J'ai testé pour vous : être jury au baccalauréat

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Une madmoiZelle, le 15 juillet 2013.

  1. Une madmoiZelle

    Une madmoiZelle
    Expand Collapse

  2. Nuthea

    Nuthea
    Expand Collapse
    Fondation en chantier

    Ca me fais penser à mon oral d'art appliqués pour mon bac l'année derniere. C'était horrible !
    J'avais pourtant bosser comme une folle et le resultat etait vraiment top. J'avais créer un montre ( en dessin ) et utilisé de la feuille d'or et de la peinture à l'huile pour lui donner des couleurs. Bref, je mettais casser le popotin.
    Donc j'y suis allée plutot sur de moi, en sachant qu'en plus on prof etait super, tout etait de mon coté pour que ça se passe bien. Mais non :stare:
    Quand je lui est expliqué ma phase de recherches, il m'a demandé si j'avais été à la bibliothèque. Je lui est dis non, j'ai été directement en bijouterie et fais aussi des recherches sur le net. Et là, j'ai pas compris. Il c'est mis à pété un cable, come quoi il en avait marre d'entendre les eleves dirent qu'ils ne fesait leurs recherches que sur le net alors qu'en plus c'était pas mon cas, j'avais fait le tour de plusieurs bijouterie et m'etais meme procurer des montres de differentes epoques rien que pour lui. Du coup, il a abreger la suite, et ma note en a pris un jolie coup. 12 :stare:

    Bon j'ai quand même eut mon bac, mais l'art appliqués etant ce à quoi je me destinais, je l'avais un peu mal.
     
  3. Naphtaline

    Naphtaline
    Expand Collapse
    Keep your head up, keep your heart strong.

    Haaa les oraux d'arts appliqués, une graaaande histoire pour moi... aka les épreuves que j'aurais le plus foiré de ma scolarité :lol:
    Hommage à une de mes jurées du bac, qui m'a reproché d'avoir un projet, je cite, "trop ambitieux". TROP AMBITIEUX. ALLO.
    Et là, plutôt majeur levé (parce que sur le coup j'étais très énervée) à mon jury de BTS, qui au début me demande si je préfère présenter tout mon dossier d'un coup et avoir les questions après, ou mélanger les deux. Je dis que je préfère tout présenter d'un coup, et... je suis interrompue au bout de 50 secondes. Et pas pour des remarques constructives, plutôt pour me faire démonter. Encore merci les mecs :stare:
    Bon maintenant j'en souris, mais à l'époque, je sortais des salles d'exam en pleurant...
     
  4. Gotmilk

    Gotmilk
    Expand Collapse
    Working Girl

    Super l'article ! Mais j'aurais aimé plus de détails, tu parles d'élèves en général, mais plus d'exemples et de précisions sur ce qui t'a plu, t'a marqué, etc. auraient été top.

    Aussi, il y a quelque chose que je ne comprends pas, quand tu dis qu'on ne doit pas juger un élève sur son apparence je suis 100% d'accord avec toi. Pourtant juste après tu parles d'un mec qui arrive comme une larve, un chewing-gum claquant entre les lèvres, mais tu ne peux pas lui enlever des points.

    Là y'a une différence, il y a apparence et attitude !
    Comme j'ai été frustrée pendant toutes mes années en formation en école d'art, ou au moment de la présentation à l'orale, j'avais bossé le truc, j'avais un texte écrit, que je jouais à fond, et j'avais la même note que le mec qui regarde le plafond en mode "RÀF" et qui n'a même pas répété son texte.

    Mais si tu as une explication, ou si une autre Madz a une explication, je suis preneuse :)
     
  5. Titien

    Titien
    Expand Collapse

    J'avais fais une journée de surveillances des épreuves de CAP une année. Du coup je me suis bien reconnue sur le vieillissement soudain.:lol: Trop dur de faire "adultes" face à des gens de l'age de mon frère quoi!
     
  6. Dreambreaker

    Dreambreaker
    Expand Collapse

    Je regrette un peu qu'il n'y ait pas plus de petites anecdotes dans l'article.... ça manque, à mon avis. Un cas plus marquant, un plus drôle, un qui restera en mémoire, enfin de la substance quoi. Enfin j'ai bien aimé quand même.

    Je me souviendrai toujours de mon oral d'espagnol spé, au bac. Je suis arrivée sous la pluie, en robe et petites sandales, sans parapluie, donc je me suis présentée trempée des pieds à la tête, le cheveux dégoulinant. je préparais mon sujet pendant que ma meilleure pote passait son propre oral, et elle est tombée sur un sujet qui nous a toujours faites glousser comme des dindes. Résultat, ça n'a pas loupé : on a gloussé comme des dindes, et la prof a ri avec nous. Finalement, elle a eu 18 et moi 20, on nous a donc pas tenu rigueur d'avoir ri. J'imagine qu'avec le stress, tout ça, c'était compréhensible, et pas si grave que cela.

    @Lenjomineuse je veux bien croire que seul le travail est censé être noté, mais... Etant en psycho - et d'ailleurs, je pense qu'il n'y a pas besoin de faire psycho pour deviner ça - je pense que c'est tout à fait naturel chez un prof d'être plus indulgent, généreux dans sa notation avec un élève qui présente bien (qui a fait un effort dans ses fringues, qui arrive pas en vieilles fringues pourries froissées sales ou que sais-je encore, qui a une posture un peu correcte, qui a jeté son chewing gum avant d'entrer dans la salle, enfin ce genre de choses) qu'avec un élève qui parait n'en avoir rien à foutre. On aura beau dire, la notation est quand même très subjective, que ça soit à l'écrit ou à l'oral ; à l'écrit, on va sans doute faire plus attention à l'orthographe, à la présentation, à la propreté de la copie. À même contenu, je pense qu'un élève qui aura bien présenté sa copie, rendu un truc propre, lisible, et sans trop de fautes, aura un point ou deux de plus que quelqu'un qui n'aura pas fait le moindre effort.
     
    #6 Dreambreaker, 15 juillet 2013
    Dernière édition: 15 juillet 2013
  7. Gianduja

    Gianduja
    Expand Collapse
    Vis ma vie de Valérie Damidot.

    Quand j'étais encore à l'école, j'avais participé deux ans de suite aux jury du concours d'entrée. C'est vraiment un exercice aussi difficile qu'enrichissant. J'étais dans des jury composés de quatre à six profs, je les trouvais sans pitié parfois, mais ils n'ont jamais pété leur câble devant le candidat, ça ne se fait pas et ça n'est pas intéressant. On essayait surtout de comprendre le caractère du candidat, sa manière de s'intéresser aux choses, s'il était capable de prendre du recul sur son propre travail, etc. À la sortie des épreuves, je me faisais alpaguer par des candidats qui me disaient "mais comment vous pouvez juger si c'est bien ou mauvais ?" et je leur répondais qu'ils se trompaient de question et qu'on ne faisait jamais de jugement de valeur. C'est vrai que quand on entend pour la douzième fois de la journée "je dessine depuis toute petite" ou "je critique la société de consommation", on en a un peu ras le sillon inter-fessier je dois bien l'avouer, mais ça ne justifie en aucun cas de craquer son tanga en se défoulant sur le candidat !
    @Nuthea   je suis désolée que ton examinateur se soit emporté, ce n'est pas très professionnel, je trouve.

    C'est vrai qu'il y a aussi une question d'attitude, mais c'est aussi parce qu'on arrive mieux à discuter avec un mec détendu du boxer (j'aime pas les slips, je trouve ça moche, même dans les métaphores) qu'avec une fille toute timide qui chuchote pour répondre aux questions. Personnellement, je suis toujours passée par des phases différentes lors de mes oraux,
    phase 1 : J-1, je cours partout, dire que je sue comme une laie en manteau de vison sous 49°C à l'ombre serait un doux euphémisme.
    phase 2 : H-12, j'ai encore environ 2648 choses à faire avant mon oral mais je me répète lentement  ce que je vais dire dans la position du lotus, dans la pénombre, avec des bougies, de l'encens tout en sirotant environ 4L de thé vert au jasmin.
    phase 3 : H-4, je cours de nouveau partout et c'est le moment que je choisis pour me rendre compte d'un fail quelconque : "bonjour, j'ai oublié de mettre du déo et mes aisselles sont en cours de liquéfaction."
    phase 4 : H-0,2, je vais mourir. Je vais m'planter dès la première question, même si c'est "quel votre nom ?"
    dernière phase : J'ai toutes les émotions en même temps dès que je vois pointer le bout du nez du premier juré. Mais ça va. Mais j'ai chaud. Mais ça va.


    Moi juste avant mon oral.
     
    #7 Gianduja, 16 juillet 2013
    Dernière édition: 16 juillet 2013
  8. Rosaly--

    Rosaly--
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Je me rappelle très bien de quand j'ai passé mes oraux de bac, je pensais que si j'arrivais à survive à ça, j'arriverais à tout. Mais en fait ... non :goth:

    Bientôt c'est la soutenance de fin d'études, en anglais, avec un Jury qui n'est pas prof mais du monde professionnel et qui s'attendent à avoir en face un truc digne d'un Master 2.
    Laissez-moi tranquille je ne suis encore qu'une enfant :gonk:
     
  9. Lu

    Lu
    Expand Collapse
    Ca te regarde pas

    Dites, justement, comment on fait pour être jury de bac ? On peut postuler quelque part (à condition d'avoir déjà un certain niveau d'études derrière soi) ? Je suppose qu'on est payé...?
     
Chargement...