J'ai testé pour vous: avoir été une petite fille moche

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 10 octobre 2011.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Hé bah moi c'est le contraire, j'étais très belle enfant, jusqu'à mes 12 ans les adultes s'extasiaient sur moi, ma mère a été sollicitée plusieurs fois pour que je sois mannequin enfant. Et puis l'adolescence est passée par là, mon nez et mon menton ont poussé et j'ai encore de l'acné à 20 ans. Et aujourd'hui j'ai encore du mal avec mon apparence, comme quoi.
     
  3. Iris Chase

    Iris Chase
    Expand Collapse
    A new status is needed as my old one doesn't really reflect my life anymore!

    Hou-là moi aussi quand j'y réfléchis, enfant, je n'étais pas moche, juste quelconque. Ce qui est amusant c'est qu'à l'époque, je ne me rendais absolument pas compte du problème: mes parents m'adoraient, ma mère aimait beaucoup s'habiller mais ne se maquillait pas et était un peu ronde, mon père était en fauteuil roulant et mon frère est métis black donc on était une famille "diffèrente" au sens propore du terme et jamais je ne pensais que j'étais pas jolie. Puis adolescence et patatras! J'ai arrêté de grandir à 13 ans et mes seins qui ont commencé à pousser un lundi se sont arrêtés le lendemain. Du coup à 15 ans je mesurais 1,55 m, je pesait 38 kilos (si si!!) et je faisais du 80 A. Evidemment les garçons ne m'adressaient la parole que pour se moquer de moi, je n'étais pas invitée aux boums et je passais mes week-end à lire et à étudier. En plus je m'habillais bien trop grand pour mon gabarit crevette, juste parce que je voulais m'habiller chez "les grandes" (les adultes), et comme beaucoup d'ado, je me maquillais à la truelle avec les trucs les plus cheap possibles, donc j'étais ridicule. Presque 20 ans plus tard, je mesure toujours 1,55 m, j'oscille entre le 85 A et le 85 B et je pèse 42 kilos, j'ai un master et une culture littéraire ont je n'ai pas à rougir. Ben en fait il s'avère que les hommes une fois passé l'âge adolescent aiment bien aussi mon genre! Je suis restée crevette, et je suis contente de pouvoir m'habiller chez les enfants ou les marques qui font des gammes "petite" parce que ma taille de fringues c'est un petit 34 voire 32, je n'ai ni cellulite ni bourrelets (enfin pas trop), j'ai des jambes qui permettent le port de mini-jupes (10 ans de danse ont pas mal aidé), j'ai découvert les soutien-gorges push-up de Princesse Tam-Tam qui donnent du volume sans faire "j'ai mis une orange dans mon soutin-gorge", j'ai appris à me maquiller et j'ai compris que mon corps était tout sauf repoussant, tout comme mon visage. Mais oui, les gros traumas d'adolescence ont fait des dégâts irréparables et tout au fond de moi il y a l'ado au corps de petite fille de 8 ans compléxée qui sommeille mais je fais avec. Quand on en parle avec les copines, le plus intéressant c'est de voir que les filles très jolies avec un corps de femme très tôt n'ont pas forcèment bien non plus vécu le passage de petite fille à bombe sexuelle précoce non plus.
     
    MinetteA, Odinn et lueure ont BigUpé ce message.
  4. Bonbon Piment

    Bonbon Piment
    Expand Collapse
    La belle vie...

    Je n'ai qu'une chose à dire :

    [​IMG]
     
  5. Iris Chase

    Iris Chase
    Expand Collapse
    A new status is needed as my old one doesn't really reflect my life anymore!

    Mais sur cette photo, Kate Moss était déjà clairement une jolie petite fille! Avec déjà les yeus et les pommettes de chat, juste qu'elle avait les dents un peu écartées et le cheveu chatain terne, comme beaucoup de blondes "miel doré" aujourd'hui!! Non je refuse Kate Moss comme principe de vilain canard devenu cygne!
     
    Ame de Knulpette et Malinauka ont BigUpé.
  6. Bonbon Piment

    Bonbon Piment
    Expand Collapse
    La belle vie...

    Et bien écoute, chacun ses goûts hein. Clairement, elle n'est pas au mien !
     
  7. mdame

    mdame
    Expand Collapse
    et ta soeur ?

    duvet à 8 ans
    moustache drue à 9 ans
    acné débordante à 11 ans
    épilation à la cire intégrale la même année (lèvre + jambes
    complètes)
    myopie galopante à 12 ans et lunettes en conséquences

    Par contre, le dieu de la puberté à décidé que mes seins (bonnet a, à peine devenu B depuis lors) ne pousseraient qu'à 16 ans. C'est peut-être qu'il ne m'en jugeait pas digne, avec mes fringues de plouc.

    Depuis ça va, j'ai fait une épilation définitive, je me gave d'hormones anti acné et je me trouve plutôt bonne, en fait (abstraction faite de ma cellulite).

    Edit: j'ai failli oublier mes cheveux gras... ma mère soutenait que les laver une fois par semaine était le maximum acceptable. Heureusement, je me suis rebellée un jour. Trop tard.
     
  8. Nadja__

    Nadja__
    Expand Collapse
    Miou.

    Moi j'aurais tendance à donner cet exemple que je trouve plus flagrant :
    [​IMG]
    [​IMG]

    Mais après elles ont eu la bonne idée de gâcher leur physique. :facepalm:

    Pour ma part j'étais une petite fille plutôt jolie mais à l'adolescence c'était une horreur ...
     
  9. Traumen

    Traumen
    Expand Collapse
    wubalubadubdub

    Aaah je me reconnais bien là dedans!
    Moi aussi j'ai été la binoclarde boulotte purulente de boutons qu'on ignorait dans le meilleur des cas, insultait ou encore jetait des chewing gum dans les cheveux dans le pire.

    Maintenant ça me fait rigoler quand je vois ce qu'ils sont devenus, de constater qu'eux ont encore des cratères sur le front, ou ont une vie pourrie :vex:
     
  10. Iris Chase

    Iris Chase
    Expand Collapse
    A new status is needed as my old one doesn't really reflect my life anymore!

    Mais ce n'est pas une question de goût la. Je dis juste que Kate Moss, si elle n'était pas encore le super-model qu'elle est devenue n'était franchement pas une petite fille "laideron". Et oui, bien sûr que tous les goûts sont dans la nature, où est le problème! Quand au commentaire "elle n'est pas à mon goût" pour parler d'une petite fille, je suppose que c'est involontairement scabreux hein...
     
  11. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

    Bah en fait, si, je l'ai un peu mal vécu dans le sens où j'étais mal dans ma peau sans vraiment savoir pourquoi. Mais tout allait tellement bien à côté de ça (famille aimante, tout ça tout ça) qu'au final, ce n'est devenu qu'un détail. Pis j'étais trop petite pour comprendre que c'était ça qui me faisait un peu souffrir, et surtout pour comprendre que je "souffrais" (je mets entre guillemets parce que je trouve que c'est trop fort, comme terme. C'est ce que j'ai voulu montrer dans mon article : être une petite fille moche, c'était pas la joie, mais c'était pas la mort non plus.
    (Et sinon, pour le reste : merci ! :d)
     
  12. Gros-Câlin

    Gros-Câlin
    Expand Collapse

    Moi j'étais jolie quand j'étais petite, pis après moins (kilos, petits boutons, look, coiffure...) bref jusqu'à 14 ans bof bof hein, après ça allait mieux je pense...

    Par contre, je confirme, les réflexions des vieux (désolée mais rien qu'en y pensant ça m'énerve), et ça me rappelle toujours quand à 9 ans, j'avais des petites rondeurs (mes kilos en trop sont apparus subitement après une opération grave que j'ai subi) et qu'une grande tante arrive chez nous, et avant même de me dire bonjour de dire: "ah bah elle a pas maigri' (ou un truc du genre, style elle est encore bien potelée), et bien ça m'a blessée (au delà même du vexé) et toujours maintenant quand elle me voit elle fait des réflexions sur mon poids, (même si maintenant c'est t'as maigri 'alors que c'est pas le cas), mais je trouve que c'est d'un manque de respect et de tact sans nom, les mômes à 8 ans ils sont pas cons, ils ont des oreilles et un cerveau, il comprennent ça, et pis je trouve que ça ne se fait pas de faire des réflexions sur le physique des gens qu'on voit déjà jamais, ça me vient pas à l'idée moi.
     
Chargement...