitime défense. ). Et c'est normal que ça ne le soit pas parce que sinon on légitime tout et n'importe quoi.

    Alors oui, je compatis à la situation de cette femme. Je suis réellement peinée par son histoire et je le sens jusque dans mes tripes. Mais je ne souhaite pas que sa peine soit réduite, graciée, effacée. Je ne souhaite pas envoyer ce message la au monde. Un crime doit être puni. Bien sûre que oui, elle pourra repartir de zéro mais une fois sa dette à la société payée.

    En revanche, je ne suis pas pour suivre l'opinion populaire qui voudrait faire passer tout et n'importe quoi. Après tout c'est à cause de ce genre d'affaire qu'on a instauré des faux procès qui servent à "guérir" les proches et qui, au final, brouille toutes les lignes. La loi est dure mais c'est la loi.
     
    Cléo., Belle-de-nuit, Nebel et 14 autres ont BigUpé ce message.
  9. Hibourisson

    Hibourisson
    Expand Collapse
    la peluche nucléaire 

    L'article m'a donné la chair de poule.

    Dans quelle société vit-on ?
    Dans quelle société vit-on pour qu'une femme qui a vécu un calvaire pendant autant d'années sous le regard de tant de personnes n'ait que le meurtre comme solution pour sortir de l'enfer dans lequel elle était ?
     
    Cléo., Ashraa, Maia Chawwah et 19 autres ont BigUpé ce message.
  10. A Little Monster

    A Little Monster
    Expand Collapse

    Une société avec des vides juridiques omniprésent
     
    Ignis Aurae, The Frog, bat-momo et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  11. cecelight

    cecelight
    Expand Collapse
    PILOU PILOU

    C'est effectivement la réelle question qu'on doit se poser suite à cette terrible affaire. ( punaise je parle comme un présentateur de RTL...)
     
    Miss_Bubulle, Théodolius et CrystalEnki ont BigUpé ce message.
  12. The Frog

    The Frog
    Expand Collapse
    Il ne faut yamé se laisser manipoulé !

    Du coup est-ce qu'il n'y a pas un vide juridique dans ce cas précis ? Je veux bien qu'on suive la loi mais... Et si la loi a tord ? Je rappelle que le viol conjugal est reconnu depuis quelques dizaines d'années seulement par exemple. Est-ce qu'à l'époque, avant cette loi, ça aurait été moral de dire "ha ben non c'est pas un viol car ils sont mariés donc la femme doit se soumettre" ? Non. Car la loi c'est "juste" la loi. C'est à dire un texte écrit, édité, modifié et modifiable par des êtres humains, et donc, sujet à l'erreur.

    Il y avait un cas que j'avais lu il y a quelques années. Une mère avec une fille handicapée (le handicap était très très lourd), elle ne recevait pas beaucoup d'aide et son mari était complètement désintéressé et même abusif. Elle a finit par tuer sa fille en l'étouffant. La justice a requit une peine symbolique. Pourquoi ? Car le procureur a comprit que le fait de vivre avec ça le reste de sa vie, tuer l'enfant qu'on aime car on ne peut plus continuer, car on a pas d'aide et car on ne veut pas que sa vie empire, c'est une des pires punitions et que la République pouvait comprendre une telle pénitence.

    Donc la justice PEUT s'adapter. Je ne peux pas comprendre qu'on se soit dit que vivre toute sa vie avec le sentiment horrible d'avoir "laissé" son mari violer et tabasser ses enfants jusqu'à en pousser un au suicide, que vivre sous la torture pendant 47 ans, ne soit pas déjà une peine suffisante pour cette femme.

    Le système, la société, NOUS sommes responsables. Car on vit dans une société où une femme battue, c'est pas notre problème, où des films sur le meurtre conjugal et la violence conjugale sont trivialisés au rang de blague (mais seulement de l'homme vers la femme hein...), où les petits garçons sont élevés pour être violents et où les petites filles sont éduquées pour savoir que leur corps n'est pas le leur et qu'elles doivent s'attendre à la violence des hommes qui les aiment... Cet homme horrible que personne ne défend, c'est nous qui l'avons créé. C'est tout. Alors en considérant que la société à poussé cette victime dans les bras de ce bourreau et a ensuite refermé son piège habituel (les témoins qui disent rien, les médecins qui trouvent ça normal...), est-ce que c'est vraiment Jacqueline qui a fauté ? Ou est-ce qu'elle a répondu à une situation inextricable de la SEULE manière possible ?

    Je pense que c'était la seule solution possible POUR ELLE. Je ne dis pas que le meurtre est bien, je ne dis pas qu'on devrait tuer les partenaires abusifs. Je dis que dans SA situation, c'était la manière de mettre fin à l'horreur pour elle et ses enfants.

    L'abus domestique créer des séquelles psychologiques. Et je trouve ça aberrant que ça n'ai pas été prit en compte comme circonstance atténuante : elle n'était pas dans un état psychologique normal, elle ne peut pas être tenue responsable. Car après environs 50 ans de torture psychologique et physique quotidienne, on ne doit pas s'attendre à ce qu'un être humain puisse peser le pour et le contre d'une situation aussi extrème. N'importe quel site de témoignage de violence domestique vous dira que même quelques mois dans une relation abusive laisse des séquelles à vie. A vie. Et Jacqueline en a eu 47ans. Son cerveau ne fonctionnaire pas comme nous. Il ne fonctionnait pas comme nous, confortablement assit derrière notre PC à pouvoir lire un extrait du code pénal, à débattre joyeusement avant d'éteindre l'ordinateur et d'aller se regarder un petit film en famille...

    Elle était dans un contexte de guerre, de survie. Et dans ces contextes là, on en vient à ne pas pouvoir penser correctement. Alors oui, la source de cette torture constante pour elle et ses enfants, c'était lui. Alors il faut le supprimer. Dans ce contexte, je comprends le raisonnement.

    Je ne cautionne pas le meurtre mais je comprends que c'était la seule solution que ON lui a laissé. Nous tous, on l'a poussé sur cette voie. Elle, affaiblie, entrain d'essayer de survivre, elle l'a tué lui avant qu'il ne la tue elle. Voilà.

    Ensuite, on sait bien tous comment ça se serait passé si elle avait été à la police hein... On sait tous et toutes ici que les hommes sont presque jamais condamnés pour violences domestiques, qu'en plus, si les enfants avaient été mineurs, il aurait probablement récupéré la garde, et on sait AUSSI que les victimes de violences sont tellement isolées que se séparer de leur conjoint est un suicide social, financier et professionnel. On le sait, ça fait partie de la stratégie des abuseurs.

    Alors oui, la grâce présidentielle me semble une bonne idée en considérant qu'on a tous un peu forcé Jacqueline à recourir à une solution de dernier recourt. Cette condamnation est hypocrite et tous les abuseurs s'en frotent les mains après avoir tabassé leurs compagnes...
     
    Cléo., -Arwen, Monanged et 57 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...