J'ai été harcelée dans la rue, et les témoins n'ont rien fait

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 2 décembre 2016.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. Aska

    Aska
    Expand Collapse
    “Vous voulez du courage ? Ayez déjà de la volonté.”

    Comme sans doute pour beaucoup d'autres femmes, cet article fait écho à mes propres expériences. Cela m'a tellement blessée et tellement mise en colère qu'aujourd'hui j'interviens dans des situations d'harcèlement envers les autres (bon avec beaucoup d'hésitations et de trouille car j'aime pas trop me donner en spectacle).
     
    Manea, Mlle C., Tamago et 5 autres ont BigUpé ce message.
  3. Jack-le-black

    Jack-le-black
    Expand Collapse

    Cet article m’écœure tant il décrit une situation qui m'est arrivée plein de fois (souvent dans des gares d'ailleurs).
    Je tiens vraiment à dire que j'ai beaucoup voyagé et travaillé dans d'autres pays, et JAMAIS je ne me suis fait autant harceler dans la rue et les lieux publics qu'en France. Il y a des relous partout et le sexisme est malheureusement international , mais je me suis rendue compte malgré tout qu'il n'y a qu'en France que c'est à ce point fréquent et ...accepté.
     
    Manea, yuyunaâ, Mlle C. et 3 autres ont BigUpé ce message.
  4. AgatheK

    AgatheK
    Expand Collapse

    Je vais paraître un peu sèche, mais j'ai du mal avec le côté "Je suis Française". Quel rapport avec le schmilblick ? Le sexisme, il existe partout, et partout on peut y être confronté.
    Par ailleurs, ce n'est pas en quittant le navire qu'on fera changer les mentalités, malheureusement.
     
    Tamiat, Black Phillip, Gia_Juliet et 2 autres ont BigUpé ce message.
  5. Purpulette

    Purpulette
    Expand Collapse
    Vatican Cameos! 

    je me permets de réagir aussi. J'ai vécu à Marseille pendant quelques mois. Je suis Corse, je viens d'une toute petite ville ou il se passe jamais rien, ou je me sens tranquille, je mets des talons, une jupe et personne ne me fait chier (si ce n'est les regards réprobateurs des autres filles étrangement: mais bref ça c'est une autre histoire) Alors c'était un espèce de choc pour moi lorsqu'à chaque pas je me faisais siffler, on commentait mes tenues, des gens me sortaient leurs langues, en mode gros dégueu...
    Et ce pendant la journée. Parce que j'ai travaillé à la gare st charles et j'avais des horaires de nuit, et je peux vous dire qu'a 4h du matin ça fait flipper aussi. Bref, aujourd'hui, j'habite a Bristol. Pas une seule fois ce genre de chose m'est arrivé. Je m'habille comme je veux, personne ne fait attention, il y des gens hauts en couleurs dans cette ville et les filles en jupes courte et talons (je fais des raccourcis hein, pck on se fait interpeller même habillé comme une bonne soeur) ne se font pas harceler. Je sais bien que des sexistes il y en a partout, mais cette différence m'a frappée (Bristol, comme birmingham ou encore brighton)
     
    Manea, LadyMaa, Mlle C. et 3 autres ont BigUpé ce message.
  6. Lady Stardust

    Lady Stardust
    Expand Collapse
    Ah wham bam thank you ma'am!

    Le sexisme, oui, le harcèlement de rue, non.
    Il y a des pays où ça n'existe pas (ce qui ne veut pas forcément dire que dans ces pays-là il y a moins de sexisme qu'en France). C'est le cas dans certains pays où j'ai vécu, du coup à chaque fois que je revenais en France pour les vacances ça me faisait un mini "choc" car je me déshabituais très vite du harcèlement de rue.
    Il y a aussi des pays où le harcèlement de rue est plus fort qu'en France, je ne sais pas où tu es allée @Jack-le-black mais j'ai une amie qui a vécu dans des pays où c'était vraiment pire qu'en France sur ce plan là.
    Mais bon pas de quoi se réjouir, du harcèlement de rue reste du harcèlement de rue :stare:

    Cependant je trouve le "je suis Française" maladroit, j'aurais plus dit "je vis en France" car il n'y a pas que les Françaises qui se font emmerder dans la rue en France.
     
    Manea, Taina., Black Phillip et 9 autres ont BigUpé ce message.
  7. PetitePaille

    PetitePaille
    Expand Collapse

    Pour parler juste du "les témoins n'ont rien fait" :
    - si tu interviens et que tu es une femme, tu vas avoir aussi le droit à leurs réflexions etc. Personnellement je ne préfère ne pas intervenir dans ce genre de cas, la personne n'est pas en véritable danger, il y a pas de moyens de punir les harceleurs non plus donc si c'est pour les voir et leur dire "c'est très irrespectueux de parler comme ça à cette fille", je pense qu'ils en auront juste rien à faire. Donc je préfère personnellement épargner mon temps et ma salive.
    Si on pouvait les punir je ne dis pas, mais là concrètement ça ne servirait à rien.

    - si tu es un homme, tu as de fortes chances de t'attirer des ennuis et que ça parte en bagarre, une fois mon copain est intervenu car un mec dans la rue m'avait manqué de respect et c'était vraiment très très tendu. Donc je me mets à la place d'un homme sauf si il voit la fille en véritable danger, j'interviendrais pas non plus pour un "t'es bonne", surtout si je suis seul et qu'ils sont plusieurs. Pas envie de me prendre un coup de poing dans le nez.

    Les seuls qui peuvent agir ici sont les vigiles par exemple dans les boites de nuit et les forces de l'ordre à mon humble avis.
     
    jorda et Gia_Juliet ont BigUpé.
  8. Loup Noir

    Loup Noir
    Expand Collapse
    Voilà quoi.

    Je me suis fait menacer et cracher dessus par un inconnu, sur le visage en pleine rue devant une terasse bondée. Personne n'a bronché.
    Je n'ai jamais été aussi humiliée et en colère.

    Ce n'est pas toujours facile de réagir lorsqu'on est face à une situation malaisante, violente, mais bordel c'est important.
     
    Manea, Mlle C., ChansonMuette et 5 autres ont BigUpé ce message.
  9. Jack-le-black

    Jack-le-black
    Expand Collapse

    @LadyStardust
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    @Loup Noir Je me suis aussi fait craché dessus, dans le métro :oo: j'avais mes écouteurs et je voyais bien que le type insistait pour me parler et se coller à moi, je lui ai dit de me laisser tranquille, ce qu'il a fait, jusqu'au moment où il s'est levé pour descendre de la rame et...m'a craché dessus. Je n'ai rien pu faire car il s'est cassé direct, mais j'étais hallucinée pendant quelques instants, avant d'être prise d'une rage horrible. C’était tellement humiliant. J'en avais plein les cheveux. Quelqu'un s'est permis de me cracher dessus parce que je voulais être tranquille, et se barre, à l'aise, comme si il pouvait faire ça quand il veut où il veut. Et j'ai même pas pu faire quoi que ce soit. Rien que d'en parler j'ai à nouveau la haine :mad: :tears:
     
    #9 Jack-le-black, 2 décembre 2016
    Dernière édition: 2 décembre 2016
    if_then_else, Manea, Mlle C. et 10 autres ont BigUpé ce message.
  10. KittyBear

    KittyBear
    Expand Collapse

    ça me rappelle la fois où ma soeur et moi sommes sortis d'un restaurant un soir. Un gamin nous a interpellé et nous a demandé nos téléphones parce qu'on était mignonne ou je ne sais pas pourquoi à vrai dire.. On a tenté de l'ignorer, mais le gars a continué à nous suivre et il a continué à nous interpeller et il est devenu carrément insultant.
    Sauf que ma soeur elle a le sang chaud et elle a commencé à lui répondre. Et ça commençait à devenir tendu.. bref on a fini par partir et lui aussi. Mais le pire c'est que personne autour n'est venu nous aider ou nous demander si ça allait, enfin on était dans la rue principale de la ville, il y avait quand même pas mal de monde.
    Après je ne les blâme pas non plus, je ne sais même pas moi même comment j'aurai réagi. Mais bon ça commence à devenir lassant de se dire qu'on peut plus sortir tranquillement dans la rue sans se faire importuner.
     
    Mlle C., MrsBlueSky, Kaus Australis et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  11. Loup Noir

    Loup Noir
    Expand Collapse
    Voilà quoi.

  12. Vernita G.

    Vernita G.
    Expand Collapse
    sherlocked

    Le harcèlement de rue c'est très français et ça n'existe pas partout. Pas dans les autres pays où j'ai vécu et où j'ai pu constater que ça change ma vie. Ne pas avoir peur de sortir seule le soir, s'habiller comme on veut... (même faire mon footing en brassière ! Le truc im-pen-sable en France). C'est une des raisons pour lesquelles je ne veux pas vivre en France, car maintenant quand j'y retourne je suis déshabituée et je ne supporte plus ce harcèlement. Ce n'est pas normal de vivre comme ça - de perpétuellement sentir qu'on est une "proie". Je pense que ça à des conséquences sur notre bien être et notre santé mentale bien plus fortes qu'on ne l'imagine.
    Ce serait intéressant de comparer la mentalité française à celle de ces autres pays pour comprendre ce qu'il se passe. Car bien sûr le sexisme et la violence envers les femmes existent partout, mais dans certains endroits elle ne s'exprime pas de cette manière, les hommes n'envisagent même pas de parler ainsi aux femmes dans la rue... Pourquoi ?
     
    Manea, havasupai, LadyMaa et 9 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...