Je ne comprends pas

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Hawley, le 24 janvier 2014.

  1. Whitemountain

    Whitemountain
    Expand Collapse
    Patate de canapé de l'ECM.

    @pikalovescoke On fait partie des 10% alors parce que j'avoue que je ne peux pas m'imaginer dans un travail qui ne me plaît pas plus que ça car j'ai un rapport assez émotionnel au travail, et si je faisais un truc qui ne me branche pas plus que ça, je me sentirais vraiment aliénée pour le coup. D'où les trouzemille questions sur mon métier précis (le domaine en général j'ai, mais le métier exact, je cherche encore) :cretin: Moi je vois plutôt mon futur métier comme un moyen (gagner des sous pour pouvoir vivre décemment) mais aussi une fin en soi.
    Mais j'ai connu des personnes qui s'en fichaient de ne pas avoir "le job de leurs rêves" et qui arrivaient à se détacher du boulot pour le voir comme le moyen qui permet de se faire plaisir à côté (du coup gagner des sous pour partir en vacances par exemple). Tant mieux :)
     
    Camaeleon, AyaNaka, ForeverAgo et 14 autres ont BigUpé ce message.
  2. Nastja

    Nastja
    Expand Collapse
    What would Joan Holloway do?

    @Gypsie Mérou
    En fait je me disais qu'à partir du moment où ça devient ton "gagne pain", tu ne peux plus vraiment faire l'activité sereinement, sans prise de tête. Tu te coucheras toujours en te demandant si t'as bien vendu, si tu vas boucler ton mois, si ta com est réussie etc.
    Mais oui, y'a peut-être des gens qui aiment ça, je disais juste que je ne comprenais pas, de mon point de vue perso :happy:

    @pikalovescoke
    Oui après j'ai pas de passion. Y'a des trucs que j'aime, certains plus que d'autres mais j'ai pas de passion ultime. Et puis mes goûts changent assez vite. Si j'ouvrais une boutique de glaces, tant dans 3 mois je te dirais qu'au fond c'est un salon de tatouage que je voulais ouvrir... oh et puis non, moi je veux aider les gens donc je vais devenir coach... en fait non, coach c'est chiant, je crois que je voudrais être gérante d'un salon de beauté... etc. :rire:
    En gros j'aurais déjà mis la clef sous la porte!

    J'aime aussi être détachée de ce que je fais. Je suis hyper-émotive et bosser dans des choses qui m'intéressent mais qui ne me passionnent pas fait que j'angoisse rarement pour la boîte. Ma collègue a l'inverse se fait des cheveux blancs quand le taux de réponse aux invitations est faible. Moi je prends du recul et j'essaye de voir ce qui n'a pas marché et comment changer ça. Mais je pense que si c'était ma boîte, ma passion, je serais dans tous mes états, j'angoisserais, je me dirais que je suis nulle etc.
    En gros, comme je m'en fiche, je bosse mieux car je suis plus détachée. (oui vous pouvez vous poser des questions sur ma santé mentale XD).

    Sinon, plutôt qu'un travail passionnant je préfère une ambiance agréable avec mes collègues et la direction. Bien sûr je ne veux pas un job qui me gonflera tous les jours et que je détesterai, j'en suis pas à dire ça hein, mais je préférerais un job un peu neutre mais super agréable niveau rapports humains.

    Sinon je ne suis pas sûre que 90% des gens pensent comme moi. Je lis partout partout que les gens veulent un métier qui les passionne. Alors ils ne font peut-être rien pour changer mais avec la grosse mode de l'auto-entrepreneuriat on lit partout que tel cadre dans telle boîte a tout quitté pour devenir boulanger.
     
    Laoragwen, Maia Chawwah, narvali14 et 17 autres ont BigUpé ce message.
  3. Griottgrrlz

    Griottgrrlz
    Expand Collapse

    Je ne comprend pas comment on peut protéger le pouvoir et l'influence comme on continue de le faire (cf une affaire connue)...
     
    lafillelabas, Citronnelle, Pawline et 5 autres ont BigUpé ce message.
  4. Aska

    Aska
    Expand Collapse
    “Vous voulez du courage ? Ayez déjà de la volonté.”

    @Nastja Je te rejoins plus ou moins sur ta vision de la passion et du travail.
    Très jeune je savais dessiner assez bien, j'étais très bricoleuse de mes mains et hyper créative. Je voulais absolument faire un truc en rapport à l'artistique plus tard. Et il y a deux expériences dans ma vie qui m'ont suffit à dire que de faire un travail par rapport à sa passion, ben ça ne devient plus une passion...
    J'ai été quelques années à des cours de peinture moderne (un samedi matin, avec des gens passionnés de tout âge), forcément le sujet était imposé pour tous les participants, ça ne m'intéressait pas assez souvent et je me sentais forcée à le faire. J'ai tout fait pour quitter les cours bien que ça m'a améliorée largement sur le plan technique. Alors ce n'était pas dans le cadre du boulot, mais j'ai compris que si on me faisait des demandes particulières (paysages, natures mortes, animaux, abstraction, couleurs ternes...), je ne les traiterais pas de la même façon des sujets qui m'intéressent ou qui diffèrent de mon style (portraits, modèles vivants, couleurs très vives) .
    Dieu merci, mes parents m'ont empêchée de continuer dans cette voie, je n'aime pas forcément mon boulot actuelle qui est technique, mais il est intéressant. Mais l'artistique me manquait.
    Du coup j'ai pris des cours d'art floral à distance, mais bon j'ai aussi compris qu'en fonction de la demande du client, j'aurais bien moins d'inspiration pour tel ou tel type de demande que d'autres. Par exemple, j'ai horreur des compositions très modernes, je préfère le traditionnel (bouquet rond, ikebana, ...). Et je ne me vois pas être patronne d'une boutique... gestion des stocks et tout...
    C'est bien de faire un métier qui passionne, mais il faut être intéressé par tous les aspects quoi... J'ai du mal à comprendre les gens qui arrivent à s'intéresser à un métier de A à Z.
     
    MaryJAnna, Tamiat, Endless et 2 autres ont BigUpé ce message.
  5. pikalovescoke

    pikalovescoke
    Expand Collapse

    @Whitemountain J'ai dit 90% au pif :P J'ai l'impression qu'on est quand même de plus en plus dans les jeunes à ne pas vouloir d'un travail juste pour les sous et d'avoir l'impression d'être en aliéné en faisant ça. La génération de nos parents et avant se posaient moins la question je pense.
    Avec un job qui me passionne, je sais (car je me connais) que partir en vacances me sembleraient même pas indispensable (alors que mes parents, ça leur est nécessaire, c'est leur 2 semaines d'oxygène par an). Avoir des jours de congé, je trouverais ça utile quand même bien sûr (tout le monde doit bien se reposer) ^^

    Fin je sais pas. Passer 3/4 de mon temps à trimer pour me payer du plaisir sur le 1/4 restant me semble pas hyper vivable dans ma façon de voir les choses ^^

    @Nastja Le fait que je sois pas une grosse angoissée joue aussi ^^ Bon, si je devais bosser en indépendante, là, je le serais sûrement plus (mais de toute manière, même dans le métier que je vais faire et qui est pas ma passion, je suis quasi obligée d'être indépendante donc bon, je vais quand même être méga stressée en plus de pas prendre un plaisir fou à travailler :/) mais on peut vivre de sa passion sans être indépendante et là, ça me semble fort gérable (surtout que pour ma part, avoir du stress et des baisses de morale dans ma passion, je connais déjà car à l'équitation, rien n'est jamais parfaitement bien fait, on n'est jamais satisfait à 100%, ça m'empêche pas d'être passionnée et d'y prendre du plaisir malgré de gros moment où ça nous met 6 pieds sous terre).

    A l'inverse, moi j'ai du mal avec les relations de travail. Car il faut toujours garder des relations pro, pas dire de truc qui pourrait te faire mal voir et moi, ça me bloque vraiment pour nouer une vraie relation avec mes collègues (vu que si je me laisse aller à être moi-même, je vais risquer de dire des trucs qui passent pas dans le milieu pro ou alors je risque qu'il voit que je suis pas quelqu'un d'hyper sérieux, que j'ai pas des comportements hyper matures et responsables et donc de perdre toute crédibilité. Surtout que je capte jamais rien aux relations sociales, ce qu'on peut dire/faire et ne pas faire).

    M'enfin, j'ai fait tout une conversation sur le "vivre de sa passion ça a l'air cool" mais je sais que j'aurais jamais les couilles (ni les relation) pour le faire moi-même (d'où l'angoisse ENORME quand je pense au fait que là, je devrais essayer de trouver un boulot dans ma branche d'étude, job qui serait même pas bien payée car dans ma tête c'est plus "cherchons la prison qui va nous retenir les 40-45 prochaines années et essayons d'éviter les maladies pour avoir une longue retraite pour profiter de la vie")
     
    cocoJ, AStarShinesBright, MaryJAnna et 6 autres ont BigUpé ce message.
  6. Endless

    Endless
    Expand Collapse
    Hot like Mexico

    @Nastja : c'est marrant, j'ai la même réflexion que toi ! Par exemple je suis passionnée de musique, plus jeune j'avais pris des cours (avec un volume hebdomadaire trop élevé pour l'enfant que j'étais), et bien ça m'a presque dégoûtée. Je ne me sentais plus libre du tout, j'avais l'impression de gâcher ma passion avec un carcan de contraintes. Et je ne supportais pas d'avoir des comptes à rendre, une ligne de conduite à respecter. J'aurais voulu garder ça comme un plaisir personnel. Après ça m'a apporté énormément de choses de suivre ces cours, évidement, mais sur le coup je ne l'ai pas forcément bien vécu. Je supporte assez mal les contraintes extérieures, et je tiens à ce que mes passions restent un plaisir.

    Par contre il y a certaines passions qui ne peuvent, pour certaines personnes, s'exprimer que par le travail. Je me rend compte que c'est un peu mon cas à l'heure actuelle. Je suis passionnée par mon environnement de travail, or c'est un environnement que je ne pourrais clairement pas ramener à la maison. Prenons un exemple, qui n'a rien à voir mais bon, pour une personne passionnée par l'aéronotique et la réparation d'avions de chasse : il devient impossible d'exercer sa passion chez soi (du moins, sans rameuter les autorités :cretin:).
     
    lafillelabas, ForeverAgo, MaryJAnna et 7 autres ont BigUpé ce message.
  7. Winterfilth

    Winterfilth
    Expand Collapse
    The cake is a lie.

    Je ne comprends pas certains comportements sur les réseaux sociaux, notamment celui qui consiste à suivre/s'abonner à quelqu'un pour ensuite ne plus suivre la personne si le lendemain elle ne s'est pas abonnée en retour... Je débute sur Instagram et j'ai que ça, des personnes qui me suivent une journée puis se désabonne, WTF. Je suis peut-être un peu naïve, pour moi tu suis une personne si tu apprécies ses posts de manière générale, sinon tu passes ton chemin. Je suppose que c'est une technique pour avoir plein d'abonnés mais vraiment je comprends pas ce comportement...
     
    Communicating, Péppin de pomme, hasta.luego et 18 autres ont BigUpé ce message.
  8. Solal

    Solal
    Expand Collapse
    Très, très amoureuse

    @Winterfilth Ah ok c'est juste pour que je m'abonne en retour qu'ils font ça :ko: Je suis bête, je pensais que c'était de ma faute, que je ne postais pas assez pour les satisfaire :lol: Je suis exactement de ton avis, je ne vois pas pourquoi je m'abonnerais à des pages qui ne m'intéressent pas/ne font pas des photos de qualité juste pour qu'elles restent abonnées à la mienne, ça casse tout l'intérêt d'Instagram :dunno: Mais de toute façon ça m'agace Instagram, quand je poste une photo dont je suis super fière, que je trouve de bonne qualité alors qu'elle est prise de mon téléphone* et que je n'ai que quelques likes je suis toujours super vexée, pourquoi on ne me remarque pas :drama: Mais si la solution c'est de m'abonner à 35 pages nulles bah tant pis :lol:

    *soit dit en passant, un autre Je ne comprends pas : les gens qui postent uniquement des photos de reflex super pointu :dunno: Enfin au départ c'était pas trop l'idée si ? Du coup toutes les autres paraissent un peu miséreuses alors que bon c'est une appli de téléphone au départ :neutral:
     
    Péppin de pomme, Ouestrion, AStarShinesBright et 5 autres ont BigUpé ce message.
  9. Winterfilth

    Winterfilth
    Expand Collapse
    The cake is a lie.

    @Solal Pareil je comprends pas ce truc des photos magnifiques très certainement prises avec un reflex et éventuellement retouchées sur un ordinateur avec Photoshop ou que sais-je, tant qu'à faire. J'ai rien contre ce genre de photo, au contraire, mais je suis d'accord avec toi sur le fait qu'Instagram ne soit pas l'endroit idéal pour les poster. C'est le titre même de l'application en fait, "insta", l'idée d'instantanée, sans trop de prise de tête :dunno:, et comme tu dis du coup à côté de ça les autres photos prises avec un téléphone paraissent toutes nazes :erf:
     
    Shiling, AStarShinesBright, Chips_ et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  10. jjul

    jjul
    Expand Collapse
    pharmacienne de garde

    @Solal @Winterfilth ben parce qu'instagram est un des réseaux social "photo" avec le plus de vue :)
    les photographes pro qui postent là vont sûrement aussi poster sur 500px ou Flickr, mais instagram leur permet de toucher un public différent.
    et puis c'est pas l'appareil qui fait le photographe hein :) une photo prise par un reflex sera pas nécessairement meilleure qu'avec un smartphone (sauf exceptions, type photo de concert où là ouais, c'est franchement difficile au smartphone...) surtout sur instagram où elles sont présentées en touuuut petit :) à la limite, ce qui pourra modifier la qualité c'est les possibilités de retouches qui seront plus importantes :)
     
    Niag, Alaska Nokomis, greggrulz et 8 autres ont BigUpé ce message.
  11. Winterfilth

    Winterfilth
    Expand Collapse
    The cake is a lie.

    @jjul J'entends bien ce que tu dis, c'est vrai que ça peut être pratique aussi pour les photographes qui veulent avoir plus de visibilité, et qu'on bon appareil ne fait pas tout. Mais ça reste frustrant d'y voir de très beaux clichés et de se sentir un peu comme un caca à côté :cretin:, même si on n'a pas spécialement pour ambition de devenir photographe.
     
    AStarShinesBright, Solal, Vic Beretton et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  12. jjul

    jjul
    Expand Collapse
    pharmacienne de garde

    @Winterfilth du coup je ne comprend pas pourquoi te sentir comme un caca si tu n'es pas photographe et ne souhaite pas le devenir ? :)
    chacun son truc, moi perso je suis nulle en dessin, mais quand je vois des supers beaux dessins (sur instagram ou ailleurs) je suis admirative, jme sens pas du tout comme un caca (j'aime cette expression :yawn: )
    mais bon, je me sens pas non plus comme un caca quand je vois des trop belles photos, alors que j'adorerais en faire des aussi canons, donc je sais pas, je suis peut être immunisé à la toxicité globale d'instagram :)
     
    HarryJoe, Shewrites, Rosenrot_ et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
Chargement...