J'ai testé pour vous... les études pour devenir infirmière #1

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 17 octobre 2014.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. Rocky ducky

    Rocky ducky
    Expand Collapse
    Fucking sucked by life right now :/

    Par rapport à la remarque sur les kinés, non on n'agit pas "que" sur la mobilité, on agit aussi sur la douleur, la kiné respiratoire (pour éviter que les patients ne s'étouffent avec leur propre mucus), la kiné du plancher pelvien (pour aider par exemple à combattre une incontinence), apprendre à se servir d'une prothèse quelque soit le membre (donc pas que les membres inférieurs), la proprioception en neurologie, etc etc etc je pourrais en citer bien d'autres. Déjà dans les commentaires d'un article sur les sages-femmes on s'est prit des remarques comme ça, on ne va pas faire la même avec tous les articles sur les formations médicales et para! C'est bien de décrire un métier mais parler d'un autre, sans en savoir assez, pour illustrer son propos, c'est dommage et ça m'a gâché la fin de l'article que j'avais pourtant trouvé pas mal au début.
     
    mezanine, Major Tom, Binjoo et 6 autres ont BigUpé ce message.
  3. Fée débutante

    Fée débutante
    Expand Collapse
    La tête dans les nuages..

    Petite erreur de vocabulaire: l'anticoagulant évite la formation de caillots, pas de cailloux!
    Article intéressant, je retrouve un peu cette sorte de naïveté propre aux étudiants de première année. J'aurai probablement pu écrire la même chose!
     
    Sixapril a BigUpé ce message
  4. Minerve.

    Minerve.
    Expand Collapse
    Ruthless.

    Je relève deux erreurs :
    - la formation d'infirmier anesthésiste se fait en deux ans
    - le médecin n'est pas "responsable" de l'infirmière. Son supérieur hiérarchique direct, c'est le cadre de santé. En ce sens, il est donc logique que l'infirmière n'obéisse pas aux ordres du médecins comme cela a été dit à la fin de l'article. Certes, elle applique la prescription médicale mais elle a le devoir d'avoir un certain recul critique sur cette prescription médicale. En tant que future professionnelle de santé, je ne me positionne pas dans cette optique là : appliquer une prescription médicale, oui, mais pas pour obéir au médecin qui l'a rédigée.

    Sinon, cet article est intéressant, je m'y retrouve à quelques moments. Je suis curieuse de lire la suite :)
     
    mezanine, Vanadium et Kristeva ont BigUpé ce message.
  5. amelitafrombdx

    amelitafrombdx
    Expand Collapse

    Article intéressant, mais tu utilises à mauvais escient le terme "hystérique" pour décrire un patient passant à l'acte :) (parole d'IDE en psy)
     
    mezanine et Kristeva ont BigUpé.
  6. aviso

    aviso
    Expand Collapse

    Attention à ne pas croire qu'en l'hospitalisation sous contrainte,il n'y a que des meurtriers et pédophiles!
     
    mezanine, AncienneMembre_35, Sur le fil et 2 autres ont BigUpé ce message.
  7. coccie0342

    coccie0342
    Expand Collapse

    Très bon article, je suis moi même infirmière mais de l'ancienne réforme (nous avions des mises en situation professionnelle dans l'année (évaluation sur des soins et des démarches) et plus de lieux de stage). Ca a été trois ans à la fois super et stressant, le fait de changer régulièrement de lieu de stage ( 6 de 4 semaines en l'espace de 10 mois en seconde année) était parfois difficile, il fallait s'habituer à un nouveau fonctionnement. On en prenait parfois plein la tronche et on était bien seule dans certains services mais ca valait le coup!

    Je suis actuellement infirmière en addictologie, c'est pas toujours évident, l'évolution du soins fait parfois peur, nous nous retrouvons souvent sans médecins et l'autonomie est importante, mais je ne pourrais pas me passer de tout ce contact humain. Bref on en chie mais tant pis.

    Par contre je mets un petit bémol, l'hospitalisation sous contrainte ne veut pas dire forcément pédophilie, meurtre,viol. Il y à aussi des personnes qui peuvent tout simplement se montrer dangeureuses envers elle même.

    Bon courage pour ta troisième année et ton diplôme
     
    mezanine a BigUpé ce message
  8. Ju-

    Ju-
    Expand Collapse

    L'article est passionnant, et très bien écrit. N'étant pas du tout dans la branche j'ai appris plein de trucs.
    J'ai hate de lire la suite !
     
  9. flo-wine

    flo-wine
    Expand Collapse

    Salut! J'ai écrit l'article! Je me doutais que des madz du milieu allaient réagir hihi c'est stressant! ^^ Effectivement je me rends compte de quelques faux pas et des erreurs dans la formulation... Je suis désolée de ne pas avoir été assez précise parfois. Par exemple pour le premier stage en psy, c'est une étudiante de 2e année qui m'avait présenté le service en tant qu'accueil des personnes coupables de meurtres et pédophilie! Autant dire que j'étais motivée le lundi matin! XD

    Il y a tellement de choses à raconter. L'article est déjà beaucoup plus long que lorsque je l'avais envoyé la première fois :)
    En tout cas je fais de mon mieux :) merci pour vos commentaires très enrichissants ;)
     
    littlev91 a BigUpé ce message
  10. ABey91

    ABey91
    Expand Collapse
    I solemnly swear that i am up to no good

    Article interressant, certes un peu naïf, mais c'est normal pour une première année qui ne connaissait pas du tout le milieu. :shifty:
    Le truc qui m'a le plus dérangé c'est quand tu dis que le médecin est responsable de l'infirmière. Alors là non, non, non. On travaille en collaboration avec les médecins, ils ne sont pas nos supérieurs hiérarchiques.

    Je te souhaite pleins de courage pour la suite de tes études. Moi même infirmière diplômée de la nouvelle réforme depuis 2012, je sais qu'on en chie parfois mais quel bonheur une fois le diplôme en poche. :gnih:

    Hâte de lire la suite. Pour le coup çà serait intéressant de refaire un article à la fin de la formation, pour voir ton évolution dans la vision que tu as de ce métier.
     
  11. Melbaaa

    Melbaaa
    Expand Collapse
    On the road to freedom

    Certes, les infirmières et les médecins travaillent en collaboration, mais c'est un peu eux qui dictent ce qu'il faut faire quand même. Effectivement, ils sont indispensables aux infirmières et les infirmières sont indispensables aux médecins mais soyons honnêtes: si le médecin te demande d'exécuter un bilan/un soin ou autre, l'infirmière doit le faire. Si elle n'est pas d'accord elle peut en discuter, mais personnellement je n'ai jamais vu ça. C'est fou comme les infirmier(e)s peuvent être susceptibles en ce qui concerne leur relation avec les médecins. Tout comme les internes sont sous la dépendance des ph et des chefs de service, les infirmières attendent les directives des médecins. Et bizarrement en ce qui concerne la position de hiérarchie des infirmiers sur les aides soignants, ça a fait nettement moins débat dans les commentaires...
     
    littlev91 a BigUpé ce message
  12. Fée débutante

    Fée débutante
    Expand Collapse
    La tête dans les nuages..

    Je pense que ton post manque de nuances. Personnellement, mon travail ne consiste pas à attendre les directives des médecins. Et je discute trèèèès souvent de l'intérêt d'un soin avec les médecins. Cela peut même m'arriver d'utiliser mon cerveau ;)
    Mais en ce qui concerne la hiérarchie: il est évident que la notion de hiérarchie entre AS/IDE ne fait pas débat puisque c'est quelque chose d'établi et de légiféré! Les aides-soignants sont sous la responsabilité des infirmiers.
    En revanche, si je fais une faute, je n'aurai pas à répondre de mes actes devant un médecin mais bien devant mes cadres. Tout simplement parce que les médecins ne sont pas responsables des infirmiers.
     
Chargement...