J'ai testé pour vous : le zona (ou la combustion spontanée)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Amelie, le 10 juillet 2016.

  1. Amelie

    Amelie
    Expand Collapse
    La boule magique.
    Membre de l'équipe

  2. Fanfreluches

    Fanfreluches
    Expand Collapse
    Préfète de Gryffondor 2017

    C'est chouette de croiser un article la dessus. J'en ai eu un il y a quelques années. Javais déjà eu une varicelle de batard qui m'avait fait passer une semaine à l'hopital et la paf ! Zona ! Il a été hyper costaud lui aussi. Je ne pouvais pas me lever sans tomber dans les pommes. Mes parents m'ont transportée alongée chez le médecin. Ma mère avait reconnu le truc, elle en avait eu un ado aussi. J'ai passé 5 jours allongée à plat ventre (il était dans mon dos sous mon omoplate) sans pouvoir bouger. Et depuis moi aussi je prie pour qu'il ne revienne jamais. Dès que je ressent la moindre brulure dans le dos, j'ai peur que ce soit ca ^^
     
    Tippi a BigUpé ce message
  3. Pwou

    Pwou
    Expand Collapse

    J'ai testé le zona double face pour les épreuves du bac:d C'était affreux, je pouvais à peine supporter les vêtements, puisqu'il était à la fois dans le bas du dos et en bas du ventre, donc avec un jean, ça frottait dessus, ça brûlait encore plus et ça grattait un truc de fou ! Et puis, le bac s'est fini, les résultats sont sortis, et ce petit c** de zona s'est fait la malle, il m'a pourrit mes épreuves. Depuis, j'espère vraiment ne pas faire partie des 1% de la population chez qui il peut se réactiver, j'ai eu ma dose merci :rire:
     
    Tippi, ChansonMuette et Biousse ont BigUpé ce message.
  4. Sylwanin

    Sylwanin
    Expand Collapse

    Ah le zona ! Le plus marrant quand on l'a eu (et qu'on ne l'a plus par conséquent), c'est de voir les affiches chez le médecin qui disent "Vous avez plus de 60 ans ? Faîtes attention au zona !" x)
    D'après mon médecin, c'est rare qu'un enfant soit atteint du zona vu qu'il touche en majorité les personnages âgées (désolée du coup pour toutes les Madz de moins de 60 ans qui ont eu un zona :rire: ). Perso, j'en ai eu un à l'âge de 6 ans à cause d'un médecin incompétent que j'avais du aller consulter quand nous étions un vacances (un médecin que nous n'avions donc jamais consulté avant). J'avais une otite et ce #*@!§$ m'a prescrit des anti-inflammatoires pour adulte -_- Résultat : je n'avais plus d'otite mais plus de système immunitaire non plus pendant un temps, ce qui fait que j'ai attrapé un zona en rentrant et que mon médecin habituel a fait les gros yeux en me le diagnostiquant (c'est d'ailleurs lui qui nous a expliqué comment j'avais pu attraper ça). Un zona intercostal plus exactement, ce qui s'est traduit par une ceinture de boutons rouges fluos juste au dessus de mon nombril. Et vu que c'est très contagieux, je ne suis pas allée à l'école pendant dix jours. Mais mon ressenti était très différent des autres : je n'ai rien ressenti, je n'avais absolument pas mal, ça me démangeait beaucoup mais ça ne m'a jamais brûlé. Ma mère est restée avec moi pendant un moment puis elle a fini par me confier à une vieille amie à elle qui m'a gardée pendant le reste de ma maladie. J'ai fini par guérir et retourner à l'école, en ayant transmis à cette amie mon zona, et elle a beaucoup souffert à ce qu'on m'a dit :sweatdrop:
     
    Meligood a BigUpé ce message
  5. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    J'en ai eu aussi quand j'avais 18 ans, au niveau de la poitrine. Étant habituée de l'eczéma, j'ai pensé que c'était ça, alors j'ai mis une crème à la cortisone qui soigne habituellement mes crises. Là, mon cas s'est empiré.

    Je me souviens de ces sensations super chelou : Celle de bruler de l'interieur, celle d'avoir l'impression de recevoir des coups de poings... La pire c'est que je sentais comme des vers de terre transpercer ma poitrine et se promener dans mes seins.

    Perso j'ai procrastiné et je suis allée voir un médecin après deux semaines, quand ça commençait à se résorber. Le temps que je pige que ce n'était ni dû à l'éczéma, ni à des douleurs de règles plus hardcore que d'habitude. Il m'a juste dit qu'il ne pouvait rien faire, que je venais trop tard, que ça risquait de revenir toute ma vie et que clairement ma crème à la cortisone avait été une très mauvaise idée.

    J'ai continué à avoir des douleurs similaires régulièrement pendant peut être deux/trois ans. :goth:
    Là je touche du bois ça fait bien un an que je n'ai plus rien. J'éspère bien que ça ne reviendra JAMAIS :stare:
     
    cherrycordia, Tippi et Anandryne ont BigUpé ce message.
  6. Chacotte

    Chacotte
    Expand Collapse

    @Amelie J'ai jamais eu le zona, mais je peux garantir que le "guérisseur" ( ou plutôt le rebouteux) ça marche ! Même si la technique utilisée pour ton grand père érait un peu chelou, cette dame a enlevé le feu ( = enlevé la sensation de brulûre, ça compte aussi pour les coups de soleil et brûlures )
    Après c'est sûr qu'il faut trouver des vrais rebouteux et pas des charlatans :hesite:
     
  7. Meligood

    Meligood
    Expand Collapse
    Grumph.

    J'en ai eu un enfant.
    Le médecin était halluciné et avait dit à ma mère qu'il n'avait jamais vu ça sur une enfant mais je n'ai pas trop trop de souvenirs, sinon que j'avais une rangée de boutons au-dessus du nombril et que ça grattait beaucoup.
    Bref, j'ai moins souffert que la personne qui a fait le témoignage :/.
     
  8. Leeah

    Leeah
    Expand Collapse

    J'ai eu un zona à 16 ans sur les côtes, en plein été. La brûlure du truc plus les 30°C, un véritable enfer. Je ne dormais que 2 ou 3 heures par nuit tellement c'était insupportable :mur:.
    Mais le pire, c'était les douleurs aiguës qui arrivaient sans prévenir et qui parcouraient les nerfs, comme un coup d'électricité ou des coups de couteau... 3 semaines bien sympas, la fête quoi :gonk:! Et le traitement n'en parlons pas....
    Après tout ça, il a fallu récupérer, je sais pas si c'est comme ça pour tout le monde, mais j'ai passé les 6 mois suivant à dormir tout le temps, je rentrais du lycée avec une seule idée en tête : m'affaler sur mon lit ! :dodo:
    En résumé, j'ai douillé 3 semaine, gardé une belle cicatrice pendant un moment mais qui heureusement a fini par s'estomper et joué à la belle au bois dormant pendant 6 mois. Tout un programme que je souhaite à personne.
     
Chargement...