J'ai testé pour vous... la gymnastique artistique féminine

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 19 avril 2015.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. Bl00m

    Bl00m
    Expand Collapse
    I wish I had done everything on earth with you. [F. Scott Fitzgerald]

    LA GYM ARTISTIQUE :loveeyes:
    C'est tellement le sport le plus beau, le plus stimulant mais le plus exigeant du monde ! (le sens de la nuance et moi ça fait deux héhé)
    Mon grand regret c'est d'avoir arrêté après le collège, parce que j'avais pas le gabarit qu'il fallait pour entrer en club (grande et avec des formes, pas le profil de la gymnaste idéale), du coup maintenant j'ai tout perdu :'( il me reste juste le grand écart pour me la péter en société :drama: mais c'est tout...
    Merci pour cette article en tout cas, trop de nostalgie en moi en le lisant :tears:
     
  3. Mamy Chouette

    Mamy Chouette
    Expand Collapse
    Only good can come from porter ses couilles.

    J'ai toujours admiré les gymnastes. Je me rappelle, on en avait fait au lycée en EPS, et j'étais NULLE ! (Mes problèmes de dos devaient pas aider beaucoup non plus)
    On avait le choix entre poutre et barres asymétriques pour l'évaluation, bon à la poutre j'ai réussi à pondre un truc correct mais aux barres j'arrivais à rien :yawn:
    Donc voilà, j'admire ta détermination !

    Sinon j'ai une question un peu bête, mais tant pis je veux pas mourir idiote : sur la vidéo, quasiment à chaque fois qu'on voit un enchaînement aux barres asymétriques, il y a une personne à côté de la gymnaste, qui avance quand elle fait une figure. C'est pour la protéger en cas de chute ou keskispasse ?
     
  4. Mamy Chouette

    Mamy Chouette
    Expand Collapse
    Only good can come from porter ses couilles.

    Merci @Oprah Gaufrette :)
    J'ai rencontré il y a un mois une gymnaste, avec quasiment 10 ans de pratique, et ses ligaments étaient littéralement morts. Donc je pense que les effets sur le corps peuvent être vraiment violents.
    A l'époque où je faisais de la GRS on nous mettait constamment en garde là dessus aussi.
     
  5. Bl00m

    Bl00m
    Expand Collapse
    I wish I had done everything on earth with you. [F. Scott Fitzgerald]

    Ah oui totalement d'accord, moi déjà avec mes 6 ans de gym en mode club gentil pépère je douille des poignets alors j'imagine pas celles qui ont longtemps été dans des clubs de "compet" !
     
    Adélaïde. a BigUpé ce message
  6. Mamy Chouette

    Mamy Chouette
    Expand Collapse
    Only good can come from porter ses couilles.

    @Oprah Gaufrette : bah pour le coup elle regrette pas non, elle me disait même qu'elle avait hâte de pouvoir reprendre... Bon à mes yeux elle peut pas reprendre quoi.
     
  7. capri

    capri
    Expand Collapse

    Merci pour ce bel article qui met en avant les côtés positifs comme négatifs !
    Tu as eu la chance d'être dans un club agréable et pas forcément dirigé vers la compétition. Quand je pratiquais la GR à un bon niveau les entraîneuses étaient horribles. Une de mes coéquipière a, un jour, fait une chute dans les escaliers et s'est brisé plusieurs vertèbres, pas de chance un mois avant les championnats de France... Mon entraîneuse lui a crié dessus avant de proposer à sa mère de lui faire des injections d'anti-douleur avant le championnat afin qu'elle puisse tout de même participer :goth:
     
    melyaa a BigUpé ce message
  8. Acynonix

    Acynonix
    Expand Collapse
    Layerin' hard

    J'ai 10 ans de gym en club compet' (souvent classé premier deuxième ou troisième de France quand même) derrière moi, et effectivement je commence peu à peu à voir que mon corps en a un peu souffert...Ça m'a littéralement laissée sur les rotules héhé [HASHTAG]#genouXDemamie[/HASHTAG], en plus d'avoir -je pense- participé à freiner ma croissance (mais ça je ne saurais jamais si c'est une légende urbaine ou pas, que la gym stoppe la croissance).

    Je ne regrette pas non plus, c'était bien fun, quoique vers la fin les entraineurs étaient aux abonnés absents pour les groupes qui étaient un peu des "causes perdues", c'est à dire des filles de 15-17 ans qui n'auront jamais le niveau National ^^ j'y ai quand même passé des bons moments.
     
    melyaa a BigUpé ce message
  9. Bl00m

    Bl00m
    Expand Collapse
    I wish I had done everything on earth with you. [F. Scott Fitzgerald]

    @Oprah Gaufrette moi ça va quand j'écris heureusement mais c'est dès qu'il faut s'appuyer sur ses poignets, aïe aïe aïe, on sent que c'est plus tout jeune là-dedans ^^
     
  10. Clover-

    Clover-
    Expand Collapse
    Louve.

    J'ai fait de la gymnastique pendant plusieurs années étant gamine, j'aimais vraiment ce sport <3 , et même encore maintenant j'adorerais reprendre des cours.
    Mais ce qui m'a poussé à arrêter, c'était la pression qu'on nous met à faire de la compétition. Il faut dire que c'est un sport que j'adore pratiquer, mais... pour moi ! Je n'avais aucune envie de faire de compétition, de me mesurer aux autres, de gagner des médailles. Ça ne m'intéressais absolument pas. J'avais juste envie d'apprendre de nouvelles figures, de les perfectionner, de m'amuser, de prendre du plaisir.
    Et le problème c'est qu'à chaque club où j'étais, le but était les compétitions. Les profs nous foutaient la pression. Et si après moults culpabilisations, tu ne voulais toujours pas en faire ? Ok, mais tu faisais tes exercices dans ton coin avec tes autres copines non-compétitrices, pendant que la prof s'occupait des filles qui faisaient leurs entraînements.
    La dernière année, mes copines et moi avions également passé 90% de notre temps dans la salle de rangement des agrès/tapis à discuter. D'ailleurs la prof s'en foutait, elle voulait juste pas qu'on dérange les autres. :lol:
    Finalement j'ai lâché l'affaire. C'est dommage car j'avais atteint un assez bon niveau et j'ai mis tellement d'années à réussir mon grand écart, j'étais super fière de moi :puppyeyes:

    Bref, c'était et c'est toujours le cas pour 90% des sports, la finalité reste la compétition/les galas ... et ça me gave franchement :lol: Y'a tellement d'activités qui me plairaient mais que je renonce à faire juste pour ça. :erf:
     
    melyaa a BigUpé ce message
  11. Alkaline

    Alkaline
    Expand Collapse
    "You have enemies? Good. That means you've stood up for something, sometime in your life" Churchill.

    J'ai bien aimé l'article, mais par contre les commentaires parlant de compétition et de problèmes articulaires démotivent complètement la petite lueur en moi quant à trouver "mon sport" parfait :cretin:!
     
  12. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

    Oh trop de nostalgie en moi !
    J'ai fait 12 ans de gymnastique artistique en club, on faisait des compets mais je ne me suis jamais sentie si "poussée" que ça à gagner. On y était encouragées biens sûr, mais malheureusement les deux dernières années, durant ma première et ma terminale j'avais le sentiment qu'on ne nous faisait plus travailler assez.
    Et encore plus malheureusement, ej suis partie faire mes études à Paris et j'ai arrêté dans le club où j'étais, je n'ai pas osé reprendre à Paris, déjà car je trouve que ça coûte cher et car j'ai peur de tomber dans un club très "compet" justement alors que j'ai arrêté depuis 2 ans donc j'ai beaucoup perdu de mon niveau, qui n'était pas en plus un niveau exceptionnel. Si quelqu'un connaît un club sympa à Paris je suis preneuse de conseil ! :)
     
Chargement...