J'ai porté un corset orthopédique — Témoignage

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Une madmoiZelle, le 7 juillet 2013.

  1. Une madmoiZelle

    Une madmoiZelle
    Expand Collapse

  2. Etooile

    Etooile
    Expand Collapse
    Angoissée

    Je ne participe pas beaucoup sur les forum mais ton témoignage m'a touché, forcément je me suis tellement reconnu dedans.. j'ai porté un corset 2 ans en 4ème et 3ème 23h/24.. l'horreur de la chaleur en été, ne pas pouvoir s'habiller que de mauvais souvenirs ^^

    J'en ai eu 2 également et le souvenir de leur fabrication aussi m'a bien marqué ..

    j'espère que tout cela aura au moins servi à nous éviter de gros soucis plus tard!
     
  3. doux-le-ciné

    doux-le-ciné
    Expand Collapse
    Détendue

    pareil... et les escarres l'été avec la chaleur et les frottements, et les trous que ça faisait dans mes habits, n'empêche que mes corsets chéris ils me manquent tous les jours de ma vie, parce que ma scoliose ne s'est pas arrangée et que j'ai mal chaque seconde, et la nuit pire que tout. Oui il était moche (couleur jean), et il m'empêchait de respirer, et il a modifié mon corps, mais au moins il m'empêchait de souffrir. (à moins que ce soit la kiné combinée au corset mais les heures d'abdos voilà quoi...).
    Ton article est au top et décrit parfaitement tout ça...
     
  4. Adina

    Adina
    Expand Collapse

    ...sauf que le corset ça ne marche pas pour tout le monde =/  J'ai également eu une scoliose et j'ai porté un corset pendant un an (seulement de nuit heureusement). Je me rappellerai toujours les nuits horribles passées à transpirer, les plaques rouges et la peau qui se desquame aux endroits où les appuis du corset sont les plus forts et les horribles démangeaisons entraînées... - - ' bref que du bonheur ! Au final ma scoliose a continué malgré tout à s'aggraver et j'ai dû être opérée en seconde (mais bon ça a valu le coup, je n'ai plus mal maintenant :))
     
  5. Chi²

    Chi²
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    Article top qui m'a touchée puisqu'il fait écho à ce que j'ai vécu de la quatrième à la première, dont trois ans à le porter 20h sur 24 et un peu moins d'un an où je ne le portais que la nuit. Le calvaire est parfaitement décrit, par contre je ne suis pas d'accord avec la fin ; ça ne vaut pas le coup pour tout le monde... J'ai souffert pendant presque 4 ans, physiquement et mentalement, ça a ruiné une grande partie de mon adolescence (quand on a un terrain psychologique fragile ça aide pas forcément...), ça a fait de moi quelqu'un d'introverti et d'insécure puisque c'est une période où tu te forges, et forcément si tu te forges mal tu gardes ce genre de séquelles jusqu'à ta vie d'adulte. Et en plus de ça, ces presque-quatre-années d'enfer ne m'ont fait gagner que 4 ou 5 pitoyables petits degrés, et je traîne donc depuis que je l'ai enlevé des douleurs et des gènes dans le dos pas possibles.
    La grosse loose.
    Personnellement si c'était à refaire je ne le referais pas et je vivrais une adolescence normale parce que vu ce que j'y ai gagné... Le sacrifice ne valait pas la peine :)
     
  6. BlueGold

    BlueGold
    Expand Collapse

    Merci pour ce témoignage pour un sujet qui reste je trouve très méconnu.
    J'ai moi aussi eu un corset à porter à partir de 12 ans d'abord de nuit puis la menace est tombée que je devrai le porter le jour si je n'étais pas plus sérieuse.
    Sans vouloir exagérer, ce fut une véritable torture. Il m'empêchait de respirer, il m'écrasait une partie de la poitrine, il restreignait mes mouvements d'une façon insupportable (je ne pouvais même pas m'asseoir), j'avais beaucoup de mal à m'endormir (c'est normal quand on n'arrive pas à respirer j'imagine).
    Plus que l'aspect physique, c'est les répercussions psychologiques qui m'ont marquées. Le corset me donnait une image super négative de mon corps et par extension de moi-même.
    Le problème avec le corset c'est qu'en période de croissance, on ne peut jamais vraiment dire que la scoliose va se stabiliser, et il faut donc le porter sur 4 voir 5 ans ce qui paraît interminable. J'ai donc été découragé et j'ai tout simplement arrêté de le porter.
    Aujourd'hui ma croissance est finie et j'ai une scoliose très moche (mais invisible aux yeux des autres je crois). Mais la menace qu'elle s'empire est toujours là et j'ai peur de penser à quoi je ressemblerai dans dix ans...surtout que les médecins ne se gênent pas pour remuer le couteau dans la plaie "tu aurais dû mettre ton corset, maintenant tu vas avoir des problèmes".
    Ce qui m'énerve c'est qu'ils considèrent tous le corset comme une "solution" alors que ce n'est ni plus ni moins que de la torture, qui parfois ne mène même pas à une amélioration.
    A cause de ça, j'ai fortement culpabilisé de ne pas le porter et de passer pour la petite fille "qui ne sait pas la chance qu'elle a de pouvoir être soignée". Ma famille ne me comprenait pas, bien que j'en pleurais toute les larmes de mon corps, et me juger d'"ingrate" ou me menacer pour que je le porte. Je suis sûre que cette expérience a encore laissé des séquelles aujourd'hui dans ma vie d'adulte, outre la menace permanente au-dessus de ma tête que la scoliose s'aggrave.
    Bref, ce fut un véritable traumatisme et pas vraiment une aide radicale pour mon aide.
     
  7. Fenotte

    Fenotte
    Expand Collapse

    Ca n'a pas dû être facile tout les jours mais d'un côté je t'envie... Parce que moi aussi on m'a détecté une scoliose étant jeune, mais ça s'est résumé à faire une radio -> oui effectivement vous avez une scoliose => rentrez chez vous et évitez les cartables lourds. Donc maintenant bah ma colonne est toujours en S avec les conséquences que ça suppose. J'ai jamais compris à quoi servaient toutes les campagnes de prévention contre les problèmes de dos chez l'enfant si on ne faisait rien pour les soigner quand on en détecte. Peut-être que le corset est tellement contraignant pour l'enfant qu'on ne le prescrit que dans les cas les plus graves?
     
  8. cecile-ailleurs

    cecile-ailleurs
    Expand Collapse

    Ton témoignage est très touchant. On ressent toute la douleur morale que cela t'a infligé. Je te tire mon chapeau, tu es vraiment quelqu'un de fort, ça se ressent entre tes lignes.
     
  9. mayouyou

    mayouyou
    Expand Collapse

    Je connais aussi très bien ce sujet, j'ai eu 4 corsets différents portés 23/24h, puis 2 plâtres pour enfin me faire opérer tout ça entre mes 10 et 14 ans. Je comprends que pour beaucoup le port du corset est une torture, j'ai eu des moments difficiles mais avec du recul je garde un bon souvenir de mon corset, même de mes plâtres qui pendant 4 mois m'ont apporté pas mal de fou rires !

    Les moments les plus durs ont été les découvertes des radios, voir son dos empirer alors qu'on a mit toutes les chances de son coté, ça a de quoi décourager ! Le pire ensuite a été d'accepter l'opération à 14 ans. Aujourd'hui je ne la regrette pas, j'ai des douleurs, j'ai le dos raide, je dois renoncer à des activités; mais tout ce parcours m'a fait grandir et m'a montré à quel point ma famille est derrière moi !

    La scoliose est une pathologie très complexe, elle ne se résume pas qu'à des courbures en S, et elle est imprévisible, on sait que la puberté est le moment où le risque d'aggravation est maximum mais on ne sait pas comment vont évoluer les courbures. Les filles qui portent un corset, vraiment, porter le ! Son but n'est pas de vous donner un dos droit mais de limiter l'augmentation des courbures ! et si comme dans mon cas ça ne fonctionne pas, au moins vous n'aurez rien à vous reprochez !

    Du coté esthétique de la bête je suis d'accord que c'est pas jojo...mais il y a quand même des améliorations, il y a de nouveaux transferts sympas et plus actuels ! ne soyez pas trop critiques s'il vous plait, parce que je sais très bien que les techniciens qui fabriquent vos corsets font le maximum pour les rendre attrayants !
     
  10. Paravelle

    Paravelle
    Expand Collapse
    Louve

    Quand l'enfant est encore en croissance, on lui propose le corset. Si c'est grave et que l'enfant ne grandit plus, on lui propose l'opération. Et si c'est trop trop grave alors même que l'enfant n'a pas fini de grandir, les médecins suggèrent l'opération.

    Je me souviens avoir tenu 1 mois avec mon corset. Finalement j'ai été opérée, et je ne sais pas ce que cela aurait été si je l'avais gardé. Mais tous les cas son différents, pour certaines (ça touche plus les filles) le corset arrange les choses, pour d'autres, il ne change rien.

    En tout cas je suis contente pour la Madmoizelle de ne plus avoir de problèmes :fleur:
     
  11. Yehudi

    Yehudi
    Expand Collapse

    J'ai failli en porter un et je suis bien contente de pas en avoir eu finalement !
     
  12. Tapioca

    Tapioca
    Expand Collapse
    -

    Big up pour cet article très touchant et très intéressant ! Je savais qu'on pouvait avoir un corset orthopédique mais personne n'en a jamais eu dans ma famille (j'ai bien une petite soeur qui a eu une scoliose mais avec le kiné ça s'est arrangé).

    Je connaissais une fille en prépa qui en avait un, je l'avais découvert à l'internat mais je ne sais pas si elle portait uniquement la nuit ou tout le temps. Je n'avais pas osé lui poser de questions même si j'étais un peu curieuse car j'avais peur qu'elle le prenne mal ou qu'elle se sente comme un bête bizarre...

    Apparemment la madmoizelle qui a écrit le témoignage ne considérait pas ça comme tabou mais je ne sais pas si toutes les filles qui en portent en parlent avec la même simplicité.:erf:

    Ce qui amène cette question : mesdemoiselles qui avaient porté ou portent encore un corset, en parlez-vous facilement autour de vous ? Répondez-vous facilement aux curieux ou bien cela vous gêne-t-il ?
     
Chargement...