J'ai testé pour vous : l'éternel échec à Sciences-Po

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Alfredette, le 8 mai 2012.

  1. Alfredette

    Alfredette
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac'

  2. Croquelicot

    Croquelicot
    Expand Collapse
    It's a TRAP² !

    On t'aime quand même ! :hugs:

    J'ai raté celui de Rennes, team loose ! <3
     
  3. maw maw

    maw maw
    Expand Collapse
    v.v. qui a gardé son déguisement 

    Je te dis un gros merde pour les prochain concours !
    Et si tu atterris à Bordeaux je te poursuivrai dans les couloirs de l'IEP en criant "j'adooooore tes articles" ! (ah merde ça va pas te motiver ... je rigole hein, on est super sages et normaux à Bordeaux :lunette: )
     
  4. Nola-ife

    Nola-ife
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    Coucou !
    Je suis à l'IEP de Lyon en 2A (à moi la Californie l'année prochaiiiiiiiine ! :d) et je confirme ce que tu dis pour le ratio préparation/réussite. J'ai moi-même passée le concours à la fin de ma Terminale en étant pas préparée DU TOUT (j'ai simplement eu du bol sur le sujet d'histoire) et je l'ai miraculeusement eut : 15 en Histoire, 12 en anglais et 11,6 en Questions contemporaines.

    Et je peux vous dire que je ne croyais pas en moi en en sortant mais ma famille encore moins (d'habitude ils sont confiants).... Les gueules mythiques à l'annonce des résultats le 31 juillet haha Ils y croyaient pas du tout !

    Je crois encore aujourd'hui que ma réussite et mes notes correctes se sont jouées sur le culot de mes propos dans mes copies : ben ouais quand on pense avoir aucune chance, on écrit des trucs de fous, dans un style TRES libre (rpz ma copie d'anglais) et surtout on a aucun stress.

    Bonne chances les filles ! Et surtout soyez vous mêmes, car les correcteurs apprécient moyen de voir la même chose enseignées par toutes les prépas du coin dans les copies.
     
  5. leolette

    leolette
    Expand Collapse

    Bonjour à toutes!

    Bon bah voilà, je prépare Sciences Po Province par la formation Tremplin depuis janvier et effectivement j'ai reçu des montagnes de cours (qui j'espère vont réellement me servir :erf:). J''y passe du temps, beaucoup de temps (pas assez de temps ? Non, même si j'y avais passé un an non stop en 24/7 j'aurais pas eu assez de temps...)

    Bref, j'alterne entre des périodes où je me dis qu'avec tout ce que je bosse ça devrait passer et des périodes où je suis persuadée que je ne peux pas atteindre le "Graal" (Le Graal me direz-vous ? Bah ouais je crois la pub qu'on me fait ;) et mon idéal qui est de laisser le monde meilleur que je ne l'ai trouvé). Et puis j'ai aucune idée de comment note la prépa par rapport au concours (Bon s'ils notent avec les même barèmes, je suis bonne pour changer sérieusement d'orientation) En attendant, les cours sont tout de même hyper enrichissants et sur des sujets auxquels je me serais sans doute jamais intéressés !

    Enfin, dans un bon mois et demi c'est le concours et fin juillet les résultats (et comment tu trouves un appart correct début août toi ?)

    Après, si je décroche mon entrée là-bas ce sera la fête complète et si je ne l'ai pas... Bah si je l'ai pas je fais une fac de droit avec un parcours "Anglais Juridique" et je serais extrêmement déçue (bah ouais le prix conséquent de la prépa et le temps passé ça fait mal!) mais il y a un avenir en dehors de Sciences Po et une carrière possible :) Mais allez, on y croit ! :joy:
     
  6. Vaniiiille Chocolat

    Vaniiiille Chocolat
    Expand Collapse
    Feel good

    A la fin de ma terminale j'ai passé les 3: celui de Bordeaux, de Paris et celui de Toulouse (je ne voulais pas partir loin de ma famille)...J'y suis allée sans aucune préparation (mis à part le bac), je ne voulais pas aller en prépa et il faut le dire, je suis un peu faignante. Bref à Bordeaux j'ai eu 12 en histoire (les années 1950-1960 mon amour), 10 en question contemporaine, 6.5 en anglais, à Paris j'ai eu 10 en option et en histoire, 8 en culture générale (parait-il c'est supprimé?le plus grand moment de solitude de ma vie quand j'ai vu le sujet: "eh meeeerde, c'est normal que je n'y comprenne rien?"), 7 en Portugais (et oui pour me "démarquer" la copine de mon frère m'a conseiller de prendre ma LV3, super idée, on était 5 sur 5000...) et à Toulouse: 14 en histoire (décidément j'adorais la IVème République), 8 en histoire contemporaine (et mais j'ai réussi à placer Desperate Houswives et Plus Belle La Vie quand même sur le sujet "la réalité dans les médias"...) et 6 en Anglais...L'anglais reste quand même un grand mystère, ayant eu 15 de moyenne au bac en section européenne, surtout à Bordeaux étant donné qu'un copain de fac, qui est vraiment nul (de son propre aveu) a eu 9...Mais bon ça reste quand même une "expérience", surtout les 5000 à Paris dans le parc des expositions "je me dis tjs quand je vois le salon de l'agriculture "et dire que j'ai composé dans cette salle"...
     
  7. Hdlana

    Hdlana
    Expand Collapse

    J'ai également misérablement échoué au concours de sciences po Rennes, je partage ta loose et j'espère que tu vas réussir !!
     
  8. MarieThms

    MarieThms
    Expand Collapse
    Stressons ensemble

    Ha mais parce que ça existe Sciences Po en dehors de Paris ?
    :taquin:
     
  9. lyra-bee

    lyra-bee
    Expand Collapse
    Sereine

    Bonjour à toutes!

    J'ai tenté 5 fois les concours IEP, et j'ai échoué 5 fois. C'est dire si cet article me parle...;)

    Petit récit.
    Je suis en terminale S section européenne Histoire/Allemand, je ne sais vraiment pas, pour ne pas dire absolument pas, ce que je vais faire l'année prochaine. Je vais voir une conseillère d'orientation, qui me cerne assez bien et qui me parle pour la première fois des IEP. Pour elle, j'ai un profil plutôt généraliste dans le sens où je m'intéresse à beaucoup de choses comme l'histoire, les langues et la physique. J'habite en Picardie alors je vais aux portes ouvertes de l'IEP de Lille. Là, je découvre qu'il y a une filière franco-allemande. Je me dis bingo! C'est exactement ce que je veux faire. Le concours pour cette filière est en avril. Je le prépare en révisant mes cours de 1ère et de terminale. Entre-temps, il faut bien faire des choix pour ne pas se retrouver sans rien à la prochaine rentrée. Je ne veux pas aller à la fac. Ce sera prépa littéraire.

    1er concours en avril, c'est un peu un choc. Je me souviens encore du sujet de culture générale: "La France est-elle différente?".... Je me prends une belle claque au niveau des notes. Je pensais avoir un bon niveau d'allemand, ça semble loin d'être suffisant. Si je me souviens bien (c'était en 2004), j'ai dû avoir 5...
    Je ne me laisse pas décourager et je me plonge dans la préparation du bac et du concours d'entrée en 1ère année à Lille. Même programme en histoire et en maths. Je suis recalée au concours en allemand. Oui, mon 17 au bac + la mention européenne ne suffit pas, il faut être bilingue pour intégrer l'IEP de Lille...

    A la rentrée suivante je rentre donc en hypokhâgne A/L avec option sciences po. Pour résumer cette année, je dirais juste que j'ai appris ce que signifiait le mot "travailler". Entre les exigences des profs et la préparation des concours, j'avais un certain retard à rattraper venant d'une section S et tous les profs n'acceptaient pas que certains d'entre nous souhaitent préparer les concours IEP, cad qu'ils ne faisaient rien pour nous aider. Ils ont quand même réussi à organiser le 2è concours blanc de l'année quasiment en même temps que le concours de Paris!!!!

    Donc, fin d'hypokhâgne, je passe Paris en avril/mai, pour "voir" (entrée en 2è année). Je ne me faisais aucune illusion, mais je voulais avoir une idée de mon niveau. Mes résultats n'étaient pas si mal. J'ai dû avoir 13 en histoire, 10 en analyse de documents, mais quelque chose comme 8 en langue...
    Au mois de juillet, je passe le concours commun Aix-Lyon-Grenoble (je sais que ça a changé aujourd'hui) d'entrée en 1ère année. Énormément de candidats, ça ne passe pas.
    Dernier concours, Strasbourg, pour entrer en 1ère année. Celui-là me laisse le souvenir le plus amer, car c'est passé très près. 14 en histoire, 13 en géographie, 8 en allemand. Je sais que c'est les langues qui m'ont fait échouée, et je me souviens que ça m'avait mise dans une colère noire contre moi-même d'abord, mais aussi contre le système d'apprentissage des langues en France comparé au système allemand basé sur l'oral par exemple. Du coup, ça a beaucoup influencé la suite de mes études.

    Après les résultats, je me suis vraiment demandée ce que j'allais faire. J'étais venue en prépa pour préparer Sciences Po, je n'avais aucune raison de rester. Pourtant, j'ai fait une khâgne, et c'était une de mes meilleures années d'études supérieures. Contrairement à l'année précédente, j'ai eu le temps d'apprécier ce que j'étudiais et d'aller plus en profondeur.

    Même si j'ai mis du temps à digérer ces échecs, je suis très contente de mon parcours aujourd'hui. J'ai pris du recul par rapport à ces écoles, notamment après avoir rencontré de nombreux étudiants IEP. Je ne pense pas que l'esprit de ces écoles m'auraient convenu. Je pense avoir beaucoup plus appris en étant à l'université, en devant me battre pour partir à l'étranger, pour intégrer le master qui m'intéressait.

    Je suis convaincue que pour ce genre d'école, peu importe le temps passé à préparer les épreuves, si on ne correspond pas au profil type recherché, ça ne passera pas quelques soient les efforts. Mais ce n'est que mon avis... Le mieux est de rencontrer des étudiants ou d'anciens étudiants pour en discuter. Avoir un avis interne, même si il reste personnel, est une bonne façon de connaître la réalité sur l'ambiance, les cours, les débouchés, etc

    Par ailleurs, je crois malheureusement qu'en ce moment, ces écoles sont un peu trop idéalisées et qu'on fait Sciences Po pour faire Sciences Po, parce que ça fait bien. Au détriment de la formation elle-même et des étudiants...
     
  10. DrowningLorelei

    DrowningLorelei
    Expand Collapse
    The pain I feel now is the happiness I had before. That's the deal.

    Big up !
    Bon courage pour la prépa!
     
    #10 DrowningLorelei, 8 mai 2012
    Dernière édition: 8 mai 2012
  11. Juniper Creek

    Juniper Creek
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    Les filles, bon courage !

    Je sors de Sciences Po Bordeaux (d'ailleurs, big up à la Mad qui m'a précédée dans les commentaires, spéciale cassedédi sur les powerpoint de JPS), et je me reconnais totalement dans les descriptions des préparations et de l'absence de vie sociale ! (j'ai poussé le bouchon jusqu'à l'anorexie avec hospitalisation pendant ma khâgne, yes !)
    J'ai planté Lyon à Bac + 1 mais eu Bordeaux à bac +3 (après ma khâgne), allez comprendre pourquoi !
    C'est dur, mais ça vaut franchement le coup. Attention toutefois, Sciences Po n'est pas le graal que d'aucuns prétendent: je viens d'intégrer l'Ecole Nationale de la Magistrature (mon rêve!), mais c'est surtout grâce à mes deux années de prépa littéraire... L'IEP apporte le fond, mais la forme, la manière de travailler, de construire, de raisonner, tout vient de la prépa. Donc l'échec à Sciences Po, si la prépa a été bien investie, n'est pas dramatique. Vous aurez ensuite largement vos concours, même sans être passées par un IEP.

    Bonne chance !
     
  12. maw maw

    maw maw
    Expand Collapse
    v.v. qui a gardé son déguisement 

    Mustikka : ça me fait toujours halluciner comment les IEP sont fermés aux profils littéraires. Je fais un peu ma rageuse mais même les sujets de concours semblent souvent fait pour favoriser les ES.

    missclaire : y'a une certaine proportion de chance. Et puis ça dépend aussi de ce que t'as fait avant, si tu sors d'un lycée moyen ou d'un lycée très bon, etc... Enfin bref, j'ai aussi vu pas mal de cas extreme de gens qui méritaient totalement d'avoir le concours et qui ont passé un an de prépa à le bosser mais qui ne l'ont pas eu, et d'autres qui n'ont pas foutu grand chose mais qui ont eu Paris (je ne dit pas que scpo Paris est le graal mais ça me parait quand même le concours le plus dur, surtout quand tu sors du bac).
    Enfin bref c'est pas pour autant qu'il ne faut pas bosser comme des dingues, au moins comme ça t'es sure d'avoir donné le meilleur de toi-même.

    Juniper Creek : J'ai envie de pleurer en pensant aux powerpoint de JPS XD. Bravo pour l'ENS en tous cas !
     
Chargement...