J'ai testé pour vous… le syndrome de l'Inde, ou le pétage de câble à l'étranger

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mircea Austen, le 11 août 2014.

  1. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

  2. Camouille la grenouille

    Camouille la grenouille
    Expand Collapse
    FROGET ABOUT IT !

    Mon père est parti 3 fois en Inde pour le boulot et a aussi eu ce malaise. De voir la pauvreté dans chaque coin de rue, la saleté, les enfants qui mendient à moitié endormi par terre dans les gros axes touristiques qui sont les seules routes hyper-nettoyées. Il n'est resté qu'une semaine à chaque fois mais ce n'est pas un voyage qu'il souhaiterai faire pour le plaisir même si il a pu voir de superbes paysages ou sites touristiques. :erf:
     
  3. Ziggie

    Ziggie
    Expand Collapse
    And the stars look very different today...

    Je connaissais ce syndrome j'ai des amis qui sont partis en Inde et soit ils ont adoré, soit ils ont détesté et ont ressenti un véritable sentiment de malaise.

    Par contre, ce qui m'interroge dans ton récit, c'est que tu l'as ressenti dès l'avion, c'était pas plutôt une appréhension très forte que le syndrome en lui même ? Tu as somatisé ton stress d'une certaine façon peut-être.
    Je pense qu'il se déclenche au moins après quelques jours voire semaines confronté au pays et aux différences de culture.

    C'est un pays dans lequel j'aimerais beaucoup aller mais j'ai peur d'avoir du mal à supporter la pauvreté et la mendicité, ce qui est très idiot j'en conviens puisque c'est une position bien confortable que la mienne de dire que je suis heurtée par le malheur d'autrui.
     
    Cilece a BigUpé ce message
  4. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

    J'aurais du préciser en effet : à la descente de l'avion, dans l'aéroport, en fait les gens qui devaient venir me chercher ont eu 2h de retard ce qui m'a laissé 2h dans cette foule :P

    D'ailleurs je ne connaissais même pas l'existence de ce syndrome avant de partir XD
     
  5. Ziggie

    Ziggie
    Expand Collapse
    And the stars look very different today...

    Ah oui là je peux imaginer l'angoisse :non: , surtout que c'est le moment où tu te fais des vieux films en mode "mon dieu s'ils viennent jamais me chercher..." :tears:
     
  6. unesymphonie

    unesymphonie
    Expand Collapse

    Haha il fallait dont qu'un article sur l'Inde soit publié pour que j'écrive mon premier message sur ce forum!

    C'est drôle, en lisant ton article, je dois reconnaître que la première chose que je me suis dite (sans méchanceté aucune), c'est "rohlala faut pas exagérer", puis à travers les commentaires j'ai réalisé que tu n'étais pas la seule.

    Pourquoi j'ai eu cette réaction? Je suis allée deux fois en Inde déjà, une pour le plaisir et l'autre dans une ONG justement, et j'ai eu un coup de foudre absolu pour ce pays que j'avais envie de visiter depuis si longtemps.

    Mais, en réalité, je me rends compte grâce à vous que ça doit vraiment traduire quelque chose, une tournure de personnalité je sais pas (ni en bien, ni en mauvais, je fais juste un constat) (il y a sûrement plein d'endroits sur terre où je ne me sentirais pas très bien non plus).

    Ceci dit, je me sens un peu l'obligation - bien qu'il ne s'agisse pas du tout de "mon" pays à la base - de le défendre un peu.

    Alors, oui, l'Inde c'est pauvre, la culture de la mendicité est énorme, tout ce qu'on voudra, c'est vrai que c'est difficile à regarder, à accepter... Bon. Je n'ai pas de commentaires à faire là-dessus - chacun a son degré d'acceptation de la chose - si ce n'est que, les mendiants qui se traînent par terre etc j'en ai aussi vus en France, dans une moindre mesure certes mais tout de même...

    Ceci dit... C'est tellement vivant, comme pays. Quand je suis revenue en France la première fois, j'ai trouvé que c'était gris, terne et monotone. Tout silencieux. Alors voilà, je pense que l'Inde, soit on l'aime soit on la déteste, c'est un pays qui a un nombre astronomique de défauts, mais si on l'aime on aime la vie et le bordel qui s'en dégagent.

    Je trouve que c'est un "vrai" voyage justement parce que c'est extrêmement dépaysant (quoique, ça dépend des coins, beaucoup d'endroits tendent à une occidentalisation croissante) (mais passons) et que ça fait du bien, je trouve. Ca fait du bien de mettre un bon coup de pied à ses valeurs, sa zone de confort, sa vie.

    La majorité des indiens que j'ai pu rencontrer là-bas ou ailleurs et avec qui j'ai pu discuter sont aussi radicaux que ça: soit ils veulent y rester, soit ils ont atteint un point de saturation - et partir. Et je ne prétends pas que je pourrais y vivre sur le long-terme. Mais ce que j'essaie de dire avec tout mon blabla c'est que je trouve ça dommage qu'on s'arrête sur des préjugés, sur la vision donnée par les médias (et il ne vaut mieux pas que je me lance sur ce que je pense des médias en général...) de ce pays pour ne pas y aller. Je suis persuadée que ce pourrait être une expérience enrichissante pour beaucoup.

    Enfin, je ne fais pas partie d'une agence de voyages non plus, mais je sais pas. Je trouve que parfois la vision négative que l'on peut avoir de ce pays relève des mauvaises raisons. Bon après, si on veut des vacances détente/ relaxation c'est sûr que c'est pas le meilleur choix.

    J'espère que mon commentaire ne donne pas une impression de condescendance ou autre parce que c'est pas du tout l'esprit, je le dis au cas où :O
     
    North sea et honeyspoon_ ont BigUpé.
  7. Ziggie

    Ziggie
    Expand Collapse
    And the stars look very different today...

    @iaoranamoana, "idiot" n'est sans doute pas le bon mot. Je disais ça dans le sens "facile". Je trouve ça déplacé ma façon de penser en fait, j'ai peur d'être déstabilisée, choquée, attristée par une situation que je vais rencontrer quelques jours dans ma vie alors que je ne la vis pas et que je ne connais rien de cette misère alors que ces personnes vivent ça au quotidien. C'est un peu une façon de détourner les yeux sur ce qu'on ne veut pas voir ou se mettre des oeillères par confort personnel.
    Tu comprends ce que je veux dire ? C'est pas évident à expliciter.
     
  8. Erinyes

    Erinyes
    Expand Collapse

    Merci pour cet article sur un site aussi grand public!

    Il résume assez bien ce que j'ai vécu lors de mon voyage en Inde, même si ma réaction a été peut-être un tout petit peu moins forte. Par contre je suis tombée très malade et c'est la goute d'eau qui a fait déborder la piscine... Après une journée et une nuit à vomir nous avons pris des billets d'avion et nous sommes rentrées au bout de 9 jours. Comme tu dis: j'ai eu l'impression d'un reflex de survie. J'étais arrivée au bout du bout, j'avais touché ma limite!

    Personnellement j'ai ressenti un immense soulagement en franchissant les contrôles à l'aéroport et en rentrant dans la zone internationale, après 8h de voiture pour revenir à Delhi...

    Si vous voulez voir mon expérience, c'est par là: http://twolittleredcats.com/category/afrique-asie/inde/
     
    #8 Erinyes, 11 août 2014
    Dernière édition: 11 août 2014
  9. zideo

    zideo
    Expand Collapse

    Comme certaines d'entre vous j'ai la chance d'avoir fait pas mal de voyages organisés ou en sac à dos et il n'y a eu que deux fois où j'étais contente de rentrer: les Canaries et l'Inde.
    Les Canaries car malgré mes efforts ennuies total, plage, plage, plage...c'est pas mon truc.

    Et pour l'Inde effectivement le dépaysement beaucoup trop important avec surtout ce mélange d'odeur...indescriptible! Je crois que pour moi c'est vraiment LE truc qui provoque le plus ce "malaise ambiant" (je parle pour moi)

    A oui j'ai oublié de vous préciser...je suis partie en voyage groupe totalement organisé avec guide, nuit à l'hotel, que des visites hyper touristiques donc c'est ce qui explique j'imagine que malgré tout mon malaise à été moins important que pour d'autre (mais bien présent)

    Sinon c'est intéressant le ressenti de certaines sur le fait d'avoir atteins leurs limites car c'est aujourd'hui ce que je cherche à atteindre en partant dans un mois sur les chemins de Compostelle.  :supermad:
     
  10. Hawley

    Hawley
    Expand Collapse
    Retraitée sans scrupules

    S'il y en a qui ont l'estomac bien accroché et pas l'occasion d'aller en Inde, je vous conseille le roman Le chant de Kali de Dan Simmons, où il raconte avec force détails ce qu'il a vu de l'Inde, c'est TRES remuant...
     
    Cilece et honeyspoon_ ont BigUpé.
  11. DebbieChérie

    DebbieChérie
    Expand Collapse

    Super article, comme d'habitude !

    J'aime vraiment le ton et le côté méthode qui émaille chacun de tes billets !

    L'Inde moi, ça me dit beaucoup...pour les couleurs qui ont l'air incroyables... mais pas tout de suite.
    J'ai l'impression que c'est un voyage qu'il ne faut pas faire trop tôt... Je tourne encore en Europe de l'Est, pour l'instant !

    Merci pour cet article en tout cas, c'est vraiment très intéressant !
     
  12. carottttt

    carottttt
    Expand Collapse

    Cet article décrit bien les impressions d'un premier voyage en Inde. Oui c'est un pays aux antipodes de la société occidentale sur des tas de points!

    Cependant, l'Inde est un pays aux multiples visages dont certains ne sont jamais abordés,  et malheureusement, on ne reste que sur les clichés du monde, du bruit, de la pauvreté et de la spiritualité.
    Ayant vécu et travailler trois ans en Inde, ça me titillait de réagir et j'aimerais apporté un point de vu complémentaire à celui de Mircea:

    De Chennai, à Delhi en passant par Bombay ou Bangalore, l'Inde s'est aussi a modernité et une jeunesse qui se bouge sur tous les points pour faire grandir le pays dans des domaines aussi variés que la musique, la mode, la technologie...

    Un (des) conseils pour les futures voyageuses:
    Gardez un esprit ouvert et relaxez vous, les Indiens sont pour la grande majorité extrêmement bienveillants. Mais surtout, que vous y alliez pour vous investir dans une ONG, faire une retraite de yoga, pour visiter les temples (ou pour les trois), intéressez vous aussi à l'Inde moderne, faites vous des contacts locaux et passez quelques jours dans une grande ville (Bombay et Bangalore sont les villes qui bougent le plus!). Faites vous pêter un bon resto de cuisine fusion pour quelques euros,visitez des galeries d'art, faites vous un bon concert d'electro ou de rock et une bonne soirée en boîte!
     
    honeyspoon_ a BigUpé ce message
Chargement...