J'ai testé pour vous... être ouvreuse à l'Opéra

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Romilly, le 19 octobre 2014.

  1. Romilly

    Romilly
    Expand Collapse
    Süße Sopran

    Isis a BigUpé ce message
  2. Tapioca

    Tapioca
    Expand Collapse
    -

    Merci pour ce témoignage, j'ai beaucoup aimé !
    J'aime aller à l'opéra et c'est vrai que j'ai toujours "envié" un peu les ouvreuses qui pouvaient profiter du spectacle (enfin pas tant que ça d'après la madz qui a témoigné). Je trouve que pour les passionnées d'opéra ça peut être très enrichissant !
    Les mains baladeuses j'avoue que ça m'a un peu choquée, je pensais que les gens seraient un peu plus respectueux (mais bon il y a des gens comme ça partout... -_-), ainsi que l'aspect "physique" des ouvreuses, qui est un peu un uniforme en fait (je pense par exemples aux hôtesses de l'air qui doivent aussi être impeccables!). Mais je pense que ça fait partie de l'univers de l'opéra qui a toujours une image assez "riche" et "dorée"...
     
  3. Justine DSB

    Justine DSB
    Expand Collapse

    Je raffole de ces articles sur les métiers et jobs en tout genre. J'ai bien aimé la description du job d'ouvreuse qui, du coup, me parait être un bon job étudiant. Dommage que je ne le sois plus.
    Et puis, j'ai apprécié aussi le ressenti de la MadmoiZelle sur son expérience.
     
  4. Carry_On

    Carry_On
    Expand Collapse
    Etat larvaire semi permanent

    Je trouve cet article très intéressant, car il permet de comparer l’expérience de cette Madmoizelle avec la mienne. J'ai été ouvreuse pendant deux ans grâce au club théâtre de mon lycée, qui avait passé un accord avec le théâtre de ma ville pour que les lycéens fassent les ouvertures.
    Ce fut pour moi une excellente expérience qui me manque beaucoup cette année ! Nous n'étions pas vraiment payés, mais nous avions le droit d'assister aux spectacles du fond de la salle. Pour nous, grands passionnés de théâtre, c'était le rêve ! En plus d'avoir assisté à plus de 7 ou 8 spectacles par an grâce à ce système, j'ai rencontré John Malkovich, qui était présent pour la première représentation de sa pièce des Liaisons Dangereuses, et Baptiste Lecapelain, qui est même venu nous taper la discute avant le début de son one man show.
    Je n'ai connu aucun des désagréments dont parle la madmoizelle de l'article, aucune main baladeuse, un effort sur la tenue était exigé mais aucune discrimination fille/garçon, des spectateurs très souvent agréables, etc. Après, cela doit aussi venir du fait que ça se passait dans une ville nettement plus petite.
    En tout cas, c'est un job d'étudiant vraiment génial, bien moins contraignant que d'autres, et qui apporte beaucoup d'avantages !
     
  5. Lulilule

    Lulilule
    Expand Collapse

    J'ai également été ouvreuse pour une salle de spectacle et l'ambiance était plus décontractée (et le boulot un peu différent aussi).
    Déjà, du fait que le public visé est nettement moins sélectif que celui de l'opéra, la paye était fixe (et répartie sur toute l'année) et nous ne recevions pas de pourboires. Lors des soirées vraiment très longues ou des festivals, nous avions un repas de prévu par nos supérieurs.
    Au niveau du travail, quelques différences : notre boulot consistait à accueillir les clients en attendant l'ouverture de la salle, puis à contrôler les billets, et enfin, pour une partie d'entre nous à surveiller la salle de l'intérieur (portables -pour la lumière et non pas pour la sonnerie comme pourraient le penser beaucoup de gens, nourriture, boissons et photographies). Donc obligation de voir le spectacle (parfois on se battait pour être dehors ^^) pour ceux qui surveillaient la salle. Certains ouvreurs passaient la soirée dehors à gérer les éventuels retardataires (en général pour leur dire que non, ils ne peuvent plus entrer) et pour qu'il y ait toujours quelqu'un dans le hall.
    Niveau vestimentaire, aucune contrainte, si ce n'est d'être habillés d'habits sombres et corrects. Et il y avait aussi bien des ouvreurs que des ouvreuses.
    Après la clientèle, bien que bien plus populaire que celle décrite par la madz de ce témoignage, était vraiment très sympathique. J'ai bien eu droit à quelques reprises à des réflexions un peu déplacées de messieurs et parfois de dames... Mais jamais rien de plus. Les rares soucis étaient plus souvent dus à des clients un peu récalcitrants à suivre les règles (pas de retard accepté, pas de téléphone ou de nourriture à l'intérieur -ahah les gens qui recommencent à manger dès que l'ouvreur s'éloigne un peu d'eux...).
    Pas mal de contact avec l'équipe technique et de sécurité ainsi qu'avec les gestionnaires de la salle, très rarement avec les artistes (sauf sur requêtes de nos supérieurs).

    Globalement un bon emploi étudiant, avec la possibilité de se cultiver un peu en plus. Un vrai bonheur.
     
    Romilly, Dame Verveine et Tapioca ont BigUpé ce message.
  6. Co-sima

    Co-sima
    Expand Collapse

    Merci pour cet article ! Je suis en licence musico à Strasbourg, j'enseigne le violon 10h/semaine en ce moment mais mon contrat (remplacement de 6 mois) prend fin bientôt, et je me tâtais à être ouvreuse à l'Onr ! en plus j'ai déjà fait un stage là-bas (à la bibliothèque), ça peut être un plus aussi
     
Chargement...