Je n'aime pas les sextoys, suis-je normale ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 27 mai 2017.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

  2. Lilas DUPONT

    Lilas DUPONT
    Expand Collapse

    Ce qui me derange avec les sextoys c esr que c est un objet et que l on met dans notre corps..je sais pas si vous suivez ma logique mais je prefere avec qch de "vrai" que un objet apres je respecte la sexualite de chacun ^.^
     
    Artemistigri a BigUpé ce message
  3. Justine DSB

    Justine DSB
    Expand Collapse

    Les doigts! Y'a que ça de vrai! Perso, je maîtrise beaucoup mieux mon plaisir en ayant un contact direct avec mon corps.
    L'important est de trouver ce qui nous plaît et nous met à l'aise.
     
  4. Babitty Lapina

    Babitty Lapina
    Expand Collapse
    Protectrice de rêves s'éveillant

    HEY. Mais c'est de l'arnaque. Moi j'avais acheté le fairy suite au témoignage de Josée. Et j'ai détesté. Beaucoup trop fort à mon goût, après je n'avais plus de sensations. :tears:

    Pendant longtemps j'étais comme cet article et finalement je suis tombée complètement par hasard sur un sextoy vraiment cool. Enfin pas complètement par hasard, j'avais découvert un peu qu'est-ce qui me faisait vraiment plaisir. J'avais donc plus une idée de vers quoi me tourner. Par contre sois disant silencieux, il fait le bruit d'un avion à réaction. :lunette: Donc je l'utilise pas très souvent et je suis plus souvent dans un doigté plus classique. :cretin:
     
    Freehug et Ruban ont BigUpé.
  5. Nyxi

    Nyxi
    Expand Collapse

    loxlady, yuyunaâ, Nedjma et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. yuyunaâ

    yuyunaâ
    Expand Collapse
    Ja, genau

    "Si les objets destinés au pénis, comme les Fleshlight, ont encore mauvaise réputation, il n’est plus du tout surprenant de vendre des vibromasseurs, godemichés ou autres merveilles aux personnes dotées d’une vulve."

    C'est marrant, avant cet article là j'avais jamais réalisé ça, mais du coup je me demande pourquoi ce double standart ? En fait si ça avait été dans l'autre sens, j'aurais supposé que c'était dû à la culpabilisation sexuelle qu'on fait peser sur les femmes, ou les clichés habituels types "les femmes ne peuvent ressentir de plaisir que si elle sont amoureuses". Mais là du coup je m'interroge:hesite:... si quelqu'un a une explication ou une piste je suis preneuse !
     
    Freehug, Blumeen, Kaylie et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  7. alezzia

    alezzia
    Expand Collapse

    je ne m'y connais pas énormément mais je pense que tout les genres sont victime d'une sorte de culpabilisation sexuelle. Un homme avec une sexualité un peu trop débridée ou qui s'écarte des normes peut être rapidement taxé de pervers ou d'obsédé sexuel
     
    Freehug, just_in_case et Gia_Juliet ont BigUpé ce message.
  8. Nyxi

    Nyxi
    Expand Collapse

    @yuyunaâ Ma théorie personnelle c'est qu'en matière de sexe, les hommes sont toujours ramené à quelque chose d'ordre de la perversité/vulgarité. "C'est les hommes, c'est que des queutards, toujours en manque", pour grossir le traits, et encore, pas sure de le grossir tant que ça. Même ici on peut remarquer un double standard quand il s'agit de parler sexe pour homme/femme : l'article sur la masturbation masculine utilise dans son titre des mots argotiques vulgaire alors que celui sur la masturbation féminine les mots "commun" : ça envoie inconsciemment (et est-ce le cas pour l'auteure ? je sais pas) le message que la sexualité masculine est un truc de pervers alors que la sexualité féminine est respectable (voir cucul la praline).
    Les sextoy "pour homme" (et là je parle de la catégorie sociale homme) c'est fait, (c'est comme ça que je ressens la vision des autres sur le truc, c'est pas ma vision des sextoy pour les hommes) pour "étancher un besoin", pas besoin donc d'en faire des mil et des cents, le jouet a un seul but : amené au plaisir vite et basta. Et j'ai aussi beaucoup l'impression que si un homme achète un sextoy, il est vu comme un pervers en manque manquant de respect aux femmes. Les sextoy masculins sont pas vu comme des jouets ludiques comme peuvent l'être ceux pour les femmes, ils sont pas vraiment markété pareil d'ailleurs. C'est pas aidé par le fait que beaucoup de sexshop encore aujourd'hui sont assez glauque et possèdent des cabines pour mater un porno sur place.
    Mais on peut voir que ça change, doucement mais ça change, par exemple les stimulateur prostatiques sortent doucement mais surement de la catégorie "pour homo" pour être "pour tous ceux qui ont une prostate".

    Pour les femmes, j'ai l'impression qu'il y a 2 discours qu'on entend : si une femme a un sextoy, soit c'est qu'elle est libérée sexuellement, soit c'est qu'elle est frustrée/mal baisée.
    Et je met a part que si une femme lesbienne a un sextoy c'est pour "compenser l'absence de pénis", ce qui est parfois vrai et souvent faux mais bon...
     
    Freehug, Shay'n, Gia_Juliet et 2 autres ont BigUpé ce message.
  9. Carlawn

    Carlawn
    Expand Collapse

    Je n'aime pas les sextoys mais je peux comprendre que les sextoys puissent aider certaines personnes a avoir du plaisir ou à pimenter leur vie sexuelle, et c'est très bien. Mais je ne peux pas m'empêcher d'y voir une injonction à consommer un produit dont on a pas forcément toujours besoin.

    Ça me dérange dans le sens où c'est plus facile pour les marques et publicités de vendre un produit soit disant miracle, qui nous ferait jouir à tous les coups (alors que chaque personne jouit différemment et l'orgasme dépend souvent de bien plus qu'une simple stimulation du clitoris), plutôt que d'encourager les femmes à mieux connaître leur corps manuellement ou bien de favoriser la communication au sein du couple.

    Bref, chacun fait ce qu'il veut, mais je pense que c'est important pour les consommateurs de se poser la question de savoir s'ils en ont vraiment besoin ou non. Surtout que le coup environnemental de ces objets est loin d'être neutre car comme le dit l'article, ce sont des objets qu'on peut difficilement redonner ou revendre (après je sais qu'il existe des sextoys bio et recyclables mais j'imagine que tout le monde n'a pas l'argent pour s'en offrir).
     
    Kaylie a BigUpé ce message
  10. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    @Nyxi : j'aurais pas tout à fait la même analyse. C'est pas que je suis pas d'accord mais à mon avis ce qui vient en premier, c'est "un vrai mec, c'est un queutard d'accord, mais un queutard qui chasse de la meuf". Dit plus élégamment, un homme sera dénigré s'il ne court pas après les femmes. Certains prennent même des remarques parce qu'ils sont fidèles à leur copine... Donc, l'homosexualité masculine choque les gens, en premier lieu (pas besoin que j'explique l'homophobie, je pense - et je n'oublie pas la lesbophobie mais elle va pas être déclenchée par les mêmes préjugés exactement je pense). Mais aussi, rester célibataire longtemps, être vierge passés 20-25 ans, ou utiliser un sextoy seul. Pour recentrer sur les sextoys, je pense que les mecs qui en utilisent sont vus comme n'arrivant pas à coucher avec une ou plusieurs femmes, et donc en situation d'échec. Et, effectivement, viennent se greffer des idées comme quoi la sexualité féminine est plus "jolie", moins "sale", et toute l'imagerie un peu glauque autour des sextoys pour personnes ayant un pénis.

    Je me souviens qu'à une époque BuzzFeed avait demandé à plusieurs de ses rédacteurs de tester un sextoy "vagin" (une sorte de tube où tu mets ton pénis) et ils donnaient leurs impressions sur la vidéo (on ne les voyait évidemment pas les utiliser). Hé bé ils s'en sont pris plein la gueule. Comme une femme qui parle de sexe publiquement.
     
    yuyunaâ et Blumeen ont BigUpé.
Chargement...