« J'ai besoin de vous présenter tonton Pierrot », un récit touchant sur le dialogue

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 12 janvier 2018.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    #1 Mymy, 12 janvier 2018
    Dernière édition: 12 janvier 2018
    chloëau, JAK-STAT et Lizotek ont BigUpé ce message.
  2. Abygail Justice

    Abygail Justice
    Expand Collapse

    J'ai versé ma petite larme :tears: c'est une belle histoire et un beau message d'espoir de faire un jour changer les mentalités qu'on pense inchangeables !
     
    Anémona, L0utrage, Trémazane et 2 autres ont BigUpé ce message.
  3. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    Contrôler ses réflexes, c'est comme se vanter de sa modestie.

    Sauf que les mentalités qui changent restent largement minoritaires.
     
  4. helvira

    helvira
    Expand Collapse

    Je suis toujours touchée par les vraies histoires intimes, Cette histoire est très belle et tendre.
    Si on avait rencontré Pierre dans les années 50 lors d'un bal, on l'aurait peut-être trouvé badass ? En tout cas c'était sans nul doute un mec bien, et je souhaite à tout le monde d'avoir un Pierre et/ou un Tonton Pierrot dans son entourage <3
     
    Blumeen et PetitPomelo ont BigUpé.
  5. Skojune

    Skojune
    Expand Collapse

    QUI COUPE DES OIGNONS ICI ?!!!
    :tears::tears::tears::tears:
     
    Thinocephale, L0utrage, Blumeen et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. Hedeltrude

    Hedeltrude
    Expand Collapse

    J'ai eu du mal à taper mon pseudo, avec toute cette pluie dans mes yeux...
    Merci pour ce partage, moi aussi j'avais un (grand) tonton Pierrot. J'aurais aimé avoir la même discussion qu'elle avec lui...
     
    PetitPomelo a BigUpé ce message
  7. Misara

    Misara
    Expand Collapse

    Je vous plante le contexte : je suis instructrice dans une préparation militaire marine. J'ai devant moi 41 ados majoritairement masculins en uniforme.
    Mes collègues donnent un cours sur de navigation. Jen profite pour faire une pause internet et survoler ce que j'ai loupé cette semaine.

    J'ai lu cet article, et maintenant j'ai une énorme boule dans la gorge et je dois rester impassible ...
    Merci biiiien ^^

    Du coup, je partage une petite histoire en écho à celle-ci.
    Il y a quelques semaines, une petite stagiaire se plaignait d'un relou dans le train et regrettait (en rigolant!) d'avoir était abandonnée par ses camarades.
    J'ai sauté l'occasion pour lui demander devant eux comment elle s'était sentie ... ils ont répondu qu'ils n'allaient pas se battre pour ça ...
    J'ai donc lancé l'air de rien quelques solutions : changer de place avec elle ou lui parler pour ne pas qu'elle soit disponible ou carrément engager la conversation avec le relou sur un autre sujet ...
    Ils étaient ébahis ... ils y avaient jamais pensé et surtout personne ne leur avait dit !
    J'ai eu l'immense bonheur de voir un stagiaire venir lui parler en fin de journée et lui promettre de ne pas la laisser seule la prochaine fois ...

    La morale de cette histoire : il faut vraiment dire ce qui ne va pas mais il fait aussi prendre le temps d'expliquer pourquoi ca ne va pas et comment on peut le changer ... et ensuite se battre contre les plus cons !

    Édit : mots oubliés et fautes.
     
    #7 Misara, 13 janvier 2018
    Dernière édition: 13 janvier 2018
    LolaEnCiencia, narvali14, Enylec et 10 autres ont BigUpé ce message.
  8. Trémazane

    Trémazane
    Expand Collapse

    @skippy01 Pourquoi ce pessimisme ?
    J'avoue, j'avais un peu tendance à penser comme toi pendant longtemps. Et puis, à une soirée j'ai expérimenté le dialogue. J'ai pas converti le mec en face de moi, pas totalement, mais par le dialogue on peut allumer une petite flamme qui fera son chemin. Il m'a avoué que c'était la première fois qu'il parlait avec une féministe. Je l'ai vu douter sur des idées qui lui semblaient acquises. Si j'ai pu ébranler qql convictions, j'en suis heureuse. Depuis, je suis à peu près certaines que le gros gros problème vient du fait que plein de mecs (et aussi des filles) n'ont jamais entendu de discours posé sur l'égalité femme-homme. Pour qu'il y ait évolution, il faut qu'il y ait un point de départ à la réflexion. Je pense vraiment qu'il y a moyen qu'il y ait un progrès un jour : mais on va pas se mentir, ça va sans doute être long!
     
    zazouyeah et Thinocephale ont BigUpé.
  9. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    Contrôler ses réflexes, c'est comme se vanter de sa modestie.

    @Trémazane Tu as eu de la chance, parce qu'en général, les gens ne changent pas, même avec tout le dialogue du monde. Je ne compte plus les fois où j'ai vu quelqu'un subir un déchaînement de violence pour avoir simplement exprimé son opinion, qui n'était même pas agressive envers qui que ce soit. L'extrême droite est désormais toute puissante sur de web, au point que c'est désormais un suicive social que de ne pas penser comme eux.

    En plus, j'en connais un rayon en zététique, qui explique très bien pourquoi faire charger les gens est la plupart du temps un effort inutile, tout ça à cause d'un mécanisme neurologique universel et intemporel.

    Est-ce que ça répond à ta question ?
     
    Trémazane a BigUpé ce message
  10. Adhell

    Adhell
    Expand Collapse

    @skippy01 D'accord, et donc à ce moment là on fait quoi ? On déclare que le féminisme et que l'égalité sont des causes perdues ? On arrête d'essayer ? On baisse les bras ? Puisque de toute façon le dialogue ne marche pas ? :dunno:
    A mon avis ce n'est pas en partant du principe que la discussion est "un effort inutile" qu'on fait avancer une cause.
    Et poster ça sous un article qui démontre qu'on peut rester optimiste parce que oui, n'en déplaise à ta négativité, dès fois ça marche, je ne trouve pas ça non plus très convaincant.
     
    Trémazane et Misara ont BigUpé.
  11. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    Contrôler ses réflexes, c'est comme se vanter de sa modestie.

    C'est effectivement ce que j'ai tendance à me dire.
     
  12. Adhell

    Adhell
    Expand Collapse

    @skippy01 Alors à quoi bon rester sur Madmoizelle, si ce n'est pour regarder sombrer le navire en créant une ambiance de défaitisme ?
     
    Trémazane a BigUpé ce message
Chargement...