J'ai testé pour vous... une réunion Tupperware

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Romilly, le 3 octobre 2014.

  1. Romilly

    Romilly
    Expand Collapse
    Süße Sopran

  2. Tapioca

    Tapioca
    Expand Collapse
    -

    J'avais assisté à une réunion Tup' quand j'étais plus petite, je me souviendrai toujours de cette charlotte aux fraises... :domokun:

    Oui Tupperware c'est cher, mais certains produits sont vraiment bien je trouve. Pour les boîtes j'aime aussi celles en supermarchés, mais mon cuiseur à riz micro-ondable c'est la révolution ! :d

    Après c'est sûr que lorsqu'on assiste à une réunion en général on se sent obligé d'acheter quelque chose... (combien coûte une bouteille en plastique réutilisable ? j'ai testé et c'est tellement pratique !)
     
  3. AngelTen Richard II

    AngelTen Richard II
    Expand Collapse
    Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?

    Coucou

    Ma mère participe souvent à des réunions tupperware, moins maintenant qu'on vit en maison. Quand on était encore en appartement, c'était un ensemble de 4 grandes tours, ce qui faisait une clientèle nombreuse sur un petit espace => multiplication des réunions.

    Mais apparement, c'était plus l'occasion de se marrer un bon coup entre voisins et voisines que de partager des recettes de cuisine... Même si ma mère a toujours acheté des boîtes ou d'autres trucs.

    C'est quand même une bonne marque (certains datent de ma naissance et restent nickel) qui dure longtemps. Et puis c'est rudement pratique : le truc dans la boîte de sèche pas, ne coule pas, ne parfume pas tout le frigo (d'où la boîte pour le fromage)... Et les boîtes pour le riz, les pâtes, et les céréales aussi... (bref ma maison est une colonie Tupperware)

    Il y a des outils mégapratiques comme le racleur pour les gâteaux ou le robot pour râper les légumes, mais c'est vrai que tout n'est pas utile. Il faut voir en fonction de ses besoins, nous on bouffe beaucoup de légumes... et moins de pâtisseries ^^
     
  4. Couzine

    Couzine
    Expand Collapse
    J'tombée en amour <3

    Salut! Le titre m'a fait sursauté un peu car je suis une Madame Tupperware (au Québec). C'est vrai que c'est un peu (assez) cher comme produits mais lorsqu'une cliente m'apporte un plat qu'elle a acheté quand elle était jeune fille, il y a 40 ans, pcq il est brisé et que je peux lui en donner un autre grâce à la garantie à vie, je trouve ça cool :)

    Perso, je n'ai pas les meilleurs chiffres de vente, je ne suis pas intense à ce niveau là. J'aime mieux vendre moins mais que les clientes soient contentes et utilisent vraiment leurs produits. Au prix qu'ils coûtent, je ne veux pas que personne se sente obligée d'en acheter!

    Si vous avez la chance d'assister à un party tupperware, ça peut être vraiment fun!

    Si vous avez des questions sur tout ça, sur la "carrière", vous pouvez m'écrire en privé, ça me fera plaisir de vous répondre :)
     
  5. dshugga

    dshugga
    Expand Collapse

    Ah par ce que c'est vraiment de Tupperware dont vous parlez ??
    :chat:
     
  6. Postiche

    Postiche
    Expand Collapse
    La folle du volant

    La vidéo de la machine à faire des croquettes de pomme de terre (cet objet existe réellement? ça a l'air de prendre tellement de place...) est juste magique, la musique et la lenteur m'ont fasciné...
     
  7. Alexandrine54

    Alexandrine54
    Expand Collapse
    ROCK

    Coucou !

    Je vais vous donner mon avis de... Madame Tupp ;) Car oui, je suis conseillère culinaire (puisque c'est le terme exact) et manager !
    Je vous rassure, je ne vis pas dans les années 50, j'ai 33 ans, je suis (en partie) les tendances, j'écoute Will.I.Am et Sia, j'ai adoré Maléfique et Lucy au cinéma, bref, ma tête, mes goûts et ma vie sont bien au XXIè siècle ! Je suis féministe et fière de l'être.

    Avant tout je voudrais dénoncer une erreur dans l'article. Romilly dit que la démonstratrice achète toutes les nouveautés au fur et à mesure. C'est faux !! Nous les gagnons au fur et à mesure, en fonction de nos résultats (et c'est plutôt facile de les avoir, le but étant que nous ayons le plus possible nos outils de travail, et ce sans rien débourser !!!).
    Il est vrai qu'elle se reprend à un autre moment dans l'article, mais du coup ça n'était pas bien clair.

    Tous les produits Tupp ne sont pas chers. Il y en a qui le sont, oui (des produits de haute technologie, du plastique propre, sans bisphénol A, fabriqués en France, oui oui !). Mais tout n'est pas cher. Toutes les bourses s'y retrouvent. Et en général, nous proposons aux clientes de gagner les produits chers plutôt que de les acheter !!
    Les produits sont garantis 10 ans (voire plus puisqu'ils ne demandent aucun justificatif : si le produit est en stock usine, même s'il a plus de 10 ans, il est échangé).

    La démonstratrice qui a animé l'atelier auquel Romilly a assisté a fait les recettes elle-même : c'est une erreur. Nous sommes sensées faire faire aux personnes présentes. Le but est qu'elles se rendent par elles-mêmes, en les manipulant, que nos produits sont faciles d'utilisation, et surtout adaptés à LEUR façon de cuisiner (en aucun cas je ne vais chercher à vendre à tout prix à mes clientes des produits qu'elles n'utiliseront qu'une seule fois et qui dormiront dans le placard, c'est pour moi une hérésie !).

    Et surtout SURTOUT, dire que l'atelier Tupperware est "un voyage dans le passé", une façon de "s'imaginer femme au foyer etc.", me fait hurler ! Le but est faciliter la vie aux gens, et aux femmes d'abord, et aux femmes modernes, du XXIè siècle, puisque c'est encore elles qui ont en charge une bonne partie des tâches ménagères (bien qu'il y ait de plus en plus d'hommes en atelier, et quand c'est le cas il ne sont pas les derniers à être enthousiastes !!!). Tupperware facilite la vie des gens pressés, qui veulent manger correctement mais sans y passer du temps.
    Certains produits vont être de l'ordre du "gadget" certes, vont s'adresser à des personnes plus pâtissières, qui vont s'éclater avec, mais c'est vraiment pas le fond de commerce de base.

    Tupperware ce ne sont plus les grands mères à tablier à fleurs !! Certaines d'entre nous, les plus âgées, celles qui ont 30 ans de métier voire plus (Tupperware est en France depuis plus de 50 ans), sont des femmes extraordinaires, les témoins d'une époque pendant laquelle elles ont contribué à faire changer l'image de la femme, y compris aux yeux des femmes elles-mêmes. Ces pionnières ont acquis l'indépendance financière avant les autres, ont eu leur véhicule de fonction alors que leur maris eux-mêmes n'en avaient pas !! C'était des warriors !!! Elles ont tirées leurs semblables vers le haut ! Elles nous apporte beaucoup à nous, les jeunes conseillères (et je ne fais pas partie des plus jeunes, j'ai dans mon équipe des jeunes filles de 18 ans qui financent leurs études de cette façon !).

    Tupperware c'est maintenant la femme active, qui a pris en main sa vie, qui s'accomplit, qui gère sa cuisine comme une pro sans se prendre la tête ! Je m'y reconnais, et c'est pour ça que j'y travaille (entre autres, il y a tellement de raisons d'aimer ce job !!). A mon niveau, je sens que je contribue à améliorer la vie des gens. Je fais des rencontres formidables, parmi mes clientes et parmi mes collègues.

    @Postiche : Oui, ce produit existe, et tout se range à l'intérieur donc il ne prend pas tant de place que ça ;)

    Voilà voilà, excusez-moi pour cette réaction vive, vous allez me prendre pour une illuminée, mais je ne pouvais pas ne pas réagir !!!

    :fleur:
     
  8. Nananouka

    Nananouka
    Expand Collapse
    Le plus haut rempart de l'autorité est l'uniformité.

    C'est le genre de truc auquel je n'irais JAMAIS!
    Pour moi c'est juste un truc qui pousse à le consommation, on force plus au moins la main au gens car il viennent à la réunion et ils connaissent la personne, ils restent un petit moment alors ils n'osent pas dire non.
    ET PUIS QUI A BESOIN D'UNE MACHINE POUR FAIRE DES CROQUETTES DE POMME DE TERRE?
     
  9. Alexandrine54

    Alexandrine54
    Expand Collapse
    ROCK

    @Euki

    On considère qu'1 atelier = 5 heures de travail en tout, comprenant :
     - la préparation de l'atelier 2 semaines avant, avec l'hôtesse, pour choisir la recette, faire le point sur les invités potentiels, etc.,
     - l'atelier lui-même (environ 3 h pour la conseillère, qui arrive plus tôt),
     - le traitement de la commande puis la livraison chez l'hôtesse.

    La moyenne de vente basse est de 400 € par atelier. La moyenne de vente réelle est plus élevée, en fonction de la région où tu es, mais pour faire ses prévisions de mois en mois, mieux vaut partir sur une moyenne basse, quitte à avoir du bonus au final.
    Donc 20 % de 400 € = une moyenne de 80 € par atelier (16€ de l'heure).

    A la conseillère de voir, en fonction de la commission qu'elle veut à la fin du mois, combien d'ateliers elle cale dans son agenda (il n'y a pas d'objectif obligatoire fixé) !
    Ex : si tu fais 4 ateliers dans le mois, tu peux espérer un chiffre d'affaire de 1600 € dans le mois, ce qui, en plus de ta commission, te donne droit à une prime.
    -> 20 % de 1600 € = 320 € + 53 € de prime = 373 € + les produits que tu reçois en cadeau. Pour 20h de travail dans le mois.

    Tu habites quelle région ?
     
  10. Alexandrine54

    Alexandrine54
    Expand Collapse
    ROCK

    Non mais ça sert pas QUE à faire des croquettes de pommes de terre, lol !!!
     
  11. Alexandrine54

    Alexandrine54
    Expand Collapse
    ROCK

    @Euki
    Pas de souci, tu me poses des questions j'y réponds ;)

    Les conseillères ne sont pas salariées, elles sont vendeuses à domicile indépendantes. Les managers, eux, sont salariées en CDI, mais toujours payées à la commission.

    Lorsque tu signes le contrat, tu sais comment ça fonctionne, c'est un choix. C'est bien pour ça que beaucoup ont déjà un job à côté ; 80 % des gens qui travaillent chez Tupperware sont en double emploi. Ça aide à finir les fins de mois, ou à s'offrir un truc qu'on ne pourrait pas s'offrir autrement (un voyage, des Louboutins, un lave-linge, le permis... = que des exemples que j'ai autour de moi, parmi mes collègues ^^).

    Après, certaines personnes, au bout d'un moment, choisissent de faire ce job à temps plein, et de ne faire que ça. C'est mon cas. Les mois où ça marche particulièrement bien, il faut être raisonnable et mettre un peu de côté pour les mois moins fastes ^^ C'est un fonctionnement comme un autre :)

    Et de toute façon, ça reste un essai. Si ça ne te convient pas, tu arrêtes quand tu veux, et puis voilà ^^ Et les produits que tu as gagnés, tu les gardes, ils sont à toi ! Tu ne t'engages pas à grand chose !
     
  12. WinterFaye

    WinterFaye
    Expand Collapse
    *I'm the dust in the wind*
    Ambassadrice de Ville

    J'ai déjà assisté à des réunions petite, trainée plus ou moins malgré moi... ^^
    Assise dans un coin, je me souviens qu'il fallait écouter une femme pendant des heures et que c'était pire qu'à l'école... Je devais pas déranger ni faire de bruit avec mes jouets, alors que la dinette sur la table avait de belles couleurs et j'aurais bien voulu toucher :P

    J'ai du mal aujourd'hui avec le concept. Je ne dénigre pas ni me permettrait de juger celles qui font ça et qui apprécient, juste que moi, non.


    ATTENTION, la suite peut paraitre un peu EXTRÊME mais ce n'est que mon ressenti... Je ne cherche pas à ce que l'on me démontre que j'ai tort, je voudrais simplement partager mon point de vue qui différencie des précédents commentaires.


    Je trouve que ça ressemble à une sorte de "secte" (oui, j'y vais un peu fort...): lorsqu'on entend les ambassadrices qui disent qu'on ne risque "pas grand chose à essayer", que c'est une bonne expérience et que ça n'engage à rien... Bref, dans ma tête il y a une sonnette d'alarme qui se met en marche.
    "Rejoins-nous, tu verras c'est génial !" - Et après pour s'en sortir il faut recruter de nouveaux membres et donc leur sortir le même discours.

    Le mode de rémunération n'est pas non plus très clair, je sais que la plupart font ça en +, mais honnêtement après avoir fait tout le carnet d'adresse et tout le quartier il faut "recruter".
    Pour moi ça ressemble un peu à un système pyramidal non? - Quelqu'un nous dit de se lancer, elle devient notre marraine (j'imagine, je ne connais pas le fonctionnement exact), elle récolte sûrement un "bonus recrutement", on se lance on fait le tour des connaissances, des voisines des amis d'amies et on essaie de recruter aussi... Bref. Au final il y a des "grands patrons" tout en haut qu'on ne voit jamais et qui s'en mettent plein les poches et des "petites mains qui tentent d'obtenir leurs bonnes grâces".

    Je pense que je vais m'arrêter là :d


    Certaines ne seront pas d'accord avec ce que je viens de dire, mais je répète (c'est jamais de trop) que tout ceci n'est que MON point de vue et que j'en ai fait part sans aucune animosité :bouquet:. Merci d'en tenir compte si vous souhaitez démonter mes arguments uns par uns, surtout pour celles qui "bossent" pour cette boite !

    Je précise que j'ai du mal avec tous ces types de ventes pas QUE sur les Tupperwares. D'ailleurs, j'en ai un chez moi que j'utilise presque 2 fois par semaines et qu'il serait difficile que je m'en passe... Mais voilà, je refuse de devoir "supporter" une réunion pour commander un ou deux produits.
     
Chargement...