J'ai testé pour vous... étudier le cinéma à la fac (2/2)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Zena.M, le 26 août 2013.

  1. Zena.M

    Zena.M
    Expand Collapse
    J'ai faim.

  2. Zena.M

    Zena.M
    Expand Collapse
    J'ai faim.

    @Nevez : Je fais des petits jobs (piges et photos, voire complètement autre chose...) et je suis en train de mettre en place, avec mon directeur de recherche et d'autres anciens élèves de ciné, un ciné-club et cycle de master-class pour jeunes à Paris (ça a commencé l'année dernière à Videosphère, pour les connaisseurs-ses). Les madz seront invitées bien sûr :free:! Mon idée est de réussir à gagner ma vie en partageant mon savoir sur un mode plutôt sympa et décontracté mais consistant malgré tout. La démocratisation de la spécialisation quoi :d.


    @celeberyn : En fait j'ai un statut entre deux, inscrite à la fac mais par le biais de l'école doctorale et donc, pas de bourses etc. Je reste donc attachée à la fac mais pas vraiment étudiante. ;)
     
  3. Prehnite

    Prehnite
    Expand Collapse
    Stressée a mort

    Pour le statut d'étudiant : tu n'as sans doute pas accès aux bourses, mais tu as bien un statut étudiant (ça m'étonnerait que tu ne t'inscrives pas tous les ans à la fac en payant les 400 euros annuels + 200 euros pour toi de sécu ?), donc une carte étudiante.
    En tout cas, c'est comme ça pour les matières scientifiques (et pour les quelques littéraires que je connais)

    Sinon, il faudrait faire ce genre d'article sur les thèse en science, aussi, ça vaudrait le coup pour expliquer ce qu'est un contrat doctoral (qui, en sciences en tout cas, a quand même bien sauvé le statut de thésard !), et les grosses différences d'une thèse en Lettres et Sciences Humaines (travail en laboratoire, en équipe, financement, voyages internationaux (yeah, je pars au Japon bientôt :)), etc. (et grosse merde de la fin de thèse, malaise sur la suite, post docs et quasi absence de postes permanents))

    Enfin, disons surtout que "thèse" ça a plein de signification selon les domaines !
     
  4. Cilece

    Cilece
    Expand Collapse
    En cours de piéytchdi

    Je pense que ça ne court pas les rues en cinéma, mais moi je compte partir en thèse CIFRE (dans un domaine avec un peu plus d'opportunités quand même). Il n'y a pas cette possibilité dans ta filière? Ou tu l'as refusée?
     
  5. Zena.M

    Zena.M
    Expand Collapse
    J'ai faim.

    @Prehnite : En effet, seule l'inscription me rattache au statut, parce qu'à part ça, je suis dans un vide législatif à en croire les diffèrents organismes :) c'est expliqué plus clairement ici : pouet ( et sur la guilde des jeunes chercheurs, mais c'est un pdf à telecharger!). Ça serait en effet très intéressant d'avoir le point de vue d'autres domaines !

    @Cilece : Tout est possible, mais les sujets cinémateux qui ne sont pas orientés économie ou comportements des publics intéressent peu les entreprises. Après, si vous avez des plans de financements, je suis toute ouïe ! (allez, celui qui finance ma thèse aura des cupcakes végétaliens et des champignons farcis :disco: !)

    Edit : Le cinéma n'est pas le seul domaine touché, rappelez vous l'histoire de Olga Turcan, chercheuse en linguistique à l’université de Strasbourg et son financement par crowdfunding...
     
    #5 Zena.M, 26 août 2013
    Dernière édition: 26 août 2013
  6. Yehudi

    Yehudi
    Expand Collapse

    "et enfin professeur" mais avant d'être professeur il faudra encore passer par une étape : l'habilitation à diriger des recherches ;)
     
  7. Lady Stardust

    Lady Stardust
    Expand Collapse
    Ah wham bam thank you ma'am!

    "Même si ces postes sont mal rémunérés" Je ne sais pas combien sont payés les ATER mais je ne trouve pas du tout que les vacations en fac soient "mal payées"... c'est tout de même 40 euros de l'heure.
    (En tout c'est comme comme ça que j'ai été payé dans ma fac et c'est comme ça qu'une de mes anciennes profs de langue, doctorante, était payé dans mon ancienne fac, j'ai l'impression que c'est un tarif unique, le même partout).
    Je ne dis pas que c'est mirifique mais comparé à un SMIC, si en fait :d (j'ai gagné plus en 40h comme vacataire réparties sur 2 mois et demi qu'en 25h par semaine à McDo durant 2 mois...)

    Le problème réside plus le fait que le salaire soit versé tout en bloc le trimestre/le semestre/l'année d'après, c'est selon... et aussi comme tu le dis par la précarité du poste: c'est un CDD, tu es pas sûr d'être renouvelé...

    J'aimerais savoir comment sont perçus les doctorants non financés par chez vous: en gros dans ma fac, si t'as pas de financement pour ta thèse, pour devenir dans le futur maître de conférences c'est plus que coton: les thèses non financées ne sont pas jugées comme "sérieuses", voire "dignes d'intérêt", car sinon, "elles auraient eu un financement". Je ne cautionne pas ce raisonnement, mais j'ai l'impression qu'il est perceptible dans un certain nombre de filières/facs... j'espère me tromper.
     
  8. Zena.M

    Zena.M
    Expand Collapse
    J'ai faim.

    @Yehudi : Absolument :).

    @Lady Stardust : Dans ma fac et mon domaine, il n'y a pas eu de contrats donnés cette année, ni la précédente, donc pas tellement de regards de travers pour les non financés. Quelle est/était ta filière, si je peux me permettre ? Je suis curieuse de savoir comment ça se passe ailleurs !
     
  9. Lady Stardust

    Lady Stardust
    Expand Collapse
    Ah wham bam thank you ma'am!

    En fait, ce sont des témoignages que j'ai eu de la part de certains de mes amis: les filières c'était socio et histoire (si je me souviens bien il y avait quelque chose comme 5 financés en socio, et quasiment que des abandons pour les non-financés).
    J'ai aussi eu de vagues échos de ça concernant l'histoire de l'art et les lettres modernes...
    Du coup j'aimerais aussi bien avoir des témoignages de ce qui se passe en sciences humaines (en sciences dites "dures" je connais finalement un peu mieux)

    Mais c'est vrai que si du coup il n'y a aucun financement pour raisons économiques, il doit y avoir moins de problème :)
     
  10. Zena.M

    Zena.M
    Expand Collapse
    J'ai faim.

    @Lady Stardust : Oui, enfin moins de problèmes parce que seulement des problèmes dans un sens :d !
    J'ai des amis en histoire qui ont eu un peu moins de mal à trouver des financements, peut-être parce que le cinéma est un peu moins ancré dans les disciplines "classiques" de l'université.

    Pour les abandons des non-financés, je n'en parle pas dans l'article que j'estime suffisamment pessimiste... C'est vrai que c'est ce qui arrive souvent quand le doctorant n'a aucun soutien (donc souvent en cinéma). Moi-même, et ce malgré le fait que mon sujet m’intéresse sincèrement, je ne suis pas sure de mon futur dans la recherche, du moins dans le parcours le plus traditionnel. :)
     
  11. Janis Harvey

    Janis Harvey
    Expand Collapse
    Mélange instable

    J'ai commencé à donner des charges de cours l'année dernière, et quand j'ai vu sur la fiche de recrutement que j'allais être payée 40€ de l'heure j'ai sauté de joie... Jusqu'à ce que je me rende compte du temps passé à préparer les cours, je passe environ 30h chaque semaine pour préparer mes cours ,(donc 32h de travail : 30 de prépa + 2h de cours) et à la fin du semestre il y a les copies à corriger, ces heures là ne sont pas rémunérées. Donc si j'intègre mes heures de prépa à mon taux horaire cela donne : 2,50€ de l'heure...
    Et pour avoir discuter avec de nombreux-ses doctorant-es, le temps de prépa était équivalent chez elles/eux (je me suis quand même dit que je devais certainement mal gérer mon temps, mais visiblement pas tant que ça si ça retrouve chez d'autres...)
     
  12. Lady Stardust

    Lady Stardust
    Expand Collapse
    Ah wham bam thank you ma'am!

    :oo: :oo: :oo:
    Ah oui effectivement!
    Ça dépend vraiment des matières à enseigner je pense, pour ma part pour un cours de 2 heures, je mets, selon le cours, entre 30 minutes et 3-4h de préparation.
    Dans ma spécialité (enseignement de langue) j'ai toujours entendu dire que le temps de préparation devait être équivalent à la moitié du temps du cours. Bon bien sûr en pratique, selon ce que c'est, je mets, comme j'ai écrit,, beaucoup plus ou beaucoup moins de temps.

    J'avais des chargés de cours qui, au vu de ce qu'ils faisaient, ne devaient pas passer beaucoup plus de temps que moi. Je connais aussi quelques thésards (sciences dures) qui ne passaient pas non plus beaucoup de temps sur leur prépa de cours. Ça doit vraiment dépendre des matières.

    C'était quel cours dont tu étais chargée si ce n'est pas indiscret? (tu peux me répondre en mp si tu préfères).
     
Chargement...