Je fais des études pour mes parents mais je m'ennuie... profondément

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 1 juin 2014.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Tu as été troooop rapide :d
     
  3. adita

    adita
    Expand Collapse
    Dans le game en claquettes

    A la lecture de cet article, je n'ai pas l'impression que le problème de faire des études à la place de voyager vienne des parents,plutôt d'une question d'argent non?

    Tu dis toi même que tu te débrouilles toute seule et que tu t'es réorientée sans leur en avoir parlé. Vu que arrivée au Master tu t'es rendu compte que c'est pas trop ça, qu'est ce qui t'empêche en fait de voyager du coup, et d'aller travailler/vivre là-bas?

    Je sais bien que l'argument financier se pose, mais pour le coup il me semble que ça ne doit pas dépendre de tes parents!
    En gros j'ai du mal à comprendre en quoi tes parents t'empêchent de réaliser ces rêves là, vu que tu t'assumes déjà toute seule.

    Rien n'est fermée je pense :)
     
  4. machmalow

    machmalow
    Expand Collapse
    Hey little fighter, things will get brighter.

    Beau témoignage, je me reconnais tellement de ce que tu dis ... Toujours à devoir faire des compromis, et au final, est-ce qu'on est sûr que ça nous rendra heureux ?
     
  5. Efe'

    Efe'
    Expand Collapse

    Je me reconnais un peu dans ton article, de retour d'un an de voyage, j'ai eu du mal aussi à revenir à la vie de sédentaire, au rythme fac/boulot/dodo, à tant de routine...
    Si je peux donner un peu d'espoir: après la phase chiante des petits boulots "parce qu'il faut bien être un peu sérieuse", j'ai finalement trouvé un truc qui me plait, choisi un peu grâce à mes voyages, et qui me permet de repartir quand je veux maintenant.

    Parce que c'est une des choses que j'ai retenu du baroudage à l'étranger: ça nous ouvre des horizons nouveaux, ça rend plus débrouillard et on trouve plus facilement un moyen de s'ouvrir la vie que l'on veut quand on a fait ce genre d'expérience!
     
  6. Hibourisson

    Hibourisson
    Expand Collapse
    la peluche nucléaire 

    Welcome to the real life !
     
  7. gunter

    gunter
    Expand Collapse

    C'est terrible cette pression de "faire quelque chose de sa vie". Trouver une carrière, se trouver une petite case pour ne pas avoir de problème...
    Je pense qu'il faut arrêter ça si on n'en a pas envie. J'ai cherché pendant des années quoi faire, en me renseignant sur toutes les formations possibles, de la fac au CAP. J'essayais de me forcer a trouver quelque chose qui m'intéresse, parce que la société me dit que c'est ce qu'il faut faire. Mais pourquoi ça serait obligatoire?
    Si tu veux voyager, vas-y, voyage. Va vivre en Nouvelle-Zélande. Tu sera probablement obligée de faire des boulots chiants pour vivre, mais tu sera surement plus heureuse.
     
  8. La Dame Grise

    La Dame Grise
    Expand Collapse
    Dear Sister, I do not spread rumors. I create them.

    Pourquoi ne pas finir tes études dans un pays étranger ?
    Je suis presque comme toi, j'adore voyager mais c'est surtout parce que je ne veux pas rester en France. Du coup, Licence en poche, je pars faire mon master en Grande-Bretagne si tout se passe bien. Ca te donnerai l'occasion de voyager ET de finir tes études, ce qui est, avouons-le, plutôt cool.
     
  9. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

    Magnifique témoignage dans lequel je me retrouve beaucoup trop...
    Le virus du voyage est une vraie saleté...
     
  10. Ginsberg

    Ginsberg
    Expand Collapse
    Happiness is inside !

    "Mais il y a la pression parentale derrière, et l’idée claire et nette qu’on ne peut pas se promener autour du monde toute sa vie. Il faut trouver du travail, une carrière"

    Je pense (pardon pour ma naïveté ?) que l'on peut au contraire voyager autour du monde toute sa vie. Ô combien l'ont fait ? J'ai lu tellement de témoignages à ce propos, parce que depuis très jeune c'est mon rêve, de faire le tour du monde, de découvrir et de partager.
    Personne ne t'oblige à trouver un travail fixe (si ce n'est la société, mais au pire, fuck la société ? :rockon:), une carrière, si je peux dire, comme coincée dans un carcan  (ok bonjour l'image) 

    On sent que le voyage est ce qui te définit, tu n'es pas la seule dans ce cas et je comprends à quel point ça peut être frustrant de revenir à la vie sédentaire après un voyage, grand ou petit. Moi même j'ai beaucoup de mal à me "réintégrer" à la routine occidentale après être partie seulement 1 voire 2 semaines, c'est pour dire...

    Enfin bref, ce témoignage est beau et m'a mis des paillettes dans les yeux (oui, des paillettes, chacun son truc), bien que l'histoire du "il faut revenir dans le monde réel ma chère !" (je caricature mais c'est comme ça que je m'imagine la réaction de tes parents) m'ait un peu refroidie. Je pense que notre modèle actuel ne permet plus à ceux qui le désirent de vivre une vie un peu marginale, non, il faut être comme ci, et il faut faire comme cela...
    Mais, comme bon nombre de gens, je refuse ! 

    Vive la vie de bohème, et pour ne pas citer ce cher Kerouac : la route, c'est la vie.
     
    #10 Ginsberg, 1 juin 2014
    Dernière édition: 1 juin 2014
  11. babytindy

    babytindy
    Expand Collapse
    Guest

    Je me reconnais beaucoup dans ce témoignage, comme beaucoup d'autres personnes, je pense, à différents degrés.

    La pression de la société du : études-boulot-enfants-retraite ne fait plus autant rêver qu'avant, et on a vite l'impression d'étouffer quand on se dit que notre "destinée" est plus ou moins tracée !

    Mais comme l'ont dit d'autres Mads, rien ne t'empêche de te fixer des projets ! Du type, je bosse pendant 6 mois à fond, peut-être pour un boulot de merde, mais qui va me rapporter l'argent nécessaire pour organiser 2 mois de voyage au fin fond de l'Argentine.
    Puis ensuite retour à la vie active pour de nouveau quelques mois, et rebelote pour le prochain voyage, non ?

    C'est sûr que malheureusement, il faut peut-être passer par la case "boulot de merde" mais tu peux aussi tomber sur des jobs épanouissants dans le domaine du voyage (accueil dans les hôtels, moniteur de plongée, que sais-je !).

    Je sais bien que la pression des parents est dure à contrecarrer mais il ne faut pas perdre espoir !

    Bon courage à toi ! ;)
     
  12. Mayh

    Mayh
    Expand Collapse
    chat perché

    Et si le problème, c'était un peu aussi l'orientation que tu as choisi ? Ou simplement que bah le Master en fac c'est pas ta tasse de thé ? C'est pas quelque chose d'anormal ou de mauvais.

    En fait je comprends cet article, et à la fois non. Sûrement parce que mes parents sont de grands voyageurs, qui ont transmis la maladie à mes frangins et moi. Et qu'à la fois, ils ont fait des études, et ont bien veillé à ce qu'on suive la même voie, mais en aucun cas on se sent bloqués en ce qui concerne le voyage (mon frère est parti plusieurs mois en roadtrip en Amérique du Sud, par exemple, alors qu'il est diplomé, il bosse, il paye un loyer à Paname, tout ça).
    Et tu peux totalement allier un métier au voyage. Après c'est comme tout, ça se fait pas en un claquement de doigts, mais ça se fait. Mon père s'est formé à la photo en autodidacte, et il a fini photographe reporter, à aller jusqu'en chine en voiture avec ma mère alors qu'ils n'avaient même pas 30 ans, à photographier des villageois dans l'Himalaya, en Afghanistan, etc.. Et encore aujourd'hui, il se passe pas 2 mois sans qu'ils soient dans un pays étranger. Et pourtant ma mère travaille, mon père aussi.
    (ne pas citer :ninja: )

    J'ai l'impression que beaucoup de gens sont pessimistes avec la notion même de voyage ou d'aventure en fait. Comme si c'était quelque chose d'exceptionnel, de très dur à faire, à concilier avec une vie bien rangée.. Ou peut être est-ce simplement de la peur ?

    Enfin voilà je sais pas si je suis claire, mais je ne me fais aucun soucis pour toi, si tu as autant la bougeotte alors tu bougeras, tu trouveras le moyen de vivre et de voyager, parce que c'est toujours possible.
     
Chargement...