J'ai testé pour vous... être trichotillomane

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Une madmoiZelle, le 21 mai 2012.

  1. Une madmoiZelle

    Une madmoiZelle
    Expand Collapse

  2. android-polaroid

    android-polaroid
    Expand Collapse

    J'ai une amie qui a eu cette maladie pendant plusieurs années, environ 8 ans je dirais. Elle n'avait plus que des petits cheveux sur tout le haut du crane et portait un bandeau large pour le cacher, elle ne l'enlevait jamais, ne faisais pas piscine au lycée et dès que quelqu'un essayais de lui enlever ( des personnes ignorantes et méchantes) elle était en pleur et en colère. Il y a un peu plus d'un an, elle a arrêté et depuis ses cheveux ont repoussé. Quand je l'ai vu pour la première fois sans bandeau en photo ( car elle habite loin de chez moi ) j'ai été très ému et tellement fière d'elle! Courage à toutes les personnes ayant cette maladie, soyez fortes!
     
  3. lizou3001

    lizou3001
    Expand Collapse

    Ah mais c'est super, je me sens moins seule! Bon moi je ne m'arrache pas les cheveux mais j'ai toujours une main dans mes cheveux... en fait j'ai les cheveux bouclés et du coup je passe mes doigts entre les boucles encore et encore et encore et ça s'arrête jamais. Dès qu'une de mes mains est libre je ne m'en rends même pas compte c'est fou. J'ai quand même l'impression que ça me le fait plus devant l'ordi qu'ailleurs mais je ne m'en rends peut être plus trop compte!

    En tout cas bon courage à toi!
     
  4. Leewoop

    Leewoop
    Expand Collapse
    Dingue de lui.

    Merci pour ce témoignage. J'ai l'impression de me sentir moins seule dans mon mal-être.

    Je ne souffre pas de cette maladie qui j'imagine doit pourrir la vie à plus d'une femme ....

    Cependant je souffre d?eczéma sévère (ça recouvre presque 80% de mon corps, ouais ouais c'est trash...) depuis ma plus tendre enfance. Je me suis tout à fait reconnue dans ton témoignage quand tu parles de "honte", ou de "culpabilité".

    C'est un peu le même genre de galère. Tu as raison, on peut comparer ça à de la mutilation. Il m'arrive de m'arracher la peau toute une nuit dans mon sommeil, sans même m'en apercevoir. C'est une habitude, une sorte de soulagement et d'apaisement. Les gens ne comprennent pas que quand ça fait mal, ça me fait du bien.

    Je suis peut-être "folle", ou bien dépressive. Le pire dans tout ça c'est que j'ai l'impression d'être bien dans ma peau. (sans mauvais jeu de mot). Je suis toujours à la recherche de la cause... Il semblerait que ce soit dû à la grossesse difficile que ma mère a subit avec moi. Je sais simplement qu'en période de stresse, notamment en ce moment avec les examens, je suis beaucoup plus sujette aux démangeaisons.

    Je n'ai jamais essayé d'aller consulter un psychologue, et vu le résultat que ça a eu sans toi, ça me m'incite pas davantage. Par contre je suis une adepte de crèmes en tout genre...

    Bref. Tout ça pour dire que je compatis énormément avec ce que tu peux ressentir et je te souhaite vraiment de t'en sortir. Car dans le fond, toutes ces maladies ont beau nous pourrir la vie, c'est toujours bien d'avoir des personnes compréhensives à qui en parler.

    Courage ! :fleur:
     
  5. Kisig

    Kisig
    Expand Collapse
    Dragon lover

    merci d'avoir partagé cela avec nous, c'est une autre victoire pour toi!!! :cheer:
     
  6. Lilsan

    Lilsan
    Expand Collapse
    Musique Addict

    Merci pour ce message

    C'est effectivement un problème peu (pas) connu et qui touche plein de gens à des degrés différents.
    Rien que d'en parler, c'est déjà énorme je trouve, ça rend tout ça moins grave, et puis on se sent tellement moins seuls.
    Mais bon face aux jugements des autres on est encore un peu démunis, ceci dit c'est pareil avec tout.
    Le seul truc qui me foute les boules c'est que ça fait 15 ans que j'ai ce problème, je l'ai découvert toute seule, mis un nom dessus toute seule, cherche tous les jours des solutions, j'ai tenté bcp de choses...mais rien n'y fait.
    Enfin on ne sait jamais de quoi demain sera fait.
    Pour ma part ça concerne les sourcils, à un niveau assez violent si je puis dire certains jours hahaha.
    J'ai épuisé toutes les techniques de maquillage & co alors si je peux aider quelqu'un c'est avec plaisir.
    Courage à tous ceux qui se battent pour ou contre quelque chose, c'est qu'il y a de l'espoir !!!!
     
  7. SupaNini

    SupaNini
    Expand Collapse

    Juste parce que c'est dingue, je lis ça en zappant et je tombe sur ce téléfilm "il suffit d'un premier pas" sur une jeune femme trichotillomane...
    Le destin m?envoie un message??
     
  8. elaphebolos

    elaphebolos
    Expand Collapse

    Coucou la Choupette! Ton témoignage a fait Ding! dans ma tête et surtout SUR ma tête! J'ai un tic depuis 6 ans (depuis la fin du BAC, depuis que j'ai arrêté de me ronger les ongles) : je fais des noeuds dans mes cheveux que je tire ensuite et je fais des petites boules que je jette partout dans l'appartement! C'est un geste qui me détresse. Je suis aussi toujours entrain de toucher les cheveux, mes sourcils, et même ma peau... Je ne sais pas si c'est vraiment une "maladie" aussi ancrée que la tienne car il y a des jours où je ne le fais pas, j'ai même réussi à arrêter cela pendant 2 mois, puis avec la stress j'ai repris.
    Je n'ai pas non plus confiance en moi, depuis la fin du lycée, alors peut-être est-ce un moyen de me détruire, un de plus!
    Courage, et merci pour ton éclairage!
     
  9. Chocomiss

    Chocomiss
    Expand Collapse

    Merci pour ce témoignage !

    Je suis pour ma part trichotillomane depuis mes 12 ans, j'en ai 26 aujourd'hui. Et dépressive, sous antidépresseurs depuis mes 15 ans.
    J'arrache mes cheveux et autres poils, et je mange la racine. C'est vraiment une manie très bizarre... comme tu l'as dit, c'est plus qu'une manie, finalement. Il y a l'angoisse, la montée de stress, puis l'apaisement une fois le cheveu arraché (et mangé, pour ma part), et enfin la honte et donc l'angoisse à nouveau, et le cycle recommence.
    J'aimerais tellement avoir des cheveux fournis, pouvoir les laisser lâchés tout le temps sans avoir à me préoccuper de savoir si on voit mes trous ou non.
    Un jour, quand j'aurai un vrai salaire, j'essayerai l'hypnose. Je mise beaucoup là-dessus. Je crains bien que si ça ne fonctionne pas, j'arracherai mes cheveux toute ma vie... :sad:
     
    lise1313 a BigUpé ce message
  10. Aqueuse

    Aqueuse
    Expand Collapse
    est décaféinée

    C'est clair que démystifier cette maladie, habitude (tic, toc, .... faites vos jeux) ça aide beaucoup. Pour ma part, je vois ça comme une drogue, ni plus ni moins, et je me traite en conséquence donc en évitant de m'empêcher de le faire mais en le remplaçant par d'autres sources de plaisir/apaisement, comme la musique par exemple, les jeux vidéos ou parler à des personnes sympas :P

    Je suis contente qu'il y ai enfin un article sur le sujet sur Mademoizelle. com :)
     
  11. Cookie Love

    Cookie Love
    Expand Collapse
    Blasée

    Ah ben merde alors... je me sens moins seule... même si je n'en suis pas au stade à avoir des trous de cheveux sur la tête, je ne peux pas m'empécher de les arrachers ou de jouer avec ou de couper les pointes... parfois je me dis qu'il faut que j'arrête car ça fait mal en plus mais j'y arrive pas... même en lisant l'article je n'ai pas pu m'empêcher de le faire:neutral:
     
  12. finderella

    finderella
    Expand Collapse

    Merci pour ce témoignage et Bon courage pour la suite!

    ça me fait réfléchir car, à un tout autre niveau, j'ai un problème du même genre: j'ai eu de l'acné de 15 à 28 ans et tout ce temps je me tripotais le visage, je pouvais pas me contrôler, il fallait que je triture les boutons, les microkystes, les petites croutes (amis du glamour bonjour!)...et l'an dernier, suite à un traitement j'ai été débarrassé de l'acné mais j'ai reporté cette manie sur mon crâne, j'arrête pas de me toucher le cuir chevelu, j'ai des pellicules et des petites irritation du cuir chevelu et je ne peux m'empêcher d'aller chercher les pellicules, de gratter les croutes... J'avais jamais vraiment fait attention à ça mais maintenant que je lis ton témoignage et les commentaires, je m'aperçois en effet que c'est pas un comportements très "normal" (en plus j'ai les cheveux qui graissent super vite maintenant!! :crying:).
    Allez, je vais essayer d'arrêter ça! (1heure déjà que je me suis pas touché le crâne, yeahhh)
     
Chargement...