J'ai revu l'intégrale de Sex & the City en 2017, voici ce que j'en ai pensé

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 19 juillet 2017.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Ruth

    Ruth
    Expand Collapse
    Un peu ici, mais toujours ailleurs.

    C'est marrant parceque j'ai reregardé quelques episodes ya pas longtemps et je m'étais fait la réflexion que mon regard sur la série avait changé, et que je m'étais pas rendue compte de pleins de détails (notamment un épisode où les filles parlent d'hommes politiques et elles ne parlent que de leur physique ; Miranda fait la remarque que 4 femmes cultivées comme elles pourraient parler d'autres choses que de l'apparence de ces types et Samantha réponds "mais de quoi est ce que des femmes pourraient bien parler d'autres quand il s'agit de politique ?", puis elle se mettent à glousser d'un air entendu. Ahahaha ben oui :annoyed:)

    Mais c'est justement ce genre de détails qui m'a fait me souvenir que la série datent des années 90 et qu'elle ne pouvait pas être progressiste sur tout les points. Donc je l'ai regardé en la remettant dans son contexte, et j'apprécie quand même toujours autant, parceque déjà ça me permets de voir ma propre évolution, de voir que ça m'a quand même ouvert à certaines sujets assez tôt, avant même d'avoir forgé une quelconque conscience feministe.

    Et à force surtout, je sais que mes épisodes préférés ne sont pas ceux où ça parle le plus de sexe ou de relations amoureuses, mais plutôt celles où ça évoque vraiment leur amitié, ou celle où ça parle un peu plus des difficultés dans leur vie (Je pense à l'épisode ou Carrie fête ses 35 ans et se retrouve seule au resto sans personnes, l'épisode où elles partent toutes à Las Vegas et qu'elles se promettent d'être ses âmes soeurs (ouais c'est culcul mais ça me parle)... ceux qui m'agace le plus c'est quand Big et Carrie jouent au chat et à la souris pour QUE DALLE)
    Y'a tjrs un gars pas loin dans leur vie mais j'aime vraiment le fait que leur amitié soit aussi valorisée.

    Ah et sinon, j'aime bien Charlotte moi :shifty: Après il me semble que les 4 filles représente chacune un """type"""" de femme, pour que tout le monde puisse s'y retrouver. Le concept est dépassé, mais ca explique peut etre le peu de nuance des personnages.
     
    GabrielleV, HarryJoe, Cléo. et 4 autres ont BigUpé ce message.
  3. TennanTen

    TennanTen
    Expand Collapse
    Détendue

    Bien que j'en ai regardé quelques épisodes parce qu'il n'y avait rien d'autres à la TV, cette série m'a fait lever les yeux au ciel et agacée plusieurs fois. C'est en fait le genre de série que je déteste, ces séries où les femmes sont superficielles et que le seul intérêt dans leur vie ce sont les mecs et la mode. Alors j'aime beaucoup leur amitié, mais ça s'arrête là =/
     
    Blumeen a BigUpé ce message
  4. Hipolito

    Hipolito
    Expand Collapse

    J'ai regardé la série deux fois, et à chaque fois je saturais à la saison 4 parce que c'est là que Carrie devient carrément insupportable avec ses problèmes de riches. "J'ai trop de paires de chaussures à 500$ :crying: " "Mon mec parfait a mis une PLANTE dans mon appart comment ose-t-il :crying:". Et je parle pas de tous les propos problématiques qui m'ont aussi hérissé le poil.
    Mais je sais pas pourquoi, chaque fois que je vois passer une image ou un gif de la série, j'ai envie de regarder. :hesite:
     
    Cilece, Pawline, -June- et 5 autres ont BigUpé ce message.
  5. Cléo.

    Cléo.
    Expand Collapse
    Lumière.

    De l'extérieur c'est tout à fait ce qu'elle renvoie mais justement, comme dit dans l'article, le personnage de Miranda est là pour tempérer certaines discussions beaucoup trop axées sur 1) les mecs 2) les vêtements, elle est beaucoup plus axée sur son travail et son épanouissement personnel (amitié, famille, sexualité) et c'est ce qui en fait un personnage intéressant et fort je trouve.

    En la revoyant aussi il y a quelques mois, j'ai l'impression que les 4 personnages sont un peu comme plusieurs facettes d'un même personnage complexe : Miranda est carriériste, sportive, féministe et organisée (mais à tendance psychorigide et notamment avec les hommes), Charlotte est très romantique, un peu coincée et à l'éducation "classique" et religieuse (tendance psychorigide aussi et très sensible), Carrie s'intéresse à la mode et au milieu mondain en général, un peu rêveuse et mélancolique (mais assez immature, superficielle et fume comme un pompier) et Samantha est un cocktail de libido en fusion, drôle et extravertie (mais qui se prend des retours de bâton régulièrement car trop superficielle et hautaine parfois) => Chacune a ses qualités et ses défauts et chacune permet de creuser un peu comment chaque personnalité réagit dans une situation donnée (le thème/titre d'un épisode) ce qui est plutôt sympa et relativement bien fait je trouve.


    Je trouve aussi que la série n'a pas très bien vieillie sur différentes approches / remarques / thématiques mais qu'effectivement, elle a fait partie d'une époque et d'une mouvance pour l'ouverture d'esprit, l'indépendance et l'empowerment des femmes dans leur vie, leurs amitiés, leurs carrières et leurs sexualités. Plutôt cool quand même ^^
     
    Blumeen, Melle_Loute, Kounette et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. NeroliReglisse

    NeroliReglisse
    Expand Collapse

    Moi j'adore cette série et je la regarde en ce moment même. Je trouve qu'elle est bien construite, avec des problèmes qui tournent autour d'un thème central dans l'épisode.
    C'est sûr que la série aborde des problèmes de riches mais ce n'est pas un obstacle dans l'appréciation de la série ni dans l'identification des personnages. En parlant de problèmes de riches, je me demande comment Carrie va faire ses courses chez Prada et Manolo Blahnik avec seulement 25 000 dollars d'avance sur ses ventes de livres et 2 dollars le mot chez Vogue, tout en faisant un crédit pour son appartement. Une de ses amies, dans l'épisode Jamais sans mes chaussures dit que "400 dollars pour des chaussures, c'est wouah !" et nous ramène ainsi dans le monde réel.
    C'est vrai que Carrie a un caractère capricieux et superficiel, superficialité qui est renforcé dans les films suivants(comme les autres personnages). Par moment j'ai envie de lui donner des baffes.

    Mon personnage préféré est Charlotte ; je ne pense pas que ce soit un personnage anti-féministe. Elle est surtout romantique.
     
    Melle_Loute, LovelyLexy, Hipolito et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  7. GabrielleV

    GabrielleV
    Expand Collapse
    Tea Time: Earl Grey Darling

    Moi aussi j'adore cette série! Je l'ai découverte sur le tard (jeune adulte) et ça m'a emballé. Je suis accro depuis. J'ai adoré la féminité (que je découvrais plurielle), le luxe, l'humour, la légèreté et même l'argent et les aspirations sociales: tout ces thèmes dont on ne discute jamais ouvertement en France et dont on fait toujours semblant d'avoir honte. Il faut toujours être sérieux et parfait et détester les riches... Alors oui, c'est pas une fresque sociale à la Ken Loach, mais on ne reproche pas à Ken Loach de ne pas parler de l'industrie du luxe, du tourisme ou de la poésie néo-romantique non? Alors pourquoi juger Sex and the City pour ce qu'elle n'a jamais eu l'ambition d'être?! Et bien sûr elle ne répond pas à nos critères moraux d'aujourd'hui, mais comme le dit l'article, elle a dédramatisé pas mal de sujets! Moi j'ai trouvé cette série très féministe en certains points, et pas du tout en d'autres, mais avoir un regard critique ne m'empêche pas de l'apprécier!
     
    Melle_Loute, HarryJoe et NeroliReglisse ont BigUpé ce message.
  8. Ruth

    Ruth
    Expand Collapse
    Un peu ici, mais toujours ailleurs.

    Après réflexion, je suis bien d'accord avec toi et c'est finalement aussi mon personnage préféré. Elle a ses idées mais et quand même assez ouverte aux idées des autres, sinon je ne pense pas qu'elle traînerait avec Carrie, Samantha et Miranda. Elle a sa vision des choses et croit effectivement au prince charmant, mais la série montre très bien qu'elle va très vite en revenir. Et au final son deuxième mari est loin de ce qu'elle imaginait au départ mais elle est super heureuse avec lui (+le fait qu'elle ne peux pas avoir d'enfants, du moins dans la série, alors qu'elle en parle dès la saison 1 je crois), et c'est une évolution interessante à regarder. C'est juste que c'est LA fille de bonne famille, avec tout ce qui va avec, et ses réactions sont cohérentes. Pourtant elle évolue, et je la trouve loin d'être rétrograde au final.

    Team Charlotte :cupidon:

    Edit : Pinaise, je me rends compte que j'ai l'air d'une méga GROUPIE:yawn: c'est pas ma série préféré du tout pourtant, mais je peux pas m’empêcher d'avoir de l'affection pour elle
     
    Cilece, Pawline et NeroliReglisse ont BigUpé ce message.
  9. Destiel Mok´

    Destiel Mok´
    Expand Collapse
    Les autres y disent comme ça qu’elle est trop belle pour moi...

    Pour le romantisme de Charlotte je le trouve dommage car cliché. Le romantisme ce n'est pas la nunucherie totale, on peut être romantique sans être gnangnan...

    Moi ce qui m'agace c'est l'impact que cette serie a encore sur beaucoup de de femmes, je traîne plus dans une sphere 30 ans et plus et si nous n'avions pas le même age que les actrices nous avons intégrés qu'une soiree entre fille c'est forcement chiffons et cocktails, que quand on voit des mecs en uniforme il faut minauder, qu'avoir "un meilleur pote gay" c'est cool (mais le nombre de filles qui te disent "trucmuche mon pote gay" et quand tu parle de jean-hetero tu dis "machin mon pote hetero"???) bref que l'ultra genre c'est fun alors qu'en vrai c'est une saloperie de carcan.

    Je trouve cette serie distrayante, agréable visuellement mais je regrette que tant de jeunes gens en ait fait leur modèle...
     
    Illyria, Manea et LovelyLexy ont BigUpé ce message.
  10. NeroliReglisse

    NeroliReglisse
    Expand Collapse

    La série Sex and the City peut nous faire croire que les soirées entre filles, c'est chiffons et cocktails... mais c'est réducteur. C'est juste ces 4 filles qui aiment bien parler chiffons et cocktails et qui nous dit qu'elles ne parlent pas d'autre chose ? On ne voit que 5 minutes par déjeuner, or elles doivent bien y rester une heure, non ? Tout comme on pourrait croire que quand elles sont entre elles, les femmes ne parlent que de sexe, ce qui est faux. C'est juste le thème de la série qui est comme ça.
    Et puis il ne faut pas prendre ces bonnes femmes-là en exemple de style de vie. Comme je l'ai dit plus haut, vivre à New York en ayant 2 dollars le mot et 25 000 dollars sur les livres, tout en faisant ses courses chez Manolo Blahnik, c'est déraisonnable.

    Malgré tout cela, je trouve que cette série est d'une qualité bien supérieure à la plupart d'autres séries.

    Par contre, les films, je ne les ai pas aimés. On est dans la frivolité à l'excès. J'ai revu récemment Sex and the City 2 et je l'ai détesté. C'est bling-bling à mort et il n'y a aucune profondeur pour compenser. Entre Carrie qui offre une Rolex vintage et Charlotte qui se balade en jupe Valentino vintage dans sa cuisine avec ses filles qui font de la peinture... Placement de produits à fond !
     
    Clearview et HarryJoe ont BigUpé.
Chargement...