Je n'aime pas l'alcool... et c'est mon affaire !

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 6 mars 2015.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

    Table et Hey June ont BigUpé.
  2. Mims2812

    Mims2812
    Expand Collapse

    Au delà du fait que ce n'est pas autorisé dans ma religion, pour y avoir déjà goûté, je trouve aussi que le gout de l'alcool ce n'est vraiment pas mon truc.
    Lors de soirée étudiante à bien y réfléchir on me questionnait pas trop mais c'est vrai que j'ai du me justifier à plusieurs reprises en avançant la religion et je me suis souvent prise des reflexion du genre "Tu ne sais pas ce que tu rate". :eh:

    Pour autant je m'eclate en soirée, je rigole et je m'amuse autant que les autres. :disco:
     
    Super-triceratops 73, Mardy Bum, Thedreaming et 2 autres ont BigUpé ce message.
  3. LiGie

    LiGie
    Expand Collapse
    * You're my end and my beginning *

    Que tu n'aimes pas l'alcool, d'accord... Mais les CHAMPIGNONS...!!!
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    C'est vrai que les (rares) personnes qui n'aiment pas boire d'alcool passent souvent pour des OVNI aux yeux des autres (et jadis à mes yeux, mea culpa). C'est exactement ce que tu décris : on essaye de savoir pourquoi (est-ce lié à un traumatisme, un sombre passé d'alcoolique, que sais-je) et puis on essaye de faire changer la personne d'avis. Un classique.

    Je dirais que ça passe un peu mieux quand c'est une fille dans l'esprit des gens que lorsque c'est un garçon. Quand même, le cliché du cowboy qui boit son whisky cul sec a la vie dure. J'ai eu une histoire avec un homme, proche de la trentaine, qui ne buvait pas non plus parce qu'il n'aimait pas ça, qu'il trouvait ça trop fort. J'avoue - et je le regrette - je me suis un peu amusée à le titiller avec ça. Ce qui est stupide.

    Ah et en tant que femme, à un certain âge, si tu déclines un verre d'alcool, tu as tout de suite droit à l'interrogation : "T'es enceinte?" alors que non, là, tout de suite, j'ai juste pas envie de boire ça.
     
    zeihpos, Sylves, Veganistorm et 4 autres ont BigUpé ce message.
  4. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    Moi j'aime l'alcool... à petite dose et surtout je suis sélective. Les seules fois ou je bois de l'alcool, c'est lors de noël et du nouvel et à quelques anniversaires. Ca se limite à un verre. Je n'ai jamais été bourré ou quoique ce soit d'autre. Mais il est rai que lors de soirées entre amis, il y en a qui ont du mal à comprendre et qui veulent vraiment te faire rentrer dans le moule (une fois à mon insu, il y en a un qui avait mis quelques gouttes de vodka dans mon coca, mais je l'ai tout de suite sentie, c'était dégueulasse). Enfin, les gens ont le droit d'aimer ce qu'ils veulent. les cocktails sans alcool donnent une bonne illusion cela dit :cretin: ça me permet d'évier les réactions genre "quoi ?! Tu en bois jamais d'alcool ?!)
     
    Polgara la Sorcière, Demezia et Letes Nuv ont BigUpé ce message.
  5. Tsyal

    Tsyal
    Expand Collapse

    Totalement d'accord avec l'auteur de cet article :d On nous prends souvent pour des "coincés" lorsque nous ne voulons pas boire d'alcool. Et c'est vraiment dommage car comme elle le dit, on s'amuse aussi sans alcool. :disco:
     
  6. Erialc12

    Erialc12
    Expand Collapse

    Ce qui me gêne dans ce témoignage, c'est que l'alcool... C'est vaste
    C'est un peu comme si demain, je te disais "Je n'aime pas la musique", ou "Je n'aime pas internet".
    Qu'on aime pas l'effet que ça a sur nous, la perte de contrôle, OK. Qu'on en ressente pas l'utilité pour s'amuser, là encore, OK.
    Moi par exemple, je n'aime pas la vodka, je trouve que ça a un goût ignoble. Si je n'avais bu que ça, je pourrais dire "je n'aime pas l'alcool", mais ce n'est pas le cas. J'ai bu autre chose, et je suis capable de dire que "j'aime pas la vodka, mais ça ne m'empêche pas de prendre beaucoup de plaisir à boire du rosé framboise".

    Le problème, c'est que ce n'est pas considéré comme une boisson "classique", on tire de la fierté de l'aimer, ou de ne pas l'aimer. Comme si notre rapport à l'alcool nous décrivait en tant que personne. Comme si c'était une seule et même entité, et qu'on en appréciait pas toutes les subtilités.
    Dans ce témoignage en particulier, tu insistes sur le fait que c'est un goût comme un autre, que tu as le droit de ne pas aimer cela, tu compares aux champignons... Et d'un autre côté, tu dis que tu en es fière. Pourquoi ? En quoi ne pas aimer cela te rend il fière, alors que si tu n'aimais pas le Nutella par exemple (oui, ça existe, promis), ça ne te ferait ni chaud ni froid ? Tu dis que tu n'as pas bu d'alcool, dons tu es "restée toi même". Là encore, c'est gênant. Restée fidèle à ton absence d'envie de boire de l'alcool, oui, mais ici, le fait de ne pas aimer cela te défini carrément ?
     
    Polgara la Sorcière, Fate, MelPop21 et 26 autres ont BigUpé ce message.
  7. Tapioca

    Tapioca
    Expand Collapse
    -

    Je n'aime que très peu d'alcools (cidre, quelques bières et quelques cocktails) et c'est vrai que je généralise très souvent mes préférences en disant "je ne bois pas d'alcool". Je ne dis pas "j'aime pas l'alcool" car justement je suis souvent jugée par rapport à ça. En disant "je ne bois d'alcool" les gens n'osent souvent pas demander (dans mon cas) si je suis enceinte, ou musulmane, ou que sais-je encore.

    Ce que je n'aime pas c'est effectivement de devoir se justifier, je fais souvent Sam pour qu'on me laisse tranquille de ce côté là. Je n'aime pas du tout qu'on essaie de me convaincre de boire, je trouve que ça donne encore moins envie...

    Bref, comme l'auteur je ne suis pas une "anti-alcool", j'en bois moi-même de temps en temps, mais j'ai beaucoup de mal avec le principe de la beuverie, de se souler jusqu'au vomissement (ou pire) :confused::hesite:
     
  8. Maud_13

    Maud_13
    Expand Collapse

    Bon, le temps que je puisse enfin poster, on m'a devancée : comme le dit Erialc, je trouve que dire "je n'aime pas l'alcool" est faire une généralité inepte. Ce n'est pas après avoir gouté 2 punchs et un peu de champagne qu'on peut dire "je n'aime pas l'alcool".
    Il est aussi idiot de dire "quooiii tu ne bois pas d'alcool, comment tu fais pour t'amuser ?!" que de prétendre n'aimer aucun alcool sur terre en en ayant gouté 3 ou 4 et en tirer une fierté.
    Je comprends qu'on ne veuille pas boire d'alcool pour son coté "drogue" (oui, c'est comme la clope, c'est une drogue), mais c'est autre chose de dire qu'on aime pas "l'alcool". Moi non plus je n'aime pas tous les alcools, et même dans un type (vodka, whisky), j'en aime certains ou sous certaines formes (cocktail). Plutôt logique vu qu'il y a des milliers de whiskys, vins, vodkas, eaux de vie, cidres, bierres...
    L'article tourne autour du fait que ne pas boire d'alcool est socialement mal accepté et je comprends tout à fait que ce soit énervant de se voir presque forcé ou moqué parce qu'on ne boit pas, mais il aurait du s'appeler "je ne bois pas d'alcool" et non "je n'aime pas l'alcool".
     
    Adorage, PeuhL, Glouns et 5 autres ont BigUpé ce message.
  9. Nott

    Nott
    Expand Collapse

    :worthy:
    Merci d'avoir écrit tout haut ce que je vis et mon amoureux aussi !
    (Même si nous ne sommes plus étudiants.)

    Merci :fleur:

    @Erialc12 : Personnellement j'ai essayé beaucoup d'alcool différents mais cela ne passe jamais. Une fois ça m'a rendu même malade et depuis, à chaque goutte c'est rebelote...
     
    Madame escargot, Koh, Ymotana et 4 autres ont BigUpé ce message.
  10. Althéa Vestrit

    Althéa Vestrit
    Expand Collapse
    Rêveuse des sous bois

    Merci pour cet article ! C'est tellement.. moi !
    Déjà petite je repoussais l'alcool et on me disait "oui mais tu grandiras" et non je n'aime toujours pas. Ni le vin, ni le champagne, ni la vodka, ni la bierre, ni la kriek, ni le passoa, rhum, whisky, pastis, liqueur, ni les tas de choses que j'ai goûté du bout des lèvres. Ni pur, ni en recette, ni en cocktel. (sauf peut être du rhum blanc fruité pour la pâte à crèpes mais c'est tout)
    Je n'aime pas le goût, ni la sensation, ni l'odeur. Et même si il y a pleins d'alcool et de manière de consommer, je le sens direct si quelque chose en contient et c'est vraiment une constante, non je n'aime pas du tout l'alcool !
    C'est vrai que souvent les gens demandent une justification, et c'est fatiguant que dès qu'on soit différent dans quelque chose, il faille se justifier.
    La chose gonflante, c'est dans des soirées alcoolisées (nouvel an, mariage, soirées étudiantes ect). Si tout le monde est ivre ou gai, toi tu t'embêtes vite... :yawn:

    Ah et j'aime pas macdo, ni les burgers (maison ou pas) ni les sauces des burgers ni le nutella :P
     
    ChansonMuette, Nanouchoou, Neyane et 10 autres ont BigUpé ce message.
  11. soshishi

    soshishi
    Expand Collapse
    Loading

    J'aime beaucoup ce témoignage. Perso, je ne bois pas d'alcool pour une raison particulière (religion), j'ai eu l'occasion d'y goûter mais étant donné que ce n'est pas un truc auquel j'ai été habituée, j'ai trouvé ça assez dégueulasse (avis personnel de ma langue à la réception du liquide), que ce soit de la bière, du vin, champagne, etc (oui, je suis curieuse.. :P).
    Quand on pose la question "pourquoi tu bois pas?" cela attend une réponse du genre religion - enceinte - alcoolique - allaite - problèmes de je-sais-pas-quoi. Du coup je trouve ça magnifique d'avoir la madz répondre "ben j'aime pas, c'est tout" :d J'essaie des fois de répondre "j'en veux pas c'est tout", mais ça passe rarement comme une lettre à la poste (au mieux un regard chelou, au pire des questions et insistances). Alors chapeau à la Madz qui "resiste" (c'est triste à dire), pour une raison de goût tout simplement!

    @Erialc12 Je pense que lorsqu'elle parle de fierté, c'est justement pour s'opposer au sentiment de honte ou de gêne qui suit "l'Annonce" et non pas comme un qualificatif de type "je suis fière de ne pas boire du Coca-Cola car ça détruit la planète et les ressources en eau".
    Je le comprends comme "je n'aime pas l'alcool, et alors?" face aux injonctions et questions que la madz subit. Le fait finalement qu'elle l'assume malgré tout ça, c'est de la fierté, je le comprends :)

    @Tsyal Exactement, c'est marrant cette réputation de coincée! En général pour titiller ceux qui me font cette remarque, je réponds "qui est le plus coincé, la personne qui a besoin de se mettre une mine pour se détendre ou celle qui est détendue naturellement :P? "
    (juste pour titiller, je ne dis pas que ceux qui aiment l'alcool sont coincés, mais cette remarque revient souvent quand l'objectif est bien la mine pure et dure, et non la dégustation)

    Sur ce, je vais me faire un petit oasis ;)
     
    Nanouchoou, Marie Requin, Ada or ardor et 7 autres ont BigUpé ce message.
  12. Sievari

    Sievari
    Expand Collapse

    Je plussoie tellement cet article! Je buvais un peu au lycée pour faire comme tout le monde, j'ai vite arrêté parce que je ne suis pas du genre à me forcer, et bon dieu qu'est-ce que c'a pu me fatiguer qu'on essaye à tout prix de me faire boire et de me persuader que c'est génial de finir sa soirée la tête dans les toilettes! En plus, ils en déduisent tous que je désapprouve leur comportement parce que je suis coincée (rendez-vous compte, je ne fume pas non plus, je suis perdue pour la cause). Sauf que... la seule raison pour laquelle je me permets des les juger, c'est qu'eux remettent en cause mon mode de vie et que je ne vois pas en quoi le leur vaut mieux que le mien.

    Pis bon, ne pas boire, ça fait quand même faire de sacré économies... quand je vois que je m'en sors dans un bar pour moins de 10 euros la soirée quand ils en sont à 20 ou 30, je m'autocongratule:cretin:

    @Maud_13 et @Erialc12 : Ben je partage l'avis de cette Madz, et je ne vois pas le problème avec le fait de dire "Je n'aime pas l'alcool". A titre personnel, j'ai goûté un bon nombre d'alcool et à chaque fois (sauf pour le cidre que j'aime bien), ma réaction c'a été "beurk". Donc même si on n'a pas goûté tous les alcools (ce qui est quasi impossible, quand même), je ne vois pas pourquoi ça serait inepte de dire "je n'aime pas l'alcool". Quand on a testé du vin, de la bière, du champagne, du whisky ou de la vodka, ça fait quand même assez de sortes d'alcool différents pour qu'on commence à se dire que ce n'est pas notre truc.
     
    Nanouchoou, Marie Requin, Veganistorm et 14 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...
Sujets similaires
  1. Gingermind
    Réponses :
    55
    Affichages:
    3195
  2. Syberia
    Réponses :
    1
    Affichages:
    729
  3. lola72
    Réponses :
    0
    Affichages:
    380
  4. lisa-loup
    Réponses :
    93
    Affichages:
    10884