Merci pour ce témoignage poignant et investit. Ayant 19 ans, je me demande, quelqu'un connaîtrait-il une association fonctionnant sur le même modèle mais sans restriction d'âge ? Je suis une grande férue de lettres, mais surtout de psychologie et j'aimerais donner une utilité sociale à ces passions.
 
  • Big up !
Reactions: YannickBellon

Oceane

Équipe madmoiZelle
Témoignage très intéressant ! J'aimerais beaucoup faire du bénévolat et je m'étais déjà renseigné sur ce que tu fais, cela m'avait beaucoup intéressé. Mais pourquoi l'âge minimum est il de 23 ans ? S'il est possible de prouver que l'aspirant bénévole a bien réfléchi au pourquoi du comment et est une personne mature, peut il y avoir des exceptions (j'ai 20 ans, presque 21).
Autre question: est il possible d'envoyer des photos ? (pas forcément des photos de soi, cela peut être d'un sujet sur lequel on discute...) Merci :bouquet:
Voilà ce qui est dit sur le site internet de mon asso à ce propos :

"Correspondre avec un détenu demande de la part de l'adhérent un savoir faire et un savoir être en termes d'écoute, d'attention et de recul, qui nécessitent tout à la fois maturité, expérience (de la vie, des réussites et des échecs) et sens des réalités sociales et des relations interpersonnelles."

Si tu n'as pas 23 ans, il n'y aura pas d'exception faite ! En tout cas cela m'étonnerait beaucoup.

Pour ce qui est des photos, il est évidemment fortement inapproprié d'envoyer des photos de soi ou avec des proches reconnaissables à un correspondant. Personnellement le détenu ne connait jamais ni mon âge ni aucun de mes traits physiques (pour éviter l'attachement / les débordements d'ordre sexuels de la part du détenu).

En revanche il m'est déjà arrivé d'envoyer des photos de paysages que j'avais pris, en vacances ou autre, ou bien des stickers que j'avais fabriqué, des confettis... Il est même possible d'envoyer des livres (pas trop épais de préférence) mais sans garantie à 100% que cela arrive. Je n'ai jamais essayé à vrai dire, mais on m'avait dit que c'était possible.

Ca a peut-être changé depuis que je suis intervenue en détention mais en France, les courriers hors avocat (parce que secret de l'instruction) sont lu par l'administration pénitentiaire, pour raison de sécurité (préparation d'évasion par exemple).
Et certains choses envoyés dans certains courriers sont confisqués si, de base, interdits en détention. J'avais une liste de ces "choses confisquées" mais je ne la retrouve plus.
Il me semble que les photos en font partie, dans certains établissements en tout cas....:hesite:
Tu as raison !!! Mea Culpa. Voici ce qui est dit sur le site internet de mon asso :

"Toute correspondance écrite reçue et envoyée est systématiquement ouverte par le vaguemestre, sauf celle échangée avec le défenseur, les autorités administratives et judiciaires et les aumôniers agréés. Les courriers sont parfois lus, mais pas systématiquement, étant donné le volume des correspondances. Un courrier peut être refusé par l'établissement pénitentiaire si son contenu est jugé inconvenant"

Ceci étant, dit je n'ai jamais eu personnellement de lettre qui n'est pas parvenue à mon correspondant !
 
  • Big up !
Reactions: Thinocephale

Oceane

Équipe madmoiZelle
Article intéressant! Je reste un peu sur ma faim, j'aurais aimé en savoir plus sur la/les relations/correspondances que la madz entretien avec les détenus.

Sans rentrer dans les détails mais je sais pas connaître la fréquence, si ça lui plaît, si c'est compliqué de ne pas tisser de lien. Bref, en savoir plus :) peut être aurons nous droit à une suite?
Hello !!

Pour répondre partiellement à tes questions, et que tu ne restes pas sur ta faim...

Pour ce qui est de la fréquence des lettres, il est recommandé de ne pas excéder 1 lettre toutes les deux semaines, en tout cas c'est ce qu'on m'a dit à moi pendant mon entretien. Et en pratique, ça s'avère de toute façon compliqué de faire plus à cause des délais : les lettres du détenu mettent du temps à arriver chez moi puisqu'il faut le temps qu'elles soient reçues puis redirigées. Et en vérité moi avec le boulot et ma vie perso je n'ai pas vraiment le temps de faire beaucoup plus.

Parfois un détenu peut envoyer plusieurs lettres à la suite alors que je n'ai pas encore répondu, mais c'est bien de garder une certaine distance entre chaque lettre malgré tout. Si j'écris trop et trop vite au détenu, il peut commencer à développer une sorte de "dépendance" et s'accrocher plus que de raison, ce qui n'est pas souhaitable.

Evidemment ça me plait énormément, j'adore rencontrer des gens, discuter et écrire (si vous n'aviez pas encore compris c'est dit ahah). Je me nourris énormément du vécu des autres, et j'aime me dire que je suis une oreille pour ces personnes qui n'en ont pas forcément, une oreille neutre et non jugeante, parfois une amie, parfois un conseil, plein de choses en fait. Et une fenêtre humaine sur le monde qui se passe sans eux.

On tisse forcément un lien, c'est souhaitable et inévitable. Le tout est de tisser un lien sain, et de ne pas oublier que c'est le bénévole qui dicte les règles et pose les limites.

Je tiens énormément aux personnes à qui j'écris, je les considère presque comme des amis, et surtout c'est un véritable engagement et une grosse responsabilité : l'enjeu est que quand une correspondance commence, il ne faut pas qu'elle se finisse, au moins jusqu'à ce que le détenu sorte de prison (on peut continuer la correspondance après la sortie du détenu également).

C'est parfois une contrainte : pas d'inspiration, pas le temps, pas envie, un correspondant qui n'écrit que trois mots (vraiment trois mots) dans une lettre, ou qui ne parle pas bien français ou qui n'a aucune conversation ou qui ne parle de que de sujets qui ne m'intéresse pas : il faut quand même écrire, l'intéresser, persévérer, parce que ce n'est pas pour nous qu'on écrit, c'est pour eux ! Et parfois ils ne trouvent pas les mots ou n'ont rien à dire, mais les lettres leurs font quand même du bien.

Nouer une relation de confiance prend du temps, et il ne faut pas croire que chaque correspondance est remplie de grosses révélations et d'échanges émotionnellement lourds, loin de là ! Souvent ce ne sont que des banalités, et tout d'un coup ça peut basculer dans quelque chose de plus intime, ou pas... Cela dépend !!

En tout cas c'est très enrichissant et j'adore faire ça, ça m'ouvre à moi aussi une fenêtre sur une partie du monde que je ne connaissais pas. J'en apprends beaucoup sur le monde carcéral...

Et ça m'a réappris à écrire avec un stylo sur une feuille !!! :d
 
Je trouve ce concept vraiment intéressant et humain... je te remercie pour ce témoignage, je vais me renseigner car c'est une belle manière de faire du bénévolat quand on n'a pas trop de temps à investir dans une association.
 
  • Big up !
Reactions: Oceane
@Oceane Les courriers des bénévoles sont rarement censurés par l'administration parce que l'association briefe en général bien ses bénévoles. Il n'y a donc pas grand risque que du contenu inapproprié y apparaisse et donc, que le courrier soit bloqué.
Ce qui n'est pas forcément le cas des familles/proches qui ne sont pas briefé sur ce que l'administration pénitentiaire autorise ou pas.
Par exemple, une lettre écrite dans une autre langue que le français (ou l'anglais éventuellement) peut être court-circuité par l'administration pénitentiaire par que pas de possibilité de savoir ce qu'il s'y dit. (a vérifier si c'est vraiment pratiqué en vrai dans les établissements pour les courriers des proches, mais j'ai souvenir d'une famille qui a vu le livre qu'elle apportait lors d'un parloir être refusé parce qu'écrit en arabe et que personne dans l'établissement ne savait le lire et donc pouvoir dire si le contenu était autorisé).

Pour les personnes intéressées, j'attire votre attention, comme l'a fait @Oceane, sur le fait que c'est un engagement qui peut être sur plusieurs années. Ce n'est pas anodin et vous ne pouvez pas vous dire, j’essaie et si ça marche pas, j'arrête après 3 courriers.
Les écrivains bénévoles et les visiteurs de prisons sont préférentiellement mis en contact avec des détenus en rupture sociale/familiale. Votre visite/courrier sera souvent le seul qu'il ou elle recevra. Par vos échanges, il ou elle aura peut-être le déclic/le courage de reprendre contact avec ses proches mais parfois, le visiteur ou le correspondant reste réellement le seul contact extérieur que le ou la détenu.e a pendant son incarcération et c'est un lien très important pour maintenir la sociabilité des personnes détenues.

Je suis intervenue dans le milieu carcéral sous 3 formes : bénévole GENEPI (pour les étudiant.es majeurs), bénévole d'une asso locale d'aide aux familles lors des parloirs (entre autres) et en tant que stagiaire psy clinicienne. Lors de cette dernière expérience (qui est en fait la deuxième mais bref) plusieurs de mes patients ne recevait ni visite ni courriers, c'était très mal vécu et rendait le temps d'incarcération encore plus compliqué, long et "vide de sens". J'ai toujours orienté ces détenus vers les asso de visiteur de prison ou de correspondant tout en sachant que les listes d'attente sont très longues. Pour les détenus qui recevaient du courriers/des visites, ces interactions sociales étaient travaillés ensemble. Je crois qu'un seul de mes patients avait un correspondant d'une association (les autres, donc, étaient sur liste d'attente) et il se raccrochait beaucoup à ses courriers, il les attendait même si la personne ne parlait que de choses relativement banales, c'était sa "fenêtre sur le monde" pour avoir un ancrage dans le monde parce que "dehors, ça bouge vite". Lui-même ne savait pas trop quoi écrire dans ces courriers mais c'était quelque chose qu'on travaillait (notamment, "qu'est-ce que vous pourriez faire pendant la détention pour avoir quelque chose à dire ou envoyer?") et qui permettait de travailler d'autres choses de son parcours, de sa peine, de la raison de son incarcération. Je ne sais pas si nos séances auraient été aussi "productives" s'il n'avait pas eu ce correspondant.

Enfin, je voudrais aussi mettre en garde parce qu'au fil des échanges, un attachement unilatéral ou mutuel peut se faire et, en soi, ce n'est pas un problème. Par contre, il faut que le ou la bénévole reste attentif à ne pas accepté les demandes qui "dépassent" les limites fixé par l'asso. Ca peut être très dure de refuser à un détenu avec qui on a tissé une relation de confiance, de simplement prendre la lettre qu'il nous tend pour y mettre un timbre et la poster nous-même. Ce n'est pas forcément parce que ce ou cette détenu veut transmettre des infos compromettante, souvent c'est simplement qu'un simple timbre, c'est trop cher... mais voilà, ce "simple" geste c'est déjà "trop"...

Bref, si vous vous sentez à la hauteur de l'engagement, allez-y ! Parce que c'est pas juste "de simples lettres".
 
Bravo à @Oceane pour l'engagement, c'est une cause qui me tient particulièrement à coeur, j'en suis maintenant à 19 ans de correspondance avec des détenus. En revanche j'ai du mal avec le principe du courrier de bovet, beaucoup trop de restrictions et de "surveillance" pour moi, et je connais plusieurs personnes avec qui le principe n'a pas fonctionné, du coup mes correspondants sont tous américains, chez qui le principe du pen pal est super commun. En revanche en France c'est encore peu répandu et il y a un besoin (également pour de visiteurs de prison) ! (j'ai bossé dans un centre pénitentiaire - maison d'arrêt + prison - pendant deux ans donc j'ai aussi été en contact avec des détenus français et je peux confirmer)

Pour celles que ça intéresserait de le faire à l'étranger,
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

C'est vrai que c'est un engagement sur la durée par contre, ces personnes ont souvent déjà été abandonnées par la plupart de leurs proches/amis, et une simple flemme de répondre pour vous est un rejet significatif pour eux. J'ai eu quelques correspondances courtes (un an en moyenne) mais j'écris à mon premier pen pal depuis 19 ans et tous mes réguliers actuels le sont depuis 4 ans en moyenne.
Je peux vous dire et tous mes pen pals s'accordent là-dessus, recevoir du courrier et avoir quelqu'un dehors qui pense à vous et prend le temps de vous écrire, ça change TOUT pour eux.
 
Très intéressant comme témoignage, surtout avec les réponses et précisions ajoutées en commentaire :)
Est ce que tu choisi le nombre de correspondant que tu as ? Si tu n'as pas beaucoup de temps, tu peux par exemple demander à n'en avoir qu'un ?
 
  • Big up !
Reactions: Chips

Oceane

Équipe madmoiZelle
Très intéressant comme témoignage, surtout avec les réponses et précisions ajoutées en commentaire :)
Est ce que tu choisi le nombre de correspondant que tu as ? Si tu n'as pas beaucoup de temps, tu peux par exemple demander à n'en avoir qu'un ?
Hello :)

Désolée pour le délais de réponse.

Quand tu es jeune bénévole, tu n'as de toute façon qu'un seul détenu assigné. C'est une petite gymnastique à adopter, et il faut un peu de temps pour être à l'aise et comprendre les enjeux des lettres qu'on écrit.

Moi j'ai deux détenus en même temps mais c'est très récent (après plus d'un an a l'association). Et de toute façon, le but n'est pas d'être débordée, tu as évidemment ton mot à dire sur combien de temps tu as à donner pour l'asso !
 
  • Big up !
Reactions: moldova and Chips
Bonjour,

Merci pour cet article. Bravo à toi, Océane, pour ton investissement, ton regard sur le monde carcéral et ta façon de nous le transmettre.
Intéressée par cet engagement je ne trouve pas de lien vers le site de l'association. Ai-je mal cherché ou est-ce volontaire?
 
Je sais pas quoi penser de ça d'un côté je me dis que c'est bien mais d'un autre, ayant été violée je supporterais pas l'idée que mon violeur puisse papoter tranquillement avec quelqu'un et se sentir bien de faire ça je préférerais juste le voir souffrir seul entre 4 murs, c'est peut-etre horrible de penser ça mais je pourrais pas supporter que ce type qui a détruit une partie de moi puisse avoir un contact avec qui ce que soit, c'est pas objectif certes mais c'est ce qui rend mon avis mitigé.. D'un point de vue très extérieur je trouve ca bien, d'un point de vue personnel je trouve ca inconcevable.. C'est compliqué, on peut voir les choses tres différemment sur ce sujet..
 
Hello les Madz !

Je ne sais pas si c’est particulièrement « tendance » ces derniers temps mais il y a deux films sur le milieu carcéral qui sont sur le point de sortir et qui m’ont tout l’air d’avoir du potentiel !! :puppyeyes:

Il y a « Trial by Fire », avec Jack O’Connell dans le rôle de Cameron Todd Willingham, un père de famille envoyé dans le couloir de la mort au Texas pour un incendie (soi-disant volontaire) causant la mort de ses trois filles.


Et il y a le film « Nevada » (titre original : « The Mustang ») réalisé par Laure de Clermont-Tonnerre et produit par Robert Redford, avec Matthias Schoenaerts dans le rôle de Roman, un détenu qui va avoir l’opportunité de participer à un programme de réhabilitation avec des chevaux.


J’ai la chance d’être aux US donc je vais pas devoir attendre longtemps pour les voir, mais j’ai trop hâte ! :taquin: Du coup je voulais poster ici pour rester dans le thème, et aussi parce qu’avec une amie à moi, on a décidé de lancer notre propre site pour les détenus en recherche de correspondance ! Si jamais certaines Madz ont envie de se lancer ou sont en recherche aussi, vous pouvez jeter un œil au site, il y a plein de ressources pour vous accompagner dans cette démarche. Pour le coup le site est anglais, et on n'a que des personnes incarcérées aux US mais si les échanges en anglais sont un problème, on a un moteur de recherche qui vous permet de trouver des détenus qui parlent ou cherchent à apprendre le français. Bref, hésitez pas à jeter un œil, on a plus de 450 détenus sur le site qui adoreraient écrire à des Frenchies !! :d

Si ça vous tente de vous engager pour la réhabilitation des personnes incarcérées, le site s’appelle Wire of Hope : www.wireofhope.com

Et si vous avez des questions, n'hésite pas, je me ferai un plaisir d'y répondre ! :supermad:
 
  • Big up !
Reactions: Nil and Eclaireur

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes