J'ai testé pour vous... les acouphènes permanents

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 18 juillet 2011.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

  2. Tsiporah

    Tsiporah
    Expand Collapse
    Aime la vie !

    C'est une excellente chose de mettre en avant ce témoignage. Je partage complétement l'opinion de l'auteure, qui déplore qu'on ne parle pas assez des risques irréversibles qu'on encourt à soumettre ses oreilles à des sons trop fort.

    Mon père souffre d'acouphène depuis quelques années, et je me rend compte à quel point c'est handicapant. Il a dû arrêter de faire du piano, les bourdonnements accentuaient les sifflements, et le plaisir de la musique ne prenait même plus le dessus.
    Ce week-end je me suis également rendu compte que les acouphènes l'empêchait de discriminer les sons proches comme "be" et "de" ....
     
  3. Chandernagor

    Chandernagor
    Expand Collapse
    Mamiezelle. Si vous êtes nouvelle, perdue, que vous ne savez pas à qui parler, n'hésitez pas à m'écrire!

    Merci pour ce témoignage.
     
  4. Pamplemousse-

    Pamplemousse-
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    C'est vrai qu'on entend très peu parler des acouphènes, je ne savais même pas qu'on pouvait en avoir en permanence... En tout cas cet article m'a fait froid dans le dos !

    Ma mère me dit souvent de ne pas écouter la musique trop fort, d'ailleurs je fais attention, mais c'est vrai qu'on n'est pas vraiment mis au courant des risques.

    Merci pour ce témoignage en tout cas, il fait vraiment réfléchir. Ah par contre, je ne savais pas que les acouphènes étaient considérés comme "honteux"... C'est bien dommage car des témoignages comme celui-là peuvent justement faire changer les choses.
     
  5. EtrangeHiver

    EtrangeHiver
    Expand Collapse
    Thesis time !

    Bon courage pour la suite, "Marie-Antoinette".
    Tu t'en sors bien, si je compare à un ami qui est aussi atteint, depuis plus d'un an maintenant. Il est à moitié fou maintenant et n'arrive pas à dépasser ça... Je vais lui envoyer ton témoignage, en espérant que ça lui donne un peu d'espoir.
    Merci d'avoir témoigné :)
     
  6. makita

    makita
    Expand Collapse

    Salut!

    J'ai moi-même des acouphènes depuis trois ou quatre ans (à vrai dire je ne sais même pas quand ils ont commencé à être permanents) car j'ai l?ouïe sensible et cela est peut être dû aussi au fait que je sois musicienne..

    Je n'ai jamais été gênée à proprement parler par ce fond sonore et je ne l'entend que lorsque l'on me parle du sujet. Je connais beaucoup de gens qui en ont, qui vivent un peu la même situation de désordre, mais chez tous on retrouve cette obsession de ce son continu! Je pense qu'il faut juste arriver à passer outre, je ne dis pas que cela est facile pour tout le monde, mais hormis cette "solution" il n'existe pas d'alternative.

    Je continue de sortir, d'aller au maximum de festivals, de voir des feux d'artifice, et surtout de prendre soin de mes oreilles avec des produits adaptés et au moindre bouchon je vais embêter un ORL car il n'y a que lui qui peut les enlever correctement. Depuis que je fais ça, pas d'aggravation, plus de soucis..

    Bon courage à toutes les personnes qui souffrent d'acouphènes!

    PS: Il n'y a pas besoin de le cacher, en parler aide à oublier aussi
     
  7. DolceVita

    DolceVita
    Expand Collapse
    home sweet home

    L'article vaut au moins 100 milles big-up !!
    Rien que pour la prévention contre la perte d'ouïe et le risque d'acouphènes en boite ou en festival. Au delà de ça je trouve ça dommage que l'auteure soit restée anonyme, aucun handicap ne devrait-être une honte. Le témoignage reste très fort, de toute façon c'est l'une de nous, et ce texte fait vraiment ressentir ce problème comme une vraie douleur, et non-pas comme quelque chose de simplement incommodant.

    Je souffre d'acouphènes aussi. En fait c'est comme si j'absorbais des sons au court de la journée pour les ressortir dans les moments calmes, c'est difficile à expliquer. Ça m'a posé problème au tout début, j'ai mis des années à m'y faire. Mais maintenant c'est comme une musique intérieure, ils font partie de moi. Y'a des moments où ils sont plus forts, en général quand je suis fatiguée ou après un effort intense, comme un battement de coeur.

    De toute façon pour chacun c'est différent, je ne m’estime pas à plaindre par rapport à ceux qui entendent des bruits bizarre ou du Bach contre leur volonté à longueur de journée !
     
  8. Traumen

    Traumen
    Expand Collapse
    Doctorat ès SS.

    L'article vient de m'apprendre ce qu'est un acouphène.
    Depuis petite, j'ai souvent eu les oreilles qui sifflaient, mais généralement, ça ne durait jamais plus d'une heure, je n'aurais jamais pu imaginer qu'on puisse avoir cela à vie... Ca fait froid dans le dos, d'autant que j'ai commencé à lire l'article avec la musique dans les écouteurs à fond depuis plus de 2H, et que je l'ai éteint dès que j'ai réalisé. Et que je suis bien du genre à abuser des décibels, à aller à un tas de festivals et de concerts, et me placer près des enceintes, et ce sans boule quiès.
    J'ai quand même eu beaucoup de chance, et je remercie l'auteure pour la prévention.
     
  9. Grisou

    Grisou
    Expand Collapse
    A dos de chameau véloce

    C'est triste, ce témoignage me fait beaucoup de peine :sad: Et en même temps il fait réfléchir car c'est un problème dont un ne parle jamais et il n'y a aucune prévention de faite, à l'entrée des boites ou des concerts... Je ne vais jamais en boite mais je pense que la prochaine fois que je mettrais les pieds dans un concert, j'irais avec des bouchons d'oreille!
     
  10. amy64974

    amy64974
    Expand Collapse
    OldSchool.

    Déjà, merci "Marie-Antoinette". Merci de mettre le doigt sur ce problème et d'avoir le courage d'en parler, de raconter l'enfer que ça peut être sans non plus dramatiser comme pourraient le faire des sites comme Doctissimo.

    Ca fait maintenant plusieurs années que je vais à des concerts tous les weeks ends ou presque et je supporte de moins en moins d'entendre mes oreilles siffler après un bon concert.

    Maintenant, je mets toujours des boules Quies, avec ou sans les cheveux détachés. Mes potes qui jouent en concert en mettent aussi et ça "dédramatise" le fait d'en mettre. J'essaie de me mettre au milieu aussi parce que si je suis trop près d'un ampli, alors le son est trop fort.

    Ah et je dois penser à mettre de nouvelles boules Quies dans mon sac, faites-en de même parce que dans les bars ou les boites, ils n'en donnent pas toujours. La dernière fois, j'ai du me flanquer deux morceaux de mouchoirs en papier dans les oreilles et c'est pas très agréable...
     
  11. Ancien membre

    Ancien membre
    Expand Collapse
    Guest

    Cet article me touche vraiment parce que les acouphènes (voir pire que ça) c'est ma hantise. Selon les périodes je peux faire beaucoup beaucoup beaucoup de concerts et j'ai peur que ça finisse par avoir des conséquences (et j'ai l'impression que c'est déjà le cas). J'ai beau mettre des boules quiès il m'arrive de sortir de concerts de plus en plus avec des douleurs aux oreilles et des bourdonnements, là je sors de quatre jours de festival et il y a des jours où j'ai senti ma douleur passer. Je sais pas si c'est moi ou quoi mais j'ai l'impression que les boules quiès celles en mousse sont pas du tout (ou ne le sont plus pour moi) efficaces donc là il y a quelques jours j'ai changé pour des en silicone elles me semble plus protectrices je vais voir au fil du temps mais tout ça me fait peur, il y a des soirs après les concerts quand ça va pas trop j'ai peur de me réveiller et de ne plus rien entendre (oui j'en suis à ce point-là de parano :/). Donc du coup pour pas trop aggraver mon cas j'écoute très bas la musique chez moi, j'écoute plus au casque (d'autant que quand je le faisais j'étais du genre à écouter SUPER fort), à l'un de mes petits boulots qui est assez bruyant j'en suis venue à porter mes boules Quiès aussi 'fin bref j'évite toutes les sources de bruit qui pourraient être agressives.
     
  12. Lualdi

    Lualdi
    Expand Collapse
    Electron libre

    Je suis très sensible des oreilles et ce témoignage m'a fait froid dans le dos. Comme l'auteur j'ai la hantise de me retrouver un jour "abîmée". J'ai déjà la santé fragile, mais si je me trouvais à avoir des acouphènes je crois que je serais dans le même état que l'auteur quand elle a commencé à les avoir. J'ai déjà tendance à ne pas supporter la musique d'un concert car trop forte, mais je ne suis jamais allée en boîte donc je ne sais pas du tout combien c'est fort... En tout cas, ça ne me donne pas envie d'y aller !

    Donc merci pour ce témoignage. J'ai bien l'intention de conserver mes petites oreilles. Je souhaite beaucoup de courage à Marie-Antoinette :fleur:
     
Chargement...