J'ai "un palmarès d'actrice porno" et je le vis bien

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Une madmoiZelle, le 16 avril 2012.

  1. Une madmoiZelle

    Une madmoiZelle
    Expand Collapse

  2. Gros-Câlin

    Gros-Câlin
    Expand Collapse

    Arf.. Je ne sais pas si c'est moi qui ai mal compris l'article, mais je n'ai pas bien compris l'intérêt, je trouve qu'on survole le sujet...
    En fait, il est dit que tu as eu plusieurs partenaires, mais qu'en fait tu en as eu beaucoup à une période où tu te détruisais (c'est ce que j'ai cru comprendre), et donc tu couchais avec beaucoup, mais que maintenant que tu vas mieux tu n'as plus qu'un seul partenaire.
    Et c'est tout, on n'en sait pas plus, ce que ça t'apportait, les avantages pour toi, l'attrait etc... Et puis j'ai eu l'impression que c"était lié à quelque chose de négatif, or moi je m'attendais à un témoignage sur des filles qui ne veulent pas être en couple du tout, qui aiment enchainer les conquêtes, qui aiment vivre comme ça etc... Là je trouve que c'est écrit trop vite, on nous raconte juste vite fait certaines choses, mais ce n'est pas approfondi, y'a pas vraiment de conclusion pour moi sur ce thème (à part que chaque sexualité se vaut, effectivement, mais bon, c'est large comme conclusion je trouve.)
    Disons, pour résumer, que je m'attendais à lire une histoire sur les filles qui ont beaucoup de partenaires, pourquoi etc (bref un témoignage) mais plus général, encore actuel, et là j'ai juste l'impression qu'on ne dit pas grand chose finalement, c'est superficiel, et c'est dommage, je ne sais pas trop comment bien l'expliquer mais j'ai été un peu déçue en fait :)

    Edit; en fait je crois que c'est parce que justement c'est ton témoignage sur un sujet passé et apparemment lié à des raisons douloureuses, et que moi j'attendais un témoignage sur quelqu'un qui vit ça actuellement comme "un mode de vie, de pensée" et de façon choisie et heureuse en fait.
    (Après je me gourre peut-être totalement, mais je l'ai ressenti comme tel).
     
  3. Aprilwetter

    Aprilwetter
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Je suis d'accord!

    Et même que je n'ai couché que avec un seul garçon de ma vie (oui je suis bien tombée à dix huit ans, ca va faire cinq ans que ca dure ^^), je suis d'accord qu'une fille a autant droit à disposer de son corps qu'un mec. Et tout ce que tu dis sur la "qualité de la marchandise", je plussoie aussi!

    (Pour aller un poil plus loin: je ne suis pas une fille pudique. Quand il fait quarante degrés et que tous les garcons sont torse poils, je me taperai bien en soutif. Mais non. Parce que ca ne se fait pas. Injustice criante)
     
  4. Roonie

    Roonie
    Expand Collapse
    Il y a trop d'enjeux pour accepter un système imparfait. 

    [quant à moi j'ai cru que cet article faisait vraiment une liste d'actrices porno, donc j'ai presque été déçue en voyant que ce n'était qu'un témoignage :d ]
     
    AdrenalineSunshine a BigUpé ce message
  5. clow44

    clow44
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Je me reconnaissais parfaitement dans ce que tu as écrit, jusqu'à ce que tu parles de ton copain et de ta vie maintenant. :happy:
    J'en suis malheureusement encore à l'étape d'avant, et je rejoins Gros-Câlin en regrettant un témoignage plus précis. Mais ça fait toujours du bien de voir qu'on est pas seule :)
     
  6. Gros-Câlin

    Gros-Câlin
    Expand Collapse

    En fait, je crois que je fréquente trop le forum mad, avec les topics Célibattantes, le coin boudoir etc.. j'ai tellement appris grâce au forum que du coup maintenant j'attends trop des témoignages et je suis vite blasée/déçue/exigeante.:domokun:

    Merci les filles !:yawn:
     
  7. Paula Roïd

    Paula Roïd
    Expand Collapse
    Rosenrot, oh Rosenrot.

    Vu le titre de l'article (et l'air aguicheur de la demoiselle qui l'illustre sur la page principale de mad) je m'attendais à un témoignage hyper-agressif, mais non en fait :sweatdrop:

    Sinon pour reprendre @Rose D., j'aurais pas mis non plus un lien direct vers le commentaire qui a inspiré l'article...
     
  8. Tracy Jacks

    Tracy Jacks
    Expand Collapse
    suckcess

    C'est génial, je suis ressortie de l'article avec une gêne sans trop savoir où et en lisant ton commentaire j'ai compris ce qui m'emmerdait, haha. Je te rejoins sur l'idée que "fille facile" laisse penser que la nana en question dit oui à tout parfois sans réellement le désirer.
    L'intention de l'article est cool, vraiment, mais là ça m'apparaît brouillon un peu. J'aurais adoré un pavé bien alimenté sur la défense d'une sexualité libérée, l'envie de suivre ses désirs, le rapport que la société a par rapport aux jeunes filles qui choisissent cette voie là etc...
    Moi qui commence de peu ma sexualité, à n'avoir eu que plans cul, coups d'un soir et expérimentation entre amis (lol)... pour toutes les fois où je passais des journées entières à me demander si j'étais une pute ou non en chouinant, ça m'aurait aidée de lire un truc pareil (au fait, big up : des endroits comme le coin boudoir m'ont beaucoup aidé à me faire confiance).
     
  9. howdy kk

    howdy kk
    Expand Collapse

    C'est assez "marrant" car moi qui n'ai connu qu'un seul partenaire (ça va faire 6 ans que je suis en couple), je passe pour une extraterrestre auprès de mes copines. "Mais comment tu fais pour n'avoir des rapports sexuels qu'avec une seule personne ??? C'est incroyable !!"
     
    Gia_Juliet a BigUpé ce message
  10. 0Missy'

    0Missy'
    Expand Collapse

    Un peu déçue, je m'attendais à un article beaucoup plus trash.

    Pareil, le terme de "fille facile" me dérange.
    J'ai toujours adoré pécho en soirée, et durant mes lycées, même s'il y avait parfois deux-trois mecs dans la même soirée, c'était surtout bisou-bisou. D'ailleurs, c'est marrant, à l'époque j'avais une belle réputation de salope, alors que je couchais plus que rarement avec un mec pour un soir.

    L'année dernière, j'ai commencé à m'éloigner un peu de ma petite ville, à sortir dans des villes où personne ne me connaissait, et là, ça a été de belles soirées. Je pouvais embrasser une dizaine de mec le même soir, on en faisait même des concours avec mes copines. Je couchais qu'avec un par contre. J'étais pas très farouche. Je m'habillais court, je buvais comme un trou, je me maquillais beaucoup et j'adorais plaire, j'ai du passer une seule soirée sans essayer de choper cette année là. Et même sobre, j'avais le même comportement, l'alcool n'avait rien à voir là dedans.
    Honnêtement, les coups d'un soir, c'était pourri pour certains, j'en ai transformé un ou deux en plan cul, et j'étais très libérée avec ça. Je crois que justement, ça plaisait au mec. J'attendais rien, même leur nom je m'en foutais.
    Je voulais plaire, je l'assumais, j'y allais pas par quatre chemins. A côté de ça, j'évitais de faire souffrir, je m'amusais pas avec des mecs qui ressentaient quelque chose.
    Aujourd'hui je regrette rien, et je serais pas tombée amoureuse de mon copain actuel, j'aurais surement continué. J'étais heureuse comme ça. Même si je le suis encore plus aujourd'hui.
    Et ça fait plus de 10 mois que je suis avec mon copain, je l'ai jamais trompé, je suis on-ne-peut-plus sérieuse.
    Ca ne le dérange aucunement mon passé. Au début ça l'inquiétait un peu, il pensait que j'en aurais marre d'être avec un seul homme. Par contre, j'avoue que j'ai jamais autant pris mon pied qu'en étant en couple :d

    Bref, l'important c'est de faire les choses comme on les sent, de jamais se forcer, de pas faire pour faire comme les autres, de se respecter et de respecter l'autre.
     
  11. monoi

    monoi
    Expand Collapse
    débraillée Guest

    Déjà MERCI d'avoir écrit cet article, il me semble qu'il est temps de faire bouger les mentalités dans l'autre sens, pas seulement "oui elle est vierge à 25 et alors?" mais aussi dans ce sens, et j'ai bien aimé le titre de l'article.
    Je me suis reconnue dans certains éléments, mais j'interviens ici pour condamner certains termes que tu emploies, à savoir "fille facile", "se respecter" et "le sexe pour le sexe".
    Je me suis toujours considérée comme répondant aux critères de fille facile mais maintenant que j'y réfléchis je me demande pourquoi seulement dit-on "fille facile".
    C'est vrai, les moeurs et les préjugés supposeraient qu'une fille, par défaut, dise NON, mais je vois pas en quoi un mec qui ne lutte pas indéfiniment pour avoir une fille (comme les princes qui se battent pour elles dans les contes) pourrait alors la juger facile??!! Que je sache, TOUS les mecs sur qui je suis tombés sont des mecs faciles si on va par là, et non pas que je veuille secouer le sempiternel paradoxe "Don Juan, séducteur, homme à femmes Vs SALOPE!!!! " je trouve que penser qu'il y a des filles faciles pourrait implicitement justifier de nombreuses discriminations faites encore aujourd'hui à l'égard des femmes SOUS PRÉTEXTE que le désir n'est que masculin, le regard de l'homme est sexuel --> la femme belle et attirante aguiche, c'est pas bien---> Voilons-la !!! vraiment, une femme peut AVOIR ENVIE DE COUCHER AVEC UN MEC, OUI, NON, ELLE NE DIS PAS QUE OUI POUR ÊTRE SYMPA. ELLE NE FAIT PAS QU'ACCEPTER, LE DÉSIR VIENT D'ELLE AUSSI. Si dans notre société on est tous d'accord avec le fait que le viol est un rapport sans le consentement d'une des 2 parties, alors excusez-moi mais faire l'amour implique la rencontre de 2 volontés, et dans ce cas, où est le problème? avoir un palmarès de pornstar, moi je dis surtout que tous les mecs que je connais ont aussi un palmarès de pornstar tel qu'on l'entend ici. Arrêtons, SVP avec le terme fille facile quoi. C'est pas "le mec dispose d'elle, oh elle veut bien, oh dis donc c'était pas dur de la convaincre celle-là". dans mon cas, j'ai envie d'un mec, lui pareil, ce n'est pas parce que je ne perds pas de temps (cf. "coucher le premier soir? oh non grands dieux!!!") que je suis une te-pu.
    Ensuite le truc que j'entend parfois dans les médias "elle ne se respecte pas" . C'est nouveau. depuis quand tu te respectes pas si tu t'éclates au pieu avec de charmants garçons? il me semble quand même que si tu as pour toi toutes tes capacités, le discernement, la possibilité de dire non, bah tu te respectes, je ne vois même pas ce qu'a à voir la notion de respect là-dedans.
    Une prostituée monnaye ses rapports sexuels, ce qui fait que son sexe à elle est désacralisé (pour moi) et SEULEMENT dans ce cas, on peut dire qu'une personne ne se respecte pas, mais si pour moi chaque rapports sexuel est unique, mémorable, délicieux, tout ce qu'on veut, je peux vous dire que ce n'est pas la quantité de rapports qui leur ôtera leur qualité.
    Enfin, le dernier problème sémantique que j'ai concerne le concept du "sexe pour le sexe". Comprenez bien que seule la masturbation, pour moi, correspond au sexe-pour-le-sexe, et fréquenter une personne , dans entre autres le but de coucher avec elle, ce n'est pas le sexe pour le sexe!!!! le sexe n'est pas un truc qu'on trouve par terre "oh tiens le sexe", c'est une personne, dans mon cas un garçon, avec qui je vais vivre un truc intense, communiquer autrement, vivre, tout simplement, mais par pitié qu'on ne me dise pas qu'on s'utilise mutuellement pour le sexe.
     
    Greeen a BigUpé ce message
  12. Dies Irae

    Dies Irae
    Expand Collapse

    Rhooo, jamais de subjonctif après "après que", malheureuse. Après que j'ai été rentrée, ou après que je suis rentrée !


    Je m'attendais à un nombre beaucoup plus élevé également (un pote m'a récemment dit qu'il avait connu entre 200 et 300 partenaires sexuels dans sa vie, forcément maintenant 30 ça me paraît beaucoup moins impressionnant, haha :lol:)
     
Chargement...