J'ai testé pour vous... être caissière

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par ManonP, le 18 septembre 2012.

  1. ManonP

    ManonP
    Expand Collapse

  2. Mamzelle.Sleepy

    Mamzelle.Sleepy
    Expand Collapse

    Je me retrouve dans cet article j'ai été caissière pendant quelques années, et je vais sûrement devoir y retourner (chomage oblige, youpi).
    Moi ce qui me choquait le plus c'est sans aucun doute ces personnes du 3e âge qui était devant le magasin et qui limite avait finit leur course avant même que tu aies atteins ton poste. Faire l'ouverture, avoir la tête dans le cul et se rendre compte que tu as déjà 10 clients à ta caisse. Youpi.

    Je suis pareille, maintenant je dis bon courage à tous les gens qui font un job ingrat et pour lesquels on est jamais remercié.
    Par contre je suis limite devenu intransigeante avec les caissières lentes, celles qui comprennent pas que oui on peut payer en CB et en espèce (et même en chèque et en TR si on le veut, tout d'un coup) et qui en plus m'engueule quand je leur dis que je veux payer en CB et en espèce (car il me reste 1euros 43 et que j'aimerai bien les écouler). Du coup je peux être une cliente énervée.
    Comme je connais le job j'en connais les difficultés et j'en connais les possibilités donc je suis plus encline à m'énerver. Limite j'ai envie de prendre leur place pour m'encaisser mes propres articles. (magie de la caisse automatique lol)

    Sinon tu as oublié de parler de la règle d'or n°1 de la caissière : ne JAMAIS encaisser sa famille.
    Je ne sais pas si c'était comme ça pour toi mais nous on avait interdiction d'encaisser sa famille, alors bien sûr on le faisait quand même car on s'en foutait. D'ailleurs j'avoue avoir laissé passer quelques articles à mon frère ou mes parents...
    Le must ce sont les collègues surtout en période saisonnière, que des étudiants, on s'amusait bien et on se faisait des prix entre nous (chut ça ne se dit pas, comme le jour de mon anniversaire ou je devais acheter 10 pâtes feuilleté et que mon collègue m'en a fait passer 5...).
    La caisse- 10 articles aux deux tranchants : peu de clients sauf un rush à midi (+++) et par contre près du rayon frais donc tu te les gèles (---) c'était comme ça dans mon magasin.

    La caisse la plus chiante restée la livraison, je détesté, je me pétais toujours un ou deux ongles à mettre les packs d'eau dans les colis (pourtant je ne suis pas sensible mais quand tes mains ressemble à un champs de mine c'est un peu chiant)

    Ca reste une bonne expérience, surtout si on est dans un supermarché de moins de 13 caisses.
     
  3. Wendy.Sparks

    Wendy.Sparks
    Expand Collapse

    C'est marrant parce que depuis que je bosse en tant que "Conseillère de vente" (donc vendeuse-meuf en cabine d'essayage-caissière-esclave) je suis beaucoup moins agressive, et j'ai beaucoup plus de mal à être méchante avec les gens (du mec qui me bouscule dans le train à ma copine qui m'énerve) Je comprenais pas pourquoi et ça y est ! Je suis tellement mal traitée par les autres êtres humains dans mon boulot que du coup ben... Je suis sympa avec les gens.
     
  4. Elyee

    Elyee
    Expand Collapse
    Wannabe.

    Ca me rappelle plus ou moins mon été inoubliable passé en tant qu'équipière dans un fast food dont je tairais le nom (même si on voit tous du quel je parle !).
    Lorie est devenu à ce moment là ma déesse. ( http://www.youtube.com/watch?v=gb4yPEMh24E !)
     
  5. Deutsche G.

    Deutsche G.
    Expand Collapse
    I don't give a shit

    Pour la défense du mec aux 50 € de bonbons, les erreurs d'étiquetage sont malheureusement fréquentes dans certains supermarchés. Il m'arrive souvent de payer par exemple plus de 10 € un produit affiché 9.81 €, et pour ne pas embêter les clients derrière moi je ne dis rien, mais les gens qui n'ont qu'un billet de 10 € ils doivent passer pour des gros relous alors que c'est pas toujours de leur faute (même si ça doit rester assez rare).

    Bon évidemment, une différence de 10 € comme raconté, c'est pas du tout plausible et le client ne savait certainement pas compter, mais sur un ou deux produits, c'est possible !
     
  6. Cned

    Cned
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Je suis pas caissiére, mais je bosse en contact avec les gens dans un service administratif à l'hôpital. Et bah j'ai envie de te dire que c'est le même combat!
    Les gens qui ralent parce que je fais mon métier en leur posant des questions pour les dossiers, demander les cartes vitales, mutuelles et autres...J'en ai vu des vertes et des pas mures.

    Du coup, moi aussi je suis devenue extrement patiente et compréhensive envers les caissiéres... Parce qu'elles sont pas là pour faire chier le monde, mais pour gagner leur beurre
     
  7. HOPPER

    HOPPER
    Expand Collapse

    J'ai travaillé comme caissière chez L..... durant les étés pendant mes études. J'ai vraiment appris beaucoup, sur les rapports humains en particulier! Ben ouais, j'ai commencé à 18 ans, je ne connaissais rien à la vie...

    En vrac, le client qui m'a fait chialer le jour de la mort de mon grand-père parce que je ne voulais pas prendre son bon de réduction qui n'était plus valable, les "Marie-Claude, ça ne passe pas!", la nana de la caisse centrale qui piquait dans les fonds de caisse des étudiantes, la vieille dame qui s'est fait choper en flag de barbotage de rouge à lèvre après être passée à ma caisse. J'en passe et des meilleures!

    En tout cas, un gros big up aux caissières de "carrière"!
     
  8. Zgu

    Zgu
    Expand Collapse

    Et inversement, il y a aussi des caissières exécrables. Le jour où j'ai demandé un peu d'aide parce que la machine à CB était trop haute pour moi qui suis en fauteuil roulant, j'ai eu droit à un fffffffff et une tronche qui en disait long... Ce fût très agréable aussi.
    Pour dire que dans chaque camp il y a des cons ;)
     
  9. Done_in_chocolate

    Done_in_chocolate
    Expand Collapse

    Alors j'ai été caissière pendant un an, et je le redeviens cette année en même temps que mes cours! Alors je me reconnais carrement dans cet article!
    C'est fou comme quoi des fois on se dit "ca n'arrive qu'a moi", alors qu'en fait la plupart des clients chiants sont des "stéréotypes" on va dire.
    Moi j'aime bien, je fais pas beaucoup d'heures par semaine donc ca va. En plus y'a une bonne ambiance entre les employés, y'a une bonne clientèle (bon, y'a des cons de partout, mais on n'y peut rien!).
    En tous cas je pense etre une caissière assez sympa, et ca fait plaisir quand on a des compliments, après une bonne journée de galère!
    Et depuis que j'ai commencé a etre caissière, je suis beaucoupl plus compréhensive des vendeurs, autres caissières, etc... Et par contre au contraire, je me gêne pas pour faire des remarques aux employés desagréables (pas toujours hein, mais y'a des limites quand même), parce que je pense que quand on est en contact avec des gens on se doit d'être "un minmum agreable".
     
  10. Insert_Spoon

    Insert_Spoon
    Expand Collapse
    Troll de qualité

    J'ai travaillé dans une enseigne récemment orpheline l'été 2010 (et un peu avant), c'était sympa, les vieux sont sympa, les jeunes aussi, les pères de 40 ans sont de gros cons, les mamans marocaines sont sympa, les espagnoles aussi, les anglais confondent le rayon lessive et produit de lave-vaisselle, les gitans évangélistes sont voleurs et les mecs qui vendent des poulets sur le marché de GROS CONNARDS qui aiment lancer des sacs de 15kg de viande sur la caissière (moi). J'ai hurlé que j'allais le saigner sur la place publique, c'est bizarre j'ai jamais été reprise, mais bon depuis il s'est éclaté en moto dans un virage (k-k-k-karmabreak!).
    Ha et y'a aussi des timides qui font parler leur soeur à leur place pour inviter à l'apéro le soir même, et même que y'en a un qui partage ma vie depuis deux ans! :3
     
  11. elaphebolos

    elaphebolos
    Expand Collapse

    J'ai bien aimé ton article! Je distribue les journaux le matin et nous avons aussi différentes catégories, surtout ceux qui ne te regardent pas, ne te disent ni Bonjour, ni Merci, d'autres qui t'appellent en sifflant ou klaxonnant sans te parler pour avoir un journal. Bref, tu n'es qu'un distributeur sur pattes à leur service :)
    Heureusement que nous avons des "habitués" qui sont de véritables rayons de soleil! Ceux dont on s'inquiète de l'absence!
     
  12. SallyVonHolle

    SallyVonHolle
    Expand Collapse
    Psychedelic Mind

    Aaaah je bosse depuis quelques semaines et encore pour un mois dans une enseigne de librairie rhône-alpine (pour ne pas la citer). C'est moins relou que dans un supermarché, ça c'est sûr, mais on passe pas à côté des clients tarés ou relous (même s'il y en a moins).

    Entre les malpolis, ceux qui t'agressent quand tu leur détailles programme de fidélité ("NON MAIS JE SUIS SCANDALISE QUE CE SOIT PAYANT !!!" euh, mec, tu peux juste me dire "non merci, je ne suis pas intéressé"), ceux qui pètent un cable quand tu leur expliques que la TVA est passée à 7% sur les livres (non mais allez vous plaindre auprès du gouvernement, merci, salut), les gamins ingérables avec les parents qui laissent passer en glissant un "désolé, il est comme ça seulement quand je vais faire les courses" (bah voyons, et t'aurais pas un peu trop lu Françoise Dolto par hasard ?!), qui te font la gueule parce que tu les renvoies vers un collègue libraire pour un conseil de lecture et qu'ils sont pressés (internet ça existe ducon) j'en passe et des meilleures !!!

    Et puis parfois des rayons de soleil, quand ta caisse merde et que tu dois recommencer 4 fois ta saisie, mais que la cliente est adorable et patiente avec le sourire, ou le retraité qui vient tous les jours acheter un livre différent, ceux qui me font des compliments sur mes tatouages...
     
Chargement...